Bâtiment Nord

La journée a été longue. J'ai de plus passé sur la route la plus grande partie de l'après-midi.

J'espère qu'on me pardonnera de ne pas rendre compte, dès ce soir, des travaux, tels que je les ai découverts à mon arrivée, en slalomant dans la cour. Les résultats du jour me paraissent intéressants. Je donnerai plus de détails demain.

Par ailleurs, alors que je roulais, j'ai pris connaissance de divers courriels que m'a adressés l'architecte du patrimoine. J'ai l'impression que le chantier démarre l'année sur de bonnes bases. Espérons qu'un cycle vertueux soit enclenché !
A la lumière du jour mais avec la pluie donc les flaques, on ne se rend pas très bien compte :

8 janvier 2020.

8 janvier 2020.

8 janvier 2020.

Il apparaît toutefois que, côté Nord du bassin central, la pose tardive de celui-ci n'a pas causé trop de dégats sur le pavage :

8 janvier 2020.

Il semble qu'on ait désormais une idée de l'extension vers l'Ouest de l'"aile en retour" (ce sera à confirmer) :

8 janvier 2020.

8 janvier 2020.

Il y a peut-être d'autres alignements de gros pavés, le dernier trouvé paraissant dirigé vers la tour Louis XIII (ce n'est pas d'une grande netteté, donc ce sera à confirmer) :

8 janvier 2020.

8 janvier 2020.

Voici le chantier de la cour en cette fin de journée. On fait le ménage avant de poursuivre le curetage :

8 janvier 2020.

8 janvier 2020.

8 janvier 2020.

A noter que Philippe JARRY a besoin de récupérer les tôles qui permettaient aux engins de franchir le fossé Sud (creusé au début de l'été). Il va falloir boucher ces fossés avec du sable qu'il faudra retirer quand on sera en mesure de passer les canalisations du chauffage. Autant dire que ceci ne va pas faciliter la suite des opérations, une fois que le bureau d'études aura rendu ses conclusions tant attendues.
Je dois rouler, ce matin, du côté de Lisieux afin d'embarquer, à bord de la remorque que me prête Francis, un godet de 120, dit de curage, d'occasion trouvé sur "leboncoin.fr" :

Igor voudrait que j'achète également un des deux autres godets, il faudra que je lui demande de me redire lequel.

L'annonce indique que la puissance de la mini-pelle doit être de 2,5 t. Ne sachant plus celle de mon rossignol, j'ai interrogé le moteur de recherche de notre site favori qui me donne la réponse et me rappelle que cela fait déjà 10 ans que cet engin est entré dans ma vie. Il était déjà dans un état peu ragoutant, avec sa rouille partout et toutes ses glaces cassées. Mais son prix d'achat a été amorti dès le première année et il a toujours très bien fonctionné et été des plus utiles. Il a juste fallu que j'en change les chenilles, celles de l'achat étant agonisantes. Un détail, comme ce changement de godet, à l'aune des services rendus. Moralité : on a toujours besoin d'une mini-pelle chez soi !
Ouilly-le-Vicomte n'est pas la porte à côté, donc 4 heures de plus au volant, cette fois en tractant une remorque derrière ma "Twingo", mais, finalement, je n'aurai pas fait autant de route pour rien puisque je me suis porté acquéreur des trois godets, ...

10 janvier 2020.

10 janvier 2020.

... le 120 qui aura besoin que Francis lui soude une tôle pour améliorer sa ligne de coupe et les deux plus petits dont l'état est très bon...

10 janvier 2020.

... surtout si on compare leurs dents à celles du godet moyen qu'ils vont relayer :

10 janvier 2020.


P.S. (du 11 janvier à 20 heures) : Maxime et Francis ont tous deux passé une tête au manoir favori aujourd'hui, Maxime pour préparer son plan de chasse et Francis pour récupérer sa remorque. Tous deux m'ont dit qu'au prix que j'ai réglé pour ces godets (400 €), j'ai fait un très bon achat. Ils ne pensent pas, compte tenu de l'usage que j'en ai, qu'il soit nécessaire de renforcer la ligne de coupe du grand.
La restauration des vieilles pierres requiert, de la part des maîtres d'ouvrage, quelques moyens matériels, beaucoup d'énergie et infiniment de patience.

Dans mon cas, les premiers sont limités mais je crois que je ne manque ni de la deuxième, ni de la troisième, bien que celle-ci ne soit pas éternelle.

En plus de tout ça, il vaut mieux, sans doute, y faire preuve de ce que l'on pourrait appeler "de la diplomatie". Ce rayon du magasin n'est pas mon fort et, pour dire la vérité, j'ai toujours trouvé (à de très rares exceptions près) les diplomates (au moins ceux de carrière que j'ai eu l'occasion de connaître, et ça m'est arrivé) emmerdants au possible. C'est mon côté plébéien assurément.

Quoi qu'il en soit :

(Début de citation)

De : (...)
Envoyé : lundi 20 janvier 2020 12:18
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : CORESPA <yl-corespa@orange.fr>; C.F. ; T.F. ; A.-V.F.
Objet : Re: DOMFRONT - Manoir de la Chaslerie - Menuiseries extérieures Mise à jour des estimations

Bonjour,

Nous allons nous limiter aux travaux concernant les menuiseries extérieures et la poutre de la "salle dévastée" car il s'agit de l'objet de la commande.
Bien cordialement,

(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

____________________________________________________________________________

Le lun. 20 janv. 2020 à 12:05, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Madame,

On pourrait même compléter cette liste.

Voici de premières idées dans le prolongement de nos précédents échanges :
- phase 0a : les lucarnes du colombier (il existe un reliquat de subvention sur la restauration de la charpente et de la couverture du colombier)
- phase 0b : les lucarnes des écuries (je pense que le reliquat 0a pourrait suffire à couvrir ces dépenses ; c'est toutefois à vérifier par mes soins)
- phase 0c : la porte de l'arrière-cuisine du logis vers l'arrière-cour (c'est urgent (...))
- phase 1a : les menuiseries extérieures du logis telles qu'elles ont été subventionnées au titre de la tranche 1 (c'est-à-dire hors ferronneries des fenêtres - point à vérifier sur les devis soumis lors de la demande de subvention - et hors peinture ; mais couvrant - à vérifier - la tour Sud-Ouest sans les menuiseries métalliques, la "salle dévastée" au 1er étage au-dessus du salon et la cage d'escalier y compris la porte sur cour ; subvention couvrant sous ces réserves les honoraires d'architecte de cette tranche, les menuiseries, la maçonnerie et les grilles de deux fenêtres, sachant que (...) avait mal travaillé et que "Fer Art Forge" est passé derrière pour corriger) ;
- phase 1b : les compléments nécessaires mais pas encore subventionnés de la tranche 1 : peinture et ferronneries des menuiseries, plus le cas échéant les menuiseries métalliques de la tour Sud-Ouest ;
- phase 2a : les menuiseries extérieures de la tranche 2 telles qu'elles ont été subventionnées (à la demande de (...), on casait dans cette tranche les honoraires d'architecte des tranches 2 et 3 au moins) ;
- phase 2b : les compléments nécessaires mais pas encore subventionnés de la tranche 2 ;
- phase 2c : les enduits de la cage d'escalier du logis (il reste un rogaton de subvention en souffrance) ;
- phase 3 : la tranche 3 des menuiseries extérieures du logis ; dossier à mettre au point ;
- tranche A : la problématique particulière de la chambre au 1er étage Nord du logis, à savoir les "poutres pourries", la souche qui se casse la figure et le remontage d'une cheminée (qu'en l'état de mes réflexions je souhaiterais être celle de la Julinière) ;
- tranche B : mon futur bureau-bibliothèque au 1er étage du colombier (plafond, boiseries et étagères, fenêtres, porte) ;
- tranche C : la "chambre des tourtereaux" (combles du colombier) : le sol, les 2 portes et les 4 fenêtres ;
- tranche D : le rez-de-chaussée du colombier : chaufferie centrale (si le bureau d'études arrive à avancer...), coin cuisine, w-c, SdB ;
- tranche E : la salle-à-manger du logis, le RC de la tour NE : un plafond peint manorial, un sol manorial compatible avec le chauffage par le sol, enduits sur les murs
- tranche F : Le 1er étage Nord du logis (chambre et SdB dans la tour NE) : sols, murs, plafond, SdB ;
- tranche G : le calepinage de la cour (il faut que le bureau d'études nous dise quels tuyaux passer et où) ;
- tranche H : la cuisine et l'arrière-cuisine du bâtiment Nord ;
- tranche I : le CdT du RC du bâtiment Nord (douche, w-c, lavabo) ;
- tranche J : le RC de la tour Louis XIII ;
- tranche K : l'isolation des combles du logis ;
- tranche L : l'isolation des combles de la tour Louis XIII ;
- tranche M : en vrac, lucarnes et portes de la tour Louis XIII, porte de la cour à l'arrière-cour ;
- tranche N : mise hors gel de la chapelle ;
etc

Les tranches notées par un numéro sont plus ou moins dans l'ordre chronologique. Pas les tranches notées par une lettre, il faut tenir compte de contraintes diverses qu'il serait trop long d'expliciter ici.

Tout ceci est donné ici à titre indicatif : il y a du pain sur la planche !

Ce programme débouchera, je l'espère, sur un relais par mon aîné à horizon de 5 ans (et même si je n'ai pas pu mener à bien tous ces points).

Haut les cœurs et bien cordialement,

PPF

____________________________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : lundi 20 janvier 2020 11:12
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; CORESPA <yl-corespa@orange.fr>
Objet : Re: DOMFRONT - Manoir de la Chaslerie - Menuiseries extérieures Mise à jour des estimations

Comme convenu la synthèse économique comprendra
une phase 0
une phase 1a
une phase 1b
puis phase 2
puis phase 3.

Bien cordialement,

(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

____________________________________________________________________________

Le lun. 20 janv. 2020 à 10:52, (...) a écrit :

Bonjour,

Suite à notre réunion avec la DRAC, les dessins des menuiseries ont été modifiés.

En conséquence le chiffrage des travaux liés à la réalisation des menuiseries extérieures a été mis à jour.

Vous trouverez ci-joint l'ensemble des devis et des dessins qui ont amené à réaliser le tableau récapitulatif des montants des travaux.

Bien cordialement,

(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

(Fin de citation)
J’ai toujours pensé que l’humour constituait la plus puissante des armes contre la bêtise, l’obscurantisme, le fanatisme, le désespoir, l’absurdité de l’existence et Terry Jones fut sans conteste l’un des plus brillants soldats de cette cause au sein de la merveilleuse et pacifique armée des Monty Python.

N.D.L.R. : Le sage a dit : "On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui".

J'en ai encore reçu une illustration intéressante, bien qu'assez inattendue, du moins par moi, et pas plus tard que ce matin.

Peut-être aussi faudrait-il se méfier également des gens qui, avec beaucoup d'insistance, vous disent ou, même, vous écrivent à tout bout de champ qu'ils apprécient votre franchise. Il n'est pas exclus qu'ils puissent être les mêmes.

N.D.L.R. 2 (à 21 h 30) : Je viens d'avoir mon aîné au téléphone. Je lui avais préalablement transmis la copie d'échanges de courriels de ce matin afin qu'il puisse, à tête reposée et en faisant abstraction de tout ce qui peut biaiser ma propre appréciation, me donner son avis sur le clash en question.

Son avis est clair : il n'y avait pas lieu de prendre la mouche après mon courriel de la veille (qui a amusé mon aîné) ; mon interlocuteur aurait donc adopté une position injustifiée.

Voici qui me soulage après que j'ai essayé plusieurs fois, sans y réussir, de joindre téléphoniquement mon interlocuteur pour essayer de recoller les morceaux. Mais, au moins à propos de cette affaire, me voici conforté dans ma propre appréciation.

C'est bon d'avoir quelqu'un avec qui pouvoir échanger dans de tels cas.
En mon absence, Igor, privé de l'engin repris ce matin par Sébastien LEBOISNE, et peu enclin à jointoyer des murs aujourd'hui, a pris l'initiative de ranger la cour. Il a déplacé tous les pavés et granits qui la jonchaient. Ce soir, on y voit plus clair :

24 janvier 2020.

24 janvier 2020.

24 janvier 2020.

24 janvier 2020.

Et il faut bien l'admettre, il y a de grandes zones où le pavage d'origine a disparu (les lacunes) mais il y en a d'autres, encore plus grandes, qui n'ont jamais dû être pavées : à l'emplacement de l'ancienne "aile en retour", bien sûr, mais aussi à l'Ouest et au reste du Nord de la cour.

Quand je suis rentré, j'ai trouvé Igor en train de découper la lame de l'ancien grand godet de la mini-pelle, en vue de le souder sur celui que j'ai acheté dernièrement.