Assemblées générales

Marie-Annick de SAINT MELOIR
rédigé le Mercredi 3 Septembre 2009
Vie de l'association - Assemblées générales
0
Je rappelle que l'Assemblée Générale annuelle de l'association se tiendra le dimanche 6 septembre 2009 à partir de 15 heures au manoir. Elle sera suivie d'un vin d'honneur.

L'ordre du jour sera le suivant :
- examen des derniers travaux de restauration du manoir et présentation des travaux envisagés pour l'année à venir ;
- lancement du site internet www.chaslerie.fr,
- questions administratives habituelles.

Marie-Annick de SAINT MELOIR
rédigé le 8 Septembre 2009
Vie de l'association - Assemblées générales
0
Voici le texte du communiqué de presse remis, à la suite de l'A.G., au "Publicateur Libre", l'hebdomadaire domfrontais.

(début de la citation)

L" « Association pour la restauration, la défense et l"'animation du manoir de la Chaslerie » vient de fêter ses 18 ans. Elle a en effet été fondée quelques mois après l'"achat de ce manoir par M. et Mme Pierre-Paul FOURCADE, en 1991.

Son Assemblée Générale s"'est réunie dimanche 6 septembre au manoir, sous la présidence de Mme Marie-Annick de SAINT MELOIR.

A cette occasion, les propriétaires ont montré les travaux effectués depuis les dernières Journées du Patrimoine. Ils ont notamment présenté les maquettes de la statue de Sainte Anne, en cours de réalisation à La Ferté Macé par M. Pascal POIRIER, meilleur ouvrier de France, à partir d"'un bloc de granit d'"une tonne. M. FOURCADE a expliqué le programme de travaux pour l'"année à venir et émis le vÂœœu que le Conseil général de l'"Orne puisse prendre sa juste part à leur financement. Les travaux sur monuments historiques sont en effet une composante utile d"'une politique de « développement durable » et l"'on ne doit pas sous-estimer leur impact économique, en particulier sur l"'emploi dans le bâtiment et le tourisme. Faute d'"une telle intervention départementale, des subventions décidées par l"'Etat risqueraient d"'être perdues, ce qui serait bien dommage.
M. FOURCADE a indiqué que le programme de travaux déjà réalisés à la Chaslerie dépassait ce qu"'il avait cru, au départ, il y a 18 ans, être capable de mener à bien tout au long de sa vie. Tout ce qui arrivera désormais est, pour lui, du « bonus ». Il veille dorénavant à organiser le relais par ses fils. Ainsi, ceux-ci devraient prochainement prendre en main la restauration de la cave et de la ferme.
Tout en notant le caractère très spectaculaire des réalisations passées, les participants à l"'A.G. ont encouragé M. FOURCADE à ne pas oublier les travaux intérieurs. Ceci n"'a pu que réjouir Mme FOURCADE qui est clairement du même avis. Les travaux intérieurs sont cependant conditionnés par le choix d'"un mode de chauffage approprié, peut-être à partir de copeaux de bois, un choix délicat sur lequel une documentation claire et objective serait souhaitée.

M. FOURCADE a expliqué comment et pourquoi il avait fabriqué, durant l"été, un site internet consacré à la Chaslerie (www.chaslerie.fr). Etudiant en 1ère année d"'informatique de Caen (car il n"y a pas d"'âge pour apprendreÂ…), il a pu s"appuyer sur l'"expertise technique d"'un de ses camarades d"'études, Thomas TALBOT, beaucoup plus doué que lui. Il avait d"'abord souhaité rédiger un texte qui aurait pu s"'intituler « la Chaslerie racontée à mes fils ». Mais il s"'est rapidement enthousiasmé pour ce projet en recensant tous les documents et photos à sa disposition, étant entendu que les plus vieilles représentations de la Chaslerie dont il avait connaissance n"'avaient pas plus d"'un siècle. Grâce au « Livre d"Or » du site, il a déjà pu se faire communiquer la reproduction d"'un dessin datant de 1852, et cela, selon lui, suffirait à justifier l'"utilité du site. La recherche d'"images anciennes est en effet un point de passage obligé, ou presque, pour une restauration convenable du manoir.
Enfin, M. FOURCADE a estimé que le site internet, à sa connaissance l"'un des plus détaillés de France qui soient consacrés à un monument historique privé, pourra permettre aux visiteurs les plus curieux, de se documenter avant de venir sur place, de manière à mieux profiter de leur venue. A noter que la Chaslerie fera l"'objet de visites commentées par les propriétaires à l"'occasion des prochaines Journées du Patrimoine, le dimanche 20 septembre 2009 dans l"'après-midi, à partir de 14 heures.

Mme FOURCADE a ajouté que le site internet lui permettait aussi, avec son époux, de rendre hommage au travail et à l"'engagement des employés et des artisans qui continuent d'"intervenir à la Chaslerie, ce qui lui semble pleinement justifié.

Enfin, pour clore les débats qui ont été suivis d"'un sympathique vin d"honneur, Mme de SAINT MELOIR a lancé un appel aux initiatives locales pour organiser au manoir des manifestations culturelles ou animations de qualité.

(fin de la citation)

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 8 Septembre 2009
Vie de l'association - Assemblées générales
0
A noter qu'une prochaine A.G.E. de l'association devrait se pencher sur ses statuts en vue, notamment, de les toiletter et d'étendre l'objet de l'association à la préservation des abords du manoir.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 10 Septembre 2009
Vie de l'association - Assemblées générales - Entretien du site - Vie du site
0
Merci au "Publicateur Libre" qui, dans son édition de ce jour, rend compte de notre dernière A.G. Je trouve d'ailleurs que l'article publié, tel qu'il a été retravaillé par la journaliste, est bien meilleur que le communiqué que nous avions préparé.

Cet article occulte néanmoins l'idée que Thomas TALBOT est un étudiant beaucoup plus doué que moi en informatique ;-)). En fait, nous devons nous retrouver, lui et moi, dès lundi prochain, pour la rentrée des étudiants en 2ème année de licence d'info. Au cours de cette année d'études, je tâcherai d'apprendre de nouvelles techniques, en vue notamment d'améliorer le site internet.

A cet effet, la boîte à idées est ouverte. Diverses suggestions ont d'ores et déjà été présentées (améliorer le "design" du site ; "mapper" le texte en fonction d'un plan du manoir ; juxtaposer, bâtiment par bâtiment, les photos avant et après restauration ; insérer un film ; rendre panoramiques certaines photos ; inclure un texte en Anglais). J'enregistre toutes ces suggestions et tâcherai de faire assez de progrès en info pour mettre en ligne une 2ème version d'ici un an...

A ce stade, j'observe deux phénomènes plutôt inattendus par moi :
- d'une part, le "Livre d'Or" a encore peu de succès ; il semble que les visiteurs du site répugnent à donner leur adresse mail, voire à rédiger un texte signé et destiné à être rendu public ; je ne vois pas ce qu'on peut faire pour lever ces réticences ;
- d'autre part, le nombre de visites virtuelles du site est élevé, de l'ordre de plusieurs dizaines de fois le nombre de visites réelles du manoir, dont les extérieurs sont pourtant ouverts au public gratuitement tout au long de l'année.

Cette dernière observation démontre, à mon sens, la force de frappe d'un site internet. Et aussi tout l'intérêt qu'il y aurait à ce que d'autres propriétaires de monuments historiques s'astreignent à la confection d'un tel site.

J'ai déjà commencé à essayer de persuader certains décideurs, dans l'administration ou dans des associations nationales, de l'utilité de ce canal. Mais il m'a semblé que les esprits n'étaient pas encore prêts à encourager cette évolution. Dommage, assurément !

Marie-Annick de SAINT MELOIR
rédigé le 25 Septembre 2009
Vie de l'association - Assemblées générales
0
Une assemblée générale extraordinaire de l'association s'est tenue ce soir au manoir des Brosses, à Céaucé, en vue de modifier les statuts de l'association.

L'idée générale était (1) de raccourcir ces statuts (ils tiennent désormais en une page dactylographiée au lieu de trois), (2) de modifier la dénomination et le siège de l'association, (3) d'étendre l'objet à la défense du manoir ou de son site, avec possibilité, le cas échéant, d'ester en justice.

Ainsi modifiés, les statuts sont désormais les suivants :

"Article 1er : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : « Association pour la restauration, la défense et l"'animation du manoir de la Chaslerie ».

Article 2 : Cette association a pour objet :
- d"'aider les propriétaires du manoir de la Chaslerie, sis à 61700 – La Haute Chapelle, dans leurs efforts pour restaurer et animer le manoir ; à cet effet, d"'aider à la constitution d"'un fonds de documentation sur le manoir et son site ou sur les techniques de restauration, ou de prendre toute initiative, en accord avec les propriétaires, pour obtenir des subventions en vue de la restauration, la présentation au public ou l'"animation du manoir ;
- plus généralement, de veiller et d'"aider à la conservation et à la sauvegarde du manoir, de ses dépendances et de leurs abords ; à cet effet, de prendre toute initiative, y compris, le cas échéant, d"'ester en justice.

Article 3 : Le siège de l'"association est fixé au manoir des Brosses, 61330 – Céaucé.

Article 4 : L"'association se compose de membres d'"honneur, de membres bienfaiteurs et de membres actifs.
Pour être membre de l'"association, il faut être agréé par le bureau.
Outre les cas de démission, de décès ou de radiation pour motif grave prononcée par le bureau après que l'"intéressé a été invité à présenter ses explications, la qualité de membre se perd, sauf pour les membres d'"honneur, par non-paiement d"'une cotisation annuelle votée.

Article 5 : Les ressources de l'"association comprennent des cotisations, des dons, des subventions, le produit de la vente d'"objets en rapport avec le manoir ou son site et, plus généralement, toute ressource en rapport avec l'"objet de l"'association.

Article 6 : L"'association est dirigée par un bureau, élu en assemblée générale, qui comprend au moins un membre, le président, et qui peut comprendre également un vice-président, un secrétaire, un trésorier. La durée du mandat est de dix ans ; en cas de vacance, les membres restants du bureau ou, à défaut, les propriétaires du manoir pourvoient à un remplacement provisoire jusqu'"à la fin du mandat.

Article 7 : L"'assemblée générale est convoquée et présidée par le président du bureau qui fixe l'"ordre du jour ; elle statue à la majorité simple des votants. La modification des statuts relève d"une assemblée générale extraordinaire statuant à la majorité des deux tiers. En cas de partage des voix, celle du président est prépondérante.

Article 8 : Les initiatives de l"'association ayant une incidence sur la jouissance du manoir ou de son site sont soumises, avant tout début d'"exécution, à l"'accord préalable exprès des propriétaires. Cet article ne peut être modifié sans l'accord exprès des propriétaires, y compris par assemblée générale extraordinaire."

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 11 Juillet 2010
Vie de l'association - Assemblées générales - Animation, fêtes, visites
0
J'ai appris ce matin que nous n'aurions vraisemblablement pas de chanteurs grégoriens pour le lundi 26 juillet prochain. Nous nous contenterions donc de cantiques classiques, ce qui est également sympathique.

Par ailleurs, Carole essaye de me dissuader d'organiser l'A.G. de l'association le lundi 26 dans l'après-midi. Elle considère que nous serons alors fourbus et préférerait une A.G. début août.

Qu'en pensent les visiteurs du site ?

1 - Les prévisions de la météo ont tendance à s'améliorer pour dimanche après la matinée, semble-t-il. Heureusement car Maxime n'a pu joindre son oncle de Rouellé, de sorte que nous n'aurons pas de tentes.

2 - Le nouveau plombier a réussi à remettre en fonctionnement les toilettes sous le grand escalier. Je révèle donc l'identité de ce champion : M. DELTA (P.S. : ce nom a été changé par souci de discrétion car cet individu s'est ultérieurement révélé quelque peu vindicatif bien que toujours incapable de rigueur) !

3 - FR 3 m'a téléphoné hier. Ils ont l'intention de couvrir l'événement. Je leur ai clairement recommandé d'être là le dimanche mais il n'est pas impossible qu'ils préfèrent le lundi, cela dépendra de la disponibilité de leur équipe de tournage.

Gisèle a entendu dire qu'un journal de la Mayenne évoque notre fête. Je ne sais où ils ont pêché l'info car je n'ai eu aucun contact dans ce secteur. Cela prouve que le "buzz" fonctionne et c'est tant mieux !

4 - Groupama vient de m'adresser un courriel. Ils acceptent finalement d'assurer nos festivités. Quand j'écrivais que ce site avait des vertus puissantes, je disais vrai... Merci donc à Mme BADEUIL pour son efficace travail de persuasion auprès de ses collègues, et merci à Groupama !

5 - Carole est arrivée ce matin de Paris. Telle un général en chef sur le front des troupes, elle a commencé par réunir toutes nos forces vives (Bernard, Gisèle, Pascal, Maxime et Claude) dans la pièce qui sert actuellement de cuisine et là, entre cafés et croissants dont elle s'était approvisionnée sur la route, elle a distribué les rôles. L'accent est mis sur la sécurité des personnes et des biens, le reste en découle. Quant à moi, je n'ai plus qu'à m'effacer, mission accomplie... Pour l'instant, du moins...

6 - Je signale enfin que la prochaine AG de l'association se déroulera après le 18 août prochain, ceci afin de pouvoir y bénéficier des conseils de Michel POUSSIER pour le lancement de notre concours de photographies déjà évoqué ici.

1 - D'abord, des détails sur notre journée d'hier.

1ère remarque : les services de la météo se sont complètement trompés, on peut dire qu'il a fait beau pendant toute la fête. Le soleil est même revenu tôt et nous avons eu un très bel après-midi d'été. Pourtant, d'après msn, à moment donné, la probabilité d'averse dans le Domfrontais était montée à 90 %...

2ème conclusion : cette première "Sainte Anne à la Chaslerie" a connu un vif succès. Dès le début du pique-nique, nous avons compris que nous éviterions l'échec, même si ce n'est pas au moment du pique-nique lui-même que le public est venu en masse (sur cette observation, les avis divergent : Carole considère en effet que le succès était assuré dès le déjeuner, avec des gens disséminés un peu partout aux alentours). Avant que j'aie pu goûter aux tartes et cerises prévues par Carole, alors que notre joueur de cornemuse en grande tenue écossaise (tartan rouge des Stewart, le clan de sa mère) commençait à évoluer entre les tables, tournant autour de chacune en tirant des accents mélancoliques de son instrument, un couple m'a demandé de jeter un coup d'œil sur l'intérieur de la chapelle. Nous y sommes allés et là, pendant trois heures au moins, je n'ai pu m'en extraire car les gens y entraient à jet continu, en rangs serrés, avant d'en sortir par la terrasse. Je n'ai donc pu compter moi-même le nombre de voitures sur les parkings mais l'on m'a dit qu'à moment donné, il devait y en avoir 150, ce qui devait représenter près de 500 personnes sur le site simultanément. D'après ce qui m'a été dit, on a certainement dû recevoir, quelle que soit la façon de compter, entre 500 et 800 personnes dans l'après-midi. Eric ANDRE était enchanté, sa buvette ne désemplissait pas. Bref, il y avait tant de monde que j'ai remarqué dans le flot de visiteurs plusieurs personnes dont, pour des raisons diverses, je n'attendais assurément pas la venue ; les retrouver ici était donc chaque fois une très bonne nouvelle et un signe de succès...

Il n'y a eu aucun incident, tout le monde était ravi, Carole et moi avons vite croulé sous les compliments. Les visiteurs sont venus surtout de La Haute Chapelle et des communes avoisinantes. Quand je demandais comment on avait eu connaissance de l'existence de cette fête, on me répondais le plus souvent "par le Publicateur" ou bien "par les affichettes".

Chacune des animations prévues au programme a plu au public réuni là, dans l'atmosphère familiale et bon enfant que nous avions souhaitée.

Les danseurs du "Trou Normand" étaient magnifiques, les coiffes des dames et des demoiselles du groupe étaient immaculées, parfaitement amidonnées et repassées, les messieurs faisaient honneur au pays.

Le conteur OZEGAN a su charmer, presque envoûter petits et grands. Le regard des enfants était émerveillé pendant qu'il narrait des légendes du temps jadis en caressant sa lyre médiévale. Il nous a également gratifiés d'un concert de psaltérion dans la chapelle. Il jouait aussi d'une cornemuse ancienne en buis très finement ciselé et ornementé d'incrustations de corne de vache et de détails sculptés en os. L'écossais Stefan JAKUBOWSKI (un résident de Saint Bomer-les-Forges) lui répondait fort galamment avec son instrument moderne.

Sylvie BEAUMONT, la très douce et jolie potière de Ger, rassemblait dans un coin de la cour les plus jeunes pour leur faire modeler de petits épis de faîtage et autres figurines qui trôneront longtemps, à n'en pas douter, parmi les "oeuvres d'art" dont sont parfois gratifiés les parents...

Enfin, les artisans d'art ont pu donner de multiples exemples de leur savoir-face, Roland BOUSSIN et Roland FORNARI (désormais promus vedettes du petit écran depuis leur récent passage au 20 heures de TF 1) ont montré des ardoises coffines, ou comment tailler les épaisses ardoises "Armen", ou encore quelques chefs-d'oeuvre de ferronnerie.

De leur poste habituel au fournil du manoir, Jean et Sylvie LEMARIE ont vendu, entre autres, beaucoup de dessous féminins d'autrefois aux danseuses du "Trou Normand" qui pourront ainsi agrémenter, plaisamment à n'en pas douter, leurs ravissantes tenues.

3ème conclusion : sans préjuger des débats qui se dérouleront bientôt dans le cadre d'une AG de l'association, il paraît probable que nous rééditerons l'an prochain et, espérons-le, les années suivantes, cette "fête de la Sainte Anne à la Chaslerie". La demande est là, à l'évidence, et l'offre de nouveaux spectacles aussi. Dès cette première édition, toutes les difficultés matérielles ont été surmontées, ce qui est de très bon augure pour des festivités ultérieures...

2 - Maintenant, des nouvelles sur ce lundi, puisque les festivités y continuaient.

La tonalité en était plus recueillie puisque le moment fort en était, en présence de l'artiste, Pascal POIRIER, l'inauguration de la statue de la Sainte Anne, avec toute la pompe requise par l'importance de l'événement.

Michel d'ARGENT, son fils et leurs amis, en grand uniforme de vénerie, ont rythmé la cérémonie aux accents de leurs trompes de chasse.

Ensuite, un pique-nique "tiré du panier" nous a réunis à proximité de la cave du manoir et là, une nouvelle fois, nos sonneurs de trompe (qui avaient, chaleur oblige, tombé la veste et qui ne portaient plus leur bombe) se sont relayés pour nous donner la sérénade.

Notre ami Ecossais, qui arborait ce lundi le tartan vert foncé des Murray of Atholl, le clan de sa bisaïeule, a repris son parcours entre les tables, concluant toujours ses interventions d'un parfait salut militaire à la mode des Scots Guards puisqu'il a été formé à son art par un major de ce Régiment.

J'avoue que, du côté de Carole et surtout de moi, il y a eu un certain flottement dans l'organisation de nos interventions d'aujourd'hui. La nuit précédente avait en effet été brève, tant nous nous étions survoltés pour les réjouissances du dimanche. Il semble que nos invités de ce lundi ne nous en aient pas tenu rigueur, et nous les en remercions.

3 - Hier comme aujourd'hui, j'ai pris de nombreuses photos. Il ne m'est pas encore possible de les incorporer dans ce blog mais, avec Thomas TALBOT que je dois revoir demain, nous allons tâcher de remédier à cela, c'est promis !

Si des participants à nos fêtes pouvaient nous communiquer leurs propres photos par courriel à penadomf@msn.com, nous serions heureux d'en faire apparaître certaines à ce site internet, qu'on se le dise !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 19 Aout 2010
Vie de l'association - Assemblées générales
0
On m'a demandé où nous en êtions de la programmation de la prochaine Assemblée Générale de l'association.

La principale question à régler est celle de la date. Il faut en effet tenir compte, d'ores et déjà :
- des possibilités de la présidente, qui sera absente durant la première quinzaine de septembre ;
- des possibilités de M. Michel POUSSIER, dont la présence sera utile pour définir les modalités du concours de photographies envisagé ;
- des possibilités de Carole ;
- des possibilités des officiels, à savoir le président de l'office de tourisme et le maire de La Haute Chapelle que je n'ai pas encore interrogés.

Il semble à ce stade qu'on doive viser un jour de week-end de la seconde quinzaine de septembre prochain.

A préciser.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 19 Septembre 2010
Vie de l'association - Assemblées générales
0
Je viens d'adresser à un certain nombre de correspondants un courriel pour les interroger sur la date qu'ils préfèrent pour la prochaine A.G. de notre association.

Bien entendu, les visiteurs du site peuvent faire part de leurs éventuels commentaires et suggestions.

Voici le texte de mon courriel :

"Bonjour !

Nous envisageons de réunir, un samedi d'octobre prochain à 15 heures au manoir, l'assemblée générale de l" « association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie ».

Je vous prie de me faire part de vos possibilités (ou de vos empêchements), selon la date, pour participer à cette réunion.

L'ordre du jour serait le suivant :

1 - Opportunité d'organiser, fin juillet 2011, une nouvelle "fête de la Sainte Anne" à la Chaslerie. Le cas échéant, proposition d'animations possibles.

2 - Lancement d'un concours de photos en vue d'éditer une carte postale de la Chaslerie.

3 - Information sur la fréquentation du public en 2010 (visites réelles, y compris lors de la "Sainte Anne 2010" et des "Journées du Patrimoine 2010" ; visites virtuelles). Développements envisageables pour le site internet www.chaslerie.fr

4 - Information sur le programme 2010 de travaux de restauration et sur les projets pour 2011.

5 - Questions diverses.

Un pot sera servi à l'issue de la réunion.

Bien cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE"

Les Journées du Patrimoine 2010 sont passées, je les termine sur les rotules, effet de l'âge sans doute. Carole officiait dans la cour et moi dans la chapelle.

Cette année, le public était plus local que d'habitude et la proportion d'anglophones était notablement faible. Les festivités de la Sainte Anne, encore présentes dans les esprits, avaient certainement détourné nombre de personnes de revenir aussi vite. En sens inverse, le bouche à oreille avait dû fonctionner pour en attirer d'autres.

Au total, j'ai plutôt eu l'impression qu'il y a eu un peu moins de monde que l'an dernier. Disons 450 personnes au lieu de 500. Bien entendu, il est impossible pour moi d'en être sûr car, coincé dans la chapelle, je n'étais sans doute pas le mieux placé pour en juger. Je n'ai pu m'en extraire qu'exceptionnellement, afin de photographier Carole en train d'expliquer la Chaslerie. Voici les trois photos que j'ai pu prendre :

- d'abord, Carole en pleine conversation avec une dame qui s'est présentée comme "une autre Madame FOURCADE" (rassurez-vous, je veux dire l'épouse d'un homonyme, en tout état de cause une preuve de goût assurément) ; c'est suffisamment rare par ici pour que je l'aie portraiturée (c'est la dame en orange) :

Que peuvent se raconter, quand elles se rencontrent, deux Madame FOURCADE ?

- ensuite, Carole au milieu d'un premier groupe de visiteurs :

Attention, il y en a 3 qui ne suivent pas...

-enfin, Carole au milieu d'un autre groupe de visiteurs. Et l'on voit qu'ils étaient (presque) tous attentifs...

On écoute ce que dit Carole, M. LEROUX...

A noter qu'à l'occasion de cette "Journée", est revenu sur place aujourd'hui l'artisan qui, il y a une cinquantaine d'années, avait carrelé le salon de l'"aile de la belle-mère". Il m'a appris que ses clients, à savoir les parents de mon vendeur, étaient alors établis là et que le logis était encore inhabitable.

Une autre personne m'a parlé de M. Francis IDRAC, qui fut préfet de la région Basse-Normandie il y a quelques années. Elle l'avait connu enfant à la Chaslerie. Je savais déjà que ce mari d'un membre du gouvernement actuel avait pour oncle le père de mon vendeur, cet Henri LEVEQUE qui repose dans la chapelle.

Un autre visiteur, venu de la région de Coutances dans la Manche, m'a manifesté en quelques allusions une connaissance pointue de ce site internet. Il m'a confié le regarder tous les jours. Or c'est toujours agréable pour moi de découvrir un nouveau membre de mon fan-club...

P.S. du 13 juillet 2012 : Pour info, le nouveau membre du fan-club était un personnage dont nous avons, depuis lors, souvent lu les messages puisqu'il s'agit de... Guy HEDOUIN !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 22 Septembre 2010
Vie de l'association - Assemblées générales
0
Après avoir consulté un certain nombre de membres de notre association et d'amis, je suis en mesure d'indiquer que l'assemblée générale annuelle de l"« association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie » se tiendra le samedi 9 octobre prochain, à partir de 15 heures, au manoir.

Tous ceux qui s'intéressent à la Chaslerie et à son animation (au sens large) sont les bienvenus.

L'ordre du jour est précisé dans la rubrique "Annonces" de ce site.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 22 Septembre 2010
Assemblées générales - Annonces - A la Chaslerie - Vie de l'association
0
La prochaine assemblée générale de l" « association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie » se déroulera au manoir, samedi 9 octobre prochain, à partir de 15 heures.

L'ordre du jour sera le suivant :

1 - Opportunité d'organiser, fin juillet 2011, une nouvelle "fête de la Sainte Anne" à la Chaslerie. Le cas échéant, proposition d'animations possibles.

2 - Lancement d'un concours de photos en vue d'éditer une carte postale de la Chaslerie.

3 - Information sur la fréquentation du public en 2010 (visites réelles, y compris lors de la "Sainte Anne 2010" et des "Journées du Patrimoine 2010" ; visites virtuelles). Amélioration de la signalisation routière. Amélioration de la prise en compte de la Chaslerie par les guides touristiques. Développements envisageables pour le site internet www.chaslerie.fr

4 - Information sur le programme 2010 de travaux de restauration et sur les projets pour 2011.

5 - Questions diverses.

Un pot sera servi à l'issue de la réunion.

Il n'est pas indispensable d'être à jour de sa cotisation pour venir. Il est en effet toujours possible de régulariser sa situation, au tarif modique et défiant toute concurrence de 5 € par an.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 25 Septembre 2010
Vie de l'association - Assemblées générales - Animation, fêtes, visites
0
Ci-joint le projet de règlement de notre concours de photographie qui devrait être lancé lors de notre prochaine A.G. :

"Concours de photographies pour photographes amateurs, sur « le manoir de la Chaslerie », organisé du 1er octobre 2010 au 31 juillet 2011.

Objet :

L" « association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie » (ci-après « l"Association ») propose un concours photo destiné aux photographes amateurs sur le thème du manoir de la Chaslerie.

I ) Modalités des candidatures :

Article 1 : Ce concours est ouvert à tous, excepté aux membres du conseil d"administration de l"association, ainsi qu"aux photographes professionnels.

Article 2 : L"inscription au concours se fera de la manière suivante : les personnes désirant participer devront remplir un bulletin d"inscription dans lequel elles seront tenues d"indiquer :
- leur nom et leur prénom ;
- leur adresse postale ;
- leur numéro de téléphone et/ou de courriel ;
- le nom de la ou des photos présentées (texte original pouvant illustrer la ou les photos).
Seront aussi indiqués sur ce bulletin un extrait de règlement, ainsi qu"une mention indiquant que les participants acceptent de céder les droits d"exploitation de leur(s) photo(s) pour une durée illimitée à l"Association, en vue notamment d"en tirer des posters, des cartes postales ou des illustrations pour le site internet www.chaslerie.fr .
Les bulletins de participation sont disponibles auprès de la présidente de l"Association (Mme de SAINT MELOIR, manoir des Brosses à 61700 – CEAUCE).

Article 3 : Chaque candidat devra transmettre les photos qu"il propose, accompagnées de son bulletin de participation avant la date limite du concours, le 31 juillet 2011.

Article 4 : Le dépôt des photos peut se faire soit par courrier à la présidente de l"Association, soit en les déposant directement au manoir des Brosses à CEAUCE.

Article 5 : Toute image comportant des personnages devra être accompagnée d"une autorisation des personnes figurant sur la photo.

Article 6 : Les candidats peuvent proposer jusqu"à trois photos, avec un format minimum de 10 cm X 15 cm. Les photographies peuvent aussi bien être en couleur qu"en noir et blanc, argentiques que numériques.

Article 7 : Les photographies ne doivent être ni collées sur un support, ni encadrées, ou comporter de signe distinctif pouvant être interprété comme un signe de reconnaissance.

II ) Modalités du concours :

Article 8 : Un jury sera chargé de sélectionner et de classer les photos qui seront en lice. Ce jury sera composé des membres du conseil de l"association et de 2 membres du Club Photo de Domfront. En cas de partage des voix, celles des membres du Club Photo de Domfront compteront double. S"il y a encore partage des voix, chaque juré aura un nombre de voix égal à son âge. Les décisions du jury se feront à huis clos et ne pourront être contestées.
La sélection du ou des lauréats devra être faite avant le 15 septembre 2011.

Article 9 : Lors de la sélection, le jury ne pourra pas connaître le nom des candidats. Les photos seront répertoriées par un numéro représentant le candidat. Pour les candidats qui proposent plus d"une photo, leurs photos se verront attribuer 2 numéros, le premier fait référence au candidat et le second permettant de distinguer les photos entre elles (Exemple : 15.1 ; 15.2 ; 15.3). Ce deuxième chiffre empêchera les jurés de sélectionner deux photos du même
candidat.

Article 10 : Les propriétaires des photos sélectionnées devront fournir les négatifs et/ou diapositives originaux et/ou un fichier au format TIF en résolution de 300 DPI pour les photos numériques afin d"agrandir ces photos et de pouvoir les exposer à l"Office de Tourisme du Bocage Domfrontais, du Passais et du Pays d"Andaine.

Article 11 : Les 3 premiers prix au plus se verront récompensés par des lots :
1er lot : 1 bon d"achat au Studio Guy Pottier (valeur : 75 €).
2ème lot : 1 bon d"achat au Studio Guy Pottier (valeur : 50 €).
3ème lot : 1 panier « produits du terroir » (valeur 25 €).

Article 12 : Les lots seront à récupérer lors de la remise prévue lors de la prochaine assemblée générale de l"Association. Les lots ne pourront être échangés contre une valeur pécuniaire.

Article 13 : Aucune photo ne sera retournée à l"auteur. Celui-ci pourra éventuellement venir la récupérer au manoir des Brosses à CEAUCE."

Et, puisqu'il est question, dans ce règlement, du manoir des Brosses de nos amis SAINT MELOIR, en voici la photographie prise ce jour par moi :

le manoir des Brosses à CEAUCE

L'assemblée générale de l'association pour 2010 vient de se tenir sous la présidence de Marie-Annick de SAINT MELOIR, que voici en train d'en lancer les débats :

9 octobre 2010, la présidente ouvre les débats tout en souriant à la presse locale.

L'atmosphère était studieuse et les échanges ont été profitables.

9 octobre 2010, A.G.

On a beaucoup parlé du projet de pérenniser les festivités de la Sainte Anne à la Chaslerie. On a évoqué de nouvelles animations envisageables, les recettes qu'il serait souhaitable de prévoir, les possibilités de se faire prêter des tentes.

Le concours de photos a été lancé, il bénéficiera de l'expertise de M. Michel POUSSIER ; sur sa recommandation, trois modifications ont été introduites dans le règlement :
- les photos seront à fournir en format A5 ;
- les participants au concours conserveront la propriété intellectuelle de leurs oeuvres, sans toutefois pouvoir les utiliser sans l'accord des propriétaires du manoir ;
- le jury a été porté à 5 membres, le Docteur LENEGRE y faisant son entrée ; il a été convenu que les membres du jury ne devaient pas concourir personnellement, sans autre obligation pour eux.

La fréquentation de la Chaslerie a été évoquée. Plusieurs participants à l'A.G. ont trouvé que mes chiffres (800 visiteurs le 25 juillet, 45 le lendemain) étaient insuffisants. Quoi qu'il en soit, l'ordre de grandeur du nombre de visites réelles est de 2 000 en 2010, ce qui marque une forte progression par rapport à l'année précédente, même si les visiteurs anglophones ont été moins nombreux. Le nombre de visites virtuelles devrait être d'environ 6 000 en 2010, ce qui était inespéré et confirme le remarquable succès de ce site.

Le maire de La Haute Chapelle, M. Roger GRIPPON, et le président de l'office de tourisme du Domfrontais, M. Guy LEBOSSE, se renseigneront pour savoir qui peut financer des panneaux routiers de signalisation du manoir. Ils interviendront pour tâcher d'en hâter l'implantation.

Enfin, le programme de travaux a été décrit très rapidement, toutes informations à ce sujet figurant déjà sur ce site internet. J'ai signalé que la restauration de la couverture des écuries étant subventionnée par l'Etat (40 %) et le conseil général (10 %), je n'étais désormais plus libre de différer ces travaux de plus de quelques mois.

On s'est quittés après avoir bu le Champagne et goûté aux canapés et gâteaux préparés par Carole et Marie-Annick.

@ Roger GRIPPON, maire de La Haute Chapelle :

Merci pour vos observations émises alors que le bâtiment en cause était déjà entièrement démonté, ainsi que cela n'avait pas manqué d'être relaté ici, en toute transparence.

Vous avez bien raison de vous préoccuper du respect des lois et règlements aux abords des monuments historiques qui sont la légitime fierté de notre commune. Il semble en effet que certains omettent parfois de demander en temps utile les autorisations requises lorsqu'ils entreprennent certains travaux. Je fais référence ici à des événements anciens et pense que vous me comprenez.

Comme vous le savez, le bâtiment dont vous parlez était frappé d'alignement, à la suite du remembrement opéré sous l'un de vos nombreux mandats. Ce bâtiment ne pouvait donc être restauré et devait être détruit. En outre, sa démolition était dispensée d'autorisation en application de l'article R*421-29 d du Code de l'urbanisme qui semble vous avoir momentanément échappé.

Pour la même raison, je ne suis pas davantage persuadé que vous seriez fondé à revendiquer la propriété de quelconques pierres de ce bâtiment. Mais, même si, par extraordinaire, c'était le cas, il conviendrait que vous régliez ce problème avec mon vendeur : cela ne me concerne pas.

Car, de mon côté, tout est clair. J'ai réglé la facture qui m'a été présentée et me suis même abstenu, à ce stade du moins, de réclamer à la commune de me rembourser le coût de la main-d'œuvre utilisée pour déblayer la voie publique. Je serais prêt à compléter mon dossier sur ce point.

Merci, en tout cas, de visiter régulièrement ce site internet et de contribuer à son animation. N'hésitez pas, je vous en prie, lorsque vous y reviendrez, à signaler aux membres de notre association ce que vous avez entrepris, depuis sa dernière assemblée générale (dont il a été rendu compte, à l'époque, sous l'onglet "Vie de l'association"), pour améliorer la signalisation routière aux abords de la Chaslerie. Il y va de l'essor de l'activité économique (en l'occurence touristique) dans le Domfrontais.

Cette activité ne saurait bien entendu se résumer en une effervescence continue de lotissements d'autant plus surprenante qu'elle paraît concourir à déprimer le marché dans les communes voisines, donc à y spolier les propriétaires, très souvent modestes, des trop nombreux bâtiments délaissés.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 27 Juin 2011
Vie de l'association - Assemblées générales - Animation, fêtes, visites
0
La préparation de la "fête de la Sainte Anne 2011 à la Chaslerie", qui se déroulera le samedi 23 juillet prochain à partir de 16 h, devrait être le principal point de l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale de notre association. Cette A.G., pour laquelle les invitations vont partir, se tiendra le samedi 9 juillet prochain à 15 heures au manoir.

Je rappelle que, cette année, le format de la fête sera très différent de celui retenu l'an dernier, pour la première édition :
- dans la mesure où il y aura des instruments de musique fragiles, les concerts prévus (de luth et de clavecin) devront pouvoir se tenir à l'intérieur des bâtiments (dans la chapelle et le grand salon du manoir) ; ceci oblige à ne pas souhaiter plus de 100 spectateurs ;
- afin de régler les artistes et, le cas échéant, leur hébergement, une contribution financière volontaire sera demandée aux spectateurs ;
- le souhait que, néanmoins, les enfants viennent nombreux conduira sans doute à prévoir des animations pour eux (il conviendra de définir celles-ci, sans oublier l'encadrement nécessaire) ;
- à l'entracte, qui se situera vers 17 h, les spectateurs seront invités à pique-niquer aux abords immédiats du manoir, chacun apportant son panier.

Pour le reste de l'ordre du jour de l'A.G. du 9, on traitera des sujets suivants :
- suggestions pour la Sainte Anne 2012 ;
- vie du site internet ; en particulier, recommandations pour en améliorer la navigation ;
- travaux de restauration du manoir ; problèmes rencontrés ;
- sujets divers.

François MOREAU
rédigé le Dimanche 7 Juillet 2011
Vie de l'association - Assemblées générales - Animation, fêtes, visites
0

Vue de Santorin.

Cher ami,

Me voici rentré de Crète, via Santorin, où il faisait une chaleur (eau et air) délicieuse. Je viendrai à l'AG samedi, et nous pourrons mettre au point certains détails du concert.
Ne m'oubliez pas auprès de votre épouse.
Bien amicalement vôtre.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 9 Juillet 2011
Vie de l'association - Assemblées générales
0
L'assistance était nombreuse, cet après-midi, pour l'assemblée générale de notre assiociation, sous la présidence de Marie-Annick de SAINT-MELOIR :

9 juillet 2011, de droite à gauche, de face : PPF, Marie-Annick de SAINT-MELOIR, sa belle-soeur de SAINT-MELOIR, Marie-Françoise et Jacques LAURENSOU, Josselin DARGENT, le colonel AULANIER, Jean-Philippe CORMIER ; de dos, de gauche à droite : Jeannine ROUCH, François MOREAU, Jean-Aimable LENEGRE, Michel DARGENT et René JOURDAN.

Elle était le plus souvent attentive...

9 juillet 2011, de gauche à droite : Jean-Aimable LENEGRE, François MOREAU, Jeannine ROUCH, André ROZARD.

... elle savait se montrer très intéressée par certains sujets, comme les cartons d'invitation pour la "Sainte Anne 2011 à la Chaslerie" joliment aquarellés par Marion PEETERS...

9 juillet 2011, non, promis, je ne mangerai personne !

... parfois, elle était un peu distraite...

9 juillet 2011, Carole, écoute un peu ce qui se dit !

... parfois, elle semblait même somnoler légèrement :

9 juillet 2011, Présidente, vous méditez très fort, semble-t-il !

On ne sera pas étonné de lire que les débats étaient encadrés d'une façon plutôt directive :

9 juillet 2011, PPF parle, les HEDOUIN écoutent.

Mais il se fait tard et je vous raconterai la suite demain, si vous le voulez bien...