Aspects juridiques

Visiteuse facétieuse
rédigé le samedi 21 septembre 2013
Vie du site - Aspects juridiques
0
Aux Etats-Unis, "liker" sur Facebook devient un droit constitutionnel !

N.D.L.R. : Et moi je trouve que trop peu de visiteurs de notre site favori en "likent" les messages.
Je rappelle qu'il suffit de cliquer dans le bandeau d'un message sur l'icône marquée "f J'aime".
Alors, qu'attendez-vous pour vous exprimer puisqu'on vous dit que c'est un droit constitutionnel ?

lefigaro.fr
rédigé le lundi 25 novembre 2013
Vie du site - Aspects juridiques
0
Le gouvernement va faire voter une extension considérable des possibilités de capter les données numériques personnelles.

Cette mission ne mobilisera plus seulement les forces de l'ordre, mais désormais toute la «communauté du renseignement», de l'Intérieur à la Défense, en passant par Bercy. Et pour des motifs bien plus larges que le risque terroriste stricto sensu.

Giuseppe de Martino, par ailleurs secrétaire général de Dailymotion, réclame un «moratoire» sur ces aspects du texte et s'étonne de «l'inaction de la Commission de l'informatique et des libertés (Cnil)».

Selon lui, en matière de surveillance des services d'État, à l'égard de tous les utilisateurs, sociétés ou simples particuliers, «le projet de loi de programmation militaire veut étendre les régimes d'exceptions et ainsi offrir aux agents du ministère du Budget un accès en temps réels aux données Internet. Ce n'est pas normal!», dit-il.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 29 novembre 2013
Vie du site - Aspects juridiques - Statistiques de fréquentation
0
Très curieux, ce n'est pas la première fois que j'observe ce phénomène depuis le 20 octobre dernier, le compteur du nombre de messages de notre site favori paraît avoir le hoquet. Ou alors un tiers aurait réussi à s'introduire dans ma "tour de contrôle n°1" et exercerait une sorte de censure sur certains messages. Ou pire, semblerait en rajouter comme hier.

Si tel était le cas, cela vaudrait d'abord dire que je ne puis plus garantir l'intégrité du site.

Thomas TALBOT
rédigé le vendredi 29 novembre 2013
Vie du site - Aspects juridiques
0
Bonsoir PPF,

J’ai une nouvelle idée qui va vous faire plaisir, un vrai compteur de visites (et plein d’autres joyeusetés par notre ami Google), j’ai nommé Google Analytics.

Pour les bizarreries, peut-être des robots en masse qui viennent squatter... Mais pour l’intégrité du site, personne n’est entré dans le back-office car sinon tout serait en bazar, ils ne seraient pas gênés.

Qu’en dites-vous ?

Thomas

N.D.L.R. : Accord et bon pour commande !

Visiteuse facétieuse
rédigé le samedi 12 juillet 2014
Vie du site - Aspects juridiques
0
Une blogueuse condamnée pour la critique d'un restaurant.

N.D.L.R. : Intéressant. Mais ne perdrait-on pas de vue que « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. » ?

Certes, notre site favori est manifestement centré sur d'autres thèmes que la critique d'activités marchandes, de sorte que cette jurisprudence semble bien éloignée de nos préoccupations et motivations foncières.

Je vais cependant en tenir compte, dans la mesure du possible, quand je ferai part de critiques sur le travail de tel ou tel artisan. Je concentrerai donc mon tir sur les interventions manifestement ratées pour tout observateur de bonne foi. L'on sait d'ailleurs que je ne me prive pas de complimenter quand je l'estime juste ; M. MAFFRE, l'entreprise BODIN et quelques autres intervenants d'élite pourraient, je suppose, l'attester.

Dans un ordre d'idées voisin, j'avoue être las de rechercher des chansons de comique troupier pour illustrer certains de mes messages. Il faut varier les plaisirs, même si nous n'avons, hélas, pas fini de découvrir, sur notre chantier favori, les horreurs dues au Tonton de l'un d'entre eux. De plus et surtout, j'ai croisé hier, au marché de Domfront, l'épouse de l'auteur d'un article de presse mémorable et je trouve cette grand-mère d'une kyrielle d'enfants très bien élevés tellement charmante que je m'en voudrais de risquer de les enquiquiner, elle ou sa descendance, avec de sempiternelles rengaines.

lepoint.fr
rédigé le lundi 14 juillet 2014
Vie du site - Aspects juridiques
0
Tribunal de l'internet : la loi est-elle trop sévère pour les drones ?

N.D.L.R. : A la Chaslerie, le drone est manœuvré exclusivement par un pilote professionnel du groupe Air France. Donc je ne vois pas le problème, tout simplement, et quoiqu'en dise Carole.

Eric PANNETIER s'est d'ailleurs équipé récemment d'un matériel nouveau, remarquable paraît-il. J'espère que nous pourrons en juger prochainement.

On essayera, en effet, de faire mieux que l'an dernier...

Jean-Pierre ARBON
rédigé le lundi 10 novembre 2014
Vie du site - Aspects juridiques - Désultoirement vôtre ! - Références culturelles
0
Ratures

Un brouillon de Proust.

Certains chercheurs en littérature sont spécialisés dans l'étude de la genèse des textes (c'est pourquoi, fort à propos, leur discipline se nomme la génétique textuelle). Comment Proust, ou Balzac, ou Flaubert écrivaient-ils ? Comment construisaient-ils leurs romans, comment formaient-ils leurs phrases et leur style ?

Comme le travail de ces universitaires consiste surtout à se plonger dans les brouillons des grands auteurs, en distinguant les versions successives de l'œuvre, les retouches, les repentirs, la pensée m'est venue qu'on pouvait les qualifier d'experts en lis-tes-ratures. Mais maintenant qu'on écrit avec des traitements de texte, voilà encore un métier menacé de disparition.

N.D.L.R. :Avec notre site favori, la question ne se pose pas. Puisque - est-il besoin de la rappeler ? - il est interdit d'en faire le moindre tirage-papier.

Jérôme HOUYVET, photographe professionnel, vient de me faire parvenir un jeu de photos de la Chaslerie qu'il a prises d'un U.L.M.

Certaines pourraient illustrer mon dossier, en cours de préparation, de candidature au "concours de la plus belle restauration".

Je demande à mon correspondant de faire disparaître son logo de ces photos et de procéder à quelques petites retouches (ôter les fauteuils de jardin de l'arrière-cour, plus un camion qui monte la D22 derrière le manoir sur une photo).

J'ai acheté les droits sur ces photos (accessibles en commentaire à ce message) pour un usage privé et sur ce site internet. Si des tiers veulent utiliser les mêmes images, je signale expressément qu'il leur faudra en acquérir le droit auprès de Jérôme HOUYVET.