Aspects juridiques

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 novembre 2009
Vie du site - Aspects juridiques
0
Parmi les visiteurs du site, il y a un crétin (je ne vois pas comment le qualifier autrement) qui, intervenant sous des pseudos variables et sans signification, essaye d'inonder le livre d'or de photos de femmes nues ou bien, dernièrement, de blagues qui tombent à plat. Il écrit généralement en Anglais, parfois en Espagnol.

Bien entendu, en ma qualité de modérateur, je "supprime" tous ses messages au lieu de les "valider", de sorte qu'aucun d'entre eux n'apparaît sur le site (c'est bien sûr le seul visiteur dont les messages sont ainsi censurés). En d'autres mots, cet individu perd son temps.

La seule question qui se pose est de savoir combien de temps il lui faudra pour le comprendre.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 13 septembre 2010
Vie du site - Aspects juridiques
0
Je m'étais fixé comme règle absolue de ne jamais censurer les interventions de tiers sur ces blogs. Quant à mes propres écrits, je me bornais à les modifier pour en alléger le style quand, à la relecture, cela me paraissait utile.

Mais avant-hier Carole (qui ne regarde toujours pas ce site) a appris d'un ami avec qui je partage le même antiquaire que ce dernier avait porté des appréciations inutilement familières sur mon employeur dans le "Livre d'or". Ces remarques étaient d'autant plus notables qu'il les avait rédigées d'une manière qui pouvait donner l'impression que je partageais son opinion. Carole m'a demandé de retirer le message en question. Il est vrai que ce dernier m'avait gêné lorsque je l'avais découvert mais j'avais préféré y répondre au même endroit, en tâchant d'en atténuer ainsi la portée. Toutefois, à la réflexion, Carole a raison : il ne faut pas que ces blogs soient l'occasion pour quiconque de dénigrer gratuitement des tiers qui ne peuvent s'y défendre directement (ne serait-ce que parce qu'ils ne connaissent pas ce site, ce qui est évidemment un grand tort...).

Par ailleurs, hier, Thibaud qui, de Suisse, ne manque pas de se tenir ici au courant de la vie de la Chaslerie, m'a signalé le ton à son avis trop vif de certaines de mes appréciations sur le travail récent d'un employé. J'ai trouvé qu'il était de bon conseil en me suggérant de garder ce genre de qualificatifs pour des échanges oraux bilatéraux.

Donc voilà, les visiteurs du site sont désormais informés des deux types de modérations que je peux chercher parfois à introduire dans ces blogs. Je suis persuadé qu'ils comprendront ces raisons.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 1 décembre 2010
Aspects juridiques
0
Dans le prolongement des "Mentions légales" de ce site que j'invite toute personne intéressée à consulter et de mes messages précédents sous cet onglet "Vie du site", je copie ici le message que je viens d'écrire dans la rubrique "Sujets divers" où il avait naturellement sa place.

Ce message est destiné à rappeler quelques règles de bon fonctionnement de ce site, telles que nous pouvons les préciser chaque fois que nécessaire.

Voici ce texte :

"Le bon fonctionnement d'un site internet comme celui-ci, original et expérimental à tous les titres, appelle des réglages constants, sur le plan technique comme sur celui du contenu. Je m'en ouvre fréquemment sous l'onglet « Vie du site », en espérant associer, autant que faire se peut, les visiteurs « virtuels » à une tâche qui se voudrait commune. Et l'on sait tous que « la critique est aisée et l'art est difficile ».

Bien sûr, il est toujours délicat de rendre compte, avec justesse, d'évènements passés. Notamment quand, comme moi, on est un historien amateur, un géologue amateur, un astronome amateur, bref, un amateur de toutes choses belles ou intéressantes comme, je l'espère et y travaille avec d'autres, ce manoir.

C'est pourtant ce que je m'efforce de faire, à partir de documents anciens que, parfois, faute d'éléments matériels plus précis, je tâche d'interpréter.

Ce faisant, je puis blesser des tiers, ce qui est toujours regrettable. En tout cas, cela n'est jamais dans mes intentions.

Ce site, je l'ai en effet conçu au départ pour transmettre des informations à mes fils (et aussi pour m'obliger à mettre de l'ordre dans mes photos et mes papiers, de même que mon propre père tenait un album de photos qu'il montrait volontiers à ses amis). Il est progressivement apparu que ce site pouvait être utile aux visiteurs "réels" du manoir, considérés à leur tour comme des amis, et certains ont bien voulu en témoigner par écrit, notamment ici. C'est ainsi que les rubriques principales, à savoir "Introduction", "Histoire", "Visite", "Travaux" et "Plan d'accès" ont été mises au point, et leur rédaction s'est rapidement figée sur un texte factuel et, je pense, consensuel. Pour modifier le texte correspondant, je dois d'ailleurs passer par l'intermédiaire d'un informaticien, mon jeune webmaster, qui y note la date de sa dernière intervention.

Mais, petit à petit, au fil du temps et compte tenu de mes loisirs, j'ai été amené à rédiger, à titre secondaire, un journal du chantier. Puis, faute de meilleure idée, j'ai ouvert notamment une rubrique "Sujets divers" où je range des messages portant en général sur des compléments ponctuels d'information sur l'histoire du manoir ou la géographie locale. Les choses sont clairement, du moins je l'espère, présentées de cette façon. Ces textes, à leur tour, sont rédigés comme pour des amis et, jusqu'à ce jour, je n'ai jamais eu l'impression qu'en osant cet acte de foi, je me trompais sur l'état d'esprit des visiteurs « virtuels » du site.

Or, mes rédactions dans ces rubriques secondaires sont toujours provisoires et j'invite souvent les visiteurs « virtuels », surtout les habitués à ma connaissance, pour qu'ils m'aident à améliorer, entre autres, l'intérêt de mes textes. Je veille toujours à tenir le plus grand compte de leurs remarques ou de leurs réactions. Ceci est vrai quelle que soit la façon dont ces visiteurs "virtuels" me font passer leur message, même s'il est indéniable que je souhaiterais que ce soit plus souvent par le canal de ces rubriques secondaires, d'ailleurs organisées à cet effet.

Je suis équipé pour pouvoir tenir immédiatement compte de ces remarques et modifier seul les textes mis en ligne dans ces rubriques et je ne m'en prive pas, n'hésitant pas à revenir sur des messages passés pour en corriger souvent le style, l'orthographe ou même pour en modifier la teneur quand cela me semble préférable. Il s'est ainsi établi une pratique du site et je pense qu'il n'y a jamais eu d'ambiguïté sur ce point. Le manque persistant d'homogénéité de la présentation de ces textes suffirait, je pense, s'il avait pu y avoir doute quant au caractère provisoire de ces rédactions, à le lever. Je suis toujours à la recherche de moyens d'améliorer la « navigation » sur le site et j'en ai maintes fois souligné le caractère trop foisonnant à mon goût, en l'état de sa présentation.

Bien entendu et corrélativement, ces rédactions provisoires n'ont nullement vocation, ne serait-ce qu'en raison de leur volume évident, à être tirées sur papier ni à être enregistrées autrement que sur le vecteur par nature fugace de ce site internet. Pour être complet, je précise cependant que je me réserve néanmoins, par exemple lorsque je serai à la retraite (ce qui ne devrait pas intervenir avant plus de six ans), et pour autant que la matière me paraisse alors le mériter, de rédiger, cette fois à titre définitif pour ce qui me concerne, un ouvrage imprimé qui, lui, m'engagerait.

Je rappelle toutes ces règles, tacites ou formelles, de fonctionnement de ce site car je viens de recevoir ce soir un appel téléphonique d'un tiers qui s'est déclaré blessé par une rédaction très récente et qui était pourtant déjà dépassée, sans qu'il s'en soit rendu compte, avant même son intervention. Respectant l'émotion de cette personne, je ne me sens pas autorisé à citer son nom, à commenter son attitude ni à en dire plus sur les termes en question.

Si, compte tenu de tout ce que j'ai dit tout à l'heure au téléphone à cette personne et que je viens de rappeler ci-dessus par écrit, elle continue à se sentir offensée, je lui présente bien volontiers, sous cet onglet "Sujets divers" aussi, et pour autant que j'aie à le faire, mes excuses les plus sincères.

Bien sûr, je méditerai l'incident et renforcerai mes efforts pour éviter qu'il ne se reproduise avec cette personne, comme d'ailleurs avec toute autre."

P.S. : Surtout, j'espère que la mise au point qui précède ne freinera pas davantage les visiteurs "virtuels" du site à y intervenir par écrit. On n'aurait pas besoin de ça...

En fait, ayant relu les "Mentions légales" du site, je les trouve particulièrement "blindées". Je les avais d'ailleurs transposées de celles figurant sur les sites de très grosses sociétés cotées. Car "qui peut le plus, peut le moins" !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 16 décembre 2010
Vie du site - Aspects juridiques
0
A la réflexion, il est possible que se soient connectés hier sur ce site des visiteurs inhabituels.

A leur intention particulière (comme à celle de tous ceux qui ne passeraient ici qu'exceptionnellement ou par hasard), je rappelle les précautions d'usage de ce site, telles qu'elles sont exposées en détail :
- dans les "mentions légales" du site, indispensables à connaître et dont je ne saurais trop souligner l'importance ;
- dans les notes méthodologiques que je rédige souvent, notamment sous cet onglet "Vie du site", comme je l'ai encore fait avec beaucoup de détails et, je l'espère, avec didactisme, le 1er décembre dernier.

L'idée générale est que les visiteurs du site sont traités ici comme des "amis", ce qui suppose de leur part un minimum de bonne volonté et même, j'ose le dire, d'intelligence. Tout se passe ici comme si je feuillettais un "album de famille" en plein air, en le commentant pour des amis. Des tiers peuvent se mêler au groupe mais ce n'est pas à eux que je m'adresse ; ils peuvent regarder, écouter, aussi longtemps qu'ils le veulent tant qu'ils ne cherchent pas à dénaturer l'ambiance amicale de l'exercice.

A bon entendeur, salut !

Ceci dit, l'hypothèse de la venue ici de personnes mal intentionnées n'est, à ce stade et à ma connaissance, que supposition.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 17 décembre 2010
Vie du site - Aspects juridiques
0
Relisant les "mentions légales" du site, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps, je m'aperçois qu'elles ont besoin d'être toilettées.

En particulier :
- il est écrit que "Pierre-Paul FOURCADE et ses contributeurs mettent tout en Âœuvre pour s"assurer que les informations affichées sur ce Site sont exactes et à jour" ; cette formulation me paraît beaucoup trop forte à cause du "tout" ; je rappelle que je ne suis nullement un professionnel de la presse, de la communication, de l'investigation, mais un particulier amateur de belles choses et désireux de les faire partager à des visiteurs considérés comme des amis ; je fais donc de mon mieux pour mettre en ligne, lorsque j'en ai le loisir, des messages agréables ou intéressants à lire, du moins à mes yeux de profane, ce qui peut m'amener à des formulations qui peuvent contenir une part, qui peut être significative, d'erreur dans les faits ou les appréciations que j'en donne ;
- cependant, un point clé à mes yeux est que tout tiers peut m'adresser à tout moment des messages, soit par l'intermédiaire du site, soit par tout autre moyen (comme ceux que j'ai déjà précisés), notamment s'il estime qu'une formulation mérite d'être corrigée, sur le fond ou sur la forme ; à l'exclusion des messages de type "spams", je fais mes meilleurs efforts pour adapter en conséquence et sans délai les textes, voire mettre directement en ligne les réactions ;
- sur les droits de propriété, le texte des mentions légales actuellement en ligne a beaucoup vieilli puisque, grâce aux efforts de mon jeune webmaster, je peux, depuis quelques mois, rediffuser des photos, des liens, des musiques ou des séquences filmées que je trouve sur la toile ou qui me sont adressés par des visiteurs ; bien entendu, il ne saurait y avoir pour autant la moindre revendication, de ma part, de la propriété de tels éléments.

Ces remarques, qui me semblent très importantes, me conduisent à mettre en chantier une révision des "mentions légales". Le texte antérieur était un démarquage de mentions légales de sites trouvés en ligne. Le prochain texte, que je tâcherai de mettre au point, avec mes moyens d'amateur, dès que possible, reprendra la substance des remarques précédentes.

Je prie les visiteurs de bien vouloir considérer qu'avant d'être incorporées formellement aux "mentions légales", ces clauses sont d'ores et déjà applicables. J'estime même qu'elles l'étaient sans doute, de par l'usage, avant la formulation que je viens d'en donner à titre de rappel.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 3 juillet 2011
Vie du site - Aspects juridiques
0
Comme le savent les visiteurs de ce site internet, celui-ci est privé (je renvoie à ce sujet aux "mentions légales" et à l'onglet "Vie du site").

Or, par courtoisie et par fidélité à ma ligne de conduite sur ce site, j'ai validé, à ce jour, tous les messages (à l'exception des "spams") que les visiteurs virtuels ont souhaité mettre en ligne. Je suis cependant outillé pour constater qu'un auteur a, semble-t-il, utilisé, ces derniers jours, pour nous informer de son point de vue (respectable en tant que tel), des adresses de courriel différentes mais tout aussi opaques l'une que l'autre.

Je crois donc nécessaire d'adapter pour l'avenir ma ligne de conduite sur ce site.

Je préviens ainsi tous les visiteurs virtuels que, si je reçois désormais un quelconque message de quelque auteur que ce soit comportant une de ces deux adresses opaques ou une autre qui le serait autant, je ne validerai plus le message correspondant (de sorte, je le précise, qu'il sera conservé en mémoire, à toutes fins utiles, mais ne sera plus mis en ligne).

En outre, je mets en garde le(s) auteur(s) de messages qui comporteraient une dimension diffamatoire contre les risques juridiques éventuels d'une telle attitude.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 23 mars 2012
Vie du site - Aspects juridiques - Statistiques de fréquentation
0
En observant les statistiques récentes du site, je note que sa fréquentation s'est développée depuis trois semaines environ, ce qui confirme la venue d'une nouvelle catégorie de visiteurs. J'ai donc relu les messages que j'ai écrits depuis le début du mois et constaté que les termes que j'employais méritaient parfois d'être limés pour ne pas heurter inutilement des lecteurs néophytes extérieurs au groupe de "friends and family" qui, à une ou deux exceptions près semble-t-il, constituent l'alpha et l'omêga de notre fan club.

En effet, je rédige toujours mes messages, plusieurs par jour, du premier jet et les mets immédiatement en ligne mais, si je souhaite permettre leur consultation différée par des lecteurs qui, par extraordinaire, ne seraient pas toujours bien intentionnés, il me faut reconsidérer, de temps à autre, mes écrits et en éliminer les notations qui, en vieillissant le plus mal, pourraient même, dans le pire cas de figure, alimenter telle ou telle forme de ressentiment contre-productif pour la poursuite harmonieuse du programme de travaux ou pour la tranquillité des uns et des autres.

Un bon principe paraît de s'en tenir aux faits quand on pense qu'ils méritent d'être retenus. Il faut également éviter les interprétations les plus hasardeuses. Ceci sans inhiber la spontanéité nécessaire pour ne pas endormir ou, pire, décevoir le lecteur.

Et hop !

Chloe BRUCE, championne de "kick boxing".

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 11 avril 2012
Vie du site - Aspects juridiques
0
Un visiteur du site que je croisais dans le monde réel me demandait récemment s'il pourrait "poster" des messages sous un pseudonyme. Il paraissait avoir envie d'intervenir dans nos débats mais déclarait ne pas souhaiter que son identité soit connue de visiteurs tiers.

Ma réponse est affirmative à la seule condition que, d'une manière ou d'une autre, l'identité réelle d'un tel intervenant me soit connue afin de me permettre de satisfaire à mes obligations normales de "modérateur du site". A défaut d'une telle identification que je garderais bien entendu pour moi, je ne "validerais" pas le message (ce qui signifie qu'il n'apparaitrait pas en ligne sur notre site favori).

En effet, je comprendrais très bien qu'un visiteur veuille rester anonyme vis-à-vis de tiers ; mais je considère devoir empêcher n'importe qui, qui se dissimulerait totalement de moi, d'écrire quoi que ce soit ici. A ma connaissance, une "demoiselle à l'écharpe blanche" est la seule à ce jour à avoir fait usage de cette latitude ; elle ne l'a fait qu'une seule fois, ce que je regrette au demeurant.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 23 juin 2012
Vie du site - Aspects juridiques - Entretien du site
0
Je viens de compléter l'introduction des "Mentions légales" par un paragraphe, souligné de manière à en favoriser la lecture immédiate, destiné à résumer les points que j'estime essentiels dans cette page à caractère délibérément contraignant.

Guillaume JEANNE
rédigé le mercredi 5 septembre 2012
Vie du site - Aspects juridiques
0
Bonjour à l'équipe en charge du manoir de la Chaslerie,

Je suis journaliste pour le "Journal de l'Orne".

Je vous écris parce que j'aimerais avoir l'autorisation d'utiliser un cliché pour illustrer un papier d'annonce sur les journées du patrimoine.

Votre manoir participe à ces journées. J'aurais aimé utiliser la photo suivante pour illustrer mon article :

N.D.L.R. : Pas de problème. Autorisation accordée. Cordialement.