Aspects juridiques

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 26 mai 2015
Vie du site - Aspects juridiques - Statistiques de fréquentation - Entretien du site
0
Après une séance de travail chez notre "geek senior"...

25 mai 2015 (Tom, tu es prié de ne pas faire disparaître cette photo qui ne te compromet nullement).

... me revoici devant mon écran mais je ne sais pas me connecter aux deux sites qu'il m'a indiqués et qui se trouvent tous deux dans la mouvance de "Google".

Le premier me fournissait un 3ème tableau de bord de notre site favori (après ceux de mes deux "tours de contrôle", celle conçue par Tom et celle de l'hébergeur OVH), avec des statistiques de fréquentation inédites pour moi et très détaillées. En outre, Thomas m'a dit qu'il s'agissait de statistiques très fiables. Je les ai aperçues hier après-midi chez lui. Elles faisaient apparaître que notre site reçoit 390 visiteurs par jour, avec un "taux de rebond" des deux tiers. Ce taux de rebond désigne la proportion des visiteurs qui, ayant atteint notre site, n'y restent pas. Donc notre fan club favori comporterait quelque chose comme 130 membres, ce qui paraît néanmoins remarquable et permet d'envisager que notre site favori me rapporte quelques revenus. D'après Thomas, ceux-ci pourraient être de l'ordre de 75 €/mois, ce qui pourrait couvrir les frais d'abonnement (facturés par l'hébergeur) et de conception ou d'entretien (facturés par Tom) de notre site favori que j'ai supportés seul et intégralement depuis 2009.

Le second site indiqué par Thomas me permettrait en effet de contracter avec Google pour qu'ils insèrent, sur notre site favori, des publicités fonction des intérêts de chaque visiteur, tels que "Google" les connaît d'ores et déjà par ailleurs. Si la pub apparaît sur la page de notre site favori telle que consultée par un visiteur, je touche un "fee". Et si le visiteur clique sur ladite pub, mon "fee" est plus important. Si j'ai bien compris, il m'appartiendrait de décider l'endroit, sur les pages de notre site favori, où la pub pourrait apparaître.

Je serais intéressé de connaître les réactions de membres de notre fan club à une telle inflexion de notre politique générale. Notre "business model" était jusqu'à ce jour basé sur le principe que je payais seul tout ce qui concernait la fabrication et l'entretien du site et n'en tirais strictement aucun revenu. Avec le nouveau modèle, vous avez compris que, sans qu'il ne vous en coûte rien mais moyennant une certaine pollution publicitaire pour vous, ma charge financière occasionnée par notre site favori devrait être allégée.

Jacqueline X.
rédigé le lundi 15 juin 2015
Vie du site - Aspects juridiques - Statistiques de fréquentation
1
Bonjour,

Faut-il cliquer sur les bannières publicitaires pour faire retentir le tiroir-caisse ? Pour le moment, je n'ai pas encore vu de sites présentant un intérêt pour moi.

Bonne journée, et ne lâchez rien pour votre charpente !

N.D.L.R. : Le contrat que j'ai signé avec "Google" m'interdit de répondre à votre question mais je pense que vous avez compris.

Bonne journée !

N.D.L.R. 2 (du 19 avril 2016) : Je laisse ce message en ligne ici à des fins d'archivage.

Je me dois cependant de signaler que "Google" ne fait plus paraître de publicités sur notre site favori, la raison de ce retrait tenant, semble-t-il, au caractère peu porteur pour eux du lectorat habituel de ce site. On ne saurait s'inscrire en faux.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 30 août 2016
Vie du site - Aspects juridiques - Entretien du site
1
Je viens de renouveler les abonnements permettant l'hébergement de notre site favori :

J'observe que la facture ne baisse pas.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 14 mars 2017
Vie du site - Aspects juridiques - Entretien du site
0
Je viens de m'apercevoir que quelqu'un a pénétré dans la "tour de contrôle" de notre site favori et a commencé à faire sauter des indications permettant de mettre en ligne de très nombreuses photos sur ce site.

La barrière censée empêcher des "hackers" de modifier les messages du site semble donc franchie. J'ai prié notre spécialiste de bien vouloir y remédier mais il me répond que cela prendra du temps.

En attendant, je ne puis garantir l'authenticité ni l'exhaustivité des messages diffusés sur ce site. Je prie donc les visiteurs de tenir, jusqu'à nouvel ordre, le plus grand compte de cette remarque.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 29 avril 2017
Vie du site - Aspects juridiques
0
Ma convocation hier au tribunal de proximité de Flers m'a montré que deux personnes, au moins, soulèvent des questions à propos de la teneur de certains messages de notre site favori et de leur diffusion.

Je vais devoir rappeler par écrit les règles convenues en la matière, tant au titre des "Mentions légales" que sous l'onglet "Vie du site / Aspects juridiques". Je ne manquerai pas de mettre en ligne ici les éléments de réponse pertinents que je vais rédiger, afin que nul n'en ignore (si c'était encore le cas).

Sur le chemin du retour, j'ai fait étape à Céaucé où Marie Annick de SAINT MELOIR m'a remis l'attestation suivante :

Je l'en remercie tout en faisant observer que j'aurais été moins catégorique qu'elle à propos de la date de livraison du fournil de la ferme (au point 3) . En effet, l'électro-ménager de sa kitchenette est encore à acheter.

Après en avoir, pas plus tard qu'aujourd'hui, parlé à la "jeune classe concernée" ("ou supposée telle", comme je devrais désormais l'ajouter), je suis en revanche au regret de confirmer l'appréciation portée (au point 5) sur le caractère très hypothétique du relais financier familial toujours espéré. Voici en effet, en substance, la réponse qu'on me fait de nouveau à Paris:

29 avril 2017.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 20 mai 2017
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Ferme et son fournil - Vie du site - Aspects juridiques
0
Dès que j'ai vu sur quel plan entendait se placer l'avocate adverse, j'ai communiqué avec les artisans qui interviennent de temps à autre sur notre chantier favori, afin qu'ils veuillent bien me fournir des attestations destinées à me défendre contre des accusations proférées à propos de notre site favori. Chacun a accepté et je leur exprime ici toute ma reconnaissance. Voici ces attestations :

J'ai bien sûr occulté sur la dernière, avant de la mettre en ligne, le nom de l'artisan au service de qui tant d'horreurs ont été proférées par son avocate (y compris, hier, qu'il était mon 4ème plombier, ce qui est faux même si cela n'aurait, je pense, rien d'anormal après 26 ans de chantier).

Merci les amis ! Je vous rends hommage par ailleurs et à ma façon, comme vous le savez, en vous citant au tableau d'honneur de mes artisans favoris mais, une fois de plus, vous avez été à la hauteur et je souhaite vous dire que je vous en suis très reconnaissant !

Je précise que Roland BOUSSIN manque ici à l'appel. Il aurait toute sa place parmi ses pairs mais je n'ai pas voulu le déranger dans sa retraite prise dernièrement, ni son gendre et successeur Franck LIEGEAS qui doit être particulièrement débordé par des tâches administraaaâââtives au moment de cette transition.

A noter que, dans ses dernières écritures, l'avocate adverse a rejeté toutes ces attestations au motif qu'elles ne sont pas entièrement manuscrites. Je ne doute pas que, si elle n'avait pas attendu le tout dernier moment pour m'informer de cette critique, chacun de ces artisans aurait fait le maximum pour me transmettre son texte dans la forme optimale.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 30 mai 2017
Vie du site - Aspects juridiques - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Réponses données par "Facebook" à un certain nombre de questions idiotes qu'ils posent à mon sujet :

"Quel est le lieu qui a changé ta vie ?"

N.D.L.R. : Conclusion trop rapide d'après bibi.

"Quelle est la proportion de gens qui t'aiment ?"

La dernière réponse donne à penser que ces corniauds me croient de sexe féminin.

Quelle drôle d'époque où n'importe quel moteur de recherche raconte ainsi n'importe quoi sur à peu près n'importe qui !