Archives, histoire, documentation

Conversation téléphonique très constructive ce matin avec David PETRLIK.

Sous réserve de confirmation, il est prévu qu'il vienne à la Chaslerie pour un concert de cordes, avec ses amis Aurélien PASCAL (violoncelle) et Grégoire VECCHIONI (alto).

Cela se passerait au tout début d'octobre prochain, sans doute le vendredi 1er à 17 heures 30.
Une date à bloquer d'ores et déjà dans les agendas !

Merci à la SVAADE de nous donner de telles occasions de rencontrer de tels artistes !
Hier soir, présentation de la saison culturelle de l'Orne ("Rezz'O 61").

8 septembre 2021.

8 septembre 2021.


J'ai discuté un moment du back-office des spectacles avec Claire AUBRAT, cheffe de bureau à la direction de l'action culturelle, de la lecture publique et de l'innovation territoriale du conseil départemental de l'Orne.

Elle m'a suggéré de me renseigner sur les réglementations applicables dès lors que l'on organise plus de six spectacles par an, en consultant le site du Centre national de la musique.
Cher Pierre-Paul,

C'est donc bien bon pour le 2 Octobre ! Voici le programme :

F. Schubert : Trio à cordes en si bémol Majeur D.581 (22 min)
W.A. Mozart : Divertimento en mi bémol Majeur K. 563 (44 min)

Violon : David Petrlik
Alto : Anna Sypniewski
Violoncelle : Aurélien Pascal

Je vous écris très bientôt pour les trajets et biographies !

A très bientôt !

Bien cordialement,

David
Superbes vidéos et photos prises d'un drone le 5 septembre dernier et transmises par Brice PEZERIL, des "Ecureuils du bocage" :

https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0276.mp4
https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0277.mp4

5 septembre 2021.

5 septembre 2021.

5 septembre 2021.


https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0281.mp4
https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0282.mp4

Et merci à "Cambérabéro" de m'avoir permis d'ouvrir ces fichiers pour les mettre en ligne !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 10 septembre 2021 14:51
À : (...)archi.com>
Cc : (...)@culture.gouv.fr ; (...)@culture.gouv.fr ; (...)@culture.gouv.fr ; Hugues Hourdin ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer; Flore Merlin ; C. F. ; T. F. ; W. F.
Objet : Re: Chaslerie

Cher Monsieur,

Merci beaucoup pour votre message.

Sur le plan administratif, il y aurait, semble-t-il, une possibilité que, pour les deux premières tranches de restauration des menuiseries extérieures du logis, (...).

En tout état de cause, la réalisation de la première tranche en question devra être lancée très rapidement, pour ne pas risquer de dépasser la date-butoir stipulée par l'arrêté de subvention de l'Etat.

Outre les membres du bureau de la SVAADE et mes plus proches parents, j'ai mis le conservateur régional des M.H., (...), et ses principaux collaborateurs sur ce dossier, (...), en copie de cet échange afin que ces derniers n'aient pas de doute sur le fait que la SVAADE et moi sommes très désireux d'avancer en bon ordre, si possible avec leur aide active.

Bien cordialement,

PPF

Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
Télécharger Outlook pour Android
_______________________________________________________________________________________________

From: (...)archi.com>
Sent: Friday, September 10, 2021 10:14:18 AM
To: Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Subject: RE: Chaslerie

Cher Monsieur,

Je vous envoie semaine prochaine une proposition de contrat en deux parties :
- Une étude préalable générale correspondant à la phase APD (Avant-Projet-Définitif) qui permettra de déposer demandes d'autorisations de travaux et permis de construire ainsi que les demandes de subvention.
- Un contrat de maîtrise d’œuvre "type" qui sera établi pour chaque phase de travaux et qui portera sur les missions d'exécution :
- PRO-DCE : Projet - Dossier de Consultation des Entreprises
- ACT : Assistance aux Contrats de Travaux
- DET : Direction de l'Exécution des Travaux
- AOR : Assistance aux Opérations de Réception

Par ailleurs, les études de maîtrise d’œuvre sont subventionnables par la CRMH.

Je vous prie de croire, Cher Monsieur, en l'expression de mes dévoués sentiments.

(...), Architecte DPLG et du Patrimoine.

(Fin de citation)
Cher Monsieur,

Pardonnez le délai pour vous communiquer le programme du concert du 29 octobre prochain à la Chaslerie. Hier, concert et ce matin, une densité de travail impressionnante. Mais ....

voici le programme :

pour ténor les airs principaux des opéras suivants :

VERDI
Le trouvère
Le bal masqué

DONIZETTI
L'élixir d'amour

et trois mélodies de Gabriel FAURE
Après un rêve
Les berceaux
Automne

et deux mélodies de Henri DUPARC
L'invitation au voyage
La vie antérieure

Opéra de BIZET
Les pêcheurs de perles

CILEA
L'Arlésienne

PUCCINI
Tosca
Turandot

MASSENET
Le Cid

Bien à vous et grand merci pour vos efforts
et à votre disposition pour la réussite de notre projet !

N.D.L.R. : Merci beaucoup. Les liens sont de moi, j'espère ne pas m'être trop trompé...

N.D.L.R. 2 (à 22 h 20) : Hugues REINER m'indique par courriel que je ne me suis pas trompé dans le choix de ces liens. Un très beau programme, donc, dont je le remercie comme j'en remercie Joachim BRESSON.
Hier après-midi, concert de guitares du "Duo MFA" à l'église Saint-Léger d'Avernes-sous-Exmes, dans le cadre du "Septembre Musical de l'Orne" :

12 septembre 2021.

12 septembre 2021.

12 septembre 2021.


Au cours du déjeuner des "Amis du Septembre Musical", j'avais pu interroger longuement Barbara TOUSSAINT sur la façon dont elle, suivant l'exemple de sa grand-mère paternelle m'a-t-elle indiqué, et Philippe avaient, du premier jet et peu après leur arrivée dans l'Orne, conçu la formule de ce festival puis organisé avec un tel succès non moins de 39 éditions à ce jour. Après le concert, Philippe m'a proposé de le recontacter début octobre pour répondre à toutes mes questions sur l'économie de cette organisation.
Silvère JARROSSON (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 12 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Annonces - Ailleurs
0


Évènement de Célien Palcy, Yon Costes et Silvère Jarrosson
Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière
Durée : 3 h 30 min
Public · Tout le monde (avec ou sans compte Facebook)
L’exposition monumentale "Corps en mouvement" investit l’immense espace de la Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière pour proposer au visiteur une expérience à la fois immersive et méditative. Entre performance, peinture gestuelle, calligraphie et installation suspendue, elle s’annonce déjà comme un temps fort de la rentrée culturelle à Paris.
Rencontre entre deux artistes français, Silvère Jarrosson et Yon Costes, cette exposition aborde de nombreux sujets autour du corps et de la convalescence par le mouvement. L’acceptation de l’accident devient ici une force créatrice source de renaissance.
Commissaire d'exposition: Célien Palcy

Programme de la soirée:
=> 18h00: Ouverture de l'exposition
=> 18h00 - 19h00: Table-ronde publique entre les artistes et le personnel soignant.
=> 19h00 - 22h30: Vernissage et performance participative de Yon Costes

Infos pratiques:
Jeudi 30 septembre 2021
Entrée par le 83 boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris.
Métro Saint Marcel (ligne 5)
Entrée libre et gratuite sur présentation d'un pass sanitaire valide.

Une exposition à découvrir du 30 septembre au 14 octobre 2021, tous les jours de 12h00 à 17h00.

Un événement financé par: Fondation Sophie Rochas (fondation abritée par la Fondation de France), Fondation Banque Populaire - Rives de Paris, Fonds Maecenae, Didaxis. En partenariat avec Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP.
Responsable mécénat: Christophe Chaminade.

N.D.L.R. : Pas sûr de pouvoir assister au vernissage puisqu'il y a concert à la Chaslerie le lendemain après-midi...
SVAADE ("Association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs")
rédigé le Lundi 13 Septembre 2021
Livre d'or - Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - SVAADE - SVAADE (animations et visites) - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Annonces - A la Chaslerie
0

5 septembre 2021.



ANIMATIONS CULTURELLES ORGANISEES PAR LA SVAADE EN OCTOBRE 2021 A LA CHASLERIE


Samedi 2 octobre à 17 h 30 :

Trio de cordes
David PETRLIK (violon)
Anna SYPNIEWSKI (alto)
Aurélien PASCAL (violoncelle)

Franz SCHUBERT - Trio à cordes en si bémol Majeur D.581.
Wolfgang Amadeus MOZART - Divertimento en mi bémol Majeur K. 563.

Samedi 16 octobre à 17 h 30 :

Lecture-concert à partir du livre de Pascal QUIGNARD, "Tous les matins du monde"

Jérôme CHABOSEAU (viole de gambe)
Laurence DRI (lecture)

Œuvres de Marin MARAIS, Jean de SAINTE-COLOMBE et Jean-Baptiste LULLY.

Vendredi 29 octobre à 17 h 30 :

Hugues REINER (piano)
Joachim BRESSON (ténor)

Giuseppe VERDI - Le trouvère
Giuseppe VERDI - Le bal masqué
Gaetano DONIZETTI - L'élixir d'amour
Gabriel FAURE - Après un rêve
Gabriel FAURE - Les berceaux
Gabriel FAURE - Automne
Henri DUPARC - L'invitation au voyage
Henri DUPARC - La vie antérieure
Georges BIZET - Les pêcheurs de perles
Francesco CILEA - L'Arlésienne
Giacomo PUCCINI - Tosca
Giacomo PUCCINI - Turandot
Jules MASSENET - Le Cid

A l'occasion du concert du 29 octobre, Philippe MENARD, potier d'art, présentera quelques-unes de ses œuvres les plus récentes.

Le grand-père par Philippe MENARD.



Prix des places : 12 € par spectacle (demi-tarif pour les étudiants)
Inscriptions auprès de l'office de tourisme de Domfront
dans la limite des places disponibles (donc ne pas tarder à s'inscrire)
Application des mesures sanitaires ("passe sanitaire")
Dès 9 heures du matin, j'ai pu joindre la préfecture de l'Orne à qui je souhaitais demander quelles sont les contraintes sanitaires à respecter, en l'état de la réglementation, pour les prochains concerts de la SVAADE.

On m'a répondu très clairement :
- il faut vérifier les passes sanitaires et noter l'heure des vérifications et l'identité du vérificateur ;
- il faut respecter les gestes-barrière ;
- en revanche, il n'y a plus de notion de jauge.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 14 septembre 2021 19:21
À : GUERIN Nathalie <Nathalie.GUERIN@publihebdos.fr>
Objet : RE: demande

Bonsoir Nathalie !

Voici ces photos.

David PETRLIK :

David PETRLIK.


Anna SYPNIEWSKI :

Anna SYPNIEWSKI.


Aurélien PASCAL :

Aurélien PASCAL.


Jérôme CHABOSEAU :

Jérôme CHABOSEAU.


Hugues REINER :

Hugues REINER.


Joachim BRESSON :

Joachim BRESSON.


Philippe MENARD :

Philippe MENARD.


Cordialement,

PPF

_______________________________________________________________________________________________

De : GUERIN Nathalie <Nathalie.GUERIN@publihebdos.fr>
Envoyé : mardi 14 septembre 2021 19:08
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : demande

Bonjour monsieur Fourcade,

L'article annonçant les 3 concerts d'octobre au manoir de La Chaslerie paraitra ce jeudi en locale Domfront en Poiraie. Pour l'édition suivante, nous avons prévu de l'intégrer dans nos pages loisirs. Pouvez-vous m'envoyer les photos des artistes ?

Je vous remercie,

cordialement,

Nathalie Guérin
Le Publicateur Libre

(Fin de citation)
Chêne français : le péril chinois

ARTICLE. Notre filière du bois est en danger. Les entreprises chinoises achètent de plus en plus de chêne sur notre territoire. Les scieries françaises souffrent, comme nos forêts surexploitées, dans un marché mondialisé et désastreux pour l’environnement.

Restera-t-il du chêne pour exploiter à plein nos scieries, dans quelques mois ? Si rien n’est fait pour endiguer les exportations de notre bois vers la Chine, la réponse pourrait bien être négative. Dans une économie ouverte au monde, le bois est devenu une matière première précieuse et le chêne ne fait pas exception. Si le confinement mondialisé de 2020 avait su contraindre la demande excessive depuis 2018, elle est repartie de plus belle en 2021. Entre janvier et mai de ce début d’année, ce ne sont pas moins de 187 167 m3 qui sont partis de France pour rejoindre la Chine. Une augmentation de 42 % par rapport à 2020.

En 1972, le météorologue Edward Lorenz posait cette question : « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? ». En l’occurrence, une loi chinoise entrée en vigueur en 2017 a créé une nouvelle donne sur le marché international du bois : La Chine a décidé de mettre fin à l’abattage commercial de ses forêts naturelles, et ce pendant 99 ans. Deux tiers de l’espace boisé chinois sont ainsi sanctuarisés au nom de l’écologie et de la lutte contre la désertification des sols.

Le danger du blocus russe sur les exportations de bois

Un motif écologique louable, mais qui ne fait que reporter le problème ailleurs : depuis 2017, la Chine importe massivement le bois qu’elle ne peut plus arracher de son sol. En 2019, ce sont 114 millions de mètres cubes de bois étrangers qui ont alimenté les scieries chinoises, pour en faire le premier importateur du monde. Les Chinois surpaient cette matière première, au détriment des autres exportateurs ou producteurs locaux qui ne peuvent plus s’aligner.

Face à cette pratique commerciale, certains États se sont rebellés. L’Ukraine interdit ses exportations de bois et L’Allemagne comme la Hongrie ont mis en place des restrictions. Plus inquiétant pour la France, la Russie a décidé de mettre fin à l’exportation de grumes non transformées à compter de 2022. Or, le pays du président Poutine est le premier fournisseur de bois de la Chine. L’empire du Milieu va donc devoir se rabattre sur d’autres pays et la France a tout à craindre de l’effet papillon russe.

Emmanuel Macron : « C’est une aberration complète »

Entre décembre 2020 et mars 2021, ce sont près de 75 % des lots français mis en vente qui auraient été achetés par de généreux exportateurs chinois. L’accélération du phénomène est brutale. En 2019, les exportations de chênes vers la Chine ne représentaient que 17,5 % de la production nationale. Les scieurs français, qui estiment leur besoin en chêne à 1,7 M de m3, ne disposeraient plus désormais que de 1,2 M m3. Pour mesurer l’ampleur du phénomène en France, entre 2005 et 2017, le nombre de scieries est passé de plus de 900 à 550. Le prix du chêne a augmenté de 65 % entre 2007 et 2017 et enfin, les exportations ont tout simplement été multipliées par 10 en 10 ans, pour attendre 500 000 de m3 en 2017.

Que fait notre pays pour endiguer ces exportations qui surexploitent nos forêts, surtout celles des propriétaires privés — qui détiennent 75 % des forêts françaises - trop heureux de pouvoir profiter de l’effet d’aubaine provoqué par cette demande ? En avril 2017, le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron avait déclaré : « Alors qu’on a l’une des plus grandes et belles forêts d’Europe, on importe des produits en bois. C’est une aberration complète ». Ces belles paroles, d’une lucidité difficilement contestable, en sont restées — sans surprise — au stade de belles intentions sacrifiées au profit du dogme néolibéral. La France ne veut pas de protectionnisme pour le moment, et s’en remet à la décision de l’UE.

Un non-sens écologique

Les enjeux sont pourtant de taille. Notre pays se doit de préserver son poumon vert, pour absorber ses émissions de CO2. Tout comme il doit protéger son industrie du bois, en souffrance. Enfin, et quel paradoxe : nos chênes quittent la France pour gagner la Chine, y être débités et transformés en meuble qui viennent ensuite inonder nos enseignes de vente.

Cette aberration économique — à l’heure où tout le monde prône le « produire local » — et écologique — le transport de marchandises produit aujourd’hui près de 10 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone — n’a pas lieu d’être. Il est urgent que nos dirigeants fassent preuve de bon sens et protègent notre patrimoine forestier. La Chine, elle, ne s’encombre pas de sentiments : les importations de parquets sur son territoire sont taxées à hauteur de 30 %, contre 0 % pour le bois de chêne. Il ne tient qu’à l’Hexagone de faire de même.
SVAADE ("Association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs")
rédigé le Jeudi 16 Septembre 2021
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - SVAADE - SVAADE (artistes et artisans) - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Aurélien PASCAL sera en concert à la Chaslerie le 2 octobre prochain à 17 h 30 !

Pensez à réserver vos places auprès de l'office de tourisme de Domfront !
Lors des Journées du patrimoine, le Manoir de Soisay, construit en 1530 et situé à Belforêt-en-Perche (Orne), fera découvrir les œuvres de ses artistes venus en résidence depuis 2007 :

Le manoir de Soisay.


N.D.L.R. : Je suis très admiratif de l'action d'Olivier LE GRAND (que j'ai croisé dans une vie antérieure) et de son épouse au manoir de Soisay. C'est à la fois sobre et raffiné. Un bel exemple à méditer.
Festival Chansons et Mots d'Amou (via "Facebook")
rédigé le Samedi 18 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
👨‍🍳 Comme le dit Michel Guérard, les cuisiniers doivent « trouver des plats qui parlent, qui chantent, qui émeuvent, qui distraient, qui enchantent parfois, des plats dont il faut savoir, comme au théâtre, renouveler la mise en scène ».
🤗 Dans un moment savoureux de connivence et de partage de leur amour pour la gastronomie et la langue françaises, Michel Guérard, Marie-Christine Barrault et Christophe Lavelle disent, chacun à sa manière, leur appétit pour les goûts et les saveurs, les mots et les savoirs.
🎤 Découvrir Michel Guérard, Marie-Christine Barrault & Christophe Lavelle
-
📅 Dimanche 26 septembre - 15h30 au Château de Gaujacq
💸 Tarif : Gratuit
🎉 Pass 2 spectacles L'eau à la bouche + Le festin de Babette : 20€
📅 Découvrir le programme : www.metsetmotsdamou.fr
🔖 Infos & Billetterie
⚠️ Accès à tous les spectacles et animations du week-end sur réservation (Entrées gratuites ou payantes)
❓ Renseignements sur le protocole sanitaire


N.D.L.R. : Carole et moi avons prévu de nous rendre dans les Landes pour assister à ce festival, occasion pour moi de poser, je l'espère, un premier jalon du programme de la SVAADE pour la saison 2022. Affaire à suivre !

N.D.L.R. 2 (du 21 septembre 2021 à 20 h) : Pour des raisons différentes l'un de l'autre, Carole et moi avons décidé, indépendamment l'un de l'autre, de rester, qui en région parisienne, qui au manoir favori.

Pour ma part, la lassitude l'a emporté.
Fondation Mérimée (via "Facebook")
rédigé le Samedi 18 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
⚒ La restauration exemplaire du Manoir du Catel (Seine-Maritime)
🏚 Érigé sous Saint Louis par Richard de Treigots, abbé de Fécamp, le manoir du Catel est aujourd’hui le plus ancien manoir seigneurial de Normandie. Haut lieu de justice, il abritait les prisonniers attendant leur jugement. L’édifice conserve alors plus de 3 000 graffitis couvrant ses murs, et apparaît alors comme un véritable témoin tout aussi émouvant que précieux de la présence de ces détenus. La maison-forte était autrefois encerclée par de vastes douves et flanquée de quatre tours. Sa porte fortifiée s’apparente étonnamment au fronton d’une église. De plus, son axe est orienté Est/Ouest comme la grande majorité des églises d’Orient et d’Occident.
Racheté en 2000 par le propriétaire actuel, le Manoir a pu être sauvé d’une destruction certaine grâce à la mise en place d’une campagne de restauration qui n’a duré pas moins de vingt ans !
🏆 En 2013, notre Fondation a remis au propriétaire le Grand Trophée (30 000 €) pour la magnifique restauration du manoir du Catel.
📸 Normandie Tourisme


N.D.L.R. : Je suis, bien entendu, très admiratif. En particulier du fait qu'une vingtaine d'années y aient suffi.

Il faudra néanmoins qu'un jour j'aille voir sur place de quoi il retourne. Cette façade paraît très réussie mais qu'en est-il du reste du monument ? C'est la principale question que je me pose à propos de cette restauration.

Il est sans doute pénible pour beaucoup de tiers, notamment ceux amenés à collaborer avec moi, que ma tournure d'esprit me pousse à détecter les défauts dans ce que j'observe. Je ne sais pas à quoi cela tient, il en a toujours été ainsi, dès mon plus jeune âge. Il semble clair que ce n'est pas le plus sûr moyen de se faire des copains.

Or, discutant récemment avec un artisan intervenu à la Chaslerie à qui j'avais fait des remarques sur son travail, le poussant à le recommencer à diverses reprises et lui expliquant pourquoi les étapes intermédiaires ne me donnaient pas satisfaction, j'ai eu la surprise de constater que, loin de m'en vouloir pour ce biais de mon caractère, il s'en déclarait reconnaissant.

C'est ainsi que j'ai compris que cet artisan est un homme sur qui nous pourrons compter pour les travaux à venir.

Si du moins j'arrive à surmonter tous les obstacles administratifs que l'on peut imaginer et qui, comme l'on sait, me pourrissent la vie depuis trop longtemps, ne serait-ce qu'en raison du manque de réactivité de trop nombreux de mes interlocuteurs obligés.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 18 septembre 2021 05:51
À : Hugues HOURDIN ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer ; Flore Merlin
Cc : Bernard Soul ; Davy Bernard ; MEUNIER Catherine ; Jérôme Nury ; Leroy-Tullie Jean Paul
Objet : Une première version du logo de la SVAADE

Visible en bas à gauche de cette affiche.

Le premier logo de la SVAADE.


Au centre du logo, l'ancien écu de Domfront qui portait, en surimpression, l'écu des LEDIN (propriétaires de la Chaslerie avant la Révolution).

Ancien écu dont on peut rappeler l'existence quand on invoque l'intérêt médiéval de la Chaslerie.

L'ancien écu de Domfront avait servi de modèle lors de l'édition d'un "pin's de la Chaslerie"?


Gardons-nous d'oublier que, selon la littérature du XIXème siècle, la date de 1382 figurait sous cet ancien écu, tel qu'il était visible sur un très ancien vitrail d'une chapelle disparue dans l'enceinte du château de Domfront.

A la Chaslerie elle-même, nous voyons toujours des traces significatives d'une existence médiévale...

Intéressant à plus d'un titre, n'est-ce pas ?

(Fin de citation)
Pour info, des discussions sont activement en cours, entre le bureau de la SVAADE et moi, afin de marquer sans ambiguïté le rôle et les attributions de chacun à la suite de la signature du bail du 18 août dernier.

Je comprends qu'au cours de la présente "phase de transition", on me trouve parfois un peu trop envahissant et que cette mise au point pourrait aboutir, entre autres, à la mise en ligne d'un nouveau site internet, celui-ci sous la responsabilité de la SVAADE.

Pour autant, il ne m'est pas (pas encore ?) demandé de m'abstenir de commenter de ma fenêtre la vie de cette jeune et dynamique association. Je continuerai donc de le faire de la même façon, notamment sous l'onglet "Nouvelles associations" du site favori où je mêle, il est vrai, les topos relatifs aux trois associations que j'ai contribué à créer, par démembrement en quelque sorte de l'association initiale des "Amis du manoir de la Chaslerie" (actuellement dénommée, pour ne s'en tenir qu'à son sigle, "A.R.D.A.M.C."). Donc, si vous me suivez bien, vous continuerez de retrouver sous ledit onglet, tout ce qui touche, outre la SVAADE, à l'A.D.D.O.O.E. (combats anti-éoliens, le site propre de cette association ayant été perdu lors d'un incendie chez l'hébergeur) ou à l'APIJOMM (emploi en vue de la réinsertion).