Archives, histoire, documentation

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 20 Mai 2022
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
L'équipe d'"Echappées Belles" souhaitant tourner une émission dans le Domfrontais m'a demandé d'y être son guide. Les malheureux ignorent à quel point je suis procrastinateur et, en plus, la météo ne facilitera pas leur découverte des lieux. De surcroît, comme je n'ai pas la télé, on ne peut pas dire que je sois familier du style ni du ton de leur émission.

Quand ils m'ont téléphoné il y a quelques jours, mon réflexe a été d'emprunter à la médiathèque de Domfront une série d'ouvrages consacrés à l'histoire de Domfront ou de Lonlay-l'Abbaye, comme ceux de LASSEUR, SURVILLE et autres LIARD. En fait, les érudits locaux sont souvent très chiants, leurs bouquins, d'un style pesant et de nature à m'endormir très vite ; ceux-ci n'échappent pas à la règle, hélas.

Par comparaison, "Wikipédia" donne un accès facile et rapide aux informations que je recherche sur Guillaume Ier de Bellême, Guillaume II Talvas, Henri Beauclerc, Henri II Plantagenêt, Aliénor d'Aquitaine, Thomas BECKET, les comtes d'Artois, Gabriel Ier de MONTGOMMERY ou SULLY, sur le château de Domfront, Notre-Dame-sur-l'Eau ou l'abbaye de Lonlay.
Mais est-ce cela que ces journalistes veulent ? J'en doute fortement.

Internet me permet également de retrouver l'épitaphe de Marquise LEDIN que je n'arrive plus à lire sur une pierre tombale dans le résidu de nef de Notre-Dame-sur-l'Eau :
"Passant ce marbre ne regarde ma cendre n'est sous ce tombeau car mon cher mary me la garde et son coeur en est le vaisseau - Cy gist soubz ce tombeau le corps de Damoyselle Marquise Ledin epose de noble Messire [...] De [...], conseiller du roy viconte de Donfront, qui décéda en l'an 23 de son [...] le 28 octobre 1613".
Le veuf était Brice COUPPEL et Marquise, la fille de René LEDIN qui reconstruisit la Chaslerie en 1598.
Voici qui me paraît pittoresque et de nature à résumer mille ans d'histoire locale : Marquise LEDIN, près du gisant de son ancêtre Pierre Ier LEDIN...

... qui s'illustra en 1382 au point que les armes de cette famille furent longtemps apposées sur celles de Domfront.

P.S. (du 22 mai 2022 à 1 heure) : Comme aurait dit ma "Mamie de Saint-Sul", "chante, fauvette !"
Traversée
Par Jean-Pierre Arbon / 20 mai 2022

Un jour, il s’agira de monter dans la barque et de gagner l’autre rive, celle qu’on ne voit pas. Vous n’aurez pas le choix. Le temps sera maussade. À peine aurez-vous quitté l’embarcadère qu’un grand vent se lèvera. Votre esquif roulera et tanguera, chahuté par la houle. Vous serez dans l’obscurité. Vous aurez peur. Vous serez perdu.

Il se peut que quelqu’un, émergeant de la nuit et marchant sur les eaux, vienne alors à votre rencontre ; qu’à sa vue vous soyez saisi d’une crainte plus grande encore que celle de la tempête ; qu’il vous dise « N’ayez pas peur », et que la barque touche terre, de l’autre côté.

Il se peut aussi que vous tombiez à l’eau, et que cette histoire de traversée s’arrête là. Il se peut même qu’elle se termine au moment même où vous monterez dans la barque, car elle ne s’adresse qu’à ceux qui demeurent sur la rive, inquiets de votre départ et de ce qui vous (et donc les) attend.

Quelle fin choisir ? Que croire ? Et se pourrait-il enfin que selon que vous optez pour l’une ou l’autre version, ce soit celle que vous aurez retenue qui réellement vous advienne ?


« Le soir venu, les disciples de Jésus descendirent au bord du lac. Ils s’embarquèrent pour gagner l’autre rive. Déjà il faisait nuit et Jésus ne les avait pas encore rejoints. Un grand vent se mit à souffler et le lac devint houleux. Les disciples avaient ramé pendant cinq mille mètres environ, lorsqu’ils virent Jésus qui marchait sur la mer et se rapprochait de la barque. Alors ils furent saisis de crainte. Mais il leur dit : “C’est moi. N’ayez pas peur.” Aussitôt, la barque toucha terre là où ils se rendaient. » Evangile selon Saint Jean 6, 16-21

N.D.L.R. : Même moi, je peux comprendre qu'un homme qui écrit ceci a d'autres soucis en tête que venir chanter du BRASSENS à la Chaslerie.