Archives, histoire, documentation

Fondation Mérimée (via "Facebook")
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
⚒ La restauration exemplaire du Manoir du Catel (Seine-Maritime)
🏚 Érigé sous Saint Louis par Richard de Treigots, abbé de Fécamp, le manoir du Catel est aujourd’hui le plus ancien manoir seigneurial de Normandie. Haut lieu de justice, il abritait les prisonniers attendant leur jugement. L’édifice conserve alors plus de 3 000 graffitis couvrant ses murs, et apparaît alors comme un véritable témoin tout aussi émouvant que précieux de la présence de ces détenus. La maison-forte était autrefois encerclée par de vastes douves et flanquée de quatre tours. Sa porte fortifiée s’apparente étonnamment au fronton d’une église. De plus, son axe est orienté Est/Ouest comme la grande majorité des églises d’Orient et d’Occident.
Racheté en 2000 par le propriétaire actuel, le Manoir a pu être sauvé d’une destruction certaine grâce à la mise en place d’une campagne de restauration qui n’a duré pas moins de vingt ans !
🏆 En 2013, notre Fondation a remis au propriétaire le Grand Trophée (30 000 €) pour la magnifique restauration du manoir du Catel.
📸 Normandie Tourisme


N.D.L.R. : Je suis, bien entendu, très admiratif. En particulier du fait qu'une vingtaine d'années y aient suffi.

Il faudra néanmoins qu'un jour j'aille voir sur place de quoi il retourne. Cette façade paraît très réussie mais qu'en est-il du reste du monument ? C'est la principale question que je me pose à propos de cette restauration.

Il est sans doute pénible pour beaucoup de tiers, notamment ceux amenés à collaborer avec moi, que ma tournure d'esprit me pousse à détecter les défauts dans ce que j'observe. Je ne sais pas à quoi cela tient, il en a toujours été ainsi, dès mon plus jeune âge. Il semble clair que ce n'est pas le plus sûr moyen de se faire des copains.

Or, discutant récemment avec un artisan intervenu à la Chaslerie à qui j'avais fait des remarques sur son travail, le poussant à le recommencer à diverses reprises et lui expliquant pourquoi les étapes intermédiaires ne me donnaient pas satisfaction, j'ai eu la surprise de constater que, loin de m'en vouloir pour ce biais de mon caractère, il s'en déclarait reconnaissant.

C'est ainsi que j'ai compris que cet artisan est un homme sur qui nous pourrons compter pour les travaux à venir.

Si du moins j'arrive à surmonter tous les obstacles administraaaâââtifs que l'on peut imaginer et qui, comme l'on sait, me pourrissent la vie depuis trop longtemps, ne serait-ce qu'en raison du manque de réactivité de trop nombreux de mes interlocuteurs obligés.
Messages "WhatsApp" envoyés hier soir à Silvère JARROSSON :

- A 21 h 05 ; "En ce moment à Argentan, concert du quatuor Debussy avec le peintre 8"

- A 21 h 50 : "Benjamin Massé... Je pense que cela t'aurait beaucoup intéressé... Benjamin Massé, dit Primat. En as-tu déjà entendu parler ? C'est de l'abstraction lyrique au pinceau laser, une technique étonnante. J'aurais voulu t'envoyer une vidéo mais mon voisin râlait à cause de la lumière de mon smartphone."

- A 22 h 01 : "C'est tout ce que j'ai pu enregistrer :"

17 septembre 2021.

17 septembre 2021.

17 septembre 2021.


P.S. : Le fameux quatuor DEBUSSY. Hier soir, ils jouaient pieds nus. Comme le peintre PRIMAT. Le nom du spectacle : "Egerie(s)"

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 18 septembre 2021 05:51
À : Hugues HOURDIN ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer ; Flore Merlin
Cc : Bernard Soul ; Davy Bernard ; MEUNIER Catherine ; Jérôme Nury ; Leroy-Tullie Jean Paul
Objet : Une première version du logo de la SVAADE

Visible en bas à gauche de cette affiche.

Le premier logo de la SVAADE.


Au centre du logo, l'ancien écu de Domfront qui portait, en surimpression, l'écu des LEDIN (propriétaires de la Chaslerie avant la Révolution).

Ancien écu dont on peut rappeler l'existence quand on invoque l'intérêt médiéval de la Chaslerie.

L'ancien écu de Domfront avait servi de modèle lors de l'édition d'un "pin's de la Chaslerie"?


Gardons-nous d'oublier que, selon la littérature du XIXème siècle, la date de 1382 figurait sous cet ancien écu, tel qu'il était visible sur un très ancien vitrail d'une chapelle disparue dans l'enceinte du château de Domfront.

A la Chaslerie elle-même, nous voyons toujours des traces significatives d'un existence médiévale...

Intéressant à plus d'un titre, n'est-ce pas ?

(Fin de citation)