Archives, histoire, documentation

J'ai souhaité photographier les cheminées du manoir voisin de Loraille, à Saint-Roch-sur-Egrenne, et je remercie M. et Mme MONTEMBAULT de m'avoir permis de le faire. Ce manoir a en effet été construit, selon moi, par la même équipe de tailleurs de pierres que celle intervenue, à la même époque, à notre manoir favori.

Le résultat me paraît intéressant. Dans la pièce à vivre du rez-de-chaussée...

4 mai 2019.

... l'âtre de granit...

4 mai 2019.

... dépasse sensiblement la verticale du linteau :

4 mai 2019.

Dans la même pièce, j'ai observé les corbeaux supportant les poutres :

4 mai 2019.

A l'étage, l'âtre semble moins large et moins profond que la cheminée :

4 mai 2019.

4 mai 2019.

4 mai 2019.

4 mai 2019.

P.S. (du 5 mai 2019) : M. MONTEMBAULT a évoqué l'incendie de la Chaslerie au XVIIIème siècle dont il est informé alors que je n'ai trouvé aucun document ancien y faisant référence. Il faudra que je lui demande s'il a des détails à ce sujet.

De même, il pourrait sans doute m'en apprendre beaucoup sur l'état de notre manoir favori avant la campagne de travaux des années 1950. Je serais très curieux de savoir s'il y avait des restes des anciennes cheminées, celles qui avaient subi l'incendie de 1884 et, si oui, à quoi elles ressemblaient.
LES BEAUX CHÂTEAUX ET AUTRES TRESORS DU PATRIMOINE EUROPEEN (via "Facebook")
rédigé le jeudi 9 mai 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
L’abbaye Saint-Martin de Mondaye (Calvados)

Située à quelques kilomètres au sud de Bayeux, l’abbaye de Mondaye est une plus belle création du XVIIIème siècle en Normandie.
L’abbaye a été fondée au XIIème siècle selon la règle augustinienne sous la forme d’un ermitage. Elle rejoint l’ordre de Prémontrés en 1210 et de vrais bâtiments conventuels sont construits au cours du XIIIème siècle. Malheureusement, la guerre de cent ans va stopper ce développement et en 1389, Richard d’Arundel ravage totalement l’abbaye.
Entre le XV et le XVIème siècle, l’abbaye redevient florissante et travaille en collaboration avec l’université de Caen. De nouveau, l’abbaye est réduite en cendres par les huguenots en 1564.
C’est au XVIIIème siècle, que trois abbés successifs entre 1704 et 1763, font reconstruire entièrement les bâtiments. L’architecte de la reconstruction est le prieur de Mondaye, Eustache Restout (1655-1743). Une grande partie des fresques de l’abbatiale est due aussi à Eustache Restout. Le style est classique sauf dans la chapelle de la Vierge construite sur le modèle de celle du château de Sceaux, aujourd’hui disparu. C’est dans cette chapelle qu’on peut voir une extraordinaire Assomption de la Vierge du flamand Melchior Verly, en terre cuite. Les statues du cœur sont signées du même artiste. L'orgue datant de 'époque Louis XV est signé Parisot.
Le cloître, vitré au XIXème siècle est demeuré inachevé.
Durant la révolution, l’abbaye est sauvée par un prêtre défroqué devenu maire de la commune voisine.
Durant tout le XIXème siècle, l’abbaye est tout à tour un collège, un couvent de femmes selon les aléas de la politique. C’est seulement à partir de 1921 que les Prémontrés sont autorisés à se réinstallés définitivement dans l’abbaye. En1944, le débarquement allié s’accompagne de plusieurs jours de bombardement de l’abbaye.
C’est à partir de 2007 que l’abbaye a commencé à être restaurée, notamment l’abbatiale.
Toujours occupée par les prémontrés, l’abbaye peut se visiter le dimanche après-midi.

LES BEAUX CHÂTEAUX ET AUTRES TRESORS DU PATRIMOINE EUROPEEN (via "Facebook")
rédigé le dimanche 12 mai 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le château d’Aubigny (Calvados)

Il est situé à deux kilomètres au nord du centre de Falaise. Le château a été construit durant la première moitié du XVIIème siècle par la famille de Morell d’Aubigny. Il est de style Henri IV-Louis XIII. Le château a toujours appartenu à la même famille. Dans l’église du village, on peut voir six orants des XVII et XVIIIème siècle qui représentent six membres de la famille, du chevalier Raven de Morell mort en 1625, au maréchal de camps Jules Marc Antoine de Morell décédé en 1786. Les statues viennent d’être restaurées. Une partie du château a été classée en 1948. Il ne se visite qu’à titre exceptionnel.

N.D.L.R. : Contemporain de la Chaslerie. Très impressionnants orants.

Hélas la campagne, dans le secteur, a été notoirement dévastée par la prolifération d'aérogénérateurs électriques industriels.

(Je m'interroge sur la couleur, ou plutôt l'absence de couleur, des menuiseries extérieures.)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 12 mai 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Bouclé ce matin la déclaration de revenus de ma mère pour 2018. Constaté qu'il n'y a plus d'eau aux robinets de notre manoir favori. Demandé à Francis de téléphoner demain au plombier. Passé chez l'ancien employé pour récupérer un outil de taille, neuf et coûteux, qu'il avait embarqué et ne me rendait pas ; rapatrié l'outil complètement rouillé et avec des chiures de volatiles divers mais conséquents sur le manche télescopique.

Pour le reste, éprouvé une fois encore un certain besoin de changement d'air. Le programme des prochains jours devrait, semble-t-il, s'y prêter.