Archives, histoire, documentation

Nevitsky Castle - Невицкий Замок
rédigé le mardi 22 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
The Savoyard helms (?) - a type of closed burgonet in use in the XVIIth century, it was also called the death’s head helmet in German and the Tête de cul in French
Шлем "Мертвая голова" - 17 столетие

N.D.L.R. : Presque contemporain de la Chaslerie. Intéressant quand même, isn't it ?
Nevitsky Castle - Невицкий Замок
rédigé le mardi 22 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
The World’s Oldest Existing Revolver. The revolver was produced in 1597 by a weapons smith in Nuremberg, Germany.
Самый древний в мире револьвер. Германия. 16 столетие. Невицкий замок еще живет полноценной жизнью!

N.D.L.R. : Contemporain de la Chaslerie.
Nevitsky Castle - Невицкий Замок
rédigé le mardi 22 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
The Tombstone of Dyordy III (or Yuriy) Drugeth (propriertor of Nevitsky castle) of 1620 year in Trnava (Slovakia).
Дьордь III (Юрий) Другет. Владелец Невицкого замка. Надгробная плита. 1620 год в г. Трнава. Словакия.
Надпись под монументом (перевод) "Его светлость господин граф Дьордь Другет из Гуменного, жупан Земплинский и Ужгородский и одновременно рыцарь золотого руна и тайный советник его императорского величества и хранитель. Умер в 1620 году, дня 21, в месяце июне, имел 37 лет"
La pierre tombale de Dyordy III (ou yuriy) Drugeth (propriertor du château de nevitsky) de 1620 an à Trnava (Slovaquie).
Dʹordʹ III (Yuri) Dugen. Propriétaire du château de nevickogo. Pierre tombale, 1620 an en g. Trnava. La Slovaquie.
L'inscription sous le monument (traduction) " Sa Seigneurie m. Comte Dʹordʹ Dugen de humenny, zupan zemplinskij et uzhgorod et simultanément chevalier de la rune d'or et le conseiller secret de sa majesté impériale et de son tuteur. Mort en 1620, jour 21, au mois de juin, avait 37 ans "
·
Notez cette traduction

N.D.L.R. : Pas terrible, la traduction.
Contemporain de la Chaslerie.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 28 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Que musique
Publié le 28 janvier 2019


Michel Legrand est mort. En lisant les hommages qui lui sont rendus, on comprend ce qui a fait de lui un musicien exceptionnel. Au départ, il y a un enfant solitaire de quatre ans qui reconstituait d’oreille, au piano, les chansons de Charles Trénet qui passaient à la radio. Puis ce sauvageon surdoué entre au conservatoire quand il a neuf ans. Il y est éduqué par les meilleurs professeurs. A vingt ans, il a rencontré Stravinsky et Boulez, il sait tout faire, et il est libre. Arrangeur de génie, il bifurque vers le jazz, et écrit bientôt pour le cinéma. Une seule maîtresse : la mélodie.

L’un des personnages des Demoiselles de Rochefort confie dans une chanson « Je n’étais amoureux que de croches ou de rondes (…) Pour une mélodie j’aurais trahi mon père, je n’étais que musique ». C’est son double. C’est lui.

Des mélodies inoubliables, Michel Legrand nous en laisse un magnifique bouquet. Parmi les plus célèbres, il y a le thème des parapluies de Cherbourg. Et si l’on veut comprendre ce qu’est une mélodie véritable, éprouver sa finesse et sa robustesse, il faut regarder cet extrait video, et écouter comment ses subtilités se déploient en passant du classique à la valse musette et du jazz au tango.

N.D.L.R. : J'étais rétif (trop de notes), vous m'avez convaincu.
(Début de citation)

De : eric.yvard-mairie <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Envoyé : mardi 29 janvier 2019 09:28
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Eric yvard

Ok
Je pense que oui
L inventaire papier est utile
C est avec son contenu que l on peut bâtir une vrai genealogie ledin et voir l ascension sociale de cette famille.
Attention l acte de 1593 est un partage de la chalerie en plusieurs lots mais sans l auteur de la branche de la chalerie.
Un pan de mur va s écroulé !
Eric yvard

________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 29 janvier 2019 09:16
À : eric.yvard-mairie
Objet : RE: Eric yvard

Cher Monsieur,

A vous de voir ce qui peut être utile. Vous êtes l'expert et vous savez quels sont mes centres d'intérêt.

Avec ce que vous me dites, j'attends beaucoup du document de 1593 que vous avez su retrouver.

Cordialement,

PPF

________________________________________________________

De : eric.yvard-mairie <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Envoyé : mardi 29 janvier 2019 09:13
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Eric yvard

Bonjour
Merci pour l info
J ai une mauvaise nouvelle
L inventaire de 1722 (madame ledin née croisilles) ne se trouve plus dans la liasse du notaire de domfront
Gabriel Hubert ou un autre historien a du l emprunter et pas le rendre.
Heureusement Hubert a pris des notes
Je vais vous recopier ses fiches concernant cette inventaire.
Je vais aussi transcrire le partage de la chalerie de 1593
Attention surprise !
Voulez vous que je transcrive aussi l inventaire de tous les papiers de l inventaire ledin père ?
Cordialement
Eric yvard

Envoyé depuis mon smartphone Samsung Galaxy.

________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Date : 28/01/2019 23:21 (GMT+01:00)
À : YVARD Eric <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Objet : RE: inventaire du 2 juillet 1716 de Jacques Ledin

Pour info : https://www.chaslerie.fr/blog/message/45353

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 30 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - O'Gustin
1
Oggy-les-bons-tuyaux, c'est quand même un peu long à taper.

Pourquoi pas O.L.B.T. ?

Un peu trop L.B.G.T. à mon goût, cette fois, non ?


Pauvre bout d'chou, il m'en fait débiter des âneries, on dirait...

P.S. : OLT, c'est pas mal non plus, ça claque, c'est sonore, facile à taper... Il y a même du "Halte au feu !" là-dessous, c'est bon pour un fils d'artilleur et utile quand O'Gustin fait des cochoncetés...

En plus, j'y trouve des racines occitanes et gauloises qui ne sont pas pour me déplaire...

Je soumets la ratification de ce diminutif au fan-club et à ma petite-fille ! (Les petits-fils en sont encore au stade Gabuzomeu.)