Archives, histoire, documentation

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Château de Montbrun à Dournazac : un certain HuGo Solignac diffuse sur "Facebook", plus précisément sur la page "Châteaux, Manoirs et Gentilhommières", une cinquantaine de "photos intérieures du château depuis sa restauration".

Rarement vu tant de merdes en un seul endroit : c'est exceptionnel !

La décence élémentaire m'oblige à ne pas diffuser davantage de telles horreurs. Pas envie de donner des cauchemars garantis à notre fan club favori.

Et ça a dû coûter un maximum. Tout est à jeter, tout, absolument tout !

Donc HuGo Solignac est un nom à retenir : à l'évidence, c'est un champion, un as des as !
Samuel ROGER ("Origines")
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
"Origines" rejoindra son nouvel écrin, le château de Stors à l’Isle Adam, au printemps 2019 !

À cette occasion, nous sommes heureux de vous proposer une offre de prix exceptionnelle
sur une majeure partie des objets de notre collection de cheminées d’époque, ornements de jardins, sculptures, objets de décoration et éléments d’architecture.
Découvrez nos offres (ici, la page 44 du catalogue) !

Offre valable jusqu’à 30 Novembre 2018 uniquement.

N.D.L.R. : De plus en plus stratosphérique !

Et pourquoi le lot 233 est-il indiqué à un ancien prix de 1 800 € et à un nouveau de 1 000 quand personne n'en a voulu lors de votre récente vente publique, alors qu'il y était estimé 700 € (de mémoire) ?

Ne seriez-vous pas un charlatan ? Ou, pire encore, un véritable voyou ?
Jacqueline X.
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Transmission du patrimoine
0
Bonjour

Dans votre recherche de garant avez-vous pensé à un nantissement d'objets type bijoux, tableaux, meubles anciens, une estimation de Cie d'assurance pourrait vous aider, c'est un nantissement pas très courant mais qui est assez simple, sauf à trouver le tiers détenteur.

Vous pouvez aussi explorer un prêt par une banque-assurance type AXA et il vous reste le prêt hypothécaire sur une partie de vos terrains, boisés ou non.

Cordialement

N.D.L.R. : Merci. Je rencontre demain l'excellent directeur de l'agence de Flers de la Société Générale ; on verra à quoi il pense de son côté. Pour ma part, je n'aime guère hypothéquer quoi que ce soit ; de mémoire, ça fait trop de frais. Et j'avais fait en sorte que Carole et moi soyons à 50-50 pour l'ensemble des actifs que j'ai financés, comme notre appartement parisien, notre manoir favori ou les terres alentours. Quant au mobilier, il appartient pour l'essentiel à une société dont j'avais fait don, il y a longtemps déjà, à mes fils.

A l'heure de faire les comptes, et surtout de financer la suite des travaux, pas très malin, le bonhomme, donc.

Il doit être écrit quelque part que je finirai à la cloche...
Martine de La Châtre‎ à "Châteaux, Manoirs et Gentilhommières"
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le château de MALOU ou manoir de Malou est situé au lieu dit « Cour de Malou » à Norolles 14100 dans le département du Calvados et la région Normandie.
Le château est construit au deuxième quart du 16e siècle : de cette époque date la façade principale comportant deux tours à poivrière. L'édifice fait l'objet d'un réaménagement au 18e siècle. »Les tours sont en calcaire. Les ailes sont bâties selon un mode de construction différencié : tandis qu'une d'entre elles est en brique et pierres, l'autre est à pans de bois. La partie de l'édifice reprise au 18e siècle reprend cette dichotomie entre un espace à pans de bois et une partie en maçonnerie. Le château était muni autrefois d'un pont-levis et d'un fossé. » Des débris d’épis en terre vernissée garnissent encore les pignons des toits. »

N.D.L.R. : Pour la lucarne...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 25 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le ciné-club de Domfront projetait hier soir le film "Première année". J'aime beaucoup l'idée qu'il y ait un ciné-club à Domfront. Mais, au bout de 30 minutes, mes paupières se sont alourdies inexorablement et je suis rentré dare-dare à notre manoir favori. Là, sous la couette, j'ai regardé trois ou quatre nouveaux épisodes de "Suits" (à combien en suis-je rendu ? plus de vingt, c'est probable), bien au chaud grâce à la chaudière rallumée le matin-même.
Prélèvement à la source : à deux mois de sa mise en œuvre, pourquoi la réforme inquiète.

N.D.L.R. : On pourrait ne pas avoir fini d'en entendre parler.

Mon impression est néanmoins que cette réforme devrait passer. C'est ensuite que le vrai débat va commencer, sur l'opportunité de fusionner l'impôt sur le revenu et la C.S.G.
Du moins je l'espère.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 26 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes - Références culturelles
0
En prenant le café puis en buvant un excellent whisky cette après-midi chez des voisins anglo-saxons, j'ai discuté de la série "Suits" de "Netflix". Il paraît que nous en sommes rendus à la 7ème saison, chacune comptant 16 épisodes de 45 minutes chacun. Soit, à la louche, un total de 84 heures d'abrutissement. Je dois avoir visionné le 30ème épisode déjà et il y a fort à parier que mes prochaines nuits seront courtes.

Il paraît qu'il y a d'autres séries du même genre sur "Netflix". Ces amis m'ont ainsi recommandé "Mad Men" (ou quelque chose comme cela) et "House of Cards".

Donc, si vous croisez dans les rues de Domfront un bonhomme qui me ressemble mais avec le regard hagard, vous saurez désormais pourquoi.