Archives, histoire, documentation

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 8 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes - Références culturelles
0
Utiles conversations avant le départ de Cerisy :

- j'ai pu m'expliquer avec Alexandre GADY sur certaines incompréhensions d'il y a deux ans ; la suite m'a donc donné raison, ce qui me paraît rassurant ;

- M. NEVEUX m'a précisé que je ne puis prétendre être admis au sein de la "Société des antiquaires normands" ; nous considérerons donc que j'ai mal retranscrit certains de ses propos de début de colloque.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 12 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
En m'invitant à m'inscrire au colloque organisé à l'occasion du prochain congrès des "Sociétés historiques et archéologiques de Normandie" dont il préside la fédération, le professeur François NEVEUX m'a indiqué qu'il proposerait la candidature de l'« Association pour la restauration, la défense et l'animation du manoir de la Chaslerie » à la prochaine A.G. de cette fédération.

De son côté, de retour de Cerisy, Yves LESCROART m'a écrit, entre autres amabilités : "Je vous renouvelle ma proposition de parrainage pour vous accueillir à la Société des Antiquaires de Normandie, que j’aurai l’honneur de présider l’an prochain."

Je les en remercie vivement tous deux.
(Début de citation)

De : Guillaume Gendraud <guillaume.gendraud@tenqi.fr>
Envoyé : samedi 13 octobre 2018 23:31
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: Préservation des infos du site favori, voire de celui-ci

Re,

C'est un choix qu'a fait Thomas, sûrement parce qu'étant donné votre grand nombre de photos, cela coûte moins cher d'utiliser Amazon pour le gros du stockage (photos), et OVH pour faire s'exécuter les pages du site Internet.

Concernant mes interventions, si le site Internet ne plante pas, je n'aurai pas à intervenir. S'il y a un souci (comme la semaine dernière), on peut toujours prévoir une heure ou 2 par an (40€ HT / heure).

Numériquement,

Guillaume "Matrix" Gendraud
Conseil, expertise et développement technique
https://www.tenqi.fr
06.16.53.69.37

_____________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 13 octobre 2018 22:25
À : Guillaume Gendraud
Objet : RE: Préservation des infos du site favori, voire de celui-ci

Ma question couvrait également, si vous l'acceptez, le coût de votre propre intervention pour maintenir le site.

Et pourquoi prévoir deux hébergeurs ?

PPF

_____________________________________________________________

De : Guillaume Gendraud <guillaume.gendraud@tenqi.fr>
Envoyé : samedi 13 octobre 2018 22:10
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: Préservation des infos du site favori, voire de celui-ci

Bonsoir,

Il n'existe pas vraiment de site Internet pour archiver un site.
Celui dont je vous avais parlé par téléphone (archive.org) fonctionne selon son bon vouloir. On ne peut rien lui imposer (et donc tout peut être supprimé si cela lui dit).
Le seul moyen que je vois est de conserver le nom de domaine et les hébergements (OVH+Amazon).
Si je me réfère aux dernières factures que vous avez réglées chez ceux-ci :
- OVH : nom de domaine : 6,99€ HT / an
- OVH : hébergement : 203,88€ HT / an
- Amazon : hébergement : 12,40€ TTC / mois
Ce qui donne 401,84€ TTC / an.

On ne peut pas provisionner une avance chez ces 2 prestataires :
- OVH : on peut commander pour maximum 3 ans. Donc il faut renouveler tous les 3 ans
- Amazon : c'est paiement à la fin du mois, en fonction du nombre de consultations.

Numériquement,

Guillaume "Matrix" Gendraud
Conseil, expertise et développement technique
https://www.tenqi.fr
06.16.53.69.37

_____________________________________________________________

Le 13/10/2018 à 04:02, Pierre-Paul Fourcade a écrit :

> Cher Guillaume,
>
> Suite à mon appel, pouvez-vous me dire :
> quelle provision prévoir pour maintenir le site après que j'aurai cessé d'y écrire ?
> quel site permettrait d'archiver le site favori ?
>
> Bien cordialement,
>
> PPF
>
(Fin de citation)
Hugues HOURDIN m'a offert, cette après-midi, un exemplaire de sa dernière publication :

Comme toujours avec Hugues, le style est enlevé bien que les mots aient été pesés. Je retiens particulièrement la conclusion qui habille pour l'hiver certaines initiatives en cours de Macron-la-bulle :

Macron-la-bulle, je trouve que ça lui va bien, comme surnom, à cet ange (?) déchu.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Château de Montbrun à Dournazac : un certain HuGo Solignac diffuse sur "Facebook", plus précisément sur la page "Châteaux, Manoirs et Gentilhommières", une cinquantaine de "photos intérieures du château depuis sa restauration".

Rarement vu tant de merdes en un seul endroit : c'est exceptionnel !

La décence élémentaire m'oblige à ne pas diffuser davantage de telles horreurs. Pas envie de donner des cauchemars garantis à notre fan club favori.

Et ça a dû coûter un maximum. Tout est à jeter, tout, absolument tout !

Donc HuGo Solignac est un nom à retenir : à l'évidence, c'est un champion, un as des as !
Samuel ROGER ("Origines")
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
"Origines" rejoindra son nouvel écrin, le château de Stors à l’Isle Adam, au printemps 2019 !

À cette occasion, nous sommes heureux de vous proposer une offre de prix exceptionnelle
sur une majeure partie des objets de notre collection de cheminées d’époque, ornements de jardins, sculptures, objets de décoration et éléments d’architecture.
Découvrez nos offres (ici, la page 44 du catalogue) !

Offre valable jusqu’à 30 Novembre 2018 uniquement.

N.D.L.R. : De plus en plus stratosphérique !

Et pourquoi le lot 233 est-il indiqué à un ancien prix de 1 800 € et à un nouveau de 1 000 quand personne n'en a voulu lors de votre récente vente publique, alors qu'il y était estimé 700 € (de mémoire) ?

Ne seriez-vous pas un charlatan ? Ou, pire encore, un véritable voyou ?
Jacqueline X.
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Transmission du patrimoine
0
Bonjour

Dans votre recherche de garant avez-vous pensé à un nantissement d'objets type bijoux, tableaux, meubles anciens, une estimation de Cie d'assurance pourrait vous aider, c'est un nantissement pas très courant mais qui est assez simple, sauf à trouver le tiers détenteur.

Vous pouvez aussi explorer un prêt par une banque-assurance type AXA et il vous reste le prêt hypothécaire sur une partie de vos terrains, boisés ou non.

Cordialement

N.D.L.R. : Merci. Je rencontre demain l'excellent directeur de l'agence de Flers de la Société Générale ; on verra à quoi il pense de son côté. Pour ma part, je n'aime guère hypothéquer quoi que ce soit ; de mémoire, ça fait trop de frais. Et j'avais fait en sorte que Carole et moi soyons à 50-50 pour l'ensemble des actifs que j'ai financés, comme notre appartement parisien, notre manoir favori ou les terres alentours. Quant au mobilier, il appartient pour l'essentiel à une société dont j'avais fait don, il y a longtemps déjà, à mes fils.

A l'heure de faire les comptes, et surtout de financer la suite des travaux, pas très malin, le bonhomme, donc.

Il doit être écrit quelque part que je finirai à la cloche...
Martine de La Châtre‎ à "Châteaux, Manoirs et Gentilhommières"
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le château de MALOU ou manoir de Malou est situé au lieu dit « Cour de Malou » à Norolles 14100 dans le département du Calvados et la région Normandie.
Le château est construit au deuxième quart du 16e siècle : de cette époque date la façade principale comportant deux tours à poivrière. L'édifice fait l'objet d'un réaménagement au 18e siècle. »Les tours sont en calcaire. Les ailes sont bâties selon un mode de construction différencié : tandis qu'une d'entre elles est en brique et pierres, l'autre est à pans de bois. La partie de l'édifice reprise au 18e siècle reprend cette dichotomie entre un espace à pans de bois et une partie en maçonnerie. Le château était muni autrefois d'un pont-levis et d'un fossé. » Des débris d’épis en terre vernissée garnissent encore les pignons des toits. »

N.D.L.R. : Pour la lucarne...