Archives, histoire, documentation

(Début de citation)

De : jean thuaudet
Envoyé : mercredi 4 novembre 2020 17:18
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : RE : Service svp

Bien reçu vos photos. Merci

Effectivement je crains de ne pouvoir utiliser les photos en l’état à cause des ombres , mais elles me seront utiles néanmoins pour en récupérer des parties , et je reconstituerai ces façades comme je l’ai fait pour la ferme… où j’ai fait disparaître le tracteur d’un côté, et les sacs de gravas de l’autre côté !

Pour ce qui est de la Charretterie , oui, mon dallage est erroné . C’était une astuce pour compenser la différence de niveau entre les 2 bâtiments. Je vais voir comment je vais m’en sortir. Pour intégrer ces modèles sur Google Earth, ces différences de niveau sont ma bête noire …

Pour illustrer mes propos, je vous joins une courbe des niveaux que j’ai construite justement à partir de google earth , -11 m depuis la route jusqu’à la chapelle, - 3 m entre le bout du mur de la Chapelle et l’autre extrémité au niveau du fournil du manoir, - 1,5m au sein de la charretterie , etc … :

Mais ce sont ces difficultés, entre autres toiture vrillée, dôme, girouette originale, etc …, qui donnent du sel à l’ouvrage !

Et concernant la niche de Sainte-Anne sur la Chapelle, elle est présente mais elle n’est peut-être pas suffisamment visible ! J’essaierai de corriger cela.

La suite au prochain épisode …

Cordialement,

Jean Thuaudet

_________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 4 novembre 2020 15:49
À : jean thuaudet
Objet : RE: Service svp

Cher Monsieur,

Pas de souci, l'épreuve n'est pas si terrible, du moins dans mon cas et pour cette fois-ci.

Bravo pour votre impressionnant travail ! Je n'aurais guère à ajouter que la niche de la Sainte-Anne sur la chapelle :

4 novembre 2020.

Et à corriger l'emplacement du dallage devant la charretterie :

4 novembre 2020.

4 novembre 2020.


Pour le reste, voici les photos demandées, mais la lumière violente à cette heure et l'état du chantier nuisent à leur qualité :

4 novembre 2020.

4 novembre 2020.

4 novembre 2020.

4 novembre 2020.

4 novembre 2020.

4 novembre 2020.


Bien cordialement,

PPF

_________________________________________________________________________________

De : jean thuaudet
Envoyé : mercredi 4 novembre 2020 14:48
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Service svp

Bonjour M. Fourcade,

Tout d’abord, je vous souhaite un prompt rétablissement dans l’épreuve que vous traversez.

Par cette belle journée, je me serais déplacé avec plaisir afin de prendre quelques photos pour mes travaux, mais, confinement oblige, je dois rester bloqué chez moi.

C’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous, pourriez-vous me faire parvenir par mail des photos des façades intérieures du manoir, c’est à dire du logis, des écuries, et de votre logis d’habitation, chacune prise d’un seul tenant si possible.

Je progresse dans mes modélisations, mais je dois vous avouer que je peine à « plaquer » les différents bâtiments sur le relief du site.

J’ai refait tous les bâtiments du village, qui me paraissent plus réalistes que lors de mes précédentes esquisses et dont je vous envoie quelques extraits :


Toute observation de votre part sera la bienvenue.

Dans l’attente de vous lire,

Bien cordialement,

Jean Thuaudet

(Fin de citation)
0
Le secret du bonheur
Publié le 5 novembre 2020

A propos de mon récent article Post mortem, un ami m’apostrophe : — Tu penses beaucoup à la mort ces temps-ci…

Pas ces temps-ci. J’y pense tous les jours depuis au moins quarante ans. Mais ça n’a rien de triste ou de morbide. Savoir qu’on meurt un jour est sans doute une des rares pensées qui mènent à la sagesse. Elle vous fait réfléchir sur la vie, comment la prendre, et ce qu’il convient d’en faire puisqu’on doit tôt ou tard la quitter. Grâce à elle, on en rabat quelque peu sur son égo, on relativise les ennuis sans importance, on se libère des vanités inutiles, on sait qu’il faut accueillir chaque moment comme un cadeau. C’est peut-être le secret du bonheur.

© Jan van Hemessen


N.D.L.R. : Et moi, je ne pense ni beaucoup à la mort, ni beaucoup à la vie, conscient depuis longtemps que j'ai fait mon temps et que tout cela n'a, finalement, guère d'importance.
Ensemble Correspondances - dir. Sébastien Daucé
rédigé le Lundi 9 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Annonces - Ailleurs
0
Assistez au concert inaugural des directs confinés de l'Auditorium du Louvre

Quelques jours après l’annonce du nouveau coup d’arrêt des représentations publiques, Correspondances a la chance unique d’être accueilli par l’Auditorium du Musée du Louvre pour retransmettre un concert en direct demain mardi 10 novembre à 12h30. Rendez-vous sur la chaîne YouTube du Musée du Louvre pour découvrir une version live du programme sur-mesure Les Plaisirs du Louvre, collection d'airs de cour qui animaient la vie musicale du Palais du Louvre dans la première moitié du 17e siècle, et que Correspondances a enregistré récemment chez harmonia mundi.
Le niveau des écoliers chute, conséquence du confinement

La plupart des élèves ont souffert mais à des degrés divers, comme permettent de le constater les résultats des évaluations nationales réalisées en septembre par l’ensemble des élèves de CP, CE1 et sixième.

N.D.L.R. : Mes petits croutons feront-ils partie des petits ignorants ?
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Mardi 10 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Petit éloge de Tintin
Publié le 10 novembre 2020

Mon vieil ami Jacques Langlois s’est enfin décidé à écrire sur Tintin. Je ne sais pourquoi il ne l’a fait plus tôt. Ce n’est pas faute de l’y avoir encouragé. Car pour tous ceux qui, comme moi, ont été dans leur enfance des lecteurs assidus de Tintin, Jacques incarne une sorte d’accomplissement.

Voilà en effet un gamin qui à sept ans envoie quelques dessins au père de son héros, pour lui manifester son admiration et lui présenter ses vœux. Hergé, à sa grande surprise, lui répond. Il renouvelle l’opération l’année suivante. Débute alors une correspondance épistolaire qui, au fil des ans des lettres et des rencontres, se poursuivra jusqu’à la mort d’Hergé en 1983, et évoluera en une vraie amitié. Puis Jacques fera la connaissance de Tchang, l’ami de Tintin, le petit Chinois du Lotus bleu et de Tintin au Tibet, et nouera également de véritables liens avec cet homme qui, devenu sculpteur, s’installera à Paris sur ses vieux jours.


S’il est donc quelqu’un de légitime pour prononcer l’éloge de Tintin, parce qu’il en a une connaissance intime et pas seulement livresque et qu’il lui est fidèle depuis son plus jeune âge, c’est bien lui. Je crois que s’il avait pu, il se serait volontiers aussi lié avec les Dupondt, Haddock, Tournesol, la Castafiore, et toute la bande, jusqu’à Rastapopoulos et Séraphin Lampion. Et d’ailleurs, tous ces personnages, chapitre après chapitre, il les passe en revue : il évoque les conditions de leur apparition ou de leur réapparition au fil des albums, retrace leur parcours, médite sur leur caractère. Non seulement il les replace dans l’épopée tintinesque mais il indique aussi leurs liens avec la vie d’Hergé (le cas des Dupondt étant sans doute le plus remarquable) et analyse ce qu’ils disent de l’époque dans laquelle se situent leurs aventures.

Sur tous, Jacques a enquêté. Il a échangé avec des personnalités aussi inattendues que Régis Debray ou l’amiral Philippe de Gaulle, fils du Général, pour savoir s’il était vrai que ce dernier, comme l’affirmait Malraux, ne se voyait pour « rival international » que Tintin. Il rapporte des conversations, des rencontres, des souvenirs, et le tout donne un petit livre alerte, érudit, distrayant, très agréable à lire, qu’il n’est nul besoin d’appartenir au cercle des tintinophiles pour apprécier.

L’ouvrage sort aujourd’hui en librairie, ce qui ne veut pas dire grand chose par ces temps de confinement, excepté qu’on peut dès maintenant le commander en ligne.

Petit éloge de Tintin, de Jacques Langlois, éditions François Bourin, 12€

N.D.L.R. : Je m'empresse de le commander. Pour ma petite-fille, bien sûr !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 11 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
En couverture du dernier numéro de la revue des V.M.F., reçu hier, je ne pouvais pas ne pas admirer ce plafond, photographié au château de Bourgon (Mayenne) et qualifié de "psychédélique" dans l'article :

Les peintures des boiseries décoiffent tout autant :


Meublant, isn't it ?

J'espère pouvoir un jour me rendre compte de l'effet sur place.
Laurent BECCARIA (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 11 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Pendant dix ans Jean-Pierre Arbon a été le DG de Flammarion. Il raconte avec élégance sa relation complexe avec ce fils de famille au destin tracé. En protestant issu de quatre générations de très haute bourgeoisie Charles-Henri Flammarion était austère et amateur de belles choses, timide et parfois drôle. Il laisse une impression forte à beaucoup mais aussi un sentiment d’étrangeté. Comme si nous l’avions connu et manqué à la fois.
Il était comme un chat. Ce talent de l’esquive ne l’a jamais quitté.
Il aimait recruter les personnalités fortes et différentes de lui. Il adorait Gotlieb, les comités de rédaction de Fluide Glacial qu’il avait racheté ou Françoise Verny l’ogresse dont Daniel Pennac a fait une héroïne de roman. Il aimait leur liberté. Jean-Pierre Arbon le DG venu d’HEC, est devenu un homme de mots, compositeur et chanteur s’autorisant à 50 ans une autre vie, hors des sentiers battus.
LES BEAUX CHÂTEAUX ET AUTRES TRESORS DU PATRIMOINE EUROPEEN (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 12 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
En position avancée dans la rade de Marseille dans les Bouches-du-Rhône (France), l’archipel du Frioul et ses quatre îles ont un intérêt stratégique majeur.
Le roi François Ier, pour consolider les frontières méridionales de son royaume, décide de la construction du château d’If.
Son édification commence vers 1529. Dominée par la tour Saint-Christophe, cette demeure a été immortalisée par Le Comte de Monte Cristo, roman d’Alexandre Dumas dans lequel If est le lieu de détention de son héros.
Ce château médiéval servit en effet de prison de 1580 à 1871.
Classé aux monuments historiques en 1926 :

Château d'If.

Château d'If.

Château d'If.

Château d'If.


N.D.L.R. : Pour la rampe (?).
AU TEMPS DES CHATEAUX (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 12 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
CHÂTEAU DE BLANCAFORT (Cher)
Edifiée au XVème siècle par la famille de Boucard, sur l'emplacement d'une ancienne seigneurie qui existait au XIe siècle, puis transformée au XVIIe siècle, cette maison-forte au bel appareillage de briques s'élève au bord du canal de la Sauldre, dans un site plaisant enrichi par un jardin à la française.
On y trouve un très beau mobilier et des tapisseries du XVIIe et du XVIIIe siècles. Blancafort est un château privé et habité :

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.

Château de Blancafort.


N.D.L.R. : "Il sera mis aux enchères et vendu le 19 octobre 2017 pour une somme de 1,7 million d'euros, alors qu'il était estimé à 4,95 millions d'euros. Finalement, la vente n'aboutira pas."
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 14 Novembre 2020
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 14 novembre 2020 00:15
À : jean thuaudet <thuaudet@(...)>
Objet : RE: Le travail du jour ...

Très impressionnant !

A première vue, c'est parfait. Il y a quand même une question qui m'étonne, celle du positionnement du mur Sud du logis par rapport au mur Sud de la cour. Je vérifierai quand il fera jour (même si ce que vous avez produit est en ligne avec le plan d'ensemble que j'avais dû vous fournir).

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : jean thuaudet <thuaudet@(...)>
Envoyé : vendredi 13 novembre 2020 23:51
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Le travail du jour ...


Merci de me faire part des corrections éventuelles à apporter.

Cordialement,

Jean Thuaudet

(Fin de citation)