Archives, histoire, documentation

L'Avenue Jules Janin a été ouverte au début de la IIIème République, dans le quartier de la Muette, sur d'anciennes carrières remblayées, et lotie sous forme de petits immeubles R+2. Nous habitons au 15. Pour y parvenir, voici le chantier qu'il faut actuellement traverser, qui n'a rien à envier aux abords de notre manoir favori :

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

Voici donc le 15 (qui, par mes œuvres de jeunesse, est devenu R+3) :

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

23 juillet 2019.

Je comprends que ce binz, qui dure depuis un bon trimestre, ne sera pas terminé avant la fin de l'été. Et tout cela coûte la peau du dos car, à l'évidence, le syndic de l'Avenue n'est pas le dernier à se sucrer. Mais nous sommes ici de "petits minoritaires" et on connaît fort bien le dicton boursier.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 12 juin 2021 05:51
À : fablab(...)
Cc : Jean Thuaudet ; T.F.
Objet : Message pour M. William AUMAND

Monsieur,

Mon ami Jean THUAUDET et moi-même vous remercions très chaleureusement à la suite de notre venue, hier, au "Fablab" de Fougères. Nous avons été impressionnés et séduits par la qualité de votre accueil, votre disponibilité, votre compétence, la clarté de vos propos et de vos conseils professionnels. J'en ai rendu compte sur le blog du manoir de la Chaslerie.

Afin de nous permettre de décider de la qualité de finition que nous souhaiterons donner à nos futures maquettes, nous serions heureux que vous nous mettiez en contact avec le passionné de modélisme dont vous nous avez parlé. Nous désirerions en effet savoir s'il serait intéressé d'aider la SVAADE ("association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs") à vendre au prix coûtant les maquettes qu'il décorerait.
La SVAADE organise des concerts gratuits, permettant au public d'accéder, dans un cadre patrimonial, à des artistes de grande qualité. L'an dernier, année de création de la SVAADE, nous avons ainsi organisé deux concerts de musique baroque de l'ensemble "Correspondances" de Sébastien Daucé.
Le 23 juin prochain, nous accueillerons l'auteur-compositeur-interprète ARBON, titulaire d'un prix de l'académie Charles Cros.
Un peu plus tard cet été 2021, Silvère JARROSSON, jeune artiste-peintre ayant d'ores et déjà atteint une notoriété internationale, viendra peindre une œuvre d'"abstraction lyrique", accompagné peut-être d'un de ses amis violoniste distingué dernièrement aux "Victoires de la musique classique".
La SVAADE, dont je vous joins les statuts, essaiera de poursuivre sur une lancée aussi brillante et dans le même esprit. Les maquettes peintes permettraient de développer sa notoriété :


Pour ce qui concerne les couleurs à apporter aux maquettes en question, voici la meilleure photo, selon moi, du manoir du Chaslerie, modèle de ces maquettes :

Les couleurs en sont, principalement, celles du grès, du granit, des ardoises et des tuiles, les menuiseries extérieures étant "sang de bœuf". Sans doute faudrait-il distinguer entre deux qualités d'exécution desdites peintures, l'une "standard" et l'autre "collector".

Nous nous réjouissons de vous revoir dans quelques heures ce samedi pour prendre livraison des deux maquettes-test en cours de fabrication à cette heure et poursuivre notre conversation d'hier.

Bien cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE
06 12 96 01 34

(Fin de citation)
Comme prévu, Jean THUAUDET et moi sommes retournés ce matin au "Fablab" de Fougères afin d'y prendre possession des deux maquettes, l'une noire, l'autre blanche, toutes deux de mêmes dimensions (ce que la perspective ne permet pas de comprendre sur la photo suivante), qui ont été imprimées sans discontinuer depuis hier après-midi jusqu'au milieu de la matinée aujourd'hui :

12 juin 2021.


Ainsi que William AUMAND nous en avait avertis, les défauts se voient davantage sur le modèle noir que sur le blanc. Il n'empêche que la différence de qualité entre les produits de l'imprimante tchèque "PRUSA" (en bas sur la photo suivante) et de l'imprimante chinoise qu'utilisait jusqu'à ce jour Jean THUAUDET (en haut sur cette photo) est considérable ; la quasi-totalité des défauts de surface a disparu (notamment les effets dits "d'écailles de saumon" et autres quadrillages disgracieux ou traces de hoquet de la machine qui affectent le "modèle chinois") :

12 juin 2021.


Sur ces bases, la SVAADE a décidé d'acheter deux imprimantes 3-D du modèle "MK3S+" du constructeur "PRUSA". Jean THUAUDET a accepté que ce soit sous forme de kits à monter, ce dont la SVAADE le remercie. En attendant leur livraison, prévue sous quinzaine, Jean entend perfectionner son logiciel de manière à ce que des détails aussi ténus que le petit bois des fenêtres et, si possible, les épis de faîtage soient visibles sur les prochaines maquettes (les "boules de noblesse" des cheminées étaient en place dès les prototypes chinois)

Quant au modéliste auquel William pensait pour peindre les maquettes, nous ne connaitrons pas sa réponse éventuelle avant quelques jours.

A ce sujet, si un membre du fan-club connaît un passionné de modélisme, voire un club de modélisme à qui nous pourrions nous adresser pour faire peindre ces maquettes, nous sommes bien entendu preneurs.
Pour mieux apprécier les défauts de la production de l'imprimante 3-D de marque "PRUSA", telle du moins que les mouvements de l'engin ont été commandés par le programme rédigé par Jean THUAUDET à partir du logiciel d'architecte "SketchUp" qu'il a utilisé, j'ai réalisé le petit reportage-photo suivant à partir de la maquette noire, puisqu'il nous a été dit que les défauts sont beaucoup plus apparents sur une maquette foncée que sur une claire. Je précise que la maquette ainsi photographiée a des côtés de longueur comprise entre 13 et 17 cm (on sait qu'à la Chaslerie, et notamment dans sa cour, il n'y a pas deux murs parallèles ni un seul angle droit). Les deux premières photos ont été prises au flash, ce qui n'est pas apparu donner ici des résultats satisfaisants, donc les suivantes à la lumière naturelle.

Il s'agit d'observer la granulométrie des surfaces, voire les défauts de la reproduction des plans d'architecte, supposés eux exacts (et il n'y a, à ma connaissance, aucun indice que tel ne soit pas le cas) :

12 juin 2021.

12 juin 2021.

La troisième photo et les suivantes, à la lumière naturelle, sont beaucoup plus probantes que les deux prises au flash.
Sur la troisième, on remarque le grain des surfaces, considérablement plus fin que sur les "maquettes chinoises" :

12 juin 2021.

Les cylindres des parements extérieurs des tours rondes sont constitués, informatiquement sur le logiciel utilisé par Jean THUAUDET, par la juxtaposition d'étroits rectangles verticaux. Jean m'a proposé de réduire encore la largeur de ces rectangles mais la nécessité ne m'en saute pas aux yeux. En revanche, il me semble qu'il faudrait vérifier les dimensions des ouvertures de la façade Est du logis car je n'y retrouve pas mes petits, je pense qu'il y a des erreurs, notamment sur leurs largeurs, ainsi que sur leur positionnement exact sur la façade :

12 juin 2021.

Je suis d'avis qu'il faut également vérifier les cotes des ouvertures de la façade Nord du bâtiment Nord ; en particulier, les deux fenestrous devraient être de mêmes dimensions :

12 juin 2021.

La septième photo montre un autre défaut que Jean THUAUDET m'a dit pouvoir atténuer sensiblement ; en effet, en raison de la forme bastionnée de la tour Louis XIII, il a dû décomposer la surface réglée du versant Nord de la couverture en losanges ou triangles, de manière à accompagner au mieux les courbures de ce versant ; il m'a dit que, sur son programme informatique, il va réduire les dimensions de ces triangles et losanges :

12 juin 2021.

12 juin 2021.

Si j'en juge par la huitième photo, les ouvertures des façades Ouest du bâtiment Ouest ainsi que du logis semblent bien placées et bien proportionnées ; je me permets néanmoins de suggérer de s'en assurer :

12 juin 2021.

Petit doute également à propos des ouvertures des tours :

12 juin 2021.

Ce serait bien qu'il y ait un petit trou dans chacune des meurtrières du mur Sud de la cour, petit trou à peine perceptible du Sud :

12 juin 2021.

12 juin 2021.

12 juin 2021.


Enfin, l'idée a été émise par William AUMOND que nous dotions la cour d'un sol. Certes, cela aurait l'avantage de permettre l'insertion du bassin central. Mais celui-ci, installé là à l'évidence dans le courant du XIXème siècle et posé n'importe comment par un fermier pressé ne nous semble pas, à Jean ni à moi, présenter un intérêt tel qu'on gagnerait à faire disparaître le vide central des premières maquettes, d'autant que ce vide met parfaitement en évidence une information qui nous semble beaucoup plus importante, celle du caractère incroyablement biscornu du plan de ladite cour (un fait d'autant plus intéressant à documenter que, lorsqu'on se trouve dans la "vraie" cour, ces caractéristiques ne sont guère perceptibles, ce qui n'est pas du tout le cas avec les maquettes, et ce n'est pas là le moindre de leurs intérêts).
Voici l'imprimante 3-D chinoise "Anet A8"avec laquelle Jean THUAUDET a réalisé ses premières maquettes de la Chaslerie :

11 juin 2021.


Avant de connaître la "PRUSA", nous estimions l'"Anet A8" très performante et d'un étonnant rapport qualité/prix.

Mais, quand on compare la qualité des productions des deux machines, il y a un monde qui les sépare :

12 juin 2021.


Certes la machine tchèque est cinq bonnes fois plus onéreuse que la chinoise mais, même pour les quantités sous-industrielles que nous envisageons de produire, le jeu nous paraît en valoir la chandelle. En effet, on est pour la "qualité FOURCADE" ou on ne l'est pas. Nous, on a choisi !

Reste à trouver le peintre ou le club de modélisme intéressé à aider la SVAADE à peaufiner ces maquettes, avis aux amateurs !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 15 Juin 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
A propos de plafonds peints :

(Début de citation)

De : d'Harcourt Isabelle
Envoyé : mardi 15 juin 2021 19:53
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Recherche de "plafonds à poutres et solives peintes" en Normandie

Cher Pierre Paul

Merci pour ces photos très intéressantes.

Les bois retournés en remploi de Harcourt sont plus classiques :

Harcourt.

Harcourt.

Harcourt.


Xavier de Prémesnil m'a envoyé des photos de chez lui à Fresnay 14, construit par Pierre d'Harcourt. Je vous les transmets aussi :

Fresnay-le-Puceux.

Fresnay-le-Puceux.


Amitiés,

Isabelle d'Harcourt

_________________________________________________________________________________________

Le mardi 15 juin 2021 à 19:36:51 UTC+2, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Chère Isabelle,

Je serai très désireux de connaître cette étude quand elle sera disponible car le sujet m'interpelle pour mes propres travaux à la Chaslerie (manoir rustique qui ne boxe évidemment pas dans la même catégorie que le château qui portait votre nom)

Je ne sais si ce sera utile pour vous mais les vestiges de plafond peint (authentiques bien sûr) les plus intéressants que j'aie trouvés dans mon secteur (Ouest de l'Orne) sont visibles au petit musée du château de Couterne. Voici les photos que j'en avais prises :

Couterne.

Couterne.


Amitiés,

PPF

_________________________________________________________________________________________

De : d'Harcourt Isabelle
Envoyé : mardi 15 juin 2021 18:52
À : gilles.deshayes@eure.fr <gilles.deshayes@eure.fr>
Objet : Recherche de "plafonds à poutres et solives peintes" en Normandie

Chers adhérents normands, Chers amis,

Je vous transmets une demande de France Poulain, ABF de l'Eure, relayée par Hugues de Bonardi, concernant la recherche pour Gilles Deshayes, archéologue départemental de l'Eure, d'exemples de plafonds à poutres et solives peintes "(dits aussi "plafonds à la française" peints) des XVIe-XVIIe siècles qui seraient conservés en place (voire relevés, étudiés, datés,...) dans la région normande".

Ceci pour une étude en cours de bois de réemploi peints découverts au château d'Harcourt dans l'Eure (voir note jointe).

Si vous avez chez vous ou connaissez de tels plafonds merci de le mentionner en retour à moi-même ou directement à Gilles Deshayes (06 23 56 33 26, gilles.deshayes@eure.fr) pour faire avancer une étude à but général d'éléments peu étudiés jusqu'ici en Normandie.

Un grand merci pour votre aide.

Très cordialement,

Isabelle d'Harcourt

(Fin de citation)
Chanter dans l’Orne
Publié le 21 juin 2021

Voici fort longtemps que je n’ai pas donné un récital de mes chansons.

J’avise donc par le présent billet les habitants de l’Orne, de la Manche, du Calvados et de la Mayenne que ce mercredi 23 juin, je me produirai avec ma guitare au manoir de la Chaslerie, sis à Domfront-en-Poiraie, à l’initiative de la SVAADE, une association qui organise des manifestations culturelles gratuites dans le Domfrontais et ses environs, et à l’invitation de M. Pierre-Paul Fourcade, maître des lieux.


J’ai à cette occasion revisité mon répertoire, et sélectionné les chansons qui me plaisent aujourd’hui le mieux, ce qui inclut deux ou trois titres inédits et jamais chantés en public.

Pour réserver, envoyer un SMS ou laisser un message au 06 12 96 01 34. (Attention, il ne reste plus beaucoup de places disponibles.)

Qu’on se le dise !


N.D.L.R. : Le concert commence à 20 heures 30.
Je retiens qu'hier soir, au concert d'ARBON, il y avait, parmi les spectateurs, Bruno de Sa Moreira qui aurait beaucoup à nous apprendre en matière de "réalité augmentée" puisqu'il applique cette famille de techniques à de grands monuments historiques, en sa qualité de fondateur et directeur général d'"Histovery".
Encore merci Pierre-Paul pour la délicieuse soirée d'hier et le dîner fort sympathique ! Laure et moi avons été ravis de faire votre connaissance et serons heureux de vous revoir cet été à Lingeard. Notez mon email bruno@(...) et mon 06 (...). Bravo pour la Chaslerie et votre programmation culturelle world class 😀

N.D.L.R. : Merci pour ce message, cher Bruno. Nous avons été très heureux de pouvoir, grâce à Jean-Pierre, faire connaissance avec vous, votre épouse et votre fils. Nous espérons garder le contact et pourrions même, si vous en étiez d'accord, dialoguer à propos d'une adaptation aux petits monuments historiques des activités de votre si intéressante entreprise.
Bien cordialement, PPF
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 30 juin 2021 03:29
À : Bruno DE SA MOREIRA <bruno@histovery.com>
Objet : RE: Suivi HistoPad

Cher Bruno,

Merci pour ces superbes infos.

A cet été donc.

Bien à toi,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 30 juin 2021 03:24
À : Jean Thuaudet
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : TR: Suivi HistoPad

Cher Jean,

Pour info.

Amicalement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : Bruno DE SA MOREIRA <bruno@histovery.com>
Envoyé : mardi 29 juin 2021 23:45
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Suivi HistoPad

Cher Pierre-Paul,

Encore une fois merci pour la super soirée Arbon chez toi, et le sympathique diner improvisé.

Je t’envoie plus d’infos sur Histovery et on pourra en reparler au profit de la Chaslerie cet été quand vous viendrez trinquer à Lingeard.

Bien à toi,

Bruno

Histovery Press review

Discover HistoPad :

First HistoPad in Germany, the Albrechtsburg in Meissen.

HistoPad Royal Castle of Amboise: https://vimeo.com/314512921

HistoPad Paris City Tour: https://vimeo.com/376864700

Découvrir tous nos projets.


(Fin de citation)
(Début de citation)

De : AUMAND William
Envoyé : mercredi 30 juin 2021 15:48
À : Jean Thuaudet
Cc : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; T.F.
Objet : Re: Message pour M. William AUMAND"

Bonjour M. Thuaudet,

Pour la marque de filament sans erreur je dirai le Prusament de la marque Prusa justement. Le Prusament est un PLA abordable tout en restant qualitatif.
Autre marque recommandée : le Fillamentum.

Une couleur claire est ce qui vous donnera le meilleur rendu, attention à ne pas partir sur un blanc trop clair pour autant car le risque est de perdre de profondeur. De même pour le noir, trop de noir = pas assez de relief visible.
Une couleur crème ou jaune est donc pas mal pour limiter l’aspect visuel des couches. En maquette, le gris-bleu est pas trop mal aussi comme compromis car de la couleur apporte de la chaleur au visuel.

Pour augmenter un cran la qualité il faudrait partir sur du filament PS (polystyrène) qui serait plus fin dans sa couleur blanche mais ce filament sera un peu plus technique mais également moins écologique que du PLA.

Bonne fin de journée,

William Aumand, fabmanager au FougèresLab
2 Esplanade Chaussonnières - 35300 Fougères
www.fougereslab.fr - ‭02.57.70.00.83‬

_______________________________________________________________________________________________

Le 24 juin 2021 à 14:23, Jean Thuaudet a écrit :

Bonjour,

M. Fourcade et moi même sommes dans l'attente des imprimantes commandées, que j'assemblerai .
Pour ce qui concerne le filament, ce sera du PLA en 1,75, mais auriez-vous une marque et/ou un site à me conseiller svp pour cet achat ? Et en fonction de votre expérience, quelle couleur rendrait le mieux selon vous pour la maquette du manoir ?
Merci d'avance.
Bien cordialement,
Jean Thuaudet

(Fin de citation)
Notre Belle France, son patrimoine au fil des thèmes (via "Facebook")
rédigé le Lundi 5 Juillet 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Logis - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
Mauriac (15)
Portail de l'école Notre-Dame, rue Guillaume Duprat.
Fondé en 1652, l'ancien couvent a traversé les siècles, rencontré maints déboires, mais se dresse fièrement encore aujourd’hui.
Niché dans la partie la plus ancienne de la cité, proche du lycée Marmontel, fondé par les pères Jésuites en 1564. Plus tard, à la moitié du XVIIIème siècle, viendra se rajouter l'hôtel d'Orcet, actuellement sous-préfecture.
Extérieurement, le bâtiment se veut d'une parfaite sobriété. Ses murs gris et austères ne présentent aucune originalité si ce n'est son portail clouté surmonté d'un écusson toujours visible, daté de 1678.

Portail à Mauriac.


N.D.L.R. : A prendre en compte quand le dossier de la porte principale du logis sera rouvert..
Notre Belle France, son patrimoine au fil des thèmes (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 7 Juillet 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
• Portail à 2000 clous de la cour d’honneur du château de Virieu (Isère).
• 11ème siècle : édification du château par Wilfrid de Virieu. Le château passe à la famille de Clermont en 1220.
• 1573 : Antoine de Clermont vend le château et ses terres à Artus Prunier de Saint André, premier Président au Parlement de Grenoble en 1603 et Lieutenant Général du Dauphiné. Il amorce la première révolution architecturale et il perce la grande muraille du chemin de ronde d'un large portail hérissé de deux mille clous pointés en avant, toujours visibles.
• 1874 : le dernier descendant des Prunier de Saint André revend le château à Alphonse de Virieu, le faisant rentrer dans sa famille d'origine. Le château reste inhabité pendant 50 ans.
• 1924-1928 que François-Henri de Virieu restaure le château avec l'architecte Sainte-Marie-Perrin. La marquise de Virieu, veuve à seulement 47 ans se consacre corps et âme au château et recrée fidèlement les jardins à la française conçus plusieurs siècles auparavant. L'aîné de ses héritiers, le journaliste François-Henri de Virieu, créateur de l'Heure de Vérité dans les années 80, aujourd'hui disparu, a transmis le flambeau à ses enfants, qui épaulés par les oncles, s'efforce de poursuivre l'oeuvre de la marquise. Le château est actuellement habité par les descendants.

Photo Elizabeth Evelyne Clerc.


N.D.L.R. : Porte contemporaine de la Chaslerie.

Je n'en demande pas autant pour le manoir favori.
Même si ça me plairait beaucoup...
"Impression 16" de Silvère JARROSSON, acrylique sur toile de lin et polyester enduite, 130×97 cm, 2020 :

Ce tableau fait partie de la quinzaine d’œuvres de l'artiste reproduites dans la monographie que lui a consacrée Jean-Louis POITEVIN ("Silvère Jarrosson, genèse et gestes", aux "Editions Marcel", 2020 ; 192 pages).
Notre Belle France, son patrimoine au fil des thèmes (via "Facebook")
rédigé le Vendredi 9 Juillet 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Logis - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Porte du XVIIème siècle à Cahors :


N.D.L.R. : Belle mais ces genres de clous me paraitraient "too much" ici.

Retenons que la structure du battant de cette porte pourrait utilement, à mon sens, guider la restauration des portes de la tour Louis XIII.
Fondation Mérimée (via "Facebook")
rédigé le Lundi 12 Juillet 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Bon début de semaine depuis le château de Fiches (Ariège) 😍
🏰 Situé dans le lieu-dit éponyme, en Ariège, le château de Fiches renferme des trésors d’une grande fragilité. En effet, ses plafonds sont richement ornés d’un magnifique bestiaire du début du XVIIème siècle, où s’animent lions, éléphants, singes et autres animaux exotiques au sein d’une nature chatoyante. La grande beauté de ces plafonds leur a valu d’être inscrits au titre des monuments historiques en 2005.
🏆 En 2011, notre Fondation a apporté son soutien (8 000 €) à l’association « Sauvegarde et Découverte du Patrimoine du château de Fiches » pour la restauration des peintures murales et des plafonds peints :