Archives, histoire, documentation

0
Ce virus ne tue pas. Les inconscients ne risquent rien. Ce sont les deux conclusions qu’on peut tirer du tableau de mortalité ci-dessous : la quasi totalité des gens atteints sont des jeunes, mais une proportion infime d’entre eux est vraiment en danger. Chez les personnes âgées c’est le contraire : ils font la quasi totalité des victimes, encore que la mortalité ne devient sévère qu’au-delà de 80 ans.
Ce sont les chiffres de la Suisse, certainement moins truqués que ceux de la France, pour un état biologique qui doit être voisin. Dans ces conditions doit-on persister à tuer l’économie française ? Nos gouvernants sont empêtrés dans leur erreur initiale, cravachés par l’institution médicale, dopés par la médiature, et c’est tout le pays qui fonce dans le mur.


N.D.L.R. : Chez les moins de 30 ans, un décès pour 10 000 malades.
Dans la classe d'âge de mes fils, moins d'un décès pour 1 000 malades.
Dans la mienne, un décès pour 34 malades.
Dans celle de ma mère, un pour 4 malades.

Ras le bol des merdias dans la main des ploutocrates !
Châteaux, manoirs de par le monde et petites histoires (via "Facebook")
rédigé le Lundi 19 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Nature (hors géologie) - Références culturelles
0
PETITE HISTOIRE.🏰
ART POETIQUE
Invité à souper à la table de Louis XIV, le poète Boileau (né le 1er novembre 1636 à Paris/ décédé le 13 mars 1711 à Paris) ne put s'empêcher, au moment du dessert, de lâcher un bruit particulièrement embarrassant.
Terriblement gêné, il tenta maladroitement de le dissimuler en remuant sa chaise, ce qui ne manqua pas d'amuser le roi:
-Ne vous donnez pas tant de peine, monsieur Boileau, vous ne trouverez pas cette rime-là!....

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 21 octobre 2020 13:23
À : Audrey Astruc <audrey@ensemblecorrespondances.com>
Cc : Carole Fourcade
Objet : RE: Générale du Ballet royal de la Nuit à Caen

Bien sûr, nous serons présents !

Bien cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : Audrey Astruc <audrey@ensemblecorrespondances.com>
Envoyé : mercredi 21 octobre 2020 13:21
À : Pierre-Paul Fourcade ; Carole Fourcade
Objet : Générale du Ballet royal de la Nuit à Caen

Cher Pierre-Paul, chère Carole,

Ce mail pour vous confirmer que la générale du Ballet royal de la Nuit jeudi 22 octobre à 19h au théâtre de Caen est bien maintenue et toujours ouverte au public.
Cependant la décision a été prise de demander aux instrumentistes et aux chanteurs de conserver leur masque tout au long de cette générale, par mesure de précaution. Les chanteurs en particulier seront contraints de marquer seulement leurs lignes de chant, et il est probable que le rendu de cette générale subisse un grand décalage avec le véritable spectacle.

Vous êtes toujours les bienvenus au théâtre de Caen jeudi soir, mais je préférais vous informer des circonstances un peu spéciales dans lesquelles la générale va se dérouler. Est-ce que vous serez malgré tout parmi nous ?

A bientôt,
Audrey
Audrey Astruc
Chargée de mécénat et développement territorial
Ensemble Correspondances
+33 (0)6 31 13 11 90

Membre d’ARVIVA
Arts vivants, Arts durables

(Fin de citation)
Demeures Françaises (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 21 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
1
Château de Saint-Maurice-lès-Charencey, à proximité du Perche, en Normandie :


N.D.L.R. : Quand je traverse ce village, comme sans doute tout à l'heure, je sais qu'il me reste autant de kilomètres à parcourir.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 22 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes - Références culturelles
0
Accident ce soir au théâtre de Caen, lors de la générale du spectacle de Sébastien DAUCE et de "Correspondances". Peu après l'entracte, un chanteur (le "grand sacrificateur", qui intervient au bout d'une heure et 55 minutes de ce "Ballet royal de la Nuit"), juché sur un échafaudage à roulettes, est tombé dans la fosse d'orchestre.

La salle a été évacuée de manière à faciliter l'intervention des secours. Il est à craindre qu'outre ce chanteur, il y ait des blessés, notamment parmi les joueurs de théorbe. J'ai vu que Sébastien est indemne mais chaviré. Espérons qu'il y ait eu plus de peur que de mal (mais, d'après ce que j'ai cru apercevoir, ce n'est pas sûr).

P.S. ( à 13 heures) : Aux dernières nouvelles, c'est moins grave que je ne l'avais craint. Tous mes vœux de convalescence aux blessés !
Cambérabéro
rédigé le Vendredi 23 Octobre 2020
Livre d'or - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Bonjour Pierre-Paul,

Que pensez-vous du prix de vente de celui-là ?

Vente Château Arthies | 9 800 000 € | 800 m²
Château en Vente à Arthies : Coup de coeur. A seulement 45 kms de Paris dans le Val d'Oise, château médiéval en pierre et brique entièrement rénové par l'architecte Jacques Garcia sur 4 hectares.


Amicalement,

N.D.L.R. : La proximité de Paris est un énorme avantage et la signature de Jacques GARCIA légitimement prestigieuse. L'agent immobilier m'est inconnu.

Ceci dit, je trouve ce prix absurde. A titre anecdotique, seuls m'intéresseraient quelques dallages comme celui-ci :


En d'autres termes, la seule question qui me paraisse ici pertinente serait de savoir ce que peut cacher un tel prix.

Amicalement.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Comme j'en ai plus que marre de passer beaucoup trop de temps à régler des questions administraaaâââtives dépourvues du moindre intérêt, je me suis offert quatre bouquins qui ont l'air passionnants :
- "L'odyssée des gènes" par Evelyne HEYER chez Flammarion,
- "Dictionnaire amoureux de Montaigne" par André COMTE-SPONVILLE chez Plon,
- "Fantaisies quantiques" par Catherine d'OULTREMONT et Marina SOLVAY chez Saint-Simon,
- "La lumière révélée" par Serge HAROCHE chez Odile JACOB.

Avec ces bouquins, je suppose que je vais me régaler.

Carole, qui me trouve stressé, a ajouté à la pile "Être un retraité heureux, le cahier d'exercices qui vous veut du bien" qu'elle a dû trouver à "Intermarché"...
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Vendredi 23 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
Abîme
Publié le 23 octobre 2020


Maman ne se souvenait pas que c’était l’anniversaire de la mort de Papa. A vrai dire, elle ne se souvenait pas non plus vraiment de lui. J’ai placé son portrait entre ses mains. — C’était ton mari, Maman, et mon père. Vous avez vécu soixante-quatre ans ensemble. Elle m’a regardé, incrédule. — Il s’appelait Albert. — Ah!… Oui, Albert…

Le brouillard de sa mémoire s’est déchiré furtivement, des souvenirs sont remontés à la surface, elle a caressé le visage en murmurant « Albert, Albert… »

C’était il y a exactement un an. « Ô mon père et ma mère ! Ô mes chers disparus… »

Et moi, aujourd’hui, qui regarde cette photo de Maman regardant une photo de Papa, je vois aussi la mise en abyme. Je vois qu’il suffirait qu’on me photographie là, devant cette photo, pour que le maillon que je suis rejoigne déjà, en image, la longue chaîne des absents.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 24 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 24 octobre 2020 21:08
À : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Cc : Patrice Cahart ; Hugues Hourdin
Objet : RE: Obligation de télédéclaration et "simplifications administratives"

Et le plus drôle de l'histoire est que la SCI en question ne perçoit aucun loyer.

Ces (...) écrivent vraiment n'importe quoi !

_______________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 24 octobre 2020 21:00
À : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Objet : RE: Obligation de télédéclaration et "simplifications administratives"

Merci pour l'info. C'est édifiant.

_______________________________________________________________________________

De : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Envoyé : samedi 24 octobre 2020 20:57
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Obligation de télédéclaration et "simplifications administratives"

Cher Pierre-Paul,

Cette obligation a été introduite cette année. Ce n’était sans doute pas indispensable. Cela ne concerne que les sci qui perçoivent des loyers.
J’ai entendu parler de cette obligation d’avoir une adresse mail distincte de celle utilisée pour la déclaration des revenus. Peut-être pourriez-vous créer une deuxième boîte aux lettres (je l’ai fait pour mon épouse et pour mes enfants; pourquoi pas pour une sci)
L’autre solution est de faire faire cela par un expert-comptable mais je suppose que cela coûterait plus cher.
Je crains que les fonctionnaires de Domfront soient incapables de prendre une initiative qui les obligerait à faire une application pragmatique des instructions qu’ils ont reçues.
Je vois que la sanction est de 150€ par document manquant. La déclaration à télétransmettre en comportant 4, cela ferait 600€ de pénalité. En revanche, les agents de Domfront pourraient accorder une remise de pénalité. Mais il faut déjà trouver une solution au problème pratique.

(...)

Amitiés

Philippe

_______________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 24 octobre 2020 11:04
À : (...)@dgfip.finances.gouv.fr ; ddfip61.PPR.personnel@dgfip.finances.gouv.fr
Cc : p.cahart ; Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Objet : Obligation de télédéclaration et "simplifications administratives"

A l'attention de M. (...), administrateur général des finances publiques

Monsieur le directeur,

Puisque, pas plus que vos collaborateurs de Domfront, vous ne m'avez fait l'honneur de répondre à mes demandes d'assistance, la dernière à votre intention en date du 2 octobre dernier, je vous prie de trouver ci-joint le texte du courriel que je viens d'adresser à M. Philippe DURAND, ancien chef de service à la direction générale des impôts :

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 24 octobre 2020 10:35
À : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Objet : Obligation de télédéclaration et "simplifications administratives"

Cher Philippe,

Une L.R.A.R. du fisc de Domfront...

... m'enjoint, sous peine de lourdes pénalités, de télédéclarer les revenus d'une SCI largement dormante, alors que, n'arrivant pas, comme ils le savent, à me connecter utilement au site "impots.gouv.fr" où on me demande, si je comprends bien, des adresses mail différentes pour chacune de mes déclarations (chose que je ne sais pas fournir), je leur ai déjà communiqué, sous forme de courrier simple ou de courriel, toutes informations utiles pour leurs bécanes.

Je suis au demeurant très étonné de cette exigence de télédéclaration qui ne me semble compatible ni avec l'incompétence, en matière informatique, de nombreux petits vieux dont je suis, ni avec l'absence de réponse utile du fisc de Domfront ou d'Alençon aux demandes d'assistance en la matière que je n'ai pas manqué de formuler par écrit à plusieurs reprises.

Pourriez-vous me donner votre avis sur cette situation qui ressemble de plus en plus à un dialogue de sourds ?

Amicalement,

PPF


Il paraît en effet fâcheux que l'administration se contente de menacer de représailles des contribuables désireux de bien faire mais incapables de se débrouiller seuls avec de prétendues "simplifications administratives" comme, semble-t-il, l'obligation de télédéclaration.

J'espère que vous saurez répondre utilement à ce nouvel appel à l'aide, c'est-à-dire, par exemple, que vous désignerez l'un de vos collaborateurs pour m'aider à traiter le dossier en question selon les modalités attendues.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE
Administrateur civil hors classe (e.r.)
Ancien maître de conférences en fiscalité à l'E.N.A.
Chevalier de la Légion d'honneur

_______________________________________________________________________________

De : Patrice CAHART
Envoyé : vendredi 2 octobre 2020 15:13
À : 'Pierre-Paul Fourcade' <penadomf@msn.com>
Objet : RE: Votre lettre du 28 septembre 2020

Bravo Pierre-Paul. C’est un message salutaire.

Patrice

_______________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : vendredi 2 octobre 2020 12:58
À : (...)@dgfip.finances.gouv.fr; ddfip61.PPR.personnel@dgfip.finances.gouv.fr
Objet : Votre lettre du 28 septembre 2020

A l'attention de M. (...), administrateur général des finances publiques

Monsieur le directeur,

J'accuse réception de votre lettre en objet, suite à mes "courriers en réponse adressés au SIP-SIE de Domfront".

Le ton de certains de mes messages, ceux auxquels vous vous référez si je comprends bien, est - je pense que vous l'avez compris - le simple reflet de l'exaspération que je ne dois pas être le seul à éprouver, notamment parmi vos administrés âgés, devant la complexification qui apparaît sans limite des formulaires que nous avons à remplir. Leur informatisation n'a, selon mon expérience, fait qu'empirer la situation. A un titre qui n'est pas qu'anecdotique, me semble-t-il, j'ai eu l'occasion de classer dernièrement mes déclarations de revenus depuis que j'en remplis, c'est-à-dire depuis une cinquantaine d'années, et il est clair que les dernières sont d'un niveau de détail et d'une longueur sans commune mesure avec celles qui étaient en vigueur il y a quelques années seulement. Or il est patent que ma situation personnelle ne s'est pas complexifiée pour autant, au moins depuis une bonne vingtaine d'années, de sorte que le remplissage de ces formulaires aurait pu me devenir routinier, ce qui est loin d'être le cas. Il me paraît nécessaire que vous sachiez que j'y consacre désormais un nombre croissant de jours chaque année, plus de trois et bientôt cinq. Pourtant j'ai enseigné la fiscalité à l'E.N.A., il y a une quarantaine d'années il est vrai...

Certes, je comprends fort bien que, dans le rôle qui est le vôtre, vous puissiez avoir une réaction telle que celle exprimée par votre courrier lorsque vous prenez connaissance de telles critiques indépendamment du contexte.

Mais puisque, ancien fonctionnaire au ministère des finances, je me considère - peut-être à tort - comme l'un de vos "anciens", je ne puis que vous inviter à sensibiliser, autant que faire se peut, vos collègues en charge de la mise au point desdits formulaires informatisés à la nécessité de veiller au confort des usagers et à la préservation de la dimension intuitive du remplissage de ces documents. Dans toute la mesure du possible, il faudrait par exemple veiller à stabiliser la forme de ces formulaires ou bien mettre en place un guichet aisément accessible et humain (car on en a assez de recevoir des courriels émanant de "nepasrepondre@" !). Il me semble qu'il y aurait là un immense champ de progrès pour "rendre la vie commode et les gens heureux", selon la formule intemporelle de Bossuet.

C'est dire qu'en plus de vos critiques, que je vous assure recevoir positivement, de mes réactions à des procédures qui ne fonctionnent pas ou mal (soit sur "impots.gouv.fr", soit sur "service-public.fr", ainsi que j'en ai encore récemment fait l'expérience, le problème que j'évoque me paraissant global), j'aurais apprécié qu'au moins au bénéfice de l'âge et pour demeurer constructif, vous me désigniez l'un de vos collaborateurs disponible pour m'aider à remplir les formulaires en ligne en question. Il semble en particulier que je doive fournir des adresses de courriel différentes lorsque je remplis des formulaires différents et je ne sais pas le faire (outre que je peine à comprendre pourquoi il faudrait multiplier de telles adresses quand on est, chaque fois, le même signataire).

Donc loin de rejeter les démarches en ligne, je me tiens au contraire à la disposition du collaborateur que vous voudriez bien me désigner, si possible à Domfront, pour me donner la formation nécessaire dont je puis vous assurer qu'elle serait suivie avec les plus grands sérieux et application.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE
Administrateur civil hors classe (e.r.)
Chevalier de la Légion d'honneur

(Fin de citation)

P.S. (à 13 h 30) : Prenant connaissance de mon problème, mon cadet m'a proposé de m'expliquer comment créer de nouvelles adresses de courriel. J'ai accepté. Nous avons pris rendez-vous téléphonique pour ce soir.

P.S. (à 21 heures) : Mon cadet a oublié de me rappeler. Mais, comme expliqué dans mon dernier courriel, la demande du fisc paraît infondée. Peut-être faudra-t-il admettre que le niveau a baissé depuis l'époque où j'enseignais la fiscalité à l'E.N.A. ?
0
Bonsoir,

Château Verteuil-sur-Charente (16)
Prix : 2 800 000 €


Quelle tristesse !

Cordialement

N.D.L.R. : Sans aucun doute.

Au passage, on voit ce que sont les prix avec un agent immobilier sérieux...

Donc, au lieu d'emmerder comme ils le font un retraité sans défense (ou presque), les agents du fisc seraient sans doute beaucoup mieux inspirés d'aller fureter ailleurs. Bien sûr, pour cela, il faudrait réfléchir un peu et ne pas s'en tenir à de lamentables attitudes corporatistes. Je n'ignore pas que ce serait beaucoup demander.

N.D.L.R. 2 (du 25 octobre 2020 à 9 h 15) : Même moi, je peux imaginer qu'avec une telle remarque, je ne vais pas, une fois de plus, me faire que des copains.

Il est vrai que je me considère parfois comme une sorte de Robin des Bois, porte-parole des sans-voix tétanisés devant les empiètements incessants, sur nos espaces de liberté, du shérif de Nottingham et de ses sbires.

Compte tenu de mon âge canonique, on voudra bien, j'en suis persuadé, voir là une simple forme de coquetterie.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 25 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Au cours de l'une de mes conversations téléphoniques hier avec la voisine de Paris chez qui semble se trouver l'origine du dégât des eaux constaté dans notre immeuble, j'ai senti pour la première fois en plus de 35 ans à quel point les propriétaires d'une maison entière dans notre voie privée se considèrent d'une nature autre, sans doute supérieure, que ceux dont l'immeuble a été divisé en appartements.

La chose mériterait, me semble-t-il, une étude sociologique d'un expert en cette matière, d'autant que ma voisine en question, à la fois héritière d'un grand nom de la publicité et entrepreneuse de talent, m'a suggéré de rédiger l'histoire de mon immeuble. Manifestement, elle et d'autres de sa "catégorie" caressent le projet de disposer d'une telle recension (si je puis dire) des immeubles de l'Avenue. Je vois là une forme de nombrilisme, compréhensible à beaucoup d'égards, notamment sous l'angle de la vanité, sentiment très humain après tout.

Carole, à qui je racontais l'anecdote et qui connait beaucoup mieux notre voisinage que moi, comme ce fait ne surprendra personne, puisqu'elle participe aux assemblées générales de l'Avenue que je fuis autant que Paris, m'a dit qu'elle n'était pas étonnée de mon constat. Elle m'a appris que ces familles trustent de fait les places au conseil syndical correspondant, poussant à des dépenses somptuaires. Ces dernières nous coûtent la peau du dos, comme le nouveau pavage de la chaussée, mais, à dire vrai et même si je suis critique de certains détails et comportements, elles ne manquent pas d'améliorer, au moins aux yeux de tiers, le "standing" du secteur. Les pavés, même sciés sans égard et importés d'Inde, c'est quand même plus chouette que le bitume à rustines, ce n'est pas moi qui prétendrais le contraire.
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Lundi 26 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
L’homme au canoë
Publié le 26 octobre 2020


Mon ami Brian Thompson a récemment repris sur sa page facebook une image ironiquement légendée : some guy wasting his time instead of going to work (un type qui perd son temps au lieu d’aller travailler).

La remarque est excellente, et dans le même esprit je me permets d’en suggérer une autre, empruntée à Cervantès, que j’ai déjà citée mais répéterai sans doute encore : « l’homme qui travaille perd un temps précieux ».

N.D.L.R. : Mouais... N'oublions quand même pas de ramer !
Hervé TEXIER (via "Facebook")
rédigé le Mardi 27 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
20/10/26 Symptômes du corona
◉ En raison de l'effondrement du système de santé, nous, les professionnels de la santé, avons préparé ce message pour la population, au cas où vous ne voudriez pas risquer d'aller immédiatement à l'hôpital;
__________
◉ Les symptômes apparaissent à partir du troisième jour après l'infection (symptômes viraux).
➙ 1ère phase;
◉ Douleur corporelle
◉ Douleur oculaire
◉ Maux de tête
◉ vomissements
◉ Diarrhée
Nez qui coule ou congestion nasale
◉ Décomposition
◉ Yeux brûlants
◉ Brûlure en urinant
◉ Se sentir fiévreux
◉ Gorge éraflée (mal de gorge)
➙ Il est très important de compter les jours de symptômes: 1er, 2ème, 3ème.
◉ Il faut agir avant l'apparition de la fièvre.
◉ Attention, il est très important de boire beaucoup de liquides, en particulier de l'eau purifiée. Buvez beaucoup d'eau pour garder votre gorge sèche et pour aider à dégager vos poumons.
__________
➙ 2ème phase; (du 4e au 8e jour) inflammatoire.
◉ Perte de goût et / ou d'odeur
◉ Fatigue avec un minimum d'efforts
◉ Douleur thoracique (cage thoracique)
◉ Resserrement de la poitrine
◉ Douleur dans le bas du dos (dans la région des reins)
__________
➙ Le virus attaque les terminaisons nerveuses;
◉ La différence entre la fatigue et l'essoufflement:
• _Le manque d'air, c'est lorsque la personne est assise - sans faire aucun effort - et est essoufflée;
• La fatigue, c'est quand la personne bouge pour faire quelque chose de simple et se sent fatiguée.
__________
➙ Il faut beaucoup d'hydratation et de vitamine C.
__________
Cov Covid-19 lie l'oxygène, donc la qualité du sang est mauvaise, avec moins d'oxygène.
__________
➙ 3e phase - guérison;
◉ Le jour 9, la phase de guérison entre, qui peut durer jusqu'au jour 14 (convalescence).
◉ Ne retardez pas le traitement, le plus tôt sera le mieux!
__________
➙ Bonne chance à tous!
Il vaut mieux garder ces recommandations, la prévention n'est jamais de trop!
• Asseyez-vous au soleil pendant 15 à 20 minutes
• Reposez-vous et dormez pendant au moins 7 à 8 heures.
• Boire 1 litre et demi d’eau par jour
• Tous les aliments doivent être chauds (pas froids).
➙ Gardez à l'esprit que le pH du coronavirus varie de 5,5 à 8,5.
Donc, tout ce que nous avons à faire pour éliminer le virus est de consommer plus d'aliments alcalins, au-dessus du niveau d'acide du virus.
Comme;
◉ Bananes, Citron Vert → 9,9 pH
◉ Citron jaune → 8,2 pH
◉ Avocat - pH 15,6
◉ Ail - pH 13,2
◉ Mangue - pH 8,7
◉ Mandarine - pH 8,5
◉ Ananas - 12,7 pH
◉ Cresson - 22,7 pH
◉ Oranges - 9,2 pH
__________
➙ Comment savez-vous que vous avez Covid-19?!
◉ démangeaisons de la gorge
◉ Gorge sèche
◉ Toux sèche
◉ Haute température
◉ Difficulté à respirer
◉ Perte d'odeur et de goût
__________
NE gardez PAS ces informations uniquement pour vous, donnez-les à toute votre famille et vos amis.

N.D.L.R. : Je retiens les fruits et légumes alcalins et transmets l'info à Carole, ça nous changera de l'ordinaire (et me serait utile, compte tenu d'un bobo, lui avéré).

Ça me paraît quand même bizarre qu'on nous dise que le citron est basique.
Il est vrai qu'il y a tant de trucs bizarres dans cette affaire.
0
Toujours aussi imprudent de faire de grandes prédictions et autres agitations de modèles.
Très curieusement, le site que j'aime bien, Qualitiso (faire qualitiso + covid sur google), nous avait fait des timidités en ne mettant pas à jour ses graphiques lors du franchissement des 10000 cas pcr par jour. Ils ont aujourd'hui corrigé le tir.
Trois constatations visuelles et bien imprudentes sur cette échelle logarithmique (autant de distance entre 10 et 100 qu'entre 100 et mille, 1000 et 10000, etc.)
1) la "droite" tendance des réanimations, toujours vaillante, va taper un seuil fatidique le 15 novembre. Quand on voit une tendance qui grimpe en droite sur un graphique en échelle logarithmique, c'est que la croissance est dite "exponentielle". Oui, je sais, c'est un langage très énervant pour les littéraires.
2) la personne qui est contaminée aujourd'hui entre en réanimation, si nécessaire hélas, environ 14j plus tard. Je pense que c'est la raison pour laquelle le gouvernement a cette expression "alea jacta est". Les taux de réanimation etant restés inchangés, on sait déjà aujourd'hui combien de nouvelles reanimations on aura dans 14j.
3) le couvre-feu ne peut se voir dans ses effets que 18j plus tard (4j pour être pcr-isable, car symptômes il y a, et 14j ensuite pour les malheureux qui entrent en réanimation). Donc 17oct + 18j = 6 novembre.
J'ajouterais que le chiffre, basé sur l'Epidemiologie et les caracteristiques du virus SARS-COV-2, donné par mon éminent collègue au Cnam Arnaud Fontanet est de 200.000 morts en France, s'il n'y a aucune politique de santé publique mise en place.
Ce chiffre certes très douloureux permet de dire qu'à 40000 morts en total final lors des deux (trois comme en 1918 ?) vagues passées et en cours, le gouvernement n'est pas "si mauvais" que cela à mon sens.
Just my two cents
Michel bera

N.D.L.R. : On verra les conséquences économiques, sociales et politiques. Je suis extrêmement réservé sur la politique suivie mais surtout sur le matraquage des merdias-aux-mains-des-ploutocrates qui la précède, l'entoure et prétend la justifier.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 28 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Pouvoirs publics, élus locaux
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 28 octobre 2020 04:09
À : (...)@dgfip.finances.gouv.fr ; ddfip61.PPR.personnel@dgfip.finances.gouv.fr
Cc : sip-sie.domfront@dgfip.finances.gouv.fr ; (...)@dgfip.finances.gouv.fr
Objet : Message à l'attention de M. (...), administrateur général des finances publiques

Monsieur le directeur,

Arrivé cette nuit à Paris (où se trouve ma résidence principale alors que je passe l'essentiel de mon temps dans l'Orne, d'où j'ai écrit aux services fiscaux la semaine dernière et hier), je trouve dans ma boîte aux lettres votre courrier du 22 octobre dernier faisant suite à mon courriel du 2 octobre 2020.

Vous y répondez de façon particulièrement détaillée et circonstanciée à ce dernier courriel et je vous en remercie beaucoup.

Je note les coordonnées de Mme (...), responsable du SIP/SIE de Domfront, que vous avez bien voulu me fournir en réponse à ma demande.

Il est de fait que, dans le dossier en question, je me suis trouvé bloqué par mon incapacité à créer diverses adresses de courriel. Or il est prévu que, dans quelques heures, mon cadet m'explique comment m'y prendre. Je pense que ceci aidera à débloquer la situation mais je prendrai néanmoins l'attache de Mme (...) dans quelques jours.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée et de mes sentiments cordiaux.

Pierre-Paul FOURCADE

___________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mardi 27 octobre 2020 10:54
À : sip-sie.domfront@dgfip.finances.gouv.fr
Cc : (...)@dgfip.finances.gouv.fr ; ddfip61.PPR.personnel@dgfip.finances.gouv.fr
Objet : Message à l'attention de M. (...), contrôleur des finances publiques de 1ère classe

Monsieur le contrôleur,

Je vous prie de trouver ci-joint ma réponse à votre L.R.A.R. de mise en demeure du 21 octobre 2020.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le contrôleur, l'expression de ma considération distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE
Gérant de la "SCI 3 des autres lieux"

(Fin de citation)