Archives, histoire, documentation

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 19 février 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Transmission du patrimoine
0
S.M.S. envoyé à Carole ce soir à 21 h 14 : "Il semble que tu te prêtes à une entreprise de désinformation auprès de ma mère. Au lieu de me traiter de "méchant" comme dans une cour de récréation, tu ferais mieux de lire enfin les messages "Privé / Finances etc" ou "Privé / Mr X" du site favori."

En espérant que ce ne soit pas trop lui demander. Car, à l'évidence, elle ne lit plus mes courriels depuis longtemps alors qu'ils lui auraient fourni les mêmes informations.
Là je suis injuste car elle lit encore ceux lui transmettant des invitations à des sorties comme, le week-end prochain, une soirée d'opéra à Caen, ou bien encore à une excursion des "Amis du Houlme", toutes sorties et excursions dont j'ai bien entendu payé les places. Bon, j'arrête ou je vais encore me faire traiter de "méchant"...

En vérité, R.A.F. ! Car pour moi, entre les uns et les autres, la coupe est pleine !

P.S. (à 22 h 45) : Mais ne voilà-t-il pas qu'ils arriveraient à m'abaisser à leur niveau de puérilité ? Pas question de leur donner cette satisfaction, j'ai d'ailleurs beaucoup mieux à faire : ouste, du balais !
Ah oui ? C'est moi qui serais le "méchant" avec l'épouse de mon aîné alors que les dernières photos de ses enfants qu'elle m'ait transmises datent du 9 novembre 2017 ?

Qu'est-ce que j'avais pu donc faire d'horrible pour être ainsi privé de tenir l'album-photos de Garance et de Paul ?

Replongeons-nous dans mes archives...

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 27 novembre 2017 11:11
À : Anne-Violette Faugeras
Objet : RE: Novembre 2017 - Partage avec droit de collaboration

Pas d'autres ?

_________________________________________________________________

De : Anne-Violette Faugeras (via Google Drive) <anneviolette.faugeras@gmail.com>
Envoyé : jeudi 9 novembre 2017 23:07
À : penadomf@msn.com
Objet : Novembre 2017 - Partage avec droit de collaboration

Anne-Violette Faugeras vous a invité à collaborer au sein du dossier partagé suivant :
Novembre 2017
Ouvrir
Google Drive : accédez à tous vos fichiers depuis n'importe quel appareil.
Google Inc. 1600 Amphitheatre Parkway, Mountain View, CA 94043, USA

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 2 novembre 2017 16:08
À : Thibaud Fourcade
Objet : RE: La Chaslerie

Je t'informe qu'à part ton virement, je n'ai eu aucun entrée de fonds en octobre 2017. Le paiement de ma pension de retraite est en retard (de combien de temps ?). La trésorerie de mes comptes est désormais au taquet, ce qui m'oblige à renoncer à toute dépense non indispensable et pose la question de la suite.

A ce sujet, j'ai découvert ce matin que ma pension de retraite serait très nettement inférieure à ce que j'avais compris : (...) nets de S.S., CSG, etc/mois si je comprends bien.

Est-il utile que je te redise une nouvelle fois qu'au moins pour la crédibilité du dossier, il serait utile que je ne sois pas le seul à payer pour (...), et ceci dès 2017 ?

(N.D.L.R. du 20 février 2018 : C'est moi qui souligne ci-après)
Enfin, je souhaiterais, dans le prolongement de nos échanges ci-après, connaître tes intentions pour le calendrier de paiement de la nue-propriété éventuelle du logis.

(Fin de citation)

Cette personne devait donc attendre que je lui fasse entièrement cadeau du logis de notre manoir favori. Après tout, n'avais-je pas déjà montré ma générosité :
- en lui permettant de se loger à vil prix à Paris dans l'un des quartiers les plus chics,
- en donnant à son époux la nue-propriété de l'"aile de la belle-mère" et de la cave de la Chaslerie,
- en supportant une très large part des frais de son mariage après m'être dépêché de faire, à mes seuls frais (de mémoire), les importants travaux exigés par cette fête nombreuse dont on me parle encore, dans le pays, avec des trémolos dans la voix ?

J'oubliais que cette championne du "politiquement correct" me trouve "clivant" comme elle le dit devant moi à ses proches, ces "humanistes" aussi "politiquement corrects" qu'elle, à l'évidence, de manière à m'inviter élégamment, je suppose, à débarrasser le plancher.

Bien sûr, depuis novembre dernier, la relation, déjà pas bien brillante par - disons - manque d'affinités culturelles, a empiré puisque j'ai osé empêcher de déployer une cuisine de 9,60 mètres de longueur dans ce bâtiment Nord où les commanditaires revendiqués n'ont jamais eu le moindre titre à exercer de tels caprices, ni même à m'interdire d'y installer, à mes seuls frais, bien entendu, le bureau-bibliothèque de mes rêves.
Ah oui ? C'est moi qui serais le "méchant" avec mon aîné ?

Qu'est-ce que j'avais pu donc faire d'horrible pour être ainsi empêché de lui permettre de me relayer à des conditions très préférentielles dans la restauration de notre manoir favori ?
Pour être ainsi obligé de m'endetter une nouvelle fois à mon âge ?

Replongeons-nous dans mes archives...

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 22 décembre 2017 11:39
À : Thibaud Fourcade
Objet : RE: URGENT - Crédits bancaires

Bonjour,

La liste de tes refus d'obstacles et plantages est suffisamment longue pour que je n'épilogue guère.

Tu viens de démontrer, une fois de plus, ton incapacité à t'engager face à moi de façon rationnelle.

Je cesse donc d'attendre de toi quoi que ce soit si ce n'est que tu mettes fin rapidement à la rente que je te sers par ailleurs depuis trop longtemps. Puisque je dois encore financer un certain programme de travaux, donc m'endetter à mon âge, il convient que, par les distorsions de cette rente, tu ne rendes pas mon exercice d'équilibre financier encore plus difficile.

Je te transmets par ailleurs les factures de l'APIJOMM, au titre de l'exercice 2017 à la "S.C.I. 4 de la cave de la Chaslerie" et à la "S.C.I. 5 de l'aile de la belle-mère" en te recommandant une dernière fois, pour les raisons fiscales qui t'ont été exposées, de bien vouloir les régler dans les meilleurs délais.

L'état de ces questions étant, je le considère, clair et documenté, nous devrions pouvoir aborder cette période de fêtes avec l'esprit dégagé.

PPF

_________________________________________________________________

De : Thibaud Fourcade <thibaud.fourcade@yahoo.fr>
Envoyé : vendredi 22 décembre 2017 08:27
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: URGENT - Crédits bancaires

Bonjour,

Malheureusement, je ne pense pas avoir beaucoup de conseils à te donner en matière de crédit, n’en ayant jamais contracté.

Sinon, pour en revenir aux différents points de nos précédentes discussions (et si je comprends bien la teneur de tes messages), je retiens en synthèse que:
- sur le point du fractionnement du décaissement des 150k, je peux aller me faire voir;
- sur le point de ne pas prendre en charge un salarié, je peux aller me faire voir;
- sur le projet que nous avions de placer une cuisine au RdC du bâtiment nord, je peux aller me faire voir.

Nous aurions pu facilement trouver un accord sur le paiement de la soulte mais j’ai le sentiment que nos positions sur les deux autres points ne sont pas réconciliables.

Par ailleurs, comme tu le sais, je dois désormais supporter certaines (...) dans mes nouvelles fonctions. Or, je n’ai pas du tout envie de gérer une source additionnelle de tensions.

Dans ces conditions, si nous pouvons poursuivre le dialogue à plus long terme (car nous restons intéressés par la chaslerie), il me semble préférable de te laisser entièrement libre dans tes choix pour les futures campagnes de travaux.

J’aurais sans doute bien aimé poursuivre le chantier (même si trop lentement à ton goût) mais pas dans ces conditions.
Je vais donc désormais me contenter de payer les menuiseries manquantes du colombier et des écuries pour finir cette tranche et m’en tiendrai là.

Nous pouvons bien sûr en discuter de vive voix dans les prochains jours.

Thibaud

_________________________________________________________________

Le 21 déc. 2017 à 17:56, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

> Je te signale que je viens de signer à la BPO (Banque Populaire de l'Ouest), à mon guichet domfrontais, l'octroi d'une ligne de crédit sur 2 ans, d'un montant de 50 000 €, à taux fixe de 1,61 % l'an. Elle pourra être tirée avant le 31/12/17. Les charges d'intérêt seront déductibles de mon revenu imposable. Il n'y a aucune garantie.
>
> Je ne suis pourtant qu'un pauvre retraité qui ne perçoit guère, depuis le 2/10/97 que les très maigres 1 650 €/mois que tu sais.
>
> Alors je suis sûr que de grands banquiers comme vous pourraient faire beaucoup mieux.
>
> Je suis par ailleurs et d'ores et déjà en discussion avec la BPO pour un prêt immobilier de 150 000 € à taux fixe sur 10 ans, pour financer la suite de mes travaux favoris. Aux conditions actuelles de marché, le taux fixe en serait, à ce stade très préliminaire de la discussion, de l'ordre de 3 %, déductibles évidemment. Là aussi, il doit être possible de trouver mieux. N'hésite donc pas à me conseiller, c'est toi l'expert.

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 21 décembre 2017 14:28
À : thibaud.fourcade@yahoo.fr
Objet : URGENT - Simulations

J'ai utilisé un simulateur trouvé sur Google en entrant : simulateur d'impôt 2018.

Tu es marié avec 2 enfants.

Si tu déclares (...) € de revenus, tu devras payer (...) € d'IR.

Si tu payes 65 000 € de travaux MH, ton impôt passe à (...), soit (...) de moins.

Par ailleurs je te rappelle que ces 65 000 € de travaux bénéficieraient d'une subvention de 55 % (35 +20), soit 35 750 €.

Autrement dit, si tu fais passer ces factures en 2017, ces 65 000 € de travaux te coûtent en fait 550 !

Certes, il faut que tu décaisses rapidement 150 k€ de capital en plus, mais cela te donnera le droit à d'autres détaxations plus ou moins mirifiques selon ton habileté.

Si tu ne plonges pas, je le fais. Il faut décider très vite maintenant. Compte tenu du fait que j'ai déjà près de (...) de factures 2017, mon gain fiscal serait de (...) €, soit environ deux fois moins que le tien, progressivité de l'impôt oblige.

Alors ? Que décides-tu ?

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 20 décembre 2017 01:15
À : Thibaud Fourcade
Objet : RE: Chaslerie

Il est heureux qu'après tant de semaines à rester silencieux tu t'exprimes enfin. Je dis ceci sans ironie car je connais tes autres charges d'emploi du temps.

Je réponds à tes questions :

1 - Sur la non-spoliation de ton frère :
- je comprends que nous sommes d'accord pour reconnaître qu'il est exclus que tu interviennes sur le logis sans y être fondé juridiquement, y compris aux yeux de ton frère et même si, par extraordinaire, il ne comprenait pas la situation ;
- ce que je fais de l'argent que tu règles le jour J n'est pas de ton ressort ni de celui de ton frère : si je décède à J+1 sans avoir dépensé cet argent, il vous revient selon les règles applicables ; si je survis et le claque au jeu ou de quelque façon que ce soit, c'est de ma seule responsabilité, sauf à me mettre sous tutelle, ce qu'il faudrait justifier

2 - Sur l'étalement dans le temps du paiement du prix de la nue-propriété en question :
- je me déclare amusé que tu feignes d'oublier que, pour parer à des situations de trésorerie tendues, il existe pour les débiteurs solvables (dont, à ma connaissance tu fais partie) un procédé classique qui s'appelle le crédit bancaire ;
- en tant que salariés de banques, toi et ton épouse bénéficiez certainement de conditions avantageuses ;
- je suppose que vous avez remarqué que, au moins dans un proche avenir, les taux fixes sont bas ; au demeurant, ils seraient déductibles (ce qui renforcerait l'attrait de crédits en cas de taux élevés) ;
- enfin, je puis mettre à ta disposition une partie des droits à prêts d'épargne-logement dont mon foyer fiscal dispose (y compris, peut-être, à ton nom et suite à mon épargne).

Dans ces conditions, je ne vois nulle raison pour que je te serve de banquier pour cette opération en te consentant des délais de paiement.

3 - Sur la prise en charge d'un salarié :
- je t'adresserai d'ici à la fin de l'année (afin que tu puisses te prévaloir du règlement au titre de ta déclaration de revenus 2017) une facture de l'APIJOMM libellée au nom de la S.C.I. de la cave ; ce faisant, je suis heureux de contribuer à te permettre de fournir au fisc une facture défiscalisante puisque tu m'écris en être dépourvu ;
- puisque cette facture sera établie après que tu auras pu constater que Benjamin ne te fait courir aucun risque de responsabilité au jour en question, je pense que tu veilleras à ne pas en retarder le règlement ;
- bien entendu, une telle facture te sera adressée à la fin de chacune des prochaines années dans des conditions et pour des motifs analogues.

4 - Sur la possibilité de dialoguer dans la durée :
- il ne me semble pas qu'au moins cette fois-ci, ce soit moi qui aie fui le dialogue ; ta mère, par exemple, me reprocherait plutôt, si j'ai bien compris, d'être trop bavard en général ;
- pour l'avenir, il t'appartient de mesurer ton risque (mesurer les risques, je crois me souvenir que c'est d'ailleurs une pratique de banquier, ta profession) ;
- le fait est que je compte bien te faire bénéficier, autant que ma santé me le permettra, de mes 26 ans d'expérience (durée à parfaire) dans l'intérêt du monument.

5 - Sur le rythme des travaux :
- j'ai d'ores et déjà pris des dispositions nécessaires pour que l'essentiel de la tranche 1 des menuiseries du logis puisse être réglé, donc rendu déductible, avant le 31/12/17 ; comme (...) et moi te l'avons expliqué, il y avait urgence puisque, toutes choses égales par ailleurs, les "droits à déduction" de 2018 seront, en l'état du débat budgétaire devant le Parlement, deux fois moindres que les autres années ;
- au-delà de cette tranche 1, la priorité me semblerait de mettre en place un chauffage astucieux, si possible central, ceci nécessitant tout d'abord une étude du genre de celle que je t'ai recommandée il y a longtemps déjà ;
- au-delà du chauffage, la priorité suivante me paraîtrait concerner la moitié Nord du logis, sans oublier les chambres d'enfant, salles d'eaux et cuisine à prévoir ; il vous revient de savoir combien de temps vous accepterez de loger dans le fournil de la ferme en attendant.

6 - Sur le suivi du chantier :
- je comprends fort bien que tu n'aies pas le temps de t'occuper des parties les plus astreignantes de la vie du chantier ;
- je t'ai proposé de t'épauler dans ces tâches.

7 - Enfin, sur la "tournure charmante et enlevée" de mon courriel de ce soir :
- je me borne à te remercier pour ce compliment auquel je suis sensible, même s'il "m'en touche une sans faire bouger l'autre" selon l'expression consacrée.

Je demeure à ta disposition pour répondre à tes questions éventuelles.

K du B-P

P.S. : Je crois que j'avais oublié de t'informer que le volume de l'ancienne cuisine du bâtiment Nord sera dévolu à mon bureau-bibliothèque.

_________________________________________________________________

De : Thibaud Fourcade <thibaud.fourcade@yahoo.fr>
Envoyé : mardi 19 décembre 2017 23:11
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Chaslerie

Bonsoir,

Pour faire suite à ton dernier mail, dont j’ai particulièrement apprécié la tournure charmante et le ton enlevé:
- comme déjà indiqué, je suis prêt à assumer une partie (très significative) des charges de restauration de la chaslerie. Je n’ai pas d’objection de fond sur le fait de verser une soulte pour racheter vos parts du logis même si je ne suis pas certain de bien saisir l’argument de non spoliation de Wally (élément auquel je suis sensible d’ailleurs) puisque je ne te vois pas faire autre chose de ces fonds qu’accélérer les travaux (mais peut être n’ai-je pas bien compris le montage). Dans la mesure du possible, je préférerais ne pas régler les 150k€ en une fois puisque l’année 2018 va se traduire pour moi par (i) un niveau d’imposition élevé du fait de l’absence de travaux déductibles en 2017 (ii) des sorties de trésorerie importantes liées au programme de restauration des fenêtres et (iii) la volonté de conserver une poche de cash élevée susceptible de servir d’apport au cas où nous déciderions d’acheter un appartement pour faire face à l’agrandissement de la famille. Nous pouvons discuter de ce point si tu as des contraintes de ton côté.
- sur la prise en charge d’un salarié, ma position est assez constante: en dehors de l’épisode, exceptionnel, ou je m’étais proposé de financer une augmentation pour Igor afin de le retenir, je ne souhaite pas prendre en charge un salarié, notamment pour des raisons de responsabilité.

Dis moi si cela répond à tes questions et peut permettre d’envisager un accord.

Je suis ouvert à la discussion si tu l’es toi-même.

De mon côté, j’ai en effet quelques interrogations qui restent en suspens:
- dans quelle mesure parviendrons-nous à dialoguer sereinement dans la durée ?
- accepteras-tu que les travaux n’aillent pas aussi vite que tu le désires ? Je ne souhaite pas en effet investir tous nos revenus dans la chaslerie et, de surcroît, nos métiers sont extrêmement prenants et laissent très peu de temps pour gérer/pousser des prestataires.

Je suis à ta disposition pour poursuivre la discussion, si tu le souhaites.

Thibaud

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 19 décembre 2017 22:49
À : thibaud.fourcade@yahoo.fr
Objet :

Mes moyens ne me permettent plus de continuer à te laisser résider au 3ème aux conditions présentes. J'ai besoin que tu m'indiques quand tu comptes libérer cet appartement, à défaut d'en régler un loyer normal et de supporter les charges de copropriété.

J'ai en effet sollicité un crédit afin de financer la suite des travaux sur le logis et le bâtiment Nord de la Chaslerie, y compris la tranche 1 des menuiseries.

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 16 décembre 2017 07:05
À : thibaud.fourcade@yahoo.fr
Objet : Rappel

J'attends toujours tes réponses.

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 25 novembre 2017 08:56
À : Thibaud Fourcade
Objet : Chaslerie - rappel

Les préalables que tu m'avais indiqués sont désormais levés.

J'ai besoin que tu me m'indiques enfin selon quel calendrier tu proposes d'acquitter le prix de la nue-propriété de la SCI à mettre en place.

Par ailleurs, je te rappelle mon souhait que tu prennes en charge une partie des coûts de l'APIJOMM (Benjamin).

Crois bien qu'il est très désagréable pour moi de devoir m'abaisser souvent à implorer de la sorte un fils parfaitement informé de la situation.

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 3 novembre 2017 09:13
À : Thibaud Fourcade
Objet : RE: La Chaslerie

Je ne comprends pas beaucoup de choses à propos de ce que tu racontes, notamment à propos du montage. Aurais-tu une autre solution ? Si je n'ai pas mis la mienne en œuvre, c'est uniquement parce que je ne comprends pas où tu veux en venir.

_________________________________________________________________

De : Thibaud Fourcade <thibaud.fourcade@yahoo.fr>
Envoyé : vendredi 3 novembre 2017 08:46
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: La Chaslerie

Salut,

Je peux dépanner en octobre si nécessaire mais, comme déjà discuté à plusieurs reprises, je ne souhaite pas porter la charge d’un salarié.
Par ailleurs, il ne me semble pas que nous ayons jamais vraiment échangé sur le fond du montage (ou en tout cas, je n’ai pas le souvenir que nous ayons parlé des textes applicables et des risques en cas de requalification). A ma connaissance,cela était juste une possibilité mais que tu n’avais pas mise en pratique.
Quant au calendrier des paiements, je ne pense pas que je puisse te répondre solidement avant d’avoir davantage de visibilité ici sur mes flux entrants (i.e. confirmation de mon embauche et premier estimé de mon bonus).

Bonne journée,

Thibaud
_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 2 novembre 2017 16:08
À : Thibaud Fourcade
Objet : RE: La Chaslerie

Je t'informe qu'à part ton virement, je n'ai eu aucun entrée de fonds en octobre 2017. Le paiement de ma pension de retraite est en retard (de combien de temps ?). La trésorerie de mes comptes est désormais au taquet, ce qui m'oblige à renoncer à toute dépense non indispensable et pose la question de la suite.

A ce sujet, j'ai découvert ce matin que ma pension de retraite serait très nettement inférieure à ce que j'avais compris : (...) nets de S.S., CSG, etc/mois si je comprends bien.

Est-il utile que je te redise une nouvelle fois qu'au moins pour la crédibilité du dossier, il serait utile que je ne sois pas le seul à payer pour (...), et ceci dès 2017 ?

(N.D.L.R. du 20 février 2018 : C'est moi qui souligne ci-après)
Enfin, je souhaiterais, dans le prolongement de nos échanges ci-après, connaître tes intentions pour le calendrier de paiement de la nue-propriété éventuelle du logis.

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 5 septembre 2017 01:40
À : Thibaud Fourcade
Objet : RE: bail emphytéotique


A faire signer par ta mère également.

K du B-P

_________________________________________________________________

De : Thibaud Fourcade <thibaud.fourcade@yahoo.fr>
Envoyé : lundi 4 septembre 2017 18:39
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: bail emphytéotique

Hello,

Je suis en train de monter le dossier de subventions. Pourrais tu me faire une lettre officielle signée de ta main m'autorisant à lancer/payer les travaux pour les fenêtres du logis et donc à demander les subventions correspondantes s'il te plaît?
(N.D.L.R. du 20 février 2018 : C'est moi qui souligne ici) On réglera les sujets fiscaux ensuite mais il faut que le dossier de demande de subventions soit finalisé d'ici 10 jours max (et non fin septembre finalement).

Merci!

_________________________________________________________________

De : Thibaud Fourcade <thibaud.fourcade@yahoo.fr>
Envoyé : lundi 21 août 2017 22:11
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: La Chaslerie

Bonsoir,

Merci pour le long email très complet ainsi que tous les documents.
Il faudrait que l'on se parle de ta proposition de vive voix ainsi que de la meilleure façon d'avancer les travaux sans nécessairement t'envoyer au Portugal. Je t'y imagine assez mal, loin de tout le monde pendant 10 ans.
Je pars demain matin tôt au Kazakhstan et y resterai jusqu'à la fin de la semaine. Ce n'est pas évident de se parler d'ici là avec le décalage horaire et des journées qui s'annoncent très chargées.
Appelons nous plutôt vendredi ou samedi si cela te va.

Thibaud

Envoyé de mon iPhone

_________________________________________________________________

Le 20 août 2017 à 19:17, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

> Cher Thibaud,
>
(...)

> Sur le fond, quelques remarques importantes :
>
> - je ne suis plus en état de financer rapidement la bibliothèque envisagée au rez-de-chaussée de la tour Sud-Ouest. L'expérience de ce mois d'août m'a en outre démontré qu'il vaudrait mieux que je me concentre en priorité sur le cabinet de toilettes du rez-de-chaussée du bâtiment Nord (N.D.L.R. du 20 février 2018 : je faisais là allusion à la saleté d'une personne qui, non contente de ne pas enlever les longs cheveux qu'elle y répandait partout, avait même quitté, sa semaine de purgatoire - pardon, de vacances - accomplie, notre manoir favori en laissant croupir dans cette pièce la baignoire non vidée dans laquelle elle avait dû laver ses enfants). Je pourrai peut-être financer, (...), une paire de lanternes de part et d'autre de l'entrée des écuries ; il me semble que cela donnerait aux soirées d'été dans la cour, "if any", un caractère féérique...
>
> - dans ces conditions, sens-toi libre de composer comme tu l'entends le programme de 75 k€ de travaux de la 1ère tranche ; il me semble qu'en tout état de cause, il serait préférable de pouvoir y inclure les menuiseries de la cage d'escalier (de manière à pouvoir ensuite écluser le reliquat de subvention des enduits) ; l'état sanitaire de la plupart des menuiseries de la "salle dévastée" est très problématique, donc il est possible que tu estimes leur remplacement prioritaire ;
>
> (N.D.L.R. du 20 février 2018 : Ici, c'est moi qui souligne aujourd'hui)
- tertio, j'ai essayé de t'en toucher un mot précédemment, notamment au début de tes vacances ; mais tu m'as laissé entendre que cette idée ne te conviendrait pas ; ta mère, informée de cette situation, m'a dit qu'elle t'en parlerait mais je suppose qu'elle n'en a rien fait. Le fait est qu'il serait nécessaire, si tu dois te lancer dans des travaux supplémentaires à la Chaslerie, que la base juridique de ton intervention soit solide et n'induise pas de distorsion par rapport à ton frère. En l'état de ma propre situation financière, je pensais faire en sorte que la nue-propriété du logis et de la tour Louis XIII soit portée par une S.C.I. dont tu achèterais les parts à un prix convenable, soit 150 k€. Autant te le dire clairement. Ce montage continuerait à maintenir la Chaslerie en dehors de ton assiette d'ISF, tout en te permettant les défiscalisations pour travaux ((...) m'a dit l'autre jour qu'il t'avait indiqué être à ta disposition pour répondre à tes questions fiscales, ce dont tu peux lui être très reconnaissant). Pour l'aile Ouest, nous t'avions fait le don des parts de la SCI créée à l'époque mais, même si cela serait possible fiscalement sans frais, je ne suis plus en capacité de rééditer le geste.
>
> Je t'explique ma situation :
>
> - depuis le départ, j'ai financé les travaux de la Chaslerie pour l'essentiel à partir de mes revenus, indemnités de licenciement et épargne financière dopée par l'opération Maurel & Prom. Chaque année, je veillais, tant que c'était possible, à financer plus de travaux que je n'avais de revenus, de manière à défiscaliser également les revenus de ta mère, depuis longtemps supérieurs aux miens (elle n'est pas consciente de mon effort ou, du moins, le nie contre toute évidence). En d'autres termes, je pompais pour cela mon épargne financière. Celle-ci est désormais à sec, donc je n'aurai plus à ma disposition, pour financer moi-même de futurs travaux, que ma retraite (plus Pontorson quand l'opération sera amortie, plus le loyer de Paris). Je ne vois pas comment ta mère pourrait abonder ces financements puisque, d'une part, je ne sais pas ce qu'elle fait de son argent, d'autre part, sa retraite sera très sensiblement inférieure à son salaire (dans une proportion de 9 à 5) ;
>
> - afin de ne plus être étranglé par le fisc ou par des travaux d'un volume approprié pour y échapper, j'entends me renseigner sur l'hypothèse d'un exil fiscal de dix ans au Portugal ; il resterait en tout état de cause à voir comment faire au terme de ces dix ans ;
>
> - si tu acceptais d'acheter la SCI en question, je ne sais pas encore ce que je ferais de cet argent ; j'aimerais pouvoir l'investir en travaux supplémentaires à la Chaslerie mais je doute que ce soit, sinon possible, du moins raisonnable. D'autant que se pose la question de la remise en état des parties communes du 15 JJ et de l'appartement occupé par ta mère, un préalable si nous devions louer les lieux pour compléter nos retraites. Le fait que ta mère exclue de ne pas disposer d'un logement à Paris après sa retraite complique sérieusement l'équation à ma connaissance.
>
> A ta disposition pour répondre à tes questions dans la mesure de mon possible. Comme je te l'ai dit, la Chaslerie m'a coûté en moyenne sur 26 ans, net de subventions et de fermages, (...) k€ par an. Au terme de 50 à 100 ans qui ne me concerne pas, il y aurait la vente du bois. La Chaslerie m'a permis à ce jour de réduire l'IR de mon foyer fiscal dans des proportions très fortes, assez souvent 100 %. Même sans travaux, le budget minimal est de plus de 3 k€ par mois (montant à préciser), dont près de 2 au titre du seul salaire de l'employé indispensable (35 h au SMIC est en effet un minimum minimorum à ce titre).
>
> Donc, avant que tu ne te lances éventuellement dans un programme de travaux significatif à la Chaslerie, j'ai jugé nécessaire de te donner formellement de telles informations.
>
> A toi de voir ce que tu décides. Sens-toi totalement libre de ton choix.
>
> Si tu ne donnes pas suite, ce que je comprendrais, cela m'incitera, je suppose en l'état de ma réflexion, à explorer plus rapidement la piste portugaise (ce qui, le cas échéant, posera d'autres problèmes, je l'imagine volontiers).

>
> Bon courage !
>
> PPF
>
_________________________________________________________________
>
> De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
> Envoyé : jeudi 17 août 2017 08:15
> À : Thibaud Fourcade
> Objet : RE: La Chaslerie
>
> Merci. Je vais tâcher de te faire repasser les devis pertinents relatifs à la 1ère tranche de 75 000 k€.
>
> Le rallye s'est très bien passé, sous beau temps. On a en particulier vu deux magnifiques intérieurs, dont des cuisines de très bon goût bien que fonctionnelles, qui auraient, j'imagine, intéressé A.-V. Tout le monde était enchanté, moi épuisé. Je rendrai compte de la promenade sur notre site favori.
(N.D.L.R. du 20 février 2018 : Il n'y a pas eu de compte rendu car la castratrice en chef, par ailleurs présidente de l'ectoplasme en cause, n'a pas manqué de me l'interdire, avec le support empressé de ses séides locaux dont je m'abstiendrai de qualifier ici les sentiments que leur bien-pensance confite m'inspire ).
>
_________________________________________________________________
>
> De : Thibaud Fourcade <thibaud.fourcade@yahoo.fr>
> Envoyé : jeudi 17 août 2017 07:04
> À : Pierre-Paul Fourcade
> Objet : Fwd: La Chaslerie
>
> Hello,
> Pour info, ci joint le devis de (...) pour son intervention cuisine fenêtres de la cage d'escalier et de l'aile ouest.
> Comment s'est passé le rallye ?
> Tibo
>
> Envoyé de mon iPhone
>
> Début du message transféré :
>
>> Expéditeur: (...)
>> Date: 4 août 2017 à 17:39:02 UTC+2
>> Destinataire: Thibaud Fourcade <thibaud.fourcade@yahoo.fr>
>> (...)
>> Objet: Rép :⁨ La Chaslerie⁩
>>
>> Thibaud,
>>
>> Pour faire suite à nos échanges, veuillez trouver ci-joint la proposition mise à jour, ind.A.
>> Crdt.
>>
>>
>> (...)
>> Architecte du patrimoine, DPLG
>> Gérant
>>
>> (...)

(Fin de citation)
Ah oui ? C'est moi qui serais le "méchant", "méchant avec mon aîné, méchant avec son épouse et méchant avec Carole" comme le prétend cette dernière à ma mère.

Qu'est-ce qui, dans mes échanges avec Carole, me vaut ce flot de récriminations ?

Replongeons-nous dans mes archives...

Non, je m'en abstiendrai pour le moment... Car j'imagine que cette arbitre des élégances morales, cette championne de la vie de famille, cette castratrice de ma liberté d'expression (tiens, c'est joli, ça, faudra que je la retienne celle-là) me priverait du plaisir de l'emmener à un opéra à Caen le week-end prochain, pour ne citer que ça.

Je crois bien que je vais rapidement me retrouver avec deux places sur les bras :
"Dialogues des Carmélites" de Francis POULENC (y a plus gai mais c'est très beau) par l'"Orchestre National de France" sous la direction de Jérémie RHORER et le "Chœur du Théâtre des Champs-Elysées" dans une mise en scène d'Olivier PY.
Samedi 24 février prochain à 20 heures au Théâtre de Caen, à l'invitation des "Amis du Septembre Musical de l'Orne".
C'est moi qui offrirais les billets, qu'on se le dise !
Avis aux amateurs !

Et bientôt, je pourrais en faire de même avec les deux places du voyage en Sicile des "Amis du Houlme"...
"Arissou arissat, castagne lusente" ("bogue hérissée, châtaigne luisante"), c'est fou ce que que j'aime ce dicton du Béarn, terre (montagne, devrais-je dire) de mes ancêtres, ces fiers Wisigoths mâtinés d'Arabes conquérants !

Ralliez-vous donc à mon panache blanc au lieu de m'emmerder sans cesse à cent sous l'heure, milediou !
Je viens de vérifier si je n'avais pas écrit d'ânerie en prétendant que le mur d'échiffre de notre manoir favori est inscrit à l'ISMH. Pour cela, j'ai entré dans le moteur de recherche de Google : Chaslerie Mérimée, pensant ainsi arriver à la fiche pertinente de la base de données "Mérimée" entretenue par le ministère de la culture.

Or le premier document sur lequel on tombe est celui-ci.

Il y apparaît que la dernière mise à jour de la fiche de notre manoir favori sur cette base dénommée "Momentum" date du jour de Noël 2017.

Je voudrais en féliciter l'auteur que rien ne semble arrêter dans son très patient et méritoire labeur.

Je lui conseillerais cependant de cesser d'envoyer les visiteurs se perdre dans le jardin de Mme de ROMEMONT, au bourg de La Haute-Chapelle. J'ai essayé d'entrer les bonnes coordonnées géographiques, telles que fournies par "Wikipedia". Mais imposs !