Architecture-M.O.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 19 mars 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Ferronnerie - Logis
0
Je me suis rendu hier à Saint-Aubin-des-Bois, à l'atelier d'Alexandre GURY, "Fer Art Forge".

Il s'agissait pour moi de récupérer la potence de cheminée dont Alexandre vient d'inverser le sens de rotation :

19 mars 2019.

A cette occasion, Alexandre m'a rendu, de la part de Roland FORNARI, le support de girouette qui a longtemps été fiché sur le dôme d'entrée de notre manoir favori :

19 mars 2019.


Alexandre m'a montré sur quoi il travaille en ce moment, notamment la restauration de la très belle grille d'entrée du château de Vendeuvre...

18 mars 2019.

18 mars 2019.

18 mars 2019.

... et la grille du château de Patrick DUMOUSSET dont il me recommande de m'inspirer, le moment venu, pour compléter les pilastres, sur la RD 22, de notre manoir favori :

18 mars 2019.

J'ai reçu ce matin M. Sébastien LORGEOUX, du cabinet "Alidade" de Tinchebray.

Il devrait me faire une proposition pour prendre en charge les études, plans et autres documents nécessaires pour rationaliser la circulation des fluides (y compris wi-fi) dans notre manoir favori.

Il me demande néanmoins de lui fournir d'abord divers plans que je vais devoir rechercher dans mes soutes diverses.
Carole et moi nous sommes rendus ce matin, dans le secteur de La Ferté-Macé, chez l'artisan à qui mon aîné envisage de confier la réalisation de la cuisine de son nouvel appartement.

Cet artisan nous a fait excellente impression. Il est prévu qu'il vienne pour l'Ascension à la Chaslerie en vue de commencer à réfléchir à l'agencement et à l'équipement des cuisines qui seraient réimplantées, l'une dans le bâtiment Nord, l'autre au rez-de-chaussée du colombier de notre manoir favori.

P.S. : Vous avez compris, je suppose, que Carole s'oppose à ce que je diffuse sur notre site favori la photo de la carte de visite de cet artisan. Cette fois, le motif est que cela pourrait l'amener à gonfler ses prix.

Inutile de vous dire que je trouve ce point de vue ridicule. Et, en plus, il signifie qu'on ne me ferait pas confiance pour peser dans l'autre sens.

Bon. Avec le souci de l'apaisement qui me caractérise, je ne vais donc pas diffuser ces coordonnées tout de suite. Mais je n'en pense pas moins.
J'ai expliqué hier soir à Igor à quelles conditions l'APIJOMM serait susceptible de le recruter, pour un C.D.D. de trois mois, afin de la charger, chez ses adhérents, de diverses tâches de maçonnerie et de terrassement.

Maintenant, la balle est dans son camp.
La bonne nouvelle est que, hier soir, Igor m'a téléphoné qu'il étudie mon offre avec un préjugé très favorable.

La mauvaise, que notre chantier favori est toujours bloqué par l'incurie d'un architecte retranché derrière son monopole légal et, de surcroît, incapable d'organiser quoi que ce soit, pour ne rien dire de sa propension à ne jamais tenir parole. Du moins m'a-t-il semblé. Mais j'étais aux premières loges.
(Début de citation)

De : EF ETUDES 61 <contact.61@ef-etudes.fr>
Envoyé : mardi 26 mars 2019 10:44
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: Dossier n° 8443 suivi par A. BADET (réalisé le 7/8/07)

Bonjour

Après recherches dans les locaux de l'Orne transféré sur ARGENTAN depuis 18 mois, je n'ai malheureusement plus d'archives des dossiers avant 2008, ni brouillon, ni informatique. Malheureusement, Je ne peux pas vous envoyer une copie informatique de ce dossier. N'étant pas l'agent de l'époque, celui-ci n'étant plus depuis dans la société, je ne peux pas vous donner plus d'informations.

Je tiens à vous signaler par la même occasion que les techniques d'assainissement ont beaucoup évoluées depuis cette époque. Si les travaux ne sont pas encore réalisés, une nouvelle étude reste conseillée. Votre dossier ayant plus de 10 ans, un nouveau devis et une nouvelle convention seraient alors nécessaire.

Cordialement

Cyril ISIDOR
Responsable Antenne 61
EF-Etudes

____________________________________________________________________

Le 26/03/2019 à 06:04, Pierre-Paul Fourcade a écrit :
> Auriez-vous l'obligeance de répondre ?
>
> D'avance merci,
>
> PPF

____________________________________________________________________
>
> De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
> Envoyé : mercredi 20 mars 2019 10:33
> À : contact.61@ef-etudes.fr
> Objet : TR: Dossier n° 8443 suivi par A. BADET (réalisé le 7/8/07)
>
____________________________________________________________________
>
> De : Pierre-Paul Fourcade
> Envoyé : mercredi 20 mars 2019 09:33
> À : contact.44@ef-etudes.fr
> Objet : Dossier n° 8443 suivi par A. BADET (réalisé le 7/8/07)
>
> Bonjour !
>
> Pourriez-vous m'adresser par courriel une copie du rapport que vous aviez rédigé pour moi en 2007 ?
>
> Vous trouverez ci-joint les photos de la page de couverture...

... et d'un plan et d'une coupe inclus dans cette étude :


>
> D'avance merci.
>
> Cordialement,
>
> PPF

(Fin de citation)
Igor n'a pas les yeux dans la poche alors qu'il travaille comme intérimaire, du côté de Gorron, dans une entreprise de travaux publics. Il m'a en effet proposé ce matin un lot de 200 m2 de pavés d'une vingtaine de centimètres de côté :

27 mars 2019.

27 mars 2019.

Je recherche plutôt un lot d'un millier de m2 au moins et ne suis pas sûr que la bonne méthode soit de m'approvisionner en lots plus petits.

Quoi qu'il en soit, Igor m'a annoncé, à l'occasion de cet échange, qu'il viendra, lundi prochain, signer un contrat de travail avec l'APIJOMM.

Voici une excellente nouvelle qui réjouira, j'en suis sûr, tous les membres de notre fan-club favori qui sont de droit, bien entendu, également membres du fan-club d'Igor !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 27 mars 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Depuis décembre 2017, Sébastien LEBOISNE a été réglé de 50 000 € au titre de la 1ère tranche de restauration des menuiseries extérieures du logis. J'avais payé d'avance pour que, dans le contexte de l'époque, la mise en place du prélèvement à la source ne me handicape pas dans la gestion fiscale de notre manoir favori. J'avais même dû m'endetter pour m'acquitter de cette facture.

Or, pour les raisons connues, ce chantier-ci n'a toujours pas pu démarrer alors que quinze mois se sont écoulés sans que Sébastien ne dispose de la moindre contribution utile d'un architecte du patrimoine.

Plutôt que de me lamenter davantage sur les inconvénients, massifs donc qui devraient être évidents, des monopoles légaux non contrôlés par la puissance publique qui les octroie, j'ai chargé Sébastien de commencer à dépenser cette somme en poursuivant une tâche entreprise, d'ailleurs à une vitesse de limace, sous les combles du colombier.

Ainsi, il viendra lundi prochain, avec un compagnon me dit-il, prendre ce relais.

Comme le stock de lattes de parquet disponibles a fondu, je pense lui demander de se réapprovisionner prioritairement sur le palier, à hauteur du 1er étage des écuries, de l'escalier débile des années 50 que l'on sait.
Il est, bien entendu, très gênant d'en être toujours à attendre une quelconque réaction utile du dernier architecte du patrimoine avec qui les circonstances m'ont mis en contact.

Or il se trouve qu'on n'a pas besoin de l'intervention d'un tel intervenant pour les travaux intérieurs de notre manoir favori puisque ceux-ci relèvent de la législation applicable aux monuments inscrits, donc peuvent être menés, de la conception à la livraison, sous le contrôle d'un architecte "normal", si j'ose dire.

Ayant eu largement le temps, depuis quelques mois, de mener mon enquête de terrain, j'espère avoir trouvé un architecte digne de ce beau nom, c'est-à-dire apte à mener à bien le chantier intérieur, y compris le traitement professionnel des problèmes posés par la circulation des fluides, problèmes ô combien importants en pratique, et même prioritaires.

Un premier contact devrait pouvoir avoir lieu à notre manoir favori à la mi-avril.