Message #45011

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 29 novembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Charpente-couverture - Menuiserie - Logis
Pour la 3ème fois en moins d'une semaine, Christian est absent sans m'en avoir prévenu. Je ne comprends pas son comportement. Cette série d'incidents n'est pas la première, loin s'en faut, même si, jusqu'à présent, j'avais passé l'éponge.

Je précise que cet employé est payé pour 35 heures de travail par semaine. Comme il refuse de tenir son cahier de présence ainsi qu'il y est pourtant tenu contractuellement, il me met dans l'impossibilité de vérifier, avec les moyens dont je dispose, qu'il n'abuse pas de la situation. En l'état du dossier, ceci n'est plus tolérable pour moi.

Je lui ai donc envoyé un S.M.S. de demande d'explication. Il a répliqué, d'abord en prétendant que c'est à moi de me présenter à lui et non à lui de me rendre des comptes puis, quand je l'ai prié de ne pas inverser les rôles, par un message de menace.

Dont acte.

S'il réapparaît demain, il ne devrait pas être surpris de recevoir en main propre un certain courrier lui donnant un peu de temps pour réfléchir.

Commentaires

Nicomède
rédigé le jeudi 29 novembre 2018
Il cherche un peu naïvement à affirmer son indépendance. Une discussion s'impose sauf à accepter de perdre toute autorité.

Il est aussi certains chevaux qui doivent être détendus rênes longues, avant de se mettre au travail, et dont on ne peut plus rien obtenir lorsque l'on se crispe.

N.D.L.R. : Je n'ai aucune envie de me perdre en considérations psychologiques ou hippologiques. Plus simplement, il est hors de question que le salarié dont il s'agit refuse le moyen de contrôle de ses heures effectives de travail explicitement prévu à son contrat. S'il devait persister dans ces errements, le débat serait vraisemblablement bref.