Arboriculture-horticulture

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 29 Juillet 2020
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Jamais en manque d'une bonne idée, Francis a cherché à m'éviter l'achat - fort coûteux - d'une épareuse. Un de ses copains interviendra ainsi prochainement avec un tel engin, pour nettoyer les talus de part et d'autre de l'allée historique ainsi que les douves.

En attendant, un autre de ses copains, celui-ci bucheron, lui donne un coup de main pour tronçonner avec lui des branches qui gêneraient les manœuvres de l'épareuse :

29 juillet 2020.

29 juillet 2020.


Il est prévu que je recrute ce bucheron l'hiver prochain afin de mettre en application le "plan simple de gestion" (P.S.G.) récemment agréé, en vue, dans un premier temps, de tailler et élaguer mes plantations.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 30 Juillet 2020
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Les haricots récoltés hier soir par Francis sont déjà, ce matin et grâce à son épouse, transformés en conserves :

30 juillet 2020.


Il est d'ores et déjà clair que nous ne manquerons pas de haricots pour un bon moment.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 26 août 2020 09:28
À : Leroy <leroy-tullie@wanadoo.fr>
Objet : RE: Programme d'aide à la plantation de haies bocagères : édition 2020

Merci pour l'info.

Bien cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________

De : Leroy <leroy-tullie@wanadoo.fr>
Envoyé : mercredi 26 août 2020 09:05
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Fwd: Programme d'aide à la plantation de haies bocagères : édition 2020

Bonjour,

Pour information et plus.....

Cordialement,
Envoyé de mon iPhone

Début du message transféré :

> Expéditeur: Chantal et Jean-Marie <chantal-jean@orange.fr>
> Date: 25 août 2020 à 21:39:00 UTC+2
> Destinataire: (...), leroy-tullie@wanadoo.fr, (...)
> Objet: Fw: TR: Programme d'aide à la plantation de haies bocagères : édition 2020
>
> bonsoir à toutes et à tous
>
> Je vous transfère un mail reçu du Parc Normandie Maine , pour un nouveau programme de plantation de haies , cet appel à candidature sera clos le 13 septembre .
> Vous pouvez en faire part dans votre entourage , les suggestions pour la collectivité sont bienvenues .
> Cordialement
>
> Chantal Heuzé
>
______________________________________________________________________________

> From: LEGRAND Nathalie
> Sent: Wednesday, August 19, 2020 9:22 AM
> To: chantal heuze
> Subject: TR: Programme d'aide à la plantation de haies bocagères : édition 2020
>
> Bonjour Madame Heuzé,
>
> Je vous transmets le mail reçu ce jour.
> Peut-être pourrions-nous être intéressés par cet appel d'offre concernant les haies ?
> Je reste à votre disposition.
> Bien cordialement.
>
> Nathalie LEGRAND
> Directrice Générale des Services
> Mairie de Domfront en Poiraie
> 02.33.30.60.60

> De : OFFICIEL Mairie <mairie@villededomfront.fr>
> Envoyé : mercredi 19 août 2020 09:16
> À : LEGRAND Nathalie <n.legrand@villededomfront.fr>
> Objet : TR: Programme d'aide à la plantation de haies bocagères : édition 2020
>
> De : Parc Naturel Regional Normandie Maine <noreply@parc-naturel-normandie-maine.fr>
> Envoyé : mardi 18 août 2020 16:47
> À : mairie@villededomfront.fr
> Objet : Programme d'aide à la plantation de haies bocagères : édition 2020
>
> Madame, Monsieur,
>
> Le bocage est un élément constitutif et identitaire du Parc naturel régional Normandie-Maine et c’est aussi un paysage d’avenir pour ce territoire.
>
> Depuis sa création, le Parc s’engage pour la préservation et la restauration du bocage par différentes actions. Pour la première fois en 2018, un programme d'aide à la plantation de haies bocagères a été proposé à l’échelle du territoire via un appel à candidature. Fort des 34 kms plantés durant les hivers 2018 et 2019 (en partenariat avec les Conseils départementaux de l’Orne et de la Mayenne), l’appel à candidature est relancé en 2020. Collectivités, agriculteurs, particuliers sont invités à faire acte de candidature avant le 13 septembre s’ils souhaitent soumettre leur projet de plantation au comité de sélection.
>
> Pour chaque dossier retenu, le Parc coordonnera l'ensemble des travaux et les financera à hauteur de 80 %. Les 20 % restant seront à la charge du bénéficiaire qui devra s'engager à entretenir et maintenir cette haie durant un minimum de 15 ans.
>
> Les modalités de candidatures sont précisées dans les supports de communication ci-dessous que je vous invite à mettre à la disposition de vos habitants le plus largement possible.
>
> Programme d'aide à la plantation de haies bocagères 2020.
> Retrouvez toutes les informations sur le site web.
>
> Cordialement,
>
> Maryse Oliveira
> Présidente
> Tel. : 02 33 81 75 75
> Parc naturel régional Normandie-Maine
> Maison du Parc - Le Chapitre - CS 80005 - 61320 Carrouges Cedex
> www.parc-naturel-normandie-maine.fr

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Mouvipress <contact@mouvipress.fr>
Envoyé : jeudi 27 août 2020 08:18
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Vos informations de rendez-vous

Madame/ Monsieur FOURCADE Pierre-Paul.

Ceci est la confirmation que vous avez réservé 500 kg.
Nous vous attendons le 23 octobre - Domfront - magasin la Maison.fr à 9 h 00 min.

Merci.

Mouvipress

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 1er Septembre 2020
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Hier, alors que Francis intervenait avec son tracteur ramasseur d'herbes coupées...

31 août 2020.

... Mickaël LEMARINIER est venu préparer le devis de ses prochaines replantations :

31 août 2020.

Il pense que mes hêtres n'ont pas trop souffert de la récente canicule et qu'ils repartiront vite :

31 août 2020.

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>Envoyé : vendredi 18 septembre 2020 07:24
À : (...)architecte@gmail.com>
Objet : RE: DOMFRONT - Manoir de la Chaslerie - Projet adapté sans ascenseur

Madame,

Après notre dialogue d'hier matin et étude plus complète de votre projet, je vous donne mon accord sur celui-ci pour ce qui concerne les 5 planches en question. Il faudra toutefois clarifier la question des ouvertures de la façade Ouest des anciennes écuries.

Je me pose cependant deux questions :

- à la hauteur du premier virage sur la droite quand on monte, le balancement des marches des deux escaliers (le grand escalier et celui qui permet d'accéder à la "chambre des tourtereaux") est-il optimal ? Ne serait-il pas possible de faciliter l'ascension à ces endroits et, par voie de conséquence, de limiter les risques d'y tomber à la descente ? Je fais ici allusion au fait que les marches de ces angles ont un angle très pointu ;

- la rampe du grand escalier respecte certes, comme vous me l'avez dit, les normes contemporaines relatives à la sécurité des enfants en la matière (d'où ces deux barres métalliques entre les poteaux de bois). Mais ne pourrait-on imaginer un mode de barreaudage moins orthopédique ? Je pense ici à quelque chose du genre de ce que Marc CHALUFOUR, artisan ornais désormais à la retraite mais avec qui je suis toujours en contact amical, avait réalisé en chêne, voici une bonne trentaine d'années, pour l'escalier intérieur de notre duplex à Paris (escalier dont je n'ai pas encore retrouvé de meilleure photo que celle ci) :


Je dois également vous dire que mon épouse demeure sceptique à deux sujets :

- les w.c. du 1er étage de la tourelle Nord qu'elle souhaiterait compartimenter (odeurs et tranquillité) dans un angle de la pièce ; pour ma part, je vous soutiens dans votre souci de ne pas casser le volume de cette pièce ;

- le fait que des plates-bandes réapparaitraient au pied de murs de la cour, ce qui va à l'encontre de son souci d'assainir le pied des murs ; je ne suis pas loin d'être d'accord avec elle à ce sujet, ainsi que je vous l'ai déjà dit.

Je vous laisserai la convaincre. Elle voudrait d'ailleurs recueillir votre avis sur le choix des couleurs des peintures des parties communes de notre immeuble à Paris. Si vous pouvez vous y rendre, ce serait une bonne occasion de dialoguer avec elle.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Francis a abattu aujourd'hui les deux tilleuls morts du bas de l'Avenue :

28 septembre 2020.

28 septembre 2020.

28 septembre 2020.

Mais, que je me sois mal exprimé ou qu'il n'ait pas compris, il a rebouché les deux trous cubiques d'1,5 m de côté que je lui avais demandé de creuser en vue de les remplir de bonne terre, pour favoriser le démarrage des successeurs :

28 septembre 2020.

Il sera donc quitte pour recommencer demain :

28 septembre 2020.

0
Francis a creusé de nouveau les deux trous à remplir de bonne terre pour les deux nouveaux tilleuls à planter prochainement :

29 septembre 2020.

29 septembre 2020.

29 septembre 2020.

29 septembre 2020.

Sur ces photos, on ne perçoit guère que ces trous sont profonds (un bon 1,50 m). En revanche, on discerne que les deux tilleuls morts n'avaient guère de bonne terre à leur disposition, presque que de la glaise, de surcroît très dure.

Francis a également ressoudé le système d'accrochage de la remorque maintes fois retapée, amortie depuis longtemps mais toujours très utile ici :

29 septembre 2020.

L'opérateur de "Mouvipress"...

10 octobre 2020.

... se souvenait parfaitement de moi, de l'endroit où j'avais fait presser mes pommes l'an dernier et de leur qualité. Il m'a même fait la remarque que j'avais changé de voiture. Etonnant donc. Il a trouvé que les fruits que je lui ai apportés cette année étaient de bien meilleure qualité (merci à Francis et Gérard, et aussi à mon idée de faire ramasser les pommes juste avant de les presser, sans leur laisser le temps de se gâter sous l'arbre). Et le fait est que pour la même quantité de pommes transportées, soit 500 kg, je me retrouve cette année avec 124 "pouch-up" de 3 litres au lieu de 80 :

10 octobre 2020.

Arrivé au manoir favori, je les ai stockés de la même façon que l'an dernier :

10 octobre 2020.


Voici, pour mémoire, le document remis par mon opérateur favori :

10 octobre 2020.

10 octobre 2020.

Sur un plan général, il paraît pourtant que, cette année, il y a moins de pommes que l'an dernier.