Arboriculture-horticulture

Carole m'a annoncé hier qu'elle viendrait, en mon absence (pour cause de promenade en Sicile), passer, avec sa sœur Eliane, quelques jours à notre manoir favori. Je ne voudrais pas qu'elle détourne Christian de son plan de travail. J'ai donc demandé à Benjamin s'il accepterait de reporter son départ de quelques jours.

Dans l'immédiat, Benjamin met de l'ordre à l'arrière-cour qui en a bien besoin :

22 mai 2018.

J'ai beau dire à Claude MARTIN que, s'il veut couper l'herbe des allées, il vaut mieux le faire l'après-midi, quand la rosée s'est évaporée, rien n'y fait, le petit père se pointe dès 8 heures du matin, par souci de ne pas fondre dans l'habitacle du "Valtra" (il y a pourtant de la matière) :

23 mai 2018.

Christian et Benjamin gèrent mieux leur temps : le matin, nettoyage et paillage de plates-bandes...

23 mai 2018.

... l'après-midi, tonte et fenaison dans l'arrière-cour où la nature est enfin maîtrisée, pour la première fois de l'année...

23 mai 2018.

... Benjamin, avec qui le contrat de l'APIJOMM a pris fin hier.
Avant de partir, j'ai donné à Christian l'instruction de, prioritairement :
- couper l'herbe dans les "nouvelles terres" en veillant particulièrement aux plantations les plus récentes ;
- abattre le mur en parpaings qui, dans le bâtiment Nord, sépare l'ancienne cuisine et la chaufferie ; il me paraît en effet temps que nous nous rendions compte de ce que pourrait représenter une nouvelle cuisine de 9,60 m de long.
0
Je suis reconnaissant à Christian d'avoir su monter le fauteuil de geek dont j'ai fait l'emplette avant-hier à Caen :

5 juin 2018.

De ce fait, ma chambrette monacalo-monastique où j'ai dû me réfugier à ce stade de nos travaux favoris...

6 juin 2018.

... a pris - pour combien de temps ? - un p'tit air très pro, en tout cas de nature à calmer ma scoliose d'enfance, désormais douloureuse :

6 juin 2018.

Par ailleurs, quand il ne déménage pas des meubles, Christian, vigueur de la nature oblige, tond l'herbe...

6 juin 2018.

... ou taille quelques charmilles favorites :

6 juin 2018.

6 juin 2018.

Au bord de la D 22, la charmille a enfin été taillée. Quand on descend vers le manoir, l'herbe des bermes est nickel. Christian a bien travaillé. Deux chevreuils m'attendaient mais ont détalé à l'approche de ma "Twingo".

En chemin de retour de Paris, j'avais appelé mon aîné. Il trouve que l'idée d'installer mon bureau-bibliothèque à la place du salon de l'"aile de la belle-mère" est excellente. Idem pour une cuisine sur deux travées dans le bâtiment Nord, suivie d'une arrière-cuisine sur la 3ème. Il regrette un peu que je n'envisage pas de percer, dans cette cuisine, une porte d'accès à l'arrière-cour ; en fait, il ignore que cette dernière est impraticable car trop mouillée les deux tiers de l'année.

Bref, j'ai la chance de vivre dans un bel endroit et le débat familial progresse petit à petit.