Annonces

Permaculture pour les nuls (via "Facebook")
rédigé le mardi 31 mars 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Nature (hors géologie) - Annonces - Dans l'Orne - Ailleurs
0
Dès le début du confinement et la fermeture de certains marchés, la Confédération paysanne a alerté sur la situation des horticulteur·rice·s.

Beaucoup de producteur·rice·s de plants ce sont vu interdire de marché très vite et des consommateur·rice·s ont été verbalisés pour s'être déplacés pour avoir acheté des plants.

Certains départements (notamment la Creuse), ont récemment autorisé à nouveau la commercialisation de plants pour les horticulteur·trice·s. Ils se sont appuyés, semble-t-il, sur une communication gouvernementale qui déclare que la commercialisation des semences et plants est autorisée "dans l'objectif de préserver l'alimentation pour l'ensemble de la population et de permettre notamment aux particuliers qui disposent d'un jardin de cultiver leurs propres fruits, légumes et plantes aromatiques".

Tout en attendant sa confirmation officielle, nous invitons l’ensemble des départements à suivre l’exemple de la Creuse et à mettre en pratique cette instruction.

Partout où elle ne serait pas encore appliquée, nous appelons à mettre rapidement en place toutes les solidarités possibles de sorte que les paysan·ne·s qui ont des points de vente alimentaires (stands sur marchés, fermes, etc) mettent en vente les plants des horticulteur·rice·s.


N.D.L.R. : Ils nous cassent les pieds avec leur écriture inclusive à la con.ne !

(J'ai affiché ce commentaire sur leur "mur Facebook". Je ne serais donc pas étonné qu'ils m'excluent de leur groupe. On verra bien. Je le dirai ici, si toutefois je m'en aperçois.)

N.D.L.R. 2 (à 5 h 45) : Ils se sont contentés de faire sauter mon message de leur "mur". J'en conclus qu'ils sont (1) aussi insomniaques que moi et (2) moins bêtes que ce que j'avais imaginé.

N.D.L.R. 3 (à 6 h 30) : Je me suis trompé à 5 h 45, mon post est toujours en ligne sur le "mur" de la Confédération paysanne. Ils sont peut-être moins insomniaques que moi...