Anecdotes

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin - Anecdotes
0
Carole et les enfants trouvent que je ne marche pas assez. Ils prétendent que, si j'avais "une vie un peu plus saine", je ne m'endormirais plus au volant. Donc promenade ce matin dans les allées du manoir favori, en compagnie du brave Guguss :

27 juillet 2020.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Je suis allé remettre cette après-midi les clés de la "Twingo" au garage JOUBIN de Saint-Georges-de-Rouelley. Je ne vois pas très bien à quoi elles pourront servir désormais :

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.


Je me rappelais avoir voulu, avant de couper le contact, reculer pour me dégager mais je ne m'étais pas vraiment rendu compte - j'étais comme qui dirait K.O. assis - que j'avais alors heurté un muret aussi violemment :

27 juillet 2020.


La morale de cette histoire est qu'un choc frontal en "Twingo", à 70 km/h et contre un véhicule à l'arrêt, vous envoie les deux véhicules "ad patres" alors que le conducteur est, somme toute, bien protégé. A 80 km/h, ce serait moins réjouissant encore. Ainsi, même dans l'hypothèse où l'on ne percute pas un véhicule venant en sens inverse, 80 km/h constitue bien une limite.

Il faut donc dénoncer sans relâche l'irresponsabilité et la démagogie de ceux qui, à quelque titre que ce soit, ont voulu revenir aux limites à 90 km/h. A ce sujet, Edouard PHILIPPE avait adopté une très sage position que, pour le coup (c'est le cas de le dire), j'approuve entièrement !

N'est-ce pas, jeunes gens ?

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Il est prévu, à ce stade des débats familiaux, que je récupère la "Duster" (que je trouve moins spacieuse que la "Kangoo", donc que je n'aime pas trop) et que Carole s'offre un véhicule acceptable par les écolos parisiens qui nous gouvernent.

Dans l'immédiat, Carole "doit" repartir à Paris. Donc ce sera en "Duster".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Les premières patates du manoir favori depuis - on peut l'imaginer - une bonne cinquantaine d'années. Sinon depuis un siècle :

27 juillet 2020.


Je sens que ce seront les meilleures patates de la Terre !

P.S. (du 29 juillet 2020) : Expérience faite, ces patates sont trop farineuses à notre goût. Sans doute bonnes à faire de la purée ou de la soupe néanmoins. Pour le reste, il faudra nous documenter sur d'autres espèces que nous planterions l'an prochain.

Car nous avons bien l'intention de continuer à avoir un potager au manoir favori. Je devrais aussi me renseigner sur une serre moins précaire que celle de cette première année...
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mercredi 29 juillet 2020 23:08
À : (...)@culture.gouv.fr
Cc : Eric MAZIER - Responsable OT DOMFRONT
Objet : Demande d'inscription du manoir de la Chaslerie au programme régional des Journées du patrimoine 2020

PAR COURRIEL AVEC MENTION SUR LE SITE CHASLERIE.FR

Madame,

Mes courriels précédents à vous adressés étant restés sans réponse, je réitère ma demande, avec mention sur le site www.chaslerie.fr auquel l'expérience montre que certains de vos collègues de la DRAC ne sont pas toujours insensibles.

Il semble qu'il ne soit plus possible de s'inscrire aux "Journées du patrimoine" sans passer par votre site openagenda.com/jep-2020-normandie/.

Or je trouve celui-ci impossible d'accès pour y porter la mention qui m'intéresse, comme je vous l'ai déjà signalé. En tout cas, je n'ai plus la souplesse d'esprit ni la patience de me plier aux prétendues "simplifications administratives" dont ce site est, à l'évidence, un nouvel avatar. Aussi n'ai-je pu, de ce fait, y mettre en ligne mon annonce avant le 15 juillet dernier comme il était demandé. De plus, je trouve ce site très mal conçu puisque nombre d'annonces y sont publiées plusieurs fois et que l'on y chercherait en vain un sommaire, doté des liens "ad-hoc" permettant de se repérer utilement dans le désordre complet qui y prévaut.

Par ce courriel-ci, qui sera suivi d'une L.R.A.R. s'il reste également lettre morte, je réitère que, comme depuis une trentaine d'années, je désire que le manoir de la Chaslerie soit inscrit au programme régional dont vous êtes, à ma connaissance, en charge de la gestion. Les conditions seront les conditions habituelles, qui ne changent pas d'une année sur l'autre, donc devraient vous être enfin connues.

Bien entendu, il ne serait pas refusé que vous fassiez en sorte qu'en dépit du franchissement de votre date-limite, l'événement reçoive la même publicité que pour les autres monuments.

Ci-joint une photo récente de la Chaslerie vous permettant d'illustrer votre article :


Je mets en copie l'office de tourisme de Domfront afin qu'ils pensent à compléter votre programme au cas où vous ne remédieriez pas aux défaillances constatées, du moins celle concernant la Chaslerie.

D'avance merci.

Salutations distinguées,

PPF
06 12 96 01 34

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 5 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Je retrouve dans un recoin de mon téléphone portable ces photos prises quelques minutes après mon accident d'il y a dix jours. Pompiers et gendarmes venaient d'arriver sur les lieux, me recommandant de ne plus bouger. Sur mon air-bag, une tâche de sang de mon nez impacté :

25 juillet 2020.

25 juillet 2020.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 5 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Au manoir favori, on n'a plus d'eau nulle part. Mais on continue, par téléconférence, à faire de la banque d'affaires :

5 août 2020.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 6 Aout 2020
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Visite, ce matin, de Nathalie GUERIN, journaliste au "Publicateur libre", venue m'interviewer sur la création de la "SVAADE" :

6 août 2010.

Je me suis efforcé d'être clair dans mes explications.

A l'occasion de cette visite, je l'ai complimentée sur l'article publié ce matin dans le "Publicateur" à propos de nos concerts du 12 août prochain :


J'ai cependant signalé qu'il aurait été utile de rappeler que la billetterie est tenue par l'"Office du tourisme de Domfront" (02 33 38 53 97), ce qu'elle va faire sur la "page Facebook" du "Publicateur".

P.S. (du 7 août 2020 à 4 heures) : Voici le correctif publié sur la "page Facebook" du "Publicateur".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 10 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Qui aime recevoir des courriers recommandés ? Certainement pas moi !

Ce matin, le facteur m'a porté cette L.R.A.R. :


Elle ne nous apprend rien, la messe est dite depuis longtemps.

Mais pourquoi une lettre recommandée, stressante en tant que telle, alors qu'un courriel aurait dû suffire ?

La "simplificaaaâââtion administraaaâââtive" a encore de beaux jours devant elle !
Godefroy de Dnairbtnop Châteaux, Manoirs et Gentilhommières (via "Facebook")
rédigé le Mardi 11 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes - Références culturelles
0
Si vous avez 7,5 millions à dépenser vous avez droit à cette petite bicoque.
Touffou que je connais bien est un château à 20-30km à l'est de Poitiers, proche de la jolie petite ville de Chauvigny, qui surplomble la Vienne. Du XII au XVIIeme, entouré de magnifiques jardins, merveilleusement entretenu par la veuve du célèbre publicitaire Americano-Britannique David OGILVY qui y est mort. Il se visite si à l'occasion vous passiez dans le Poitou :


N.D.L.R. : Chouettes ambiances intérieures, même si je ne suis pas, en principe, super-fan des rideaux aux fenêtres de tels monuments :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 11 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
En allant porter, hier, peu avant midi, à Bagnoles, chez mon notaire, un certain nombre de paperasses nécessaires pour préparer le compromis de vente de "Pontorson", j'ai égaré mon porte-monnaie. Celui-ci contenait, entre autres, 200 € (de mémoire) en liquide, un ticket du prochain tirage de l'"Euromillions", ma carte "Vitale" et, surtout, ma carte bleue "Premier", ainsi qu'un document bancaire que je venais d'imprimer au distributeur de billets de Domfront, indiquant le solde de mon compte qui - une fois n'est pas coutume - n'était pas déprimé.

Carole avait voulu que je lui donne à laver ma veste beige habituelle (cradingue, il est vrai), avait insisté pour que je la remplace par une autre, bleu marine (couleur qu'elle trouve élégante et moi salissante), qu'elle m'avait offerte il y a longtemps à mon corps défendant car, compte tenu de mon mode de vie, j'en trouvais les poches trop petites et trop peu nombreuses. Depuis ce cadeau, j'avais grossi comme une loche, donc ne pouvais enfiler cette veste sans paraître ridicule selon moi. Là encore, elle avait insisté. Comme, en plus, il faisait très chaud, je ne portais pas cette veste sur moi mais seulement à la main. Le porte-monnaie a dû glisser, soit chez le notaire, soit entre la voiture prêtée par M. JOUBIN (dont les portes ne ferment pas à clé, ce qui explique que je n'ai pas laissé cette veste à l'intérieur de la voiture) et l'étude notariale.

Bref, tout cela ne serait pas arrivé si je n'avais pas eu cet accident dû à un coup de pompe ou si Carole était restée à Paris à son habitude ou si elle était un peu moins directive (rêvons un peu...) ou si je n'avais pas autant grossi ou si la température avait été plus clémente ou si j'avais fait davantage attention.

Je me suis rendu compte de la perte en fin d'après-midi et ai fait opposition vers 22 h 30. Il est 5 heures du matin et je viens à peine - ma mémoire me jouant de plus en plus souvent des tours - de comprendre l'enchaînement des circonstances.

Personne ne m'a appelé pour me signaler avoir retrouvé ce porte-monnaie.

C'est donc ce matin, en me rendant à la banque, que je découvrirai combien cette carte bleue, utilisée "sans contact" (procédé dont le plafond vient d'être relevé pour cause de pandémie), a chauffé hier après-midi et hier soir. Touchons du bois !

P.S. (à 14 heures) : L'agence de la B.P.O. de Domfront étant fermée jusqu'à la mi-août, j'ai dû me rendre à La Ferté-Macé où j'ai appris qu'il n'y a eu, depuis hier, aucun débit de mon compte à partir de la carte bleue. Tant mieux et bizarre, le type se sera contenté de me piquer le cash, apparemment.

J'aurai appris à cette occasion que les débits "sans contact" sont limités à un total de 100 euros par jour.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 11 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin - Anecdotes
0
Ne perdant certes pas le Nord, ma mère avait beaucoup insisté pour qu'on lui confie O'Gustin pendant cette période où nous recevons du public vis-à-vis de qui il se montre toujours très collant et qu'il étonne puis insupporte chaque fois avec ses ronflements de quadriréacteur au décollage.

J'ai donc conduit cet animal à Alençon hier soir, soit 2 heures 30 de route de plus par cette canicule. Heureusement, j'avais prévu le coup et tapissé le sol de la voiture de vieux journaux. Et ça n'a pas manqué, le loïde n'a cessé de me lancer des regards désespérés et de baver des tombereaux d'un substance peu ragoutante puis de dégobiller d'abondance et trois fois plutôt qu'une (je me demanderai longtemps où il puise pour sortir tout ça).

Quand donc ma mère comprendra-t-elle enfin qu'il est impossible de lui apporter cet animal qui ne supporte pas les transports ?

Jamais, à l'évidence.

Donc qu'elle en profite car, pour moi, c'est clair, ce sera la dernière fois que j'aurai tenté l'expérience.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 11 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Je reçois à l'instant un appel téléphonique de mon courtier d'assurances. Mon interlocutrice m'apprend que le type un peu excité qui avait cassé le pare-brise de la "Twingo" en début d'année a reconnu les faits et signé, en ma faveur, un chèque de 392,12 € (montant du devis de réparation).

Je l'en remercie. Le fait que la "Twingo" est désormais morte et enterrée ne change, paraît-il, rien à mes droits d'encaisser ce chèque.

Il n'y a donc pas que des mauvaises nouvelles. Il est vrai qu'ici, c'est une administraaaâââtion privée, ce courtier, qui a été à la manœuvre.
0
Passant en revue les dernières photos du site favori, je m'aperçois qu'ils sont tous barbus : mes fils, les hommes de "Correspondances" hier, les artisans d'art hier également, notre président d'associations favori, mais aussi Alexandre DECAUX et André DEGON qui se sont eux aussi illustrés hier. Tous sans exception !

Il va donc falloir que je crée une quatrième association, celle-ci de "Promotion et Défense des Hommes qui Résistent Encore à la Pilosité Ambiante".

Je dis ça mais je ne suis même pas fichu de faire immatriculer la troisième association, cette "SVAADE", deux semaines après sa création, concerts et animations d'hier achevés, affaires rangées, messe dite.

Mais qu'on ne me dise pas que c'est mon style qui dérange...

... et freine les ronds-de-cuir. Car je n'en croirais rien, œuf corse !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 15 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Ma dernière "amie Facebook" en date est Lieselot De Wilde, chanteuse "dessus" de l'ensemble "Correspondances".

Ah, Lieselot, "What a joy to make music again !"

Picture by Catalina Vicens

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 16 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Ma dernière "amie Facebook" en date est Mathilde VIALLE, viole de gambe de l'ensemble "Correspondances" :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 16 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Transmission du patrimoine - Anecdotes
0
"Mr FOURCADE, aren't you in a museum ?"

Telle est la question que, paraît-il, et malgré les faiblesses de la desserte internet locale, posait, lors d'une téléconférence et de l'autre côté de l'écran, un vice-Premier Ministre à mon aîné pendant son précédent séjour au manoir favori, couronné par un mandat.

Bien évidemment, les obligations de discrétion bien connues de mes services continueront de m'empêcher de surprendre ce genre de propos.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 16 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Privé - Pontorson
0
A quelques heures de la signature du compromis de vente de "Pontorson", je suis pris d'un doute : ne suis-je pas en train de commettre une erreur en maintenant ce rendez-vous chez le notaire ?

La seule raison qui me pousse à vendre est que je sens qu'avec mon âge qui s'avance, les forces et la motivation me quittent pour continuer à gérer cet actif. Tous ces allers-retours, chaque fois 2 heures 30 de route, et la dernière fois (le 25 juillet dernier, il y a donc à peine trois semaines) où j'ai manqué de peu de me tuer, il vaudrait mieux que j'arrête, même s'il y a encore matière, curieusement à mes yeux, à ce que j'augmente sensiblement les loyers.

Pourtant ne serait-il pas plus judicieux que je ne touche pas ces fonds, ce qui me forcerait enfin à écluser le solde de mes "déficits fonciers reportables", donc à freiner le chantier de restauration du manoir favori alors que ce dernier, à force de difficultés trop souvent artificielles et de tensions diverses mais pénibles à endurer, m'est monté à la tête et en est arrivé à me pourrir la vie ? Là aussi, j'ai amplement fait mon temps et il me faudrait enfin être relayé, je n'en peux plus. Vraiment plus.

J'ai encore quelques heures devant moi - très peu - pour me décider. Je crois que je vais les consacrer à me rafraîchir la mémoire sur la taxation des plus-values immobilières. Un BOFIP à lire, ô joie, il serait temps que je m'y mette... Mais que tout ceci me barbe désormais, je me sens si las, ce n'est rien de le dire !

P.S. (à 7 heures) : On est dimanche aujourd'hui. C'est la messe d'hier qui m'a fait me tromper. Donc je dispose de 24 heures de plus que je n'ai cru pour réfléchir à ces questions !

P.S. 2 (à 8 heures) : Pour ce qui concerne la description de la fiscalité des plus-values immobilières, je constate que le site "impots.gouv.fr" est fort bien fait et qu'il est facile d'y naviguer pour retrouver les données principales. Pour les détails, je vais néanmoins devoir affronter la circulaire BOFIP. Mais, au moins, je peux désormais démarrer cet examen avec les idées claires.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 17 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie) - Anecdotes
1
Un dîner à la Chaslerie. Au menu :

- betteraves au persil, le tout de la Chaslerie :

17 août 2020.


- courgettes de la Chaslerie :

17 août 2020.


- salade de la Chaslerie :

17 août 2020.


- fraises de la Chaslerie :

17 août 2020.


Est-il besoin que je vous dise que tout était excellent ?

A midi, Carole nous avait servi un succulent gratin de pommes de terre de la Chaslerie.

C'était donc une riche idée que de planter un potager dans l'arrière-cour du manoir favori.