Anecdotes

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 24 juin 2019 09:24
À : Hervé Duval
Objet : RE: Fan-club de la Chaslerie

Il faudra revenir pour que je vous montre les travaux intérieurs...

A très bientôt, j'espère.

PPF

_____________________________________________________________________________

De : Hervé Duval
Envoyé : lundi 24 juin 2019 09:18
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: Fan-club de la Chaslerie

Bonjour Monsieur Fourcade,

Je n'ai pas de Sébastien dans ma famille qui porte mon nom.
Je suis simplement né à Domfront d'une famille qui à migré à Caen dès la fin de la reconstruction à laquelle mon père a participé.
C'est à l'occasion d'une exposition sur entre autre cette période à la mairie de Domfront que je me suis rendu à la Chaslerie samedi dernier.
Comme j'y étais invité dans votre chronique que je lis réguliérement j'ai fait le tour de votre domaine sans y rencontrer quiconque...

L'écrin est superbe.
Mieux encore que sur vos nombreuses photos.
Plus intime.

Cordialement,

Hervé Duval

_____________________________________________________________________________

Le lun. 24 juin 2019 à 08:55, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Igor a lu notre échange et ça lui a fait plaisir.

De mon côté, je me demande si vous êtes de la famille de Sébastien.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 24 juin 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Deux avions de chasse viennent de passer, avec grand fracas, de part et d'autre de notre manoir favori.

Guguss a tremblé.

Igor me dit qu'ils étaient à moins de 200 mètres d'altitude.

Si, au moins, de tels exercices pouvaient nous prémunir contre les éoliennes...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 25 juin 2019
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
J'occupe généralement mes insomnies à bouquiner ou à fureter sur internet. Ou à remplir des grilles de sudoku. Cette nuit, j'ai pris le volant et roulé devant moi, en proie à je ne sais quelle angoisse, sans doute due aux difficultés de ce chantier ou à quelque déception plus profonde, en écoutant la radio, ce qui n'arrive jamais quand je me trouve dans le manoir favori. Sur "France Info", il était question de canicule et, de fil en aiguille, de transition écologique, la nouvelle tarte à la crème de la politique. Un génération plus tôt, c'est l'Europe qui aurait joué ce rôle de gri-gri. Les modes sont faites pour changer.

L'orage d'hier soir a laissé des traces. Le gravier des pavillons au bord des routes a roulé et s'est répandu souvent sur la chaussée. A la Chaslerie, le dernier tiers de l'allée qui descend de la D22 est nettement raviné. Il va être temps de le restaurer une nouvelle fois. Entre les charmilles, j'ai évité une petite boule, un hérisson dodelinant benoîtement. Le premier que je vois ici depuis très longtemps.

L'aube blême découpait en silence la silhouette de toitures familières.

Le loïde m'attendait en ronflant et en émettant quelque odeur envahissante de son cru. Dommage qu'il n'ait pas la parole.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Les cinémas du coin ne passent que des navets en ce moment. Hier après-midi, par désœuvrement, je suis allé à celui de Bagnoles. Au programme, "Rocketman", le biopic d'Elton JOHN.

Je n'ai évidemment pas été déçu.