Ailleurs

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 13 septembre 2018
Annonces - Ailleurs
0
Un courriel reçu hier :

(Début de citation)

De : Musée Ger <musee.ger@manche.fr>
Envoyé : mercredi 12 septembre 2018 17:18
Objet : TR: cours du soir de céramique

Bonjour,

Le musée de la poterie normande relance les cours du soir grâce à la présence d’artistes en pépinière-atelier. N’hésitez pas à les contacter via les coordonnées indiquées en bas du message transmis ci-dessous.

Cordialement

Gildas LE GUEN
Responsable du musée de la poterie normande



"Objet : cours du soir de céramique"

Bonjour tout le monde,

Les trois céramistes de la pépinière du musée de la poterie de Ger, Eszter Valdhauser, Iseult Fayolle et Kee- Tea Rha, vous proposent un cours collectif de céramique le lundi soir de 17h à 20h au musée de Ger. hors vacance scolaire (20euros/cours)

(La terre n'est pas fournie. Pour ceux qui n'en ont pas, nous revendons du grès de saint amand au prix céradel.)

les cours seront proposés par:

-kee- tea Rha
du lundi 17 Septembre jusqu'à Décembre 2018.

-Iseult Fayolle
de janvier à mars 2019

-Eszter Valdhauser
d'avril à juin 2019


première cession avec kee - Tea
travail à la plaque + décor aux oxydes sur le thème de la "Maison"
pour ceux qui souhaitent faire du tournage, il y aura 2 tours à votre disposition.

merci de faire circuler le message!

à bientôt

Kee-Tea Rha
52 rue de la poterie
50850 Ger
T : 06 13 28 79 68
E-mail : keetea.rha@gmail.com
www.keetea-rha.fr

(Fin de citation)

Je m'inscrirai peut-être aux premiers cours.
0
Pour son quatrième voyage, L'Hermione met le cap sur la Normandie :

Un temps fort du voyage du trois-mâts - réplique exacte de celui sur lequel, le 21 mars 1780, le jeune major général Gilbert du Motier, marquis de La Fayette, partit combattre aux côtés des insurgés américains qui luttaient pour leur indépendance - sera l'escale à l'Armada de Rouen du 7 au 16 juin. Plusieurs autres sont déjà confirmées (Cherbourg, Ouistreham, Saint-Nazaire/Nantes). D'autres restent en discussion (Dieppe, le Havre, Caudebec).

N.D.L.R. : On tâchera d'aller voir ça, et plutôt deux fois qu'une !
lepoint.fr
rédigé le mardi 25 septembre 2018
Annonces - Ailleurs
0
« Paul dans sa vie » est mort
VIDÉO. Paul Bedel, un paysan normand héros d'un documentaire réalisé en 2005, s'est éteint à l'âge de 88 ans. Émouvant symbole des mutations du monde agricole.

N.D.L.R. : Triste.
L' Association des Maires Ruraux de France a décidé de mettre en place, au vu des mouvements de revendications du moment, des cahiers de recueil des "doléances et propositions des habitants ruraux" dans toutes les Mairies des territoires ruraux.

Le recueil des informations qui était prévu initialement pour la seule journée du samedi 8 décembre vient d’être prolongé jusqu'au samedi 15 décembre. Ces cahiers de doléance seront transmis aux Préfets dans chaque département ainsi qu'aux parlementaires (députés et sénateurs).

Ces cahiers sont une occasion supplémentaire pour les adhérents et les sympathisants de nos associations :

- de se prononcer pour une transition énergétique respectueuse de nos paysages et de notre qualité de vie,

- de demander que les taxes prélevées au motif de la transition énergétique soient réutilisées en priorité en milieu rural, dans les zones périurbaines et dans les petites villes pour des projets à taille humaine privilégiant les habitants, l'amélioration du cadre de vie et les emplois locaux,

- de dénoncer les nuisances créées par les sites éoliens en fonctionnement.

Vent de Colère ! Fédération Nationale

N.D.L.R. : Tout cela me paraît globalement justifié. Je soutiens !

J'ai toutefois un regret et il est de taille : pourquoi réclamer (au point 2) encore plus d'Etat quand, à l'évidence, l'Etat a failli ?
Nicodème
rédigé le mercredi 17 juillet 2019
Annonces - Ailleurs
0
Les travaux se poursuivent au bled.

N.D.L.R. : Nico me précise qu'il n'y aura pas d'inauguration formelle mais que je serai le bienvenu lorsque mes pas me porteront vers Marrakech. Je l'en remercie.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 21 août 2019
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Annonces - Ailleurs
0
Je croyais qu'il avait enfin été vendu. Mais il n'en est rien, comme le montre le site "Propriétés - Le Figaro".

Et dire que je m'y suis longtemps rendu avec plaisir. A l'époque (désormais lointaine) où je prenais le propriétaire pour un ami.

Le fait est qu'il serait grand temps qu'un amateur courageux et suffisamment fortuné prenne son relais. Car, après un répit de quelques années, le château de Chaulieu recommence à l'évidence à souffrir :

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.

Chaulieu.


Je vois par ailleurs, dans le même journal en ligne, que le dossier de la Saucerie est tout autant encalminé.

On a connu des périodes plus fastes pour ces vieilles pierres, pourtant parmi les plus remarquables (j'allais écrire vénérables) du secteur.

En fait, dans l'intérêt de tels monuments, il faudrait qu'un dingue de mon genre (ou de celui d'un de mes tout derniers "amis Facebook" - suivez mon regard -) se dévoue. Ce sont en effet des dossiers dont il faut s'emparer à bras le corps, sans jamais les lâcher, contre vents et marées, et jusqu'à ce que mort s'ensuive s'il le faut.

Bref, c'est pas gagné !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 27 août 2019
Annonces - A la Chaslerie - Dans l'Orne - Ailleurs
0
Pour info, je suis à la recherche de robinets anciens qui pourraient être installés dans la cour pour alimenter en eau :
- le bassin central
- le "lavabo" et le "pediluve" que j'envisage de coller au bâtiment Nord.

Hier, j'ai rendu visite à Jean LEMARIE pour savoir s'il aurait dans ses stocks quelque chose qui pourrait me convenir. Je n'y ai rien trouvé de tel.

Aujourd'hui, je vais faire un saut à Angers pour voir une pompe d'un format qui pourrait coller.

Mais, à en juger par la photo et sous réserve de changer d'avis quand je l'aurai observée de près, je la trouve trop chichiteuse pour notre manoir favori.

Si un membre du fan-club a des idées, je suis preneur. Car mon plombier devrait rentrer de vacances ces jours-ci et ce serait le bon moment, en l'état des travaux de la cour, pour installer de tels équipements.

P.S. (à 17 h 30) : Cinq heures de route. J'ai considéré qu'il aurait été idiot de tant rouler pour ne rien rapporter.

Reste à installer l'engin.
Alors que j'ai acheté la Chaslerie il y a plus de 28 ans et qu'après plus de 28 ans de travaux de restauration permanente, je n'y dispose encore que de 65 m2 habitables (selon les standards normaux), je suis en mesure, cette nuit de faire la déclaration suivante :

La restauration intérieure du manoir a, du moins à mes yeux, franchi hier un stade critique qui m'autorise à affirmer que, sauf événement dramatique (géopolitique, économique ou personnel), on aperçoit désormais le bout du tunnel :
- le positionnement de l'"escalier-en-facteur-commun" susceptible de desservir proprement l'aile Ouest est défini, grâce aux travaux d'Arnaud PAQUIN ;
- le lancinant problème de la perte d'imperméabilité de différents murs extérieurs et des dégâts des eaux subséquents a été résolu, l'apport intellectuel le plus décisif en la matière ayant été le fait d'Yves LESCROART ;
- le traitement professionnel du préalable à tous travaux intérieurs constitué par le chauffage des bâtiments paraît en bonne voie, au moins pour ce qui concerne la définition des moyens à mettre en œuvre ;
- pour ce qui concerne les parties classées, mon impression à ce stade est que nous avons enfin, et en y mettant beaucoup du nôtre il est vrai, peut-être trouvé l'architecte du patrimoine qui saura parfaire la mise hors d'eaux des bâtiments.

Donc tout baigne à ce stade !

Mon principal défi pour les années à venir consistera à obtenir de mon aîné qu'il se prépare à me relayer dès que possible, c'est-à-dire :
- qu'il adapte son mode de vie familiale de manière à le rendre, le moment venu, compatible avec une suffisante présence sur place ;
- qu'il se force à suivre les péripéties du chantier, y compris en venant en rencontrer régulièrement les intervenants, de manière à ce que se tissent entre eux les relations de confiance sans lesquelles rien de plaisant ne pourrait se poursuivre dans l'intérêt du monument.