Ailleurs

Emmanuel LOQUET (par courriel)
rédigé le Lundi 24 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie) - Annonces - Dans l'Orne - Ailleurs
0
[Début de citation)

De : Emmanuel Loquet <emmanuel.loquet@gmail.com>
Envoyé : dimanche 23 août 2020 22:40
Objet : Tournée Mouvipress 2020

Mesdames, Messieurs,

Tous les lieux et dates de pressage de la tournée Mouvipress 2020 sont désormais disponibles sur notre site http://mouvipress.fr/

Mouvipress est un pressoir mobile de pommes, poires, kiwis, etc. Nous nous déplaçons sur les Pays de la Loire, la Normandie et la Bretagne Notre matériel à la pointe de la technologie permet de laver, broyer, presser, filtrer, pasteuriser et conditionner en BIB (Bag In Box) ou en Pouch-up.

Vous trouverez également en pièce jointe l'ensemble de notre tournée :


N'hésitez pas à faire suivre ce mail à tous vos amis, votre famille,.., qui souhaiteraient découvrir et profiter de notre service !

En cliquant sur ce lien, vous pouvez atteindre directement notre espace de réservation.

La conservation et les contenants. Conservez les poches dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et des rongeurs. Dans ces conditions, nos contenants permettent une conservation de votre jus allant jusqu’à 24 mois.

Cordialement

Emmanuel Loquet / Olivier Gillot
06 72 28 77 56 / 06 77 26 95 86

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 28 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Annonces - Dans l'Orne - Ailleurs
0
A l'invitation de Jacques et Armelle BROCHARD, j'ai assisté cette après-midi à une réunion de présentation du "Syndicat de la propriété privée rurale de l'Orne (PPR)" :


Voici quelques documents qui nous ont été remis à cette occasion :


Le travail de cette association me paraît intéressant. Il faut l'aider à gagner en visibilité. Je vais donc y adhérer et conseille aux visiteurs du site d'en faire autant, dès lors qu'ils sont eux aussi des propriétaires fonciers ruraux concernés, à un titre ou à un autre, par ces questions.
Sébastien DAUCE (via "Facebook")
rédigé le Lundi 5 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Annonces - Ailleurs
0
A l'approche de la recréation du Ballet royal de la Nuit au Théâtre des Champs-Elysées !

Nos doigts sont tous croisés pour permettre à cette grande Nuit de se dissiper et faire place à l'Aurore !

N.D.L.R. : On tâche d'obtenir des places pour aller vous écouter à Caen (mais les réservations en ligne sont déjà closes).
… « Comme des idiots, nous avons perdu notre lien avec la nature alors même que nous en faisons pleinement partie. Tout cela se terminera un jour. Alors, quelles leçons saurons-nous en tirer ? J’ai 83 ans, je vais mourir. On meurt parce qu’on naît. Les seules choses qui importent dans la vie, ce sont la nourriture et l’amour, dans cet ordre, et aussi notre petit chien Ruby. J’y crois sincèrement, et pour moi, la source de l’art se trouve dans l’amour. J’aime la vie. »

David Hockney, Apple Tree, 2019 - Acrylique sur toile - 91,4 × 121,9 cm© David Hockney - Crédit photo : Richard Schmidt - Courtesy Galerie Lelong & Co. Paris

Dans 3 jours : 15 octobre → 23 décembre 2020

L’exposition Ma Normandie présente dans les trois espaces de la Galerie Lelong & Co. une dizaine de nouvelles peintures ainsi qu’une série d’œuvres sur papier que David Hockney a exécutées depuis son installation en Normandie en mars 2019. Ma Normandie est la 6ème exposition de David Hockney à la Galerie Lelong & Co. depuis 2001.

En octobre 2018, David Hockney séjourne quelques jours à Honfleur. De là, il se rend à Bayeux pour revoir la tapisserie de la Reine Mathilde. Il est alors fasciné par l’efficacité graphique et narrative de cette œuvre du XIe siècle qui lui rappelle les anciens rouleaux chinois.

Faire sentir en peinture le passage du temps a toujours été l’une des préoccupations majeures du peintre anglais, fin lecteur de Marcel Proust. L’idée germe alors en lui de renouveler avec le paysage normand ce qu’il fit dans son Yorkshire natal dix ans plus tôt : peindre l’arrivée du printemps dans son déroulement, comme un récit.

Il cherche et trouve une maison dans la campagne normande, y fait aménager un atelier dans une grange attenante, et se met au travail dès le mois de mars 2019. La peinture de David Hockney est une sorte d’autobiographie en images : il peint ses proches et les lieux où il vit. Il commence donc par un long panorama qui représente ce qu’il voit autour de la maison, à 360°.

Le souvenir de la tapisserie de Bayeux est patent. Puis viennent quelques vues de la maison, une architecture traditionnelle à colombages du XVIIe siècle. Il note que les Impressionnistes, à l’affût de la modernité, ont dédaigné ces maisons typiques de la région. Hockney y voit par contre un écho des chaumières du paysage hollandais que représentèrent Rembrandt et le jeune Van Gogh, les deux grands maîtres qu’il aime à regarder en ce moment.

L’été venu, il commence une série de peintures à l’acrylique : une vue du village de Beuvron-en-Auge, les pommiers et poiriers du jardin, les arbres dans la brume du matin… Il capte cette lumière changeante, la vibration du ciel…

L’exposition sera accompagnée d’un catalogue de 100 pages avec des textes de Jean Frémon et de Donatien Grau.

Vernissage Jeudi 15 octobre à 18:00 rue de Téhéran Paris 8e

N.D.L.R. : "Artiste vivant le plus cher du monde" (Portrait of an Artist, Pool with Two Figures, vendu 90,3 millions de dollars en 2018)...

... ça laisse quand même un peu rêveur, isn't it ?...
Ensemble Correspondances - dir. Sébastien Daucé
rédigé le Lundi 9 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Annonces - Ailleurs
0
Assistez au concert inaugural des directs confinés de l'Auditorium du Louvre

Quelques jours après l’annonce du nouveau coup d’arrêt des représentations publiques, Correspondances a la chance unique d’être accueilli par l’Auditorium du Musée du Louvre pour retransmettre un concert en direct demain mardi 10 novembre à 12h30. Rendez-vous sur la chaîne YouTube du Musée du Louvre pour découvrir une version live du programme sur-mesure Les Plaisirs du Louvre, collection d'airs de cour qui animaient la vie musicale du Palais du Louvre dans la première moitié du 17e siècle, et que Correspondances a enregistré récemment chez harmonia mundi.
Trois mois après les concerts du 12 août dernier, le refinancement de l'événement en est toujours à subir des pinaillages sans fin.

Si je comprends bien, on en est encore à me réclamer la publication, sur le site favori, du logo du subventionneur avant de débloquer éventuellement des fonds.

Pas question. Les fonds d'abord. Le site favori ne fera jamais la pute pour complaire à je ne veux savoir quel irrépressible prurit administraaaâââtif !
Y aurait-il, parmi les membres du fan-club favori, un connaisseur de certains logiciels d'architecte permettant de répondre au souci de Jean THUAUDET, c'est-à-dire facilitant l'intégration de sa maquette "SketchUp" au panorama de "Google Earth" ?

Si oui, j'offre, avec toute notre reconnaissance, le champagne au manoir favori !