Aile "de la belle-mère"

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 21 octobre 2019 08:43
À : ANDRE <julien@beeplus.fr>
Cc : CORESPA <yl-corespa@orange.fr>; C.F. ; T.F. ; Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>
Objet : RE: Chaslerie

Monsieur,

En complément de ma réponse du 18 octobre dernier, je vous prie de ne pas vous borner à compléter, dans les meilleurs délais, vos préconisations pour y inclure, non seulement les tubes d'eau tiède et d'eau refroidie en question, mais également tous tubes nécessités par le passage d'autres fluides (y compris internet ou ce genre de choses) dans la cour et à travers les murs principaux (ceux sur cour et celui entre le logis et le bâtiment Nord).

Mes contraintes sont très fortes en la matière, suffisamment pour que je vous signale cette urgence ; ces contraintes sont propres à :

- la disponibilité de l'intervenant en charge du pavage dans la cour ; celui-ci n'aura pas la possibilité de terminer le chantier après décembre 2019 ; il sera impossible de le remobiliser en 2020 ou au-delà ;
- la saison, puisque le terrassier devrait pouvoir intervenir dans les tout prochains jours afin de creuser les fossés nécessaires et modifier l'installation de drainage qu'il avait semblé justifié de mettre en place à la suite de vos préconisations du début de l'été ; l'intervention du terrassier doit précéder celles du paveur et du maçon, afin que le chantier soit praticable et ne se traduise pas par des dégâts des eaux à l'intérieur du logis.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
"My word is my bond !"

Je viens de toper pour le lot d'environ 500 m2 de pavés de La Ferté Macé que j'avais dans le collimateur depuis quelques jours.

La livraison aura lieu dès mon retour au manoir favori, après l'intermède à Paris où je brûle d'être convoqué.

Ceci veut dire que je disposerai de suffisamment de pavés de bonne qualité pour en recouvrir toute la cour.

Ceci ne veut pas dire que je le ferai nécessairement.
Quand on pourra enfin régler la lancinante question des tuyauteries diverses traversant la cour, notamment celles entrant dans le logis, on avisera.

Autant dire que la balle est plus que jamais dans le camp du bureau d'études.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 21 octobre 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Aile "de la belle-mère"
0
Voici le travail du jour au 1er étage du colombier :

21 octobre 2019.

21 octobre 2019.

Demain devrait être consacré au mur Ouest de cette pièce. Le travail y a déjà commencé pour combler de chaux les trous laissés entre les pierres, dans les années 1950, par un maçon nul aux ordres d'un maître d'ouvrage qui ne l'était pas moins. Ce maçon n'avait pas réussi à éviter l'éboulement d'une partie de la muraille lorsqu'il avait percé les fenêtres Ouest du rez-de-chaussée du colombier. A l'évidence, les deux compères s'étaient contentés d'une réparation minable et confirmant s'il en était encore besoin, près de 70 ans plus tard, leur manque total et affligeant de sérieux, de goût et de compétence :

21 octobre 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 22 octobre 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Aile "de la belle-mère"
0
Le chantier en début de journée :

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

Il paraît que la moitié droite de la cheminée avait été montée à la chaux maigre, et non à la terre. Je ne suis pas certain que cela suffise à prouver qu'elle ait été ajoutée tardivement à ce bâtiment.

En bas de la partie droite (Nord), on remarque une réparation d'un éboulement lors du percement de la fenêtre Nord du rez-de-chaussée du colombier :

22 octobre 2019.

Cette réparation est peut-être moins minable que celle traitée hier soir.
Je me suis rendu ce matin au dépôt du vendeur de pavés avec qui j'ai topé hier. Il s'agissait pour moi de mieux me rendre compte de ce que j'ai acheté. A l'évidence, il y aurait un peu de tri à faire avant le transport :

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

22 octobre 2019.

En tous les cas, il devrait y avoir là de quoi s'occuper un moment.

P.S. (du 5 novembre 2019 à 9 heures) : Message rendu privé à l'instant.

P.S. 2 (du 3 décembre 2019 à 2 heures 20) : Message rendu de nouveau public à l'instant.
Quand j'ai quitté la Chaslerie, à midi, l'architecte du patrimoine et son assistant continuaient à prendre les mesures de diverses ouvertures de notre manoir favori.

De son côté, Igor avait traité une petite moitié du mur Ouest de mon futur bureau-bibliothèque :

22 octobre 2019.

Pour le remercier de sa peine, je lui ai fait cadeau des magnifiques et nombreux cèpes que m'ont très gentiment offert dimanche les antiquaires de Bagnoles.

J'ai en revanche emporté dans mon sac les noix ramassées dernièrement par Gérard. Hélas, leur brou a maculé mes affaires. Cela me fera un souvenir de cette journée épique, en plus des traces ô combien généreuses laissées par O'Gustin dans ma "Twingo". A ce sujet, ma mère m'a dit que notre Guguss exprime à sa façon que ses croquettes ne lui conviennent pas. Si un visiteur du site favori a des idées sur cette importante question, je suis preneur.
De retour au manoir favori, je constate que le mur Ouest de mon futur bureau-bibliothèque a fini d'être jointoyé...

25 octobre 2019.

... à l'exception du contre-coeur de la cheminée :

25 octobre 2019.

La porte d'entrée dans cette pièce a été démontée mais les pierres du secteur n'ont pas encore été jointoyées car j'entends réfléchir à l'opportunité de relever le linteau :

25 octobre 2019.


Au rez-de-chaussée de la tour Louis XIII, le seuil de la porte est désormais au même niveau que le sol de la pièce...

25 octobre 2019.

25 octobre 2019.

... où il reste deux gros trous à paver (en plus de trois petits autres dans des coins de la pièce) :

25 octobre 2019.

Heureusement, après avoir fouillé dans mes stocks, nous devrions disposer de suffisamment de matière première :

25 octobre 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 26 octobre 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis - Aile "de la belle-mère"
0
De bon matin, j'ai procédé à l'inspection du chantier en me demandant par quoi continuer.

Dans le colombier, j'ai constaté qu'en mon absence, divers carreaux cassés avaient été changés...

26 octobre 2019.

26 octobre 2019.

... et qu'une fenêtre avait été refixée de manière à résister à l'hiver :

26 octobre 2019.


Il n'en va pas de même dans le logis, alors qu'au rythme où on avance, la menuiserie de fenêtre amochée aura encore deux bons hivers à tenir :

26 octobre 2019.


En fait, je voulais réfléchir à la question du relèvement du linteau de la porte de mon futur bureau-bibliothèque :

26 octobre 2019.

Ce serait le moment d'y procéder, avant d'envisager de donner à cette pièce le plafond qu'elle appelle.

La rapide conversation que j'ai eue, mardi dernier, avec l'architecte du patrimoine dans le salon du logis m'amène toutefois à me demander si je ne devrais pas prévoir un parquet dans ce futur bureau-bibliothèque. Pourquoi pas sur le modèle du morceau de plancher marqueté qui sert de seuil à ce volume, sans doute depuis les travaux des années 1950 :

26 octobre 2019.

Je pense que ça aurait de l'allure. Bien sûr, un tel projet renchérirait mon installation dans cette pièce. Mais, je me dis qu'autant faire les choses bien, ce bureau-bibliothèque devant être la pièce où je passerai le plus du temps qui me reste à vivre.
Vendredi dernier, Igor avait rendez-vous chez Pôle-Emploi.

Il m'a appris hier le résultat de son entretien. Il ne pourra être inscrit à la session de janvier prochain de la formation professionnelle à laquelle il aspire. Il espère être retenu pour la session de mars 2020. Il est donc libre de reprendre une activité salariée.

Je lui ai immédiatement proposé que l'APIJOMM le recrute de nouveau. Il m'a dit y réfléchir et j'ai bon espoir qu'il accepte mon offre.

Ce serait dur pour mon porte-monnaie mais fantastique pour notre chantier favori.
En début d'après-midi, un premier camion, un "35 tonnes" chargé de pavés triés, est parti de La Ferté-Macé :

29 octobre 2019.

Pour éviter l'enlisement, il a dû vider son chargement au pied des premiers tilleuls de l'allée historique :

29 octobre 2019.

29 octobre 2019.

Je calcule qu'il y a, dans ce premier tas, de quoi paver tout au plus 75 m2.

Or, d'après ce que je crois comprendre, le stock encore disponible permettrait, en tout et pour tout, d'envisager deux autres rotations. On serait donc très loin des 500 m2 attendus de cet achat.

Il y a là un sérieux problème dont je devrai m'entretenir demain avec le vendeur. Je le pense de bonne foi. En tout cas, il m'a fait très bonne impression. Donc j'espère que nous trouverons facilement un accord.

P.S. (du 5 novembre 2019 à 9 heures) : Message rendu privé à l'instant.

P.S. 2 (du 3 décembre 2019 à 2 heures 20) : Message rendu de nouveau public à l'instant.