Administraaaâââtion

Régis et Alexis (dit Alex) ont travaillé hier sur les deux fermes des terrassons.

En début de journée, nous avons parlé de l'aspect à donner aux pièces de bois neuves ; j'ai souhaité que disparaissent les striures des scies modernes :

28 mai 2015.

La surface des poutres a donc été passée à la brosse métallique électrique...

28 mai 2015.

... tandis que leurs angles vifs devaient être cassés et rabotés.

Régis a décidé de conserver le poinçon Ouest, en dépit de l'usure de son sommet :

28 mai 2015.

28 mai 2015.

En fin de journée, la ferme Ouest des terrassons était en place, ainsi que l'arbalétrier Ouest, seul l'entrait ayant été changé :

28 mai 2015.

28 mai 2015.

Il restera toutefois à casser et raboter les angles supérieurs des deux entraits :

28 mai 2015.

Thierry, vieux compagnon de Roland BOUSSIN (il était intervenu sur la couverture du dôme d'entrée), est en charge des travaux délicats. Sur le colombier, c'est lui qui doit restaurer les sablières.

Hier, il a fait glisser vers L'Est la moitié Ouest de la sablière Sud, de manière à refermer l'écart apparu au cours des siècles entre les deux moitiés ; le résultat est excellent :

28 mai 2015.

28 mai 2015.

28 mai 2015.

De ce fait, l'écartement des sablières Sud et Ouest, à l'angle Sud-Ouest du colombier, s'est accru mais il disparaîtra avec la prochaine greffe de ces deux pièces de bois :

28 mai 2015.

Thierry a également préparé la sablière Sud, au niveau de la lucarne, de manière à pouvoir y remplacer par une greffe les parties pourries :

28 mai 2015.

28 mai 2015.

28 mai 2015.

28 mai 2015.

28 mai 2015.

Enfin, il a reconnu le travail qui reste à accomplir sur la sablière Est, tant au niveau de la lucarne Sud-Est...

28 mai 2015.

... que de la Nord-Est :

28 mai 2015.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 29 mai 2015
Administraaaâââtion - Désultoirement vôtre ! - Economie
0
N.D.L.R. : La censure familiale veille et m'empêche de pratiquer l'humour à ma façon, c'est-à-dire de manière subtilement élégante comme vous le savez.

Pénible.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 29 mai 2015
Journal du chantier - Administraaaâââtion - Vie du site - Entretien du site
0
A ce stade, je suis très satisfait d'"Orange" qui m'a envoyé ce matin un sous-traitant pour vérifier ma ligne téléphonique et installer une nouvelle "Livebox".

29 mai 2015.

Apparemment, ma ligne internet ne saute plus, alors qu'elle le faisait de nombreuses fois chaque jour.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 29 mai 2015
Journal du chantier - Administraaaâââtion - Charpente-couverture - Désultoirement vôtre ! - Economie
0
La vérification des factures de notre chantier favori est très fastidieuse. En cette fin de matinée, j'en suis à 313 documents de 2014 pointés et photocopiés. Tous les artisans ont fait de leur mieux pour me simplifier la tâche. Tous sauf un qui s'obstine à me casser les pieds en traînant les siens.

Je suppose que vous avez reconnu Roland BOUSSIN.

P.S. du 3 juin 2015 : Roland a fini par m'envoyer les documents qui manquaient à mon intéressante collection. Je l'en remercie.

Régis a commencé hier par casser les angles supérieurs des deux entraits neufs :

29 mai 2015.

Il s'est ensuite attaché à façonner le nouveau poinçon Est. Il partait d'une pièce de bois dont la section était un carré de 20 cm de côté et il fallait lui donner une forme de pyramide tronquée, avec un sommet carré de 17 cm de côté :

29 mai 2015.

Après quoi, il a fallu tailler les chanfreins et, pour ceci, commencer par dégager la place pour la scie électrique :

29 mai 2015.

29 mai 2015.

29 mai 2015.

29 mai 2015.

Après quoi, il a fallu reprendre le travail au ciseau...

29 mai 2015.

... puis le parfaire avec d'autres outils modernes comme la brosse électrique. En effet, les outils traditionnels, qui conféraient au matériau sa surface habituelle, ne figurent pas à l'attirail de la S.A.R.L. BOUSSIN-LIEGEAS, ce qui me semble regrettable. Malgré cela et compte tenu des soins de Régis, le résultat m'apparaît très satisfaisant. Le nouveau poinçon ne devrait pas trop jurer à côté de l'ancien :

29 mai 2015.

29 mai 2015.

Alex s'est occupé hier de la moitié Sud de la sablière extérieure Ouest. Il a commencé par la dégager du haut de la façade :

29 mai 2015.

Il a dû pour ceci couper le tenon de la sablière Sud. Voici l'extrémité Sud pourrie de la sablière qu'il a ainsi dépostée :

29 mai 2015.

L'extrémité Nord ne vaut pas mieux :

29 mai 2015.

29 mai 2015.

Voici Alex en train de couper cette dernière...

29 mai 2015.

... puis de parfaire la coupe au ciseau...

29 mai 2015.

... ce qui lui donne un profil qui facilitera la tenue de la greffe à venir :

29 mai 2015.

P.S. du 31 mai 2015 : A la réflexion, je me demande s'il est bon que les greffes visibles sur les sablières s'effectuent, sur le colombier, selon des plans à 45°, c'est-à-dire comportent une section apparente en zigzag. Je rappelle que, sur la sablière Sud du colombier, au niveau de la lucarne, les angles sont à 90°, donc comportent des sections apparentes verticales. Il en avait été de même pour les greffes que Roland BOUSSIN avait réalisées sur les sablières de la chapelle. Alors, pourquoi cette novation sur le colombier ? Je vais demander son avis à M. MAFFRE.

Vendredi matin, Thierry était tout fringant en début de matinée :

29 mai 2015.

29 mai 2015.

Il a passé la journée à se battre avec la greffe de la sablière Sud du colombier :

29 mai 2015.

Le fait est que sa forme sera particulièrement complexe...

29 mai 2015.

29 mai 2015.

... sans parler du fait qu'elle devra ne pas affaiblir l'assemblage initial, c'est-à-dire le raccord, tel qu'il existe depuis l'origine, entre les deux moitiés de la sablière Sud, d'où cette encoche que taille Thierry :

29 mai 2015.

En fin de journée, la greffe n'avait pas fini d'être ajustée.

Igor avançait à un bon rythme sur le deuxième petit pont.

31 mai 2015.

Il va pourtant falloir que je l'interrompe bientôt car d'autres priorités apparaissent :

- à la demande de Thierry BOURRE, il devrait aller couper les ronces du côté de l'"Avenue Fourcade" ;

- à la demande de la S.A.R.L. BOUSSIN-LIEGEAS, il faudra qu'il aille restaurer les espaces entre sablières du colombier et rejointoyer le haut des murs sous les sablières déplacées pour leur propre restauration ;

- à ma demande, il va falloir couper de nouveau l'herbe aux abords immédiats du manoir et finir de tailler diverses haies, notamment celle sur la D22 car, quand on sort de la propriété, on ne voit plus les voitures qui arrivent de la gauche, souvent à toute allure malgré le panneau.