Administration

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 13 mai 2022 18:46
À : CHEVILLON Anne <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : BERGER Jérôme ; GIBBS Samuel ; TIERCELIN Arnaud ; Xavier MEYER ; Jean-Sébastien GOMANT ; Arnaud PAQUIN
Objet : Manoir de la Chaslerie - Desserte forestière et pilastres

Chère Madame,

Je vous remercie beaucoup pour votre réactivité et votre efficacité.

I - A toutes fins utiles, je vous transmets le plan (tiré du P.S.G. applicable) où j'ai précisé de quelles allées il est question sur les devis que je vous ai communiqués ce matin, de la part du terrassier JARRY :

- "l'allée principale" relie les points marqués en rouge en chiffres romains I au Sud et II au Nord,
- "l'allée oblique" relie les points I au Sud et III au Nord-Est
- "l'allée transversale" relie les points IV et V.

Quant aux "aires de manœuvre", ce seraient deux carrés de 15 mètres de côté (ou, en fonction du terrain, deux cercles de 8,5 mètres de rayon), centrés l'un au point I, l'autre au point III.


J'ai sollicité votre feu vert pour la réalisation de ces trois allées et de ces deux aires de manœuvre, sachant que j'hésite encore à créer l'allée transversale.
Le calendrier des subventions européennes me fait souhaiter un feu vert, y compris sur les aires de manœuvre, si possible avant la fin mai.

II - En ce qui concerne les pilastres imités en tous points sur ceux de l'ancien château de Maleffre (Sarthe), je précise qu'ils seraient implantés à quelques mètres (une vingtaine) au Nord du point I et de part et d'autre de l'allée principale, donc à une distance de quelques 510 mètres des parties classées des bâtiments sur cour. Le calage précis se fera en tenant compte des pierres rencontrées en sous-sol (d'après un premier sondage à 1,30 mètre, il ne devrait pas y avoir de difficulté à ce sujet).
Pour des raisons de budget (le devis a augmenté de 57 % depuis que j'ai déposé le dossier...), je confirme que je suis refroidi dans l'idée de les réaliser dans un proche avenir et ce d'autant plus que, dans mon esprit, ce pouvait être mon cadeau d'accueil à mon aîné au cas où il aurait accepté de me succéder à la Chaslerie. Cette succession, que j'essaye de mettre en place depuis bon nombre d'années (j'en suis au cinquième essai...), est toujours dans les limbes à ce jour. Mais, comme l'on sait, "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer".
Malgré ces handicaps de coût et de contexte familial, je persiste à souhaiter que ce projet soit également approuvé dès que possible.

III - Il y aura d'autres sujets à soumettre prochainement à l'administration des affaires culturelles au titre de la Chaslerie. Nous n'en avons pas parlé aujourd'hui mais je sais que M. PAQUIN y travaille activement.

Bien cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : CHEVILLON Anne <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Envoyé : vendredi 13 mai 2022 16:05
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : BERGER Jérôme ; GIBBS Samuel ; TIERCELIN Arnaud
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Desserte forestière

Re-bonjour Monsieur Fourcade,

Suite à notre échange, je vous confirme que l’accord sur le plan de gestion simple délivré antérieurement, où figure la création des allées, vaut accord au titre des abords et du monument inscrit, en application des articles L122-7 et L122-8 du code forestier.

Bien cordialement,

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 14 mai 2022 01:25
À : anne.chevillon@culture.gouv.fr <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : (...)
Objet : Manoir de la Chaslerie - Desserte forestière et pilastres

Madame,

Je vous prie de trouver ci-après la réponse de M. GOMANT à ma question sur le calendrier des subventions européennes.

Si je me suis permis d'insister sur la date-limite de fin mai, c'est parce qu'à défaut, la réalisation risquerait, en raison de la météo, de devoir être reportée à 2023.

J'ajoute que les grandes incertitudes générales de l'époque et leur impact brutal et très fort sur les coûts, d'ores et déjà constaté en moins de trois mois, me font souhaiter une réponse aussi rapide que possible, y compris sur la question des pilastres,

Bien cordialement,

PPF

_____________________________________________________________________________________________

De : GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>
Envoyé : vendredi 13 mai 2022 11:46
À : penadomf <penadomf@msn.com>
Objet : Re: [INTERNET] Manoir de la Chaslerie - Desserte forestière

Bonjour Monsieur Fourcade,

- Concernant les devis, en effet, le terme réfection pourrait porter à confusion entre mise au gabarit et création (surtout concernant l'allée principale). Cependant, s'il est bien inscrit dans le formulaire que le projet d'amélioration de la desserte forestière vise à permettre la circulation de grumiers, ça ne devrait pas poser de problème. Vous pouvez, si vous le souhaitez, ajouter un commentaire expliquant que les "allées" existantes ne permettent pas la circulation des grumiers.

- Concernant l'allée transversale (non abordée lors de notre visite il me semble), il faudrait voir ce que ça rend sur plan. En effet, je ne suis pas sûr que l'on puisse la prendre en compte dans le calcul de la subvention car la création sur l'axe principale ainsi que sur l'allée oblique permettent à elles 2 avec l'aménagement des 2 places de dépôt et de retournement, d'avoir des distances de débardage satisfaisantes sur cette partie du massif (environ 500ml). A moins qu'il ne soit pas fait de place de dépôt et de retournement et que vous aménagiez la voirie de manière à ce que les grumiers fassent un boucle pour circuler dans vos bois et qu'ils fassent les chargements en bordure de voie.

- Concernant le format des devis, même s'il est demandé que les prix unitaires et quantités projetées figurent dans les colonnes dédiées, nous pouvons les retrouver car les intitulés des devis permettent de les retrouver aisément. Il faudra que l'on puisse retrouver une matérialisation de chaque opération de travaux sur un plan le plus précis possible.

- Malheureusement, je ne peux pas estimer de montant d'aide (même approximatif) avant de faire l'instruction.

- Je vous confirme qu'il faut 2 devis afin d'évaluer le coût "raisonnable" des travaux. Cela signifie qu'il faut retenir le devis le plus faible pour le même type de travaux sinon il faudra argumenter.

- Concernant le calendrier, l'appel à projets en cours a été ouvert le 1er mars 2022 jusqu'au 31 mai 2002 (date buttoir à laquelle doit être fournie le dossier complet, cachet de la poste faisant foi). Le 3eme appel à projets de 2022 sera ouvert dès le 1er juin jusqu'à la date butoir du 15 septembre 2022.

Restant à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Cordialement,

_______________________________________________________________________________________________

Le 13/05/2022 à 08:20, > penadomf (par Internet) a écrit :
> Cher Monsieur,
>
> Suite à votre visite du 6 avril dernier, j'ai demandé à mon terrassier habituel de préparer ses devis, en portant l'épaisseur à 40 cm, en prévoyant deux aires de retournement et en ajoutant au projet, tel que je vous l'avais décrit (avec "allée principale" et "allée oblique"), une "allée transversale".
>
> Auriez-vous l'amabilité de me dire si ces devis vous conviennent (je ne voudrais pas que le terme "réfection" justifie des réfactions par rapport à "création") et de m'indiquer sur quel montant de subventions je pourrais tabler ?
>
> Outre ces devis, je suis en possession des pièces suivantes :
> - notice d'information à l'attention des bénéficiaires potentiels des aides à l'amélioration de la desserte forestière (sous-mesures 04.03... Feader 2014-2022 période de transition 2021-2022)
> - Soutien à l'amélioration de la desserte forestière - Formulaire de demande de subvention
> - Soutien à l'amélioration de la desserte forestière - Appels à projets de l'année 2022
>
> J'ai retenu que je dois fournir les devis de deux entrepreneurs mais n'en ai à ce stade contacté qu'un.
>
> J'ai rendez-vous cette après-midi avec Mme Anne CHEVILLON, A.B.F. de l'Orne, pour m'assurer que ma demande d'autorisation, pour ce qui la concerne, donc au-delà du P.S.G. en vigueur, est complète.
>
> Pouvez-vous enfin me rappeler le calendrier à tenir pour que la demande de subventions puisse prospérer ?
>
> Bien cordialement,
>
> PPF
>
______________________________________________________________________________________________

De : Ent. Jarry <jarry.travauxpublics@gmail.com>
Envoyé : jeudi 12 mai 2022 15:35
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Modification
>
> Bonjour,
>
> Ci-joints les devis modifiés
>
> Cordialement Mlle JARRY Aurore
>
____________________________________________________________________________________________

Le lun. 9 mai 2022 à 17:35, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>
> Bonjour,
>
> Je vous prie de présenter cinq devis dans la forme suivante :
>
> - l'un pour l'allée principale seule,
> - un deuxième pour l'allée secondaire (ou oblique) seule,
> - un troisième pour l'aire de retournement en haut de l'allée principale,
> - un quatrième pour l'aire de retournement en bas de l'allée oblique,
> - un cinquième pour la bretelle seule.
>
> Cordialement,
>
> PPF
>
_____________________________________________________________________________________________

De : Ent. Jarry <jarry.travauxpublics@gmail.com>
Envoyé : lundi 9 mai 2022 17:31
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Modification
>
> Bonjour,
>
> Vous avez appelé mon père, mais on ne comprend pas tout sur le message vocal il y a des coupures, pourriez vous me réexpliquer quel modification dois-je faire à vos devis s'il vous plaît.
>
> Merci
> Cordialement Mlle JARRY Aurore
>
(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 16 Mai 2022
Journal du chantier - Administration - Terrassement - Sculpture - Abords, Avenue, terrasse
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 16 mai 2022 10:45
À : CHEVILLON Anne
Cc : (...)@culture.gouv.fr>; (...)@culture.gouv.fr>; (...)@culture.gouv.fr>; Xavier MEYER ; Arnaud PAQUIN
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Desserte forestière et pilastres

Chère Madame,

Merci pour ces précisions. Je comprends que votre autorisation vaut pour les allées comme pour les aires de retournement et vous en suis reconnaissant.

Pour la suite, je ne comprends pas ce que signifie l'expression "DI" (division d'infanterie ?) ni pourquoi la D.R.A.C. serait concernée par les pilastres, puisqu'il s'agit d'un projet relatif à une allée inscrite et situé à plus de 500 mètres de parties classées.

Je confirme néanmoins que ma demande d'autorisation relative aux pilastres est moins urgente que celle relative aux allées et aires de retournement.

Pour autant, les circonstances font que le budget de ces pilastres a considérablement augmenté depuis que le conservateur régional, intervenant dans l'instruction du dossier, m'a envoyé la surprenante L.R.A.R. que vous savez, exigeant, en termes d'ailleurs incompréhensibles pour qui refuse de passer sa vie à déchiffrer des circulaires administratives de plus en plus absconses et hors sol, la fourniture de documents qui devraient, sans l'ombre d'un doute, déjà figurer dans les archives de la D.R.A.C.

Je cherche donc simplement à me prémunir contre le risque que d'autres demandes éventuelles d'inspiration comparable ne viennent retarder ou compliquer le projet, ceci sans la moindre valeur ajoutée perceptible selon moi qui, comme vous le savez, me dévoue sans compter depuis 31 ans en faveur de l'entretien et de la restauration de mon monument, ceci malgré toutes les embuches, qui paraissent souvent très artificielles et chronophages, rencontrées.

Bien cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : CHEVILLON Anne
Envoyé : lundi 16 mai 2022 10:06
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : (...)@culture.gouv.fr>; (...)@culture.gouv.fr>; (...)@culture.gouv.fr>; Xavier MEYER ; Arnaud PAQUIN
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Desserte forestière et pilastres

Bonjour Monsieur Fourcade,

Pour compléter nos échanges de vendredi, je précise que le léger déplacement de l’allée avait obtenu un accord sur PC en 2012. A l’époque, il était aussi prévu d’établir des talus et plantations sur les côtés mais l’abandon de cette disposition, pour l’instant, ne remet pas en question le principe de cette allée.

Par ailleurs, j’ai bien retrouvé mon accord sur le PGS en décembre 2019, où figurent schématiquement les allées.

Ce point du dossier, sauf observation contraire de mes collègues à la CRMH, parait donc acquis et ces éléments sont suffisants pour vous permettre de solliciter les subventions européennes pour la création des allées forestières. Aussi ai-je quelque difficulté à comprendre l’urgence de l’instruction de la DI en cours côté Drac, dont l’enjeu ne porte plus finalement que sur les pilastres, moins urgents.

Quoiqu’il en soit, j’ai relayé ces informations auprès de la CRMH.

Bien cordialement,

Anne Chevillon

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 16 Mai 2022
Journal du chantier - Administration - Terrassement - Sculpture - Abords, Avenue, terrasse
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 16 mai 2022 10:52
À : BERGER Jérôme
Cc : CHEVILLON Anne ; (...)@culture.gouv.fr; Hugues HOURDIN ; Xavier MEYER
Objet : RE: Domfront en Poiraie, Manoir de la Chaslerie, Pilastre et desserte forestière

Monsieur,

Il semble que votre courriel et celui que je viens d'adresser à l'instant à Mme CHEVILLON, avec vous en copie, se soient croisés.

Je peine à comprendre pourquoi la conservation régionale ne retrouve pas les documents dont je n'ai pas manqué de la saisir depuis 31 ans.

Il n'y a, dans cette remarque, rien de personnel. Le dysfonctionnement en question est perceptible depuis quelques lustres. Il n'est sans doute qu'une conséquence de l'invraisemblable foisonnement des textes réglementaires voire législatifs que l'on observe en tous domaines dans ce pays, ceci sans que l'efficacité de l'action publique suive à l'évidence la même courbe.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : BERGER Jérôme
Envoyé : lundi 16 mai 2022 10:42
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Cc : CHEVILLON Anne ; (...)@culture.gouv.fr
Objet : Domfront en Poiraie, Manoir de la Chaslerie, Pilastre et desserte forestière

Monsieur Fourcade,

Concernant la desserte forestière, la Conservation régionale des monuments historique n’émettra aucun avis. En effet, au regard de l’impact faible sur les parties protégées, l’avis de l’architecte des bâtiments de France au titre des abords sera suffisant.

En revanche, à ma connaissance, les documents demandés dans le cadre de la DI 061 145 22 00001 n’ont pas été transmis.

En dehors du fait que vous aviez déjà fournis des documents avant votre demande, il convient pour un archivage cohérent et complet d’obtenir un dossier fiable et qui pourra durant la vie du monument constituer des archives intéressantes. C’est pourquoi, il est nécessaire que vous transmettiez comme demandé l’ensemble des documents manquants.

Vous remerciant par avance.

Un appel téléphonique peut parfois être plus efficace qu’un courriel.

Jérôme BERGER
Technicien des bâtiments de France
Conservation régionale des monuments historiques
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
13 bis rue st Ouen 14052 Caen cedex4
(...)
www.culture.gouv.fr

(Fin de citation)
Xavier MEYER me demandait hier soir quel est le vrai motif de l'annulation du spectacle de samedi prochain.

Pour ce qui me concerne, je crois que c'est la lassitude :

- lassitude devant la conservation régionale des monuments historiques qui perd les documents que je lui confie et me réclame, L.R.A.R. grotesque ou encore courriel non moins débile à l'appui, de la réalimenter en paperasses "pour ses archives intéressantes". De surcroît, pour les pilastres en question au moins et même en écarquillant les yeux, j'éprouve la plus grande difficulté à détecter la moindre valeur ajoutée qui les autoriserait à compliquer donc à faire traîner les choses ;

- lassitude face à Carole, constamment fourrée à Paris et qui continue à y laisser pourrir sans fin le seul dossier que je lui ai transmis puisqu'au demeurant, elle m'en avait évincé par souci des convenances à l'égard d'un personnage peu intéressant ;

- enfin et surtout, lassitude devant mon aîné qui campe dans son ingratitude à mon égard, son incapacité foncière à me relayer et même, simplement, à articuler la moindre réponse ; il démontre par là que tous mes efforts dans sa direction n'ont servi à rien, ce dont je suis en train de finir de prendre acte.
Excellente nouvelle de bon matin : alors qu'il me raccompagnait au manoir favori, le mécanicien du garage Renault de Domfront m'a fait remarquer que les ouvriers sont à l’œuvre pour installer la fibre à La Haute Chapelle.

18 mai 2022.


Bernard DAVY, maire-adjoint de Domfront immédiatement interrogé, m'informe que la desserte sera opérationnelle sans que j'aie besoin de me manifester. Il me dit que c'est la décision du conseil départemental.

Grand merci aux élus !

Voici qui devrait simplifier grandement la mission du bureau d'études "Bee +" !

Quand je pense que les voyous de l'agence "Orange" la plus proche, tout juste bons à me racketter et à me planter comme l'on sait, n'ont jamais été fichus de m'informer...
Je pense ne pas être particulièrement réputé pour dire souvent le plus grand bien des architectes du patrimoine ou assimilés. Trente et un ans de restauration du manoir favori m'en ont fait côtoyer huit, le dernier ("mon Richard BURTON"), ayant déjà été mon sixième.

Eh bien, je tire mon chapeau bien bas à Arnaud PAQUIN qui, malgré les traquenards du dossier, arrive à tirer remarquablement son épingle du jeu !

Ainsi, ce matin, il m'a transmis les "fichiers pdf" de trois de ses productions qui me contentent presque totalement.

Les plans de l'état actuel de la "Ferme" sont d'une précision fantastique, due au laser de compétition qu'il utilise. Ces plans constituent une excellente base de départ de la réflexion à mener pour transformer cette longère en "résidence d'artistes", comme envisagé grâce à La SVAADE.

Pour la "Cave", destinée à devenir à terme la "maison du gardien" et, en attendant, la résidence de mes vieux jours, la réflexion est très avancée et, pour ainsi dire, aboutie. A l'étage, le plan est adapté pour abriter (ENFIN !) le "bureau-bibliothèque-de-mes-rêves". Il a fallu agrandir la trémie pour que l'escalier soit praticable pour un petit vieux de mon acabit. Pour la salle-de-bains, on n'a pas lésiné : enfin une baignoire ! enfin un bidet ! Au rez-de-chaussée, rien de bien neuf en revanche, le plan de Nicolas GAUTIER était déjà très bon.

Enfin, le document le plus important dans l'immédiat sera le dossier que je devrai bientôt mettre dans les circuits afin d'obtenir les autorisations encore requises pour les menuiseries extérieures du logis. A ce sujet, Arnaud PAQUIN, se distinguant magistralement de ses trois prédécesseurs immédiats (depuis l'alcoolique notoire), traite enfin la "problématique des poutres pourries" au 1er étage Nord du logis, ainsi que la lancinante question de la porte de séparation entre l'arrière-cuisine et l'arrière-cour. Sa proposition relative à la porte principale du logis me confirme que j'ai eu raison d'insister pour que les lubies d'un de ses prédécesseurs ("mon cinquième", celui qui avait déchiré son contrat dans les conditions dont on se souvient...) rejoignent enfin leur destination normale : au panier !

Il reste encore quelques points secondaires à améliorer selon moi, à propos desquels je dialogue avec Arnaud PAQUIN et son collaborateur Aliaume LICARI-HERDIER, notamment sur le troisième document, mais, reconnaissons-le, ces points sont des broutilles au regard de l'extraordinaire travail d'ores et déjà fourni et dont je suis heureux de féliciter très chaleureusement Arnaud PAQUIN et son équipe.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 25 Mai 2022
Journal du chantier - Administration - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
Grâce à Jean-Sébastien GOMANT, de la direction des territoires de l'Orne, j'ai pu déposer en temps utile ma demande de subvention ("programme de développement rural FEADER 2014-2022") pour l'empierrement de l'allée inscrite, de l'"allée oblique" qui descend vers les terres louées et de deux aires de retournement. Il m'a en effet reçu pendant 90 minutes à son bureau et m'a aidé à remplir le formulaire "ad-hoc". Un grand merci à lui !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 25 Mai 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Logis - Tour Louis XIII - Aile "de la belle-mère" - Cave
0
Réunion de chantier en fin d'après-midi avec Arnaud PAQUIN mais en l'absence de Xavier MEYER, retenu.

Carole a fait part de ses remarques sur l'aménagement des salles d'eau dans la cave.

J'ai demandé un nouveau dessin de la porte entre l'arrière-cuisine et l'arrière-cour, de manière à ce qu'elle ouvre vers l'extérieur.

Si je comprends bien, il convient que l'on puisse rapidement :
- présenter à la D.R.A.C. ce que serait le contenu de la nouvelle "tranche A" (à substituer aux "tranches 1 et 2" précédentes),
- lui soumettre pour autorisation un nouveau dossier de restauration des menuiseries extérieures du logis,
- lui présenter nos ambitions pour l'aménagement intérieur de l'aile Ouest, préalable à la fourniture d'un projet de restauration des menuiseries extérieures de cette aile,
- agir de même, si nécessaire, pour l'aménagement intérieur de la cave et de la ferme et pour les extérieurs de la cave.

Bref, tout ceci est bien compliqué et lourd à préciser, même si les idées sont claires dans les grandes lignes.

J'ai également réclamé des chiffrages de travaux envisagés. Ils me sont indispensables pour solliciter des subventions de l'Etat, de la région et du département.

La prochaine réunion de chantier devrait avoir lieu mardi dans douze jours.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 26 Mai 2022
Journal du chantier - Administration - Maçonnerie-carrelage - Abords, Avenue, terrasse
0
Ayant été motivé, pour rechercher un certain nombre de plans et documents, par la perspective de subventions européennes pour l'empierrement de deux allées, je vais pouvoir communiquer ceux-ci à mon futur officier traitant à la conservation régionale des monuments historiques. Ceci devrait lui permettre de reconstituer les "archives intéressantes" de ses rêves, manifestement égarées par son administration.

Je me suis avisé hier de prendre rendez-vous avec lui dès ma sortie du bureau de Jean-Sébastien GOMANT. En cette veille de pont, si j'ai réussi à joindre "l'accueil de la D.R.A.C.", il fut impossible d'en laisser la demande sur un répondeur.
Selon moi, il vaut mieux lire certaines choses qu'être aveugle :

(Début de citation)

De : BERGER Jérôme <jerome.berger@culture.gouv.fr>
Envoyé : lundi 30 mai 2022 14:16
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : GIBBS Samuel <samuel.gibbs@culture.gouv.fr>; BOCHET Dominique <dominique.bochet@culture.gouv.fr>
Objet : RE: Domfront en Poiraie, Manoir de la Chaslerie, Pilastre et desserte forestière

Monsieur,

L’ensemble des documents doivent être déposés à l’UDAP61 (Logis St Léonard 15 bis rue de Fresnay 61000 Alençon – 02 33 32 99 60).

En effet, ce service est le guichet unique pour les demandes d’autorisations pour les monuments historiques.

Veuillez, Monsieur Fourcade, recevoir mes salutations distinguées.

_______________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 26 mai 2022 02:54
À : BERGER Jérôme <jerome.berger@culture.gouv.fr>
Cc : CHEVILLON Anne <anne.chevillon@culture.gouv.fr>; TRECHE Véronique <veronique.treche@culture.gouv.fr>; Xavier MEYER
Objet : RE: Domfront en Poiraie, Manoir de la Chaslerie, Pilastre et desserte forestière

Monsieur,

J'ai déposé hier à la D.D.T. d'Alençon ma demande de subvention du FEADER au titre, entre autres, de l'empierrement de l'allée inscrite de la Chaslerie.

Ceci m'avait motivé pour rechercher un certain nombre des documents que vous m'aviez réclamés pour vous permettre de reconstituer vos "archives intéressantes".

Je vous propose de venir vous les déposer à votre bureau de Caen un jour de votre convenance. Quelles seraient vos disponibilités ?

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 31 Mai 2022
Journal du chantier - Administration - Maçonnerie-carrelage - Abords, Avenue, terrasse
0
A propos d'une certaine conception des relations avec les administrés :


Dans le cas d'espèce, au courrier de ce jour :



Ma réponse :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 1 juin 2022 07:40
À : anne.chevillon@culture.gouv.fr <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : Xavier MEYER ; Hugues HOURDIN
Objet : TR: Votre lettre du 24 mai 2022 consécutive à ma demande d'autorisation de travaux pour la construction de pilastres en haut de l'allée inscrite de la Chaslerie

Madame,

Pour info puisque vous êtes destinataire en copie de la lettre en question.

Comme l'avait écrit Bossuet : « L'objet de l'administration est de rendre la vie commode et les gens heureux. »
De mon temps - un temps très ancien - on dissertait à Sciences Po sur cet intéressant sujet.

Bien cordialement,

PPF

_____________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mardi 31 mai 2022 18:54
À : ROCHAS Philippe <philippe.rochas@culture.gouv.fr>
Objet : Votre lettre du 24 mai 2022 consécutive à ma demande d'autorisation de travaux pour la construction de pilastres en haut de l'allée inscrite de la Chaslerie.

Monsieur le conservateur régional,

Par L.R.A.R. du 28 mars dernier au timbre de M. le préfet de région, vous m'avez réclamé en termes mémorables divers documents déjà en possession de vos services, à commencer par un arrêté préfectoral de 1993 d'inscription d'une allée à l'I.S.M.H.

Par votre lettre du 24 mai 2022 reçue ce jour, vous m'apprenez que ma demande d'autorisation qui avait provoqué cette L.R.A.R. portait sur "la construction (...) de murs de clôture sur l'allée", ce qui m'avait échappé, et ajoutez, dans un style non moins remarquable que dans ladite L.R.A.R., que "sans transmission des éléments demandés dans les 3 mois suivant la notification d'incomplétude, le dossier sera réputé tacite défavorable pour incomplétude".

Sachez que j'ai proposé au collaborateur qui prépare les courriers que vous signez ainsi à mon intention d'apporter à son bureau de Caen les documents en question dont vous estimez que la recherche serait un "rôle (qui) n'incombe pas à (vos) services". Il m'a répondu de les déposer à l'UDAP d'Alençon, "guichet unique pour les demandes d’autorisations pour les monuments historiques", ce que je pourrai faire si l'occasion s'en présente.

Je vous remercie en tout cas pour la qualité du dialogue que vous permettez et qui me semble tout à fait dans le prolongement, quand elle ne les précède pas, de certaines orientations retenues dernièrement par le président de la République.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le conservateur régional, l'expression de ma considération distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 1 juin 2022 08:33
À : arnaud.tiercelin@culture.gouv.fr
Cc : anne.chevillon@culture.gouv.fr ; Xavier MEYER ; Hugues HOURDIN
Objet : RE: Chaslerie - Menuiseries extérieures du logis - AT Logis mise à jour

Cher Monsieur,

Le fichier télématique joint à mon courriel de 8 h 28 est refusé par votre ordinateur comme par celui de Mme CHEVILLON. Il semble que vos outils de travail dans le monde contemporain ne soient pas calibrés pour accepter des fichiers de 10 Mo.

Je réitère donc mon envoi sans joindre de nouveau cette pièce.
"La vie commode" a encore de beaux jours devant elle.

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 1 juin 2022 08:28
À : arnaud.tiercelin@culture.gouv.fr
Cc : anne.chevillon@culture.gouv.fr ; Xavier MEYER ; Hugues HOURDIN
Objet : Chaslerie - Menuiseries extérieures du logis - AT Logis mise à jour

Cher Monsieur,

A mon âge canonique et malgré trente et un ans d'expérience dans le rôle de maître d'ouvrage de travaux sur un monument historique, j'éprouve, semble-t-il, de plus en plus de difficultés à saisir toutes les subtilités de la réglementation desdits monuments et, surtout, de l'application qui en est désormais faite, sous mes yeux, à la conservation régionale des monuments historiques de Normandie. Je regrette l'époque lointaine où, comme on le donnait en sujet de dissertation à des aspirants à la fonction publique, on considérait, selon le sage précepte de BOSSUET, que « L'objet de l'administration est de rendre la vie commode et les gens heureux. »

A propos de la restauration des menuiseries extérieures du logis de la Chaslerie, auriez-vous l'obligeance de m'indiquer, selon le dernier état de la réglementation applicable, sous quelle forme (papier ou fichier télématique), en combien d'exemplaires, à qui, où et comment je suis sensé transmettre le dossier préparé par Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine, dossier dont je vous communique ci-joint le fichier "pdf" ?

A titre secondaire mais tout aussi pratique puisque, dans une lettre du 24 mai dernier, M. le conservateur régional m'a écrit que "sans transmission des éléments demandés dans les 3 mois suivant la notification d'incomplétude, le dossier sera réputé tacite défavorable pour incomplétude" (sic), pouvez-vous m'indiquer s'il y a lieu pour moi de communiquer à la C.R.M.H. la copie d'autres documents qui lui ont déjà été transmis et qu'elle aurait égarés ou n'aurait pas envie de rechercher ? Dans cette lettre reçue hier, au timbre de M. le préfet de région, M. le conservateur régional des monuments historiques m'écrit en effet que "ce rôle (la recherche de documents déjà transmis) n'incombe pas à (ses) services".

Lorsque ces questions de forme auront pu être clarifiées, je me tiendrai évidemment à votre disposition pour évoquer le fond si nécessaire.

Bien cordialement,

PPF

P.S. : J'ai mis Mme la "cheffe" de l'UDAP 61 en copie car un courriel récent de la C.R.M.H. m'a appris ou rappelé que "ce service est le guichet unique pour les demandes d’autorisations pour les monuments historiques".

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 1er Juin 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Ferronnerie - Menuiserie - Peinture - Logis
0
Mon officier traitant favori à la D.R.A.C., l'excellent Arnaud TIERCELIN, vient de me téléphoner pour me rappeler qu'il y a lieu de transmettre à l'UDAP 61, en quatre exemplaires-papier, la nouvelle demande d'autorisation de travaux pour la restauration des menuiseries extérieures du logis, le tout accompagné du "Cerfa ad-hoc". A dire vrai, Arnaud PAQUIN m'avait déjà indiqué ce "modus operandi" lors de sa visite du 18 mai dernier. Il ne me manque plus que les nouveaux tirages-papier en question que celui-ci me communiquera sans doute lors de sa prochaine visite de chantier, programmée à ce stade pour le mardi 7 juin prochain.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 16 Juin 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Maçonnerie-carrelage - Ferronnerie - Menuiserie - Peinture - Logis
0
Au courrier ce matin :


Six mois... Qu'inventeront-ils cette fois-ci ?

Pour la dernière fois, le dossier devrait être traité par mon officier traitant depuis quelques années. J'ose donc espérer un traitement sérieux et non une nouvelle exigence de communication de documents qui devraient être archivés dans les services mais que d'aucuns ont la flemme d'y rechercher.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 20 Juin 2022
Journal du chantier - Administration - Maçonnerie-carrelage - Peinture - Bâtiment Nord
0
Voici les dernières photos de l'arrière-cuisine avant l'intervention d'Igor.
Celle-ci y a commencé aujourd'hui :

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.

20 juin 2022.


On peut imaginer qu'il vaudrait mieux que cette arrière-cuisine ait changé d'aspect pour le retour de Carole, trois jours avant le prochain concert.

Puisque, comme on ne le sait que trop, on se trouve, à la suite d'une intervention aussi parasitaire qu'absurde, toujours bloqués pour installer le chauffage par le sol, on se contentera, ici aussi, de travaux "provisoires-qui-durent". Ainsi, plutôt que de faire disparaître tout ce béton et ce ciment, derniers souvenirs, du moins dans ce bâtiment, de prédécesseurs idiots, on se bornera à cautériser les plaies avant de badigeonner l'ensemble, de produits appropriés.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 29 juin 2022 09:12
À : Leroy-Tullie Jean-Paul
Cc : Fondation du Patrimoine ; Hugues HOURDIN ; Xavier MEYER ; ROCHAS Philippe ; arnaudpaquin architecte ; Fourcade Thibaud ; BERGER Jérôme ; Arnaud Tiercelin
Objet : RE: Chaslerie - "Fondation du patrimoine associée à Airbnb"

Cher Jean-Paul,

Merci pour ce message.

De notoriété publique, le château de Bourgon est protégé et nullement visible de la rue.
Je vous suggère plutôt de vérifier pour quelles raisons, manifestement autres, ce château a retenu l'attention bienveillante de vos collègues de la Fondation du patrimoine dans le département voisin de la Mayenne.

Quant à la mission BERN, dont la puissance de la mobilisation de fonds qu'elle permet ne fait aucun doute, "La SVAADE" a estimé, après l'échec non motivé de sa candidature récente à un petit prix de la fondation BERN susceptible de reconnaître la qualité de ses animations culturelles, qu'elle n'a aucune chance de voir sa candidature ni celle de la Chaslerie prospérer auprès d'elle. Après 31 ans de travaux de restauration du monument menés par les propriétaires, il nous semble en effet que les extérieurs de la Chaslerie ne présentent plus l'état de décrépitude favorisant la couverture médiatique, intense, propre à cette orientation particulière de l'action des pouvoirs publics.
En tout état de cause, le "tour" de l'Orne vient de passer au guichet le plus généreux de cette "mission", de sorte que l'on peut craindre que, au moins pour les cinq ans à venir, il nous demeure fermé.
Si toutefois vous aviez d'autres informations, nous serions évidemment heureux d'en prendre connaissance.

Plus généralement et en l'absence hélas confirmée du moindre relais familial utile, nous demeurons dans l'immédiat à la recherche de mécènes pour nous aider dans le financement des travaux à venir à la Chaslerie.
Tous conseils à ce sujet, désormais tout à fait critique pour nous, nous seraient des plus utiles.

Cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : Leroy-Tullie Jean-Paul
Envoyé : mercredi 29 juin 2022 08:17
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Fondation du Patrimoine
Objet : Travaux La Chaslerie

Bonjour,
>
> Suite à votre demande prospective d’aide potentielle de la Fondation du Patrimoine pour le changement des huisseries de l’aile droite de vos bâtiments.
> Il me paraît nécessaire que vous constituiez un dossier complet relatif à votre projet patrimonial.

En ce qui concerne le Label de la Fondation du Patrimoine, je vous en rappelle les principes d’attribution que vous connaissez, il s’applique dans le cas suivant :
- visible de la rue
- pour les parties non classées MH
Intervention limitée de la Fondation au regard des sommes que vous citées.

> Afin de bien vous orienter prenez contact avec les propriétaires du château de Bourgon pour constituer et documenter à bon escient votre dossier et de l’adapter à votre démarche patrimoniale de laChaslerie, chaque dossier étant unique.
Nous serons alors en mesure de déterminer éventuellement l’approche la mieux adaptée à votre projet définitif .
Il me semble que vous avez abandonné l’idée de concourir pour la mission Bern qui est un levier puissant de mobilisation de fond.
> Je suis en déplacement actuellement et je n’ai pas accès à l’ensemble des documents de travail de la Fondation, je reprendrais donc contact avec vous début juillet à mon retour. »
> Cordialement,
> Jean-Paul,
>
> Envoyé de mon iPhone

________________________________________________________________________________


De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 23 juin 2022 21:09
À : Leroy-Tullie jean paul
Cc : Claude Trianon ; Hugues HOURDIN ; Xavier MEYER
Objet : Chaslerie - "Fondation du patrimoine associée à Airbnb"

Cher Jean-Paul,

Des fenêtres à changer, nous n'en manquons pas à la Chaslerie. Une demande d'autorisation a été dernièrement transmise à la DRAC. Le budget va m'en être prochainement précisé par l'architecte du patrimoine maître d'œuvre ; pour le seul logis (bâtiment principal, à droite de la cour), il devrait y en avoir pour plusieurs centaines de milliers d'euros.

Pensez-vous que la Fondation du patrimoine pourrait nous aider comme elle le fait au château de Bourgon en Mayenne, pour une dizaine de fenêtres à changer ?

A la Chaslerie, il y a en effet, pour le seul logis, plus de vingt fenêtres à changer, plus deux portes, plus une dizaine de fermetures de meurtrières. Et il y en aura à peu près autant, dans un second temps, pour l'aile Ouest.

C'est dire à quel point cette aide nous serait utile et paraîtrait justifiée.

Je me tiens à votre disposition, en liaison avec le bureau de La SVAADE, pour répondre à vos questions en vue de vous présenter plus complètement ce dossier.

Bien cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : Isabelle Ducatillon <chateaudebourgon@gmail.com>
Envoyé : jeudi 23 juin 2022 17:24
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Programme mis à jour du 26 Juin à Décembre 2022

Une excellente nouvelle !!
La Fondation du Patrimoine associée à Airbnb vient d'allouer un prix de 20 000 € pour la présentation du projet de remplacer une dizaine de fenêtres au château de Bourgon (...)

(Fin de citation)
Difficile journée aujourd'hui.

Elle a commencé par des échanges téléphoniques, de courriels et de S.M.S. avec Arnaud PAQUIN et son assistant pour vérifier les devis reçus en vue de la restauration des menuiseries extérieures du logis. Lorsque tout ceci sera d'équerre, je devrai saisir la Région afin de solliciter de sa part une première subvention pour travaux.
Pas mal si on considère que je cherche à monter le dossier de demande d'une telle subvention depuis sensiblement plus d'un an, avec une réunion importante le 12 juillet dernier, c'est-à-dire il y a quasiment un an. Et, si elle m'est accordée, cette subvention mettra encore un certain temps à être mise en place effectivement...
Et il reste encore à définir en quoi pourrait consister la "tranche A à substituer aux tranches 1 et 2 précédentes", comme l'on sait. Donc encore beaucoup de paperasses et de discussions, celles-ci avec la D.R.A.C., avant que la première fenêtre restaurée puisse enfin être posée...
Et, pendant ce temps, les cours des matières premières n'arrêtent pas de monter alors qu'on se doute que les aides publiques pourraient pâtir de la conjoncture...

J'avais ensuite rendez-vous avec un terrassier (le nouvel employé de Philippe JARRY - plus exactement de sa fille - et successeur de Jérôme) grâce à qui j'ai pu vérifier que l'eau pluviale, tombant sur les "trottoirs" de la cour, s'évacue bel et bien et ne stagne pas quelque part sous les graviers et la bâche installés dernièrement dans la cour à la demande de Carole. La vérification, effectuée grâce un niveau à laser, a été concluante et positive, ce qui m'ôte un souci. Lorsqu'il avait mis en place lesdits "trottoirs", il y aura bientôt trois ans (comme je le dis parfois, "nous sommes dans le temps long"...), Igor avait donc bien calculé leur pente :

6 juillet 2022.

6 juillet 2022.


Puis, dans le courant de l'après-midi, j'ai reçu la visite de l'électricien recommandé par le propriétaire d'un manoir voisin.

Cet électricien m'a fait très bonne impression puisqu'il m'est apparu méthodique et rationnel dans sa recherche de l'amont de l'installation électrique de l'arrière-cuisine. Il a tout de suite diagnostiqué la cause des courts-circuits que provoque de longue date Carole quand elle met simultanément en marche deux appareils ménagers comme le lave-linge et le sèche-linge. J'ai retenu que l'intensité électrique qui dessert l'installation est insuffisante et qu'il faudrait une électricité triphasée (ou quelque chose de ce genre). Personne ne me l'avait dit jusqu'alors.

L'électricien a considéré que la solution du problème pouvait se trouver au tableau installé dans l'embrasure d'une ancienne porte de communication entre l'entrée du logis et la salle-à-manger :

6 juillet 2022.

Mais c'est là que l'affaire se complique beaucoup avec les "planchers provisoires" que j'ai fait installer, il y a moins de deux mois, dans la salle-à-manger et la cuisine. L'électricien a préconisé l'utilisation d'une scie-cloche afin de faire des trous dans ce plancher pour amener le câble d'alimentation dans l'arrière-cuisine en passant par la meurtrière Nord-Ouest de la tour Nord-Ouest :

6 juillet 2022.

6 juillet 2022.


Quand j'ai expliqué ceci à Igor, il a tout de suite réagi en me disant que ce sera très compliqué à cause des lambourdes qui se trouvent désormais sous le "plancher provisoire" de la salle-à-manger :

10 mai 2022.


Sur ce point, Igor a évidemment raison, ce qui pourrait me conduire à reconsidérer le calendrier de la mise en place de la solution aux problèmes des courts-circuits déclenchés par Carole. Le moins onéreux serait d'attendre que nous ayons reçu toutes les autorisations administratives relatives au passage des tuyaux d'aquathermie dans la cour pour lancer, simultanément, l'installation du chauffage par le sol dans la cuisine, l'arrière-cuisine et la moitié Nord du logis, d'une part, et la mise aux normes de l'installation électrique d'autre part. Commode... Dans l'immédiat, je me sens contraint de mettre la question en délibéré, ce qui est susceptible de m'amener à en rabattre très sensiblement dans mes ambitions récentes pour l'arrière-cuisine et, par voie de conséquence, de me conduire à relancer les travaux dans la cave.
Le préalable à ces derniers est l'intervention d'un charpentier. Or Franck LIEGEAS m'a dit hier ne pouvoir intervenir sur la cave de la Chaslerie avant septembre prochain. Donc pas facile de coordonner tout cela.
Carole m'encourage à lever le pied dans mes travaux car elle voit bien que tout cela me met sous une pression qui me pèse beaucoup et elle me demande désormais à quoi bon...
A quoi bon en effet ? C'est une question que je me pose de plus en plus souvent en raison de l'absence d'un relais familial. Continuer à travailler et à dépenser sans relâche dans le seul intérêt du monument a-t-il un sens pour moi, à mon âge et dans ma situation ? Vaste problème - du moins à mon échelle - sur lequel je bute depuis quelque temps déjà...

Arrivé sur ces entrefaites, le plombier m'a regardé d'un air qui m'a semblé quelque peu goguenard.
Certes il serait prêt à adapter l'installation de plomberie de l'arrière-cuisine pour en dissimuler aux regards un maximum de tuyaux, par exemple en les rapprochant du plafond en béton avant la pose d'un faux-plafond. Et tout ceci moins d'un mois après sa précédente intervention dans cette pièce. Mais il faudrait carotter des passages pour ses tuyaux dans une certaine maçonnerie.
Et, encore une fois, à quoi bon à mon âge, dans ma situation, alors que tout ceci serait également en attente de travaux plus lourds ?
Ces choix ne sont pas faciles pour moi qui n'ai jamais aimé faire les choses à moitié et sans ce que j'appelle la "qualité FOURCADE"...
Là aussi, Carole me conseille d'en rabattre dans mes ambitions...

Heureusement pour moi, en fin de journée, une longue conversation téléphonique avec Eric de CATHEU m'a éclairé sur les points qui m'étaient apparus encore obscurs en matière de fiscalité des forêts privées.
Grâce à ses conseils avisés, je vais pouvoir, dans l'immédiat, concentrer mon attention sur les quelques questions à régler, qui vont me demander un travail administratif précis.
Ça au moins, je sais encore le faire...