Administraaaâââtion

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 12 décembre 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère" - Annonces - A la Chaslerie
0

12 décembre 2019.

Nous commençons à nous préoccuper de la fonte rapide du stock résiduel de lattes de parquet :

12 décembre 2019.

Idéalement, il nous en faudrait une petite vingtaine de m2 supplémentaire. Des lattes anciennes en chêne ciré, si possible de 7 cm de largeur, et rainurées de préférence.

Si un visiteur du site favori a des idées, nous sommes preneurs.

P.S. (du 13 décembre 2019 à 7 heures) : J'irai à Rouen mercredi constater l'état d'un lot susceptible d'être intéressant bien que limité à 5 m2.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 13 décembre 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Igor viendra travailler demain samedi mais sera absent aujourd'hui.

Il a en effet rendez-vous à Laval avec un organisme, autre que "Pôle-Emploi", censé lui ouvrir les portes, à compter du 9 mars prochain, du stage qu'il ambitionne, et surtout le lui financer.

Il me disait hier qu'il faut, normalement, avoir contacté cet organisme trois mois avant le début du stage, ce qui ne sera donc pas son cas cette fois-ci.
Je reçois ce matin la visite du géomètre qui, sans doute relancé par son comptable alors qu'il ne bougeait plus depuis longtemps, tente d'aplanir nos différends ou, plus précisément, d'obtenir de moi un règlement complémentaire de sa facture.

De mon côté, je continuerai à demander à cet intervenant pourquoi, compte tenu de mes demandes dès notre première rencontre (le 4 juin, demandes réitérées par courriel du 7 juin dernier du bureau d'études) et des performances prétendument mirifiques de l'appareil qu'il a mis en œuvre (ou plus précisément fait mettre en œuvre par un collaborateur dont le moins que je puisse dire est qu'il ne m'est apparu ni malin, ni bien briefé, le jour où il a opéré, soit le 11 juillet), il n'a toujours pas fourni certaines précisions attendues, notamment :
- des coupes des bâtiments concernés, incluant les combles et indiquant le niveau des sols extérieurs,
- des légendes compréhensibles et cohérentes des rares plans et coupes transmis.
Il faudra également qu'il m'explique pourquoi, selon lui, le fichier "dwg" qu'il a fini par communiquer avec un retard supplémentaire (le 31 juillet) n'a pas permis au bureau d'études d'en tirer, sans son aide, toutes informations utiles, notamment sur l'altimétrie du sol de la "salle dévastée".

P.S. (à 10 heures 15) : La réunion s'est déroulée dans un climat constructif de part et d'autre. A suivre.
A minuit pile, j'ai entendu un grand fracas dans la cheminée Nord du logis. Après s'en être détachée du sommet, une partie du cloisonnement, destiné à partager le conduit de manière à desservir les deux étages, venait de s'écrouler. Je suis allé le constater à la lampe-torche.

Je prendrai des photos quand il fera jour.

Il est certain que le haut de cette cheminée est fragile. Il avait déjà été secoué par de précédentes tempêtes, notamment celle des années 1980 à la suite de laquelle l'entreprise PAVY était intervenue. Mal, apparaît-il désormais puisque la tempête de cette nuit a fini de désolidariser une dizaine de pierres et de briques, celles dont j'ai entendu la chute et que j'ai vues au sol du premier étage du logis, dans mon ancienne chambre.

La restauration sera délicate et coûteuse, au moins en échafaudages. Il faudra que je l'ajoute au programme prioritaire, déjà chargé, de l'architecte du patrimoine en charge de mes travaux.

P.S. (à 9 h 30) : Voici les dégâts en question :

14 décembre 2019.

Ces briques et ces pierres sont toutes tombées du côté Sud du cloisonnement, c'est-à-dire qu'elles ont dégringolé dans la partie desservant l'ancienne chambre du 1er étage. Voici en effet l'état, inchangé ce matin, de l'emplacement de l'âtre de la salle-à-manger :

14 décembre 2019.

Igor m'apprend ce matin qu'il ne pourra être inscrit à la prochaine session du stage qu'il souhaite. Son interlocuteur, dans la structure autre que "Pôle Emploi", lui a toutefois indiqué qu'il pourrait être inscrit à la session suivante, commençant le 31 août. Donc Igor devrait pouvoir rester avec nous jusqu'à cette date.

Ceci étant, pour avoir "droit" à ce stage, il faut qu'il reste en C.D.D. à défaut de pouvoir exciper d'un C.D.I. d'un an. Donc je vais devoir continuer à payer ses charges sociales au tarif lourd. Car c'est aussi cela, la France contemporaine, des règles débiles dans tous les sens et des planqués en surnombre pour les faire appliquer !
Les joies des maisons de campagne - 1ère du jour :

Ce matin, la boîte aux lettres m'est restée dans les mains. Le bois avait pourri :

14 décembre 2019.

Cette après-midi, Igor m'en fabrique une nouvelle, avec du vieux chêne :

14 décembre 2019.


P.S. (à 18 heures) : Igor terminera la réparation avant le passage du facteur lundi.
Les joies des maisons de campagne - 2ème du jour :

Cette après-midi, je constate une fuite de fioul à partir de la chaudière :

14 décembre 2019.

Régis FOUILLEUL me promet de passer voir ça ce soir. Il vaudrait mieux pour moi que cette chaudière puisse durer jusqu'à l'installation du chauffage par aquathermie.

P.S. (à 18 heures) : Régis est passé. Ce n'était pas une fuite de fioul. L'eau de pluie s'était introduite dans le conduit d'évacuation des gaz brûlés. Donc pas de problème de chaudière.