Administraaaâââtion

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 2 avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Comme on le sait, le mur Nord-Ouest du rez-de-chaussée de la tour Nord-Est est humide. Cela tient au fait que le mur du manoir au fournil est adossé à la tour à cet endroit. De ce fait, l'eau de pluie qui tombe sur ce mur, y compris en provenance de la poivrière de ladite tour, est particulièrement abondante. Les murs de notre manoir favori ayant été montés à la terre sont perméables à ce martèlement.

On s'était aperçu de ce phénomène avant même que l'enduit intérieur de la tour, en ciment bien entendu (cf travaux idiots des années 50), ne soit retiré car ce mur présentait une fissure importante sur son côté droit.

Depuis que l'enduit de ciment a été retiré, ledit mur a séché. D'autant que des vitres de cette pièce ont été cassées lors de ces travaux et non remplacées depuis lors.

Il demeure qu'à l'occasion d'un examen du problème par le dernier architecte du patrimoine intervenu sur notre manoir favori, la difficulté d'opposer un obstacle efficace à cette eau de pluie avait été constatée. L'idée avait donc été émise de se borner à doubler le mur humide d'un placo à l'intérieur de la pièce, en veillant à bien ventiler l'air pris en sandwich.

En voyant Igor travailler hier, j'ai compris que les quelques 7 centimètres d'emprise du placo casseraient la pureté du cercle des fondations en cours d'exhaussement.

Les travaux du jour ont donc eu deux objets :
- utiliser l'arrivée d'air de l'ancien évier pour renouveler l'air pris en sandwich ; un "T" de PVC a ainsi été introduit dans le dispositif, l'une des branches desservant le sandwich, l'autre concourant à la ventilation du sol ;
- tricher un peu sur l'arrondi des fondations de manière à ce que le placo puisse tangenter extérieurement le cercle intérieur bidouillé de manière à rendre imperceptible cette réduction du rayon de 7 centimètres au droit de ce mur.

D'où les photos suivantes des travaux du jour :

2 avril 2019.

2 avril 2019.

2 avril 2019.

2 avril 2019.

2 avril 2019.

Il est prévu que, demain, Igor, qui est en rupture de stock utile, aille s'approvisionner en dalles de grès à l'un des endroits où nous les conservons depuis une dizaine d'années.
En fin d'après-midi, j'ai reçu de Sébastien DUVAL un S.M.S. ainsi libellé : "Bonsoir nous serons à la Chaslerie vers 13 h désolé du retard à demain".

Sébastien n'étant pas encore, à ma connaissance, adepte du pluriel de majesté, j'en déduis qu'il aura un aide pour reprendre demain les travaux intérieurs du logis confiés à l'entreprise BODIN mais interrompus depuis plusieurs mois.

J'envisage prioritairement :
- d'achever l'exhaussement du linteau du passage entre mon ancienne chambre, au 1er étage du logis, et l'ex et future salle de bains attenante, au 1er étage de la tour Nord-Est ;
- de reconstituer à la résine, ainsi que Sébastien sait si bien le faire, les angles des embrasures de la fenêtre Est de l'ex et future salle-à-manger.

Au-delà de ces, somme toute, petites interventions, il est fort possible que je suspende de nouveau le travail de l'entreprise BODIN dans notre manoir favori. Car il serait urgent que je ne perde pas cette fois encore l'opportunité d'écluser quelques "déficits fonciers reportables" en jachère dans mes comptes.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 2 avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Dans le colombier, Gérald a maintenu son rythme. Il est vrai qu'il a dû, aujourd'hui, opérer dans des recoins où le précédent intervenant avait veillé à ne pas se fatiguer :

2 avril 2018.

2 avril 2018.

Le débat sur le meilleur endroit où se procurer des lattes a avancé. Puisque l'équipe BODIN en aura pour une bonne semaine pour achever son linteau, on piochera peut-être, prioritairement, dans le plancher des combles du colombier. Sébastien LEBOISNE a donc approvisionné le chantier en matériel de remplacement provisoire :

2 avril 2018.

Il a déposé son barda dans l'ancien "salon de l'aile de la belle-mère". Avec les murs poreux que l'on sait, il ne reste plus qu'à espérer qu'il ne pleuve pas trop avant l'installation de tout ceci là-haut.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 3 avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Tour Louis XIII - Aile "de la belle-mère"
0
La tour de contrôle m'indique que, hier, un visiteur a consulté le message 44436. Il est possible que ce soit l'architecte avec qui j'ai rendez-vous le 15 avril prochain, qui préparerait ainsi notre premier contact.

Il faudrait que je regarde ces plans de plus près, maintenant que j'ai décidé d'installer le "bureau-bibliothèque-de-mes-rêves" au 1er étage du colombier.

Car, dans mon souvenir, une chambre à cet endroit se traduisait par des aménagements incommodes quelque part entre le colombier et la nouvelle cage d'escalier, telle que projetée sur ces plans.

P.S. : Je rappelle que ces plans ont été la seule contribution écrite utile du dernier architecte du patrimoine avec qui les circonstances m'ont mis en contact. J'ai réclamé de nombreuses fois, y compris par écrit, et encore récemment, une facture pour ce travail d'une réelle qualité (notamment par comparaison - tout est relatif - avec les trois projets antérieurs dus à deux autres architectes du patrimoine), facture dont je me serais, bien entendu, volontiers acquitté. Sans le moindre écho à ce jour, ce qui serait pour le moins bizarre si l'on avait la faiblesse d'entretenir le moindre espoir d'une relation professionnelle normale avec cet individu (au demeurant très sympathique à titre personnel - on ne me fera jamais dire le contraire).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 3 avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
La D.R.A.C. m'informe de la prorogation de 4 ans de la date-limite d'utilisation d'un reste de subvention relative à la restauration de la charpente et de la couverture du colombier.

Je l'en remercie d'autant plus que je sais apprécier le considérant de cette décision : en l'état du dossier, je trouve qu'il ne manque pas d'un certain sel, plaisir de fins gourmets.
Igor a terminé dès ce soir sa première semaine de travail dans le cadre de son contrat avec l'APIJOMM. Il apprécie beaucoup de garder ainsi quatre jours par semaine disponibles pour lui.

Et devinez qui l'aide :

3 avril 2019.

3 avril 2019.

3 avril 2019.

3 avril 2019.

Voici où nous en sommes rendus ce soir :

3 avril 2019.

De mon côté, je réfléchis à la suite des opérations dans cette pièce du rez-de-chaussée de la tour Nord-Est. Compte tenu du placo à venir, il faudra modifier les corbeaux du plafond :

3 avril 2019.

Peut-être devrons-nous essayer de colmater la fissure due à une mauvaise reprise de maçonnerie (sans doute une connerie supplémentaire de l'intervenant des années 1950) :

3 avril 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 3 avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
L'équipe BODIN est arrivée dans l'après-midi. Sébastien DUVAL et Mickaël BELLENGER ont commencé par échafauder le passage...

3 avril 2019.

3 avril 2019.

... sous un contrôle attentif :

3 avril 2019.

3 avril 2019.

L'après-midi a ensuite été consacrée au tri de pierres, de sorte qu'il n'y a rien d'extraordinaire à montrer en fin de journée :

3 avril 2019.

3 avril 2019.

3 avril 2019.