Administraaaâââtion

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mardi 23 octobre 2018 10:48
À : arnaudpaquin architecte
Cc : carolefourcade(...) ; Thibaud Fourcade
Objet : Chaslerie - Passage au tarif jaune d'EdF - Impact sur une dépendance ISMH

Cher Monsieur,

Comme vous le savez, l'installation d'un chauffage par géothermie profonde à la Chaslerie présuppose le changement du transfo local afin de pouvoir bénéficier du "tarif jaune" d'EdF nécessité par ce projet ô combien prioritaire.

L'entreprise qui a le monopole des changements de transfo, "Enedis", m'a transmis le dossier suivant : https://www.chaslerie.fr/blog/message/44512.

J'en retiens ici deux caractéristiques :

- il met à ma seule charge le coût de ce changement de transfo alors que le voisinage de la Chaslerie pourra en bénéficier ;
- surtout, il impose l'installation d'un appareillage disgracieux à l'extérieur du pignon Ouest de la charretterie, monument inscrit à l'ISMH et ouvert au public tout au long de l'année. Pourtant l'équipement antérieur - lui-même assez récent - avait pu être logé sous ce même bâtiment, à un endroit très aisément accessible aux agents d'"Enedis".

Je vous prie de m'indiquer si "Enedis" ne pourrait pas être rappelée à l'ordre, par exemple par l'UDAP de l'Orne, afin que leurs caprices et autres changements de normes décidés loin du terrain ne compliquent indument le dossier.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)

P.S. (à 11 h) : Mon correspondant d'"Enedis" vient de me rappeler. Il se dit ouvert à mes remarques et prêt à adapter son offre aux contraintes d'un bâtiment inscrit. Il m'indique même que l'obtention d'un permis de construire pour ce dossier lui faciliterait les choses. Je vais regarder si cette démarche est envisageable.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 23 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Aile "de la belle-mère"
0
Le temps nécessaire pour le complet séchage du béton étant écoulé, "les PICAULT" sont réapparus ce matin pour récupérer leurs étais et commencer à nettoyer leur chantier :

23 octobre 2018.

23 octobre 2018.

23 octobre 2018.

23 octobre 2018.

23 octobre 2018.

23 octobre 2018.

Pas de doute, même en relevant le sol de l'épaisseur d'une marche, on devrait disposer là d'un espace beaucoup plus commode que le précédent pour installer la chaufferie centrale, une salle de bains avec baignoire (mon rêve) et des w.-c., tout en conservant sous ce nouveau plafond un large espace disponible pour une cuisine, par exemple.
Excellente réunion de travail ce matin avec un plombier et ses alliés :
- ils acceptent le principe de factures étalées et réglées dans le temps, de manière à optimiser leur incidence fiscale pour moi ; reste à traiter la question du nantissement ou autre garantie à mettre en place en leur faveur, sachant que mon aîné ayant refusé de m'aider, je ne puis compter, encore et toujours, que sur mes propres forces ;
- je m'oriente vers une campagne unique de forages, couvrant les besoins à terme de l'ensemble du manoir ; cela permettra diverses économies d'échelle et évitera d'avoir à ouvrir le terrain à plusieurs occasions ; à ce stade de nos réflexions, les forages seraient effectués dans le pré situé immédiatement au Sud de la charretterie et occuperaient une zone de 30 mètres sur 50, sur laquelle il ne serait plus possible de replanter d'arbres ;
- pour faire pénétrer dans le colombier la tuyauterie située en aval des forages et, plus précisément, des collecteurs assez hideux à prévoir (j'ai demandé que de la fonte remplace le plastique ), le mieux techniquement serait d'opérer sous la fenêtre Sud-Ouest du rez-de-chaussée du colombier ; l'importance des terrassements à prévoir entre le champ des forages et cette entrée dans le bâtiment nécessiterait l'intervention d'un terrassier professionnel (et non d'Igor à la mini-pelle) ;
- l'emprise de la chaufferie centrale devrait être calibrée de manière à ce qu'à terme, elle puisse abriter toutes les pompes à chaleur et citernes nécessitées par l'ensemble de l'installation (soit la tranche 1 et la tranche 2 du chauffage) ; de ce fait, je risque de perdre l'espace que je comptais consacrer là à une salle-de-bains avec baignoire.

La météo annonçant l'arrivée de l'hiver le week-end prochain, j'ai profité de la présence du plombier pour lui faire rallumer la chaudière actuelle, celle dissimulée dans l'arrière-cuisine du bâtiment Nord. Il a eu un peu de mal car, m'a-t-il expliqué, des connecteurs ont fondu. Il va essayer de les remplacer mais n'est pas sûr d'y arriver parce que, me dit-il, cette chaudière commence à dater (je l'avais achetée neuve il y a 25 ans environ et il faudrait qu'elle me dure encore 2 ou 3 ans, le temps que le nouveau chauffage de la tranche 1 fonctionne).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 24 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Charpente-couverture - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0

24 octobre 2018.

24 octobre 2018.

24 octobre 2018.

24 octobre 2018.

Comme me l'a écrit ce matin une inconnue : "Magnifique votre charpente avec les lattes boisées ; ravie que vous ayez préservé Tout l'ensemble dans sa Gracieuse Immensité ... Quelle allure !
Ça me vaudra un déplacement ?"

Je rappelle à toutes fins utiles que, si la visite extérieure de notre manoir favori est libre et gratuite tout au long de l'année, sa visite intérieure est possible par groupes et sur rendez-vous (en écrivant à penadomf@msn.com ou en téléphonant au 06 12 96 01 34), au prix modique de 1,50 €/personne (il me semble que c'est à portée de toutes les bourses).
0
En cette période où j'ai commencé à opérer les ajustements de fin d'année de mes comptes, ajustements rendus souhaitables par la révélation ce week-end d'une partie des comptes de Carole pour 2018, j'ai passé commande aujourd'hui de 1 900 mètres de forages en vue de l'installation d'un chauffage par géothermie profonde. Il paraît que c'est la longueur nécessaire pour l'ensemble de l'installation projetée à terme (c'est-à-dire pour les deux tranches envisagées pour l'aval de ces forages ; je rappelle que je ne serai pas capable de financer plus que la première de ces tranches mais que, pour des raisons diverses, il a paru préférable de concentrer les forages en une seule session). La "puissance totale frigorifique soutirée (suivant le B.R.G.M.)" sera, m'assure-t-on contractuellement, de 95 kW, paraît-il nécessaire et suffisante pour chauffer l'ensemble constitué par les bâtiments sur cour et la chapelle de notre manoir favori.

Il faut espérer à ce stade :
- que je trouve très rapidement le financement de cette commande au-delà des arrhes d'ores et déjà versées ; les échanges s'intensifient donc avec le directeur de l'agence de Flers de la Société Générale sous l’œil de mon aîné, tenu informé ;
- et, aussi, que la réalisation des 19 puits de 100 mètres en question puisse intervenir avant que les abords concernés (au Sud de la charretterie) ne soient redevenus impraticables sous l'effet des pluies de saison.

Bien entendu, cette commande va jouer un rôle-clé dans l'enchaînement des travaux à venir. Au-delà de la poursuite prioritaire du programme de restauration des menuiseries extérieures du logis, je sais désormais sans ambiguïté quel sera mon fil conducteur : à partir des puits, je n'aurai qu'à dérouler la pelote des interventions du plombier ; elles s'enchaîneront en effet, en quelque sorte, de façon mécanique car obligée et commanderont tout le reste, confié aux autres corps de métier.