Administraaaâââtion

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 3 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
J'avais interrogé hier par S.M.S. Arnaud PAQUIN sur les composants du prochain sol de la "salle dévastée" :
"Bonjour M. Paquin. Pour les sols, le plus urgent est celui de la "salle dévastée" (au-dessus du salon du logis). Je souhaiterais faire couler le béton ces prochains jours, de manière à récupérer de la surface de garde-meubles..."

Voici sa réponse par S.M.S. ce matin :
"Bonjour Monsieur Fourcade. C'est d'accord,
Pas de plancher chauffant à l'étage. Car je ne dispose pas d'assez de hauteur.
Il faut couler une chape de chaux liège sans sable. Je donnerai tout à l'heure les dosages au macon. Finir à moins 2cm sous le seuil de la porte vers escalier.
Cordialement
Arnaud PAQUIN "
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 4 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
3
Vincent PICAULT est passé me voir hier matin. Il m'a annoncé que la chape de béton de l'ex-"cuisine-provisoire-qui-dure" sera coulée aujourd'hui. Je lui ai demandé de préparer un devis pour la chape à couler prochainement dans la "salle dévastée", au premier étage du logis.

A ce dernier sujet, voici mes échanges de la nuit avec notre architecte favori :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 3 octobre 2018 23:08
À : Arnaud Paquin Architecte
Cc : Thibaud Fourcade; Carole Fourcade; Vincent Picault
Objet : RE: chape chaux liège.

Il faudra quand même que vous m'expliquiez comment vous faites vos multiplications...

________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 3 octobre 2018 23:06:27
À : Arnaud Paquin Architecte
Cc : Thibaud Fourcade; Carole Fourcade; Vincent Picault
Objet : RE: chape chaux liège.

N'y a-t-il pas moyen de trouver une isolation plus performante pour ce sol ? Parce que je ne pourrai pas financer l'isolation des combles avant longtemps...

(Je mets en copie le maçon; vous aurez ainsi les coordonnées de Vincent Picault, entrepreneur à Domfront.)

(Je comprends qu'on se verra à Cerisy où je suis arrivé dès cette après-midi pour le colloque...)

Bien cordialement,

PPF

________________________________________________________

De : Arnaud Paquin Architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : mercredi 3 octobre 2018 22:41:30
À : penadomf@msn.com
Objet : chape chaux liège.

Bonsoir,

Voici la fiche technique de la chape chaux liège.

Le lambda est de 0,16 et l’épaisseur moyenne de 10 cm (0,1m) ce qui fait un R de 0,16 x 0,1 = 0,625.

Autrement dit, c’est l’équivalent de 2,5 cm de laine de chanvre. Ce n’est pas ultra performant mais c’est intéressant pour une isolation à moyen terme.

La véritable isolation sera au niveau des combles et là il faudra mettre le paquet (R=5 ou 6)

Bien cordialement,

Arnaud PAQUIN

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 5 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Aile "de la belle-mère"
0
Christian, que j'en remercie, m'a transmis hier matin les trois photos horodatées suivantes qui me permettent de suivre à distance et en temps réel l'évolution de notre chantier favori :

4 octobre 2018.

4 octobre 2018.

4 octobre 2018.

Je me déclare très satisfait du travail de l'entreprise PICAULT.

Pour la suite, j'attends que nous y voyions plus clair dans un débat en cours pour leur confier, si leur devis me convient, la pose d'une chape appropriée, au sol de la "pièce dévastée" du logis.
J'avais espéré qu'Arnaud PAQUIN resterait assez longtemps au colloque de Cerisy pour que nous puissions échanger sur toutes les questions qui sont en suspens de son fait, certaines depuis des mois.

Mais il n'y a fait qu'un passage-éclair samedi matin...

6 octobre 2018.

... de sorte que, las d'attendre, je demande à Christian de me bricoler une séparation étanche au froid entre la salle-à-manger du logis et la "cuisine-provisoire-qui-ne durera-pas" du bâtiment Nord.
Voici ce qu'est devenu notre chantier favori après mes deux jours ouvrés et demi d'absence :

- "les PICAULT" ont provisoirement quitté les lieux :

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

- le chantier sous les combles du colombier n'a que très faiblement progressé :

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

- les abondantes pluies du week-end n'ont pas provoqué un 13ème dégât des eaux de l'année dans l'ex-"salon de l'aile de la belle-mère", ce qui est d'autant plus heureux que, d'une part, je reste en attente du rapport demandé à Arnaud PAQUIN à ce sujet depuis des mois et que, d'autre part, malgré mes demandes réitérées, le mobilier provisoirement stocké là (provenant de l'ex-"cuisine-provisoire-qui-dure") n'a toujours pas bougé d'un poil :

8 octobre 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 8 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord
0
En cette fin de journée, on peut presque prétendre que Carole disposera d'une cuisine dans le bâtiment Nord la prochaine fois qu'elle réapparaîtra par ici :

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

Preuve de confort moderne, la buanderie est renvoyée dans l'arrière-cuisine...

8 octobre 2018.

... et se trouve ainsi disposée sur une trappe en béton dont émanent certaines odeurs que nous dirons de campagne :

8 octobre 2018.

Bientôt, l'ex-"salon de l'aile de la belle-mère" pourra être inondé sans grand risque cette fois pour le mobilier :

8 octobre 2018.

Sous les combles, le chantier a également progressé :

8 octobre 2018.

A noter que, par ailleurs, "Enedis" me relance pour que je cède à leur racket en vue d'installer un nouveau transfo apte à supporter l'installation de géothermie profonde.

Il va falloir que je me décide à plonger...

Or, point nouveau, le plombier de Falaise, à qui j'ai suggéré de me faire crédit, y serait prêt si je réussis à mettre en place des garanties. Voici qui serait utile pour moi sur le plan fiscal. Ainsi, on progresse mais on bute toujours sur le même problème.