Administration

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 2 Mars 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - SVAADE (travaux) - SVAADE
0
Ce matin, deux très bonnes nouvelles pour le chantier favori :
- Arnaud PAQUIN m'a fait parvenir son contrat de maîtrise d’œuvre pour la restauration des menuiseries extérieures du logis et de l'aile Ouest ; il est prévu qu'il vienne me voir au manoir favori mardi prochain ; je l'y recevrai en compagnie de Xavier MEYER afin de définir ce que pourrait être la suite de notre collaboration (les études préalables dont j'ai besoin afin d'amorcer un dialogue utile avec les subventionneurs potentiels) ;
- Xavier MEYER et moi avons rencontré mon officier traitant à la D.R.A.C., ceci à ma demande et à Caen ; atmosphère assainie, donc tout à fait constructive ; tous les efforts depuis plus d'un an pour recaler les dossiers commencent ainsi à porter leurs fruits.

Reste à espérer que le contexte géopolitique ne viendra pas entraver tout cela. Car on est bien peu de chose (air connu) face à ces réalités autrement dramatiques.
J'ai mis fin ce matin à ma recherche de solutions pour obtenir d'un jeune architecte du patrimoine, par ailleurs ingénieur thermicien, qu'il daigne s'occuper de la relation avec le bureau d'études "Bee +" et avec l'ADEME.

Par voie de conséquence, je rendrai visite mercredi matin à Gregory VANNOBEL, de "Bee +", dans ses locaux près de Rennes afin de définir la poursuite de sa mission.

La veille, Arnaud PAQUIN sera passé à la Chaslerie. En liaison avec Xavier MEYER, nous évoquerons les tâches que je souhaiterais lui confier, y compris d'être à mes côtés le correspondant de "Bee +" pour que nous puissions tirer le meilleur parti du travail de ce bureau d'études.
Pour le plus grand intérêt de Guguss-Chien-De-Chantier, Philippe JARRY est venu, tôt ce matin, sonder le sol du haut de l'allée historique :

7 mars 2022.

7 mars 2022.

7 mars 2022.

7 mars 2022.


Il a creusé sur 1,30 m de profondeur...

7 mars 2022.

... et considère qu'il n'y aurait pas de difficulté particulière à prévoir là les fondations de pilastres de trente tonnes chacun.

Je compte néanmoins interroger à ce sujet le bureau d'études "Bee +" après-demain.
La réunion cette après-midi avec Arnaud PAQUIN et en présence de Xavier MEYER s'est très bien passée.

J'ai signé le contrat de maîtrise d’œuvre de la restauration des menuiseries extérieures des bâtiments sur cour. La restauration des "poutres pourries" fait partie des priorités, il est prévu qu'elle soit effectuée dans le cadre de la "tranche A" destinée à se substituer aux "tranches 1 et 2" antérieures. Cette "tranche A" devrait être achevée pour le 1er novembre 2022.
Une "tranche B" suivrait dans les meilleurs délais, couvrant toutes les autres menuiseries extérieures, y compris le remplacement des horribles "casts" par des lucarnes et la résorption de l'affreuse porte agricole de la façade Ouest du bâtiment Ouest. Normalement, c'est mon aîné qui devrait assurer la maîtrise d'ouvrage de cette "tranche B" qui sera présentée sans retard aux entités publiques subventionneuses.

Une étude préalable permettra de concrétiser l'accord de toutes les parties concernées sur les principes de la restauration intérieure du logis et de l'aile Ouest.
En marge de cette étude préalable, Arnaud PAQUIN se coordonnera avec le bureau d'études "Bee +" pour résoudre toutes les problématiques des fluides, y compris internet et y compris les relations avec l'ADEME, entité subventionneuse qu'il faudra convaincre, et avec le service régional d'archéologie qui s'est trouvé mis dans la boucle.

Pour la cave, il n'y aura pas d'étude préalable et on passera directement aux travaux, en continuité avec le permis de construire obtenu il y a une trentaine d'années par Nicolas GAUTIER. Les questions d'isolation thermique feront l'objet d'un grand soin, tant sur les murs que dans les combles, avec l'espoir de convaincre l'ADEME de leur qualité subventionnable (La SVAADE devant donc être leur maître d'ouvrage délégué). Le principe de vitraux en losange sera appliqué à toutes les ouvertures mais un double vitrage intérieur sera ajouté. A l'étage, les pannes de onze mètres de longueur (ce qui a paru remarquable à Arnaud PAQUIN) ne seront pas touchées et resteront visibles malgré l'isolation, de même que les croix de Saint-André de la charpente mais contrairement aux chevrons. Il n'y aura plus, à l'étage, que deux pièces principales, vastes, la plus à l'Est pouvant être éclairée par des chatières. Il est possible que la cave dispose d'une chaudière indépendante tout en recourant à l'aquathermie.
L'aménagement intérieur de ce bâtiment bénéficiera d'une nette priorité de ma part puisqu'il me permettra de m'y replier pour, je l'espère, le reste de ma vie, après avoir transmis à mon aîné, dans les meilleures conditions pour lui, l'ensemble des bâtiments sur cour.
Ainsi conçus, les travaux sur la cave sont considérés comme simples et relativement peu coûteux à réaliser.

Il en ira différemment pour la ferme, destinée à servir de résidence d'artistes (la cave aussi d'ailleurs mais, pour celle-ci, à titre subsidiaire).
A première vue, Arnaud PAQUIN préfère redonner à ce bâtiment son aspect initial de longère. Les lucarnes et houteaux actuels seront remplacés par des ouvertures mieux dessinées. La grande porte double de grange devrait être conservée, alors que le permis de construire obtenu par Lucyna GAUTIER la faisait sauter.
Ces problématiques de la ferme seront éclairées par une étude préalable "ad-hoc".

J'ai signalé le projet de pilastres en haut de l'avenue historique. Arnaud PAQUIN trouve le modèle envisagé très beau et parfaitement adapté à l'endroit.

J'ai communiqué à Arnaud PAQUIN de nombreux plans et documents pertinents. Il envisage de vérifier des cotes au laser.
Il reviendra à la Chaslerie dans deux semaines.

Voici une affaire qui semble enfin bien partie. Espérons que la "conjoncture" (appelons cela ainsi) ne la freinera pas.
En tout cas, de notre côté, nous comptons pousser les feux.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 8 mars 2022 18:26
À : Hugues HOURDIN ; Jean-Aimable LENEGRE ; Jean THUAUDET ; C.F. ; T.F.
Cc : Xavier MEYER ; Jean LOUCHET
Objet : SVAADE : M. PAQUIN, concert PSE, réunion du bureau

Pour info.

La réunion avec M. PAQUIN, architecte du patrimoine, à laquelle j'avais convié Xavier MEYER, s'est en effet très bien passée. Vous en trouverez le compte rendu sur le site favori.
Il reviendra dans deux semaines.

Comme l'indique Xavier MEYER, Jean LOUCHET m'a donné l'accord du groupe "Les resjouissances baroques" pour intervenir (...) le 7 mai prochain à la Chaslerie, "dans l'intérêt de PSE". Il va falloir qu'on se coordonne avec Jacques BROCHARD sur les questions de publicité, de billetterie et de tarif.

La réunion du bureau de La SVAADE que Xavier évoque également pourrait, avec l'accord de Hugues HOURDIN, avoir lieu au tout début d'avril pour régler divers points en suspens :
- liste des membres de l'association et des prospects ;
- tarifs des concerts 2022 (discounts pour achat de plusieurs billets, pour les donateurs, etc)
- publicité des concerts et billetterie,
- contrats des artistes,
- qui se dévoue pour suivre le stage d'"organisateur de spectacles" ?
- signature de la 2ème version du bail au bénéfice de La SVAADE
etc

Amicalement,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : Xavier MEYER
Envoyé : mardi 8 mars 2022 17:50
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : M. PAQUIN

Cher Pierre-Paul

J'ai trouvé cette rencontre avec Monsieur PAQUIN très intéressante et je formule le souhait qu'elle porte les fruits que vous attendez pour l'avancement du chantier. Il m'a semblé vouloir s'intéresser, avoir des connaissances et compétences indubitables, sans compter qu'il a déjà une connaissance du monument.
De plus, je trouve que cela fonctionne plutôt bien avec vous.
Je vous remercie donc pour cette rencontre et pour le déjeuner.
Dès que vous aurez des dates pour la prochaine réunion du bureau, dites-le moi pour que puisse vérifier si je peux être libre.
Pour le concert PSE du 7 mai, je ne serai malheureusement pas à Domfront.

Bien cordialement.

Xavier MEYER

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 9 Mars 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Plomberie-chauffage
0
Importante et agréable réunion de travail ce matin, dans la banlieue de Rennes, avec Grégory VANNOBEL du bureau d'études "Bee +".

Je lui ai exposé les derniers développements du dossier de restauration de la Chaslerie et l'ai invité à me transmettre des devis complémentaires pour la poursuite de sa mission, telle que j'en ai esquissé les axes.

Il devrait être des nôtres dans deux semaines, lors de la prochaine réunion à la Chaslerie avec Arnaud PAQUIN.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 10 mars 2022 22:20
À : CHEVILLON Anne
Cc : MERCIER Isabelle ; Hugues HOURDIN ; Xavier MEYER ; C.F. ; T.F. ; Arnaud TIERCELIN
Objet : Déclaration préalable de travaux sur monument inscrit ("travaux non soumis au droit de l'urbanisme").

Madame,

Arnaud TIERCELIN, appelé ce matin, me dit que c'est à vous que je dois adresser le Cerfa 15459*02 relatif au projet dont je souhaitais vous entretenir.

Je vous prie donc de trouver ci-joint ce formulaire rempli à toutes fins utiles.

Le projet dont il s'agit concerne l'allée historique du manoir de la Chaslerie, inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté préfectoral du 26 octobre 1993.

Je souhaiterais, en qualité de maître d'ouvrage :
- remettre en état sa chaussée tout en la recentrant ;
- implanter au Sud de son emprise, donc à environ 500 mètres des bâtiments sur cour du manoir, une paire de pilastres inspirés de ceux de l'ancien château de Maleffre (Sarthe), pilastres dont vous trouverez des photos notamment sous le lien suivant : https://www.chaslerie.fr/recherche?q=ar%C3%A7onnay

Ces travaux auraient lieu dans les meilleurs délais. Ils auraient à mes yeux trois objectifs :
- redonner à cette allée sa fonction principale d'usage aisé et manorial, perdue depuis longtemps (bien qu'elle ait été bitumée très superficiellement il y a 70 ans environ et pour partie seulement) et encore mise à mal par le dernier remembrement de La Haute Chapelle (il y a environ 25 ans), raté localement, du moins selon moi ;
- me permettre, au moment où mon aîné m'a promis de me relayer très prochainement comme propriétaire de la Chaslerie (au moins pour les bâtiments sur cour), de fêter sa prise de possession des lieux par un cadeau de bienvenue de ma part tandis que je me replierais, en prévision de mes vieux jours, dans la dépendance appelée cave de la Chaslerie ; j'indique que là, dans le prolongement d'un permis de construire obtenu il y a une trentaine d'années par Nicolas GAUTIER, alors A.B.F. de l'Orne, Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine, serait chargé des quelques aménagements intérieurs qui restent à y réaliser ;
- me donner de la flexibilité dans la gestion fiscale du chantier pour la part qu'il me resterait à en financer, en me permettant de programmer la réalisation de ces travaux-ci avant que ne soient définis précisément (avec toutes les autorisations nécessaires) les travaux lourds sur le manoir et la ferme pour lesquels des études préalables devraient être très prochainement réalisées par Arnaud PAQUIN.

Pour ces travaux-ci, je ne sollicite pas de subvention de l'Etat compte tenu de la réponse préalable que m'a faite ce matin M. TIERCELIN.
Qu'il soit cependant clair que, si la doctrine évoluait, la demande suivrait.

Bien cordialement,

PPF

____________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 10 mars 2022 08:43
À : CHEVILLON Anne
Cc : MERCIER Isabelle ; Hugues HOURDIN ; Xavier MEYER ; C.F. ; T.F. ; Arnaud TIERCELIN
Objet : RE: Demande de rendez-vous

Madame,

Merci beaucoup pour cet éclairage.

Je vais donc chercher à joindre Arnaud TIERCELIN pour lui signaler les derniers développements du dossier de la Chaslerie, qui évolue très vite et très bien en ce moment, et j'en suis le premier satisfait.

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : CHEVILLON Anne
Envoyé : jeudi 10 mars 2022 08:39
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : MERCIER Isabelle
Objet : RE: Demande de rendez-vous

Bonjour Monsieur Fourcade,

Les autorisations de travaux sur MH relèvent toutes du niveau régional. L’Udap est cependant « guichet unique », il réceptionne les demandes, formule éventuellement ses observations et les transmet toutes au niveau régional.

Entre UDAP et CRMH (tous 2 rattachés à la Drac), la répartition du suivi des opérations n’est pas juridiquement fixée. C’est une organisation interne. Il est vrai qu’à une époque, l’UDAP était plutôt référent sur les inscrits et la CRMH sur les classés, mais cette répartition peut évoluer, notamment quand un monument bénéficie d’une protection mixte comme la Chaslerie. Cela vous permet d’avoir un interlocuteur privilégié unique et cela permet une coordination plus simple.

Bien cordialement,

Anne Chevillon

___________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 9 mars 2022 17:52
À : CHEVILLON Anne <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : MERCIER Isabelle
Objet : RE: Demande de rendez-vous

Madame,

Merci pour cette réponse. Je croyais que l'instruction des demandes de permis pour travaux sur parties inscrites relevait de l'UDAP et de son A.B.F.

De quand date cette réforme qui m'avait échappé ?

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : CHEVILLON Anne
Envoyé : mercredi 9 mars 2022 16:30
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : MERCIER Isabelle
Objet : RE: Demande de rendez-vous

Bonjour Monsieur Fourcade,

J’ai relayé votre demande à la CRMH, en charge du suivi de vos projets sur les parties protégées MH (inscrites et classées)

Le standard téléphonique est en effet fermé l’après-midi et nous avons parfois des soucis de transferts automatiques d’appels le mercredi, jour où la personne chargée de l’accueil est absente. Je vous prie de bien vouloir nous en excuser.

Si vous souhaitiez aussi aborder des questions relatives au bâti non MH ou aux abords, je peux vous proposer un RDV le 17 mars à 11h30 ou le 24 mars à 11h00 ou à 15h30 à l’Udap.

Bien cordialement,

___________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 9 mars 2022 14:42
À : CHEVILLON Anne
Cc : Xavier MEYER
Objet : Demande de rendez-vous

Madame,

N'arrivant pas, malgré de nombreux essais, à joindre l'U.D.A.P. de l'Orne par voie téléphonique, je vous écris pour solliciter un rendez-vous.

Je souhaiterais vous expliquer l'état du dossier de restauration de la Chaslerie. Il y a en effet de nombreuses nouvelles depuis que nous l'avons évoqué, certaines relatives directement à des parties inscrites.

Je mets en copie Me Xavier MEYER, vice-président de l'association qui est intéressée par ce chantier ; il pourrait, si vous le permettez, m'accompagner.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Meyer Xavier
Envoyé : vendredi 11 mars 2022 14:44
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet :

Cher Pierre-Paul
Puisse le projet de cette porte monumentale signifier, par l’avenue que vous tracez, l’entrée effective et active de votre fils aîné dans le dossier de « La Chaslerie » porté par vous à bout de bras depuis si longtemps !
Amicalement.
Xavier Meyer

___________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 11 mars 2022 13:42
À : Meyer Xavier
Objet : RE: Divers

Cher Xavier,

Vous ne serez pas surpris que mes priorités soient un peu différentes à propos de cette démarche. J'y vois surtout deux avantages :
- mettre un peu de pression sur (...) ; il est vrai que la "conjoncture" n'incite guère à l'optimisme, ni lui, ni personne ;
- me mettre en position, si possible, de solliciter pour cette allée des subventions de la région (20 %, ce n'est pas rien).

Quant à l'Udap, elle reçoit les demandes de permis et d'autorisations et peut donner son avis à la Drac.
Normalement, pour ce dossier, il ne devrait pas y avoir de problème. C'est en tout cas ce que j'imagine.

Amicalement,

PPF

____________________________________________________________________________________

De : Meyer Xavier <axmeyer@hotmail.com>
Envoyé : vendredi 11 mars 2022 13:30
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Divers

Cher Pierre-Paul
Je vous félicite de votre démarche auprès de la D.R.A.C., notamment concernant la porte monumentale de l’avenue. Cela sécurise l’opération à l’égard non seulement de l’Administration mais également des tiers … De plus, malgré le caractère fastidieux de ces formalités, cette réglementation permet de garantir l’environnement du bâti de qualité et d’avoir une action contre ceux qui détruisent le patrimoine par des constructions et des démolitions sauvages…
Quant à la question du champ de compétence de l’ UDAP, j’avoue ne pas savoir ce qu’il en est désormais suite à vos échanges …
Amicalement.
Xavier Meyer

(Fin de citation)
Hier matin, en présence de Xavier MEYER, j'ai reçu la visite de Guillaume BOISANFRAY, tailleur de pierre et membre de "Les Chantiers de Demain - Coopérative d'Activité et d'Emploi" basée à Canisy (Manche). Guillaume intervient également sur le vieux bois. Nous avons évoqué trois chantiers qui pourraient lui être confiés :
- le plus urgent serait de monter trois cloisons en colombage au 1er étage de la cave et sur le modèle de celles du rez-de-chaussée de ce bâtiment ; ce travail sera conditionné par l'encombrement final de la trémie de l'escalier, question qui, avec le dessin de ce dernier, devra être traitée préalablement par Arnaud PAQUIN. Sur ces trois cloisons, je prévois que les portes soient dotées d'impostes afin que puisse circuler au maximum la lumière des lucarnes ; je n'exclus pas, dans ces parois et pour la même raison, d'autres ouvertures (un genre de fenêtres) donnant sur la lucarne de la cage d'escalier ;
- dès qu'Igor, désormais auto-entrepreneur, aura remis en état la maçonnerie et la menuiserie des auges de la future chaufferie centrale, la reconstitution dans les règles de l'art de la cloison intérieure massacrée par mon futur voisin dans la chapelle, ce propriétaire qui a sévi ici au milieu du siècle dernier ;
- en haut de l'allée historique, l'implantation de deux pilastres copiés sur ceux de l'ancien château de Maleffre. Guillaume BOISANFRAY, qui préparera un nouveau devis, nous a signalé le devers du terrain à l'endroit prévu pour cette implantation, devers qui devra être corrigé avant son intervention à cet endroit ; cette dernière pourrait s'étaler sur deux ou trois ans.

Plus tard hier, j'ai reçu le dernier devis du bureau d'études "Bee +" pour la fin de leur mission relative aux fluides de la Chaslerie. Ouille ! Je devrais étudier ce devis et réagir avant la réunion prévue mardi prochain avec Arnaud PAQUIN en compagnie de Grégory VANNOBEL, mon interlocuteur chez "Bee +".
La séance de travail d'hier après-midi a réuni Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine, Grégory VANNOBEL et son collègue Vincent ELIE, du bureau d'études "Bee +", Xavier MEYER, vice-président de La SVAADE, Carole et, bien entendu, Guguss-chien-de-chantier et moi. Elle a duré cinq heures et s'est déroulée dans un excellent climat.

J'ai commencé par signer le contrat relatif à la mission complémentaire confiée à "Bee +", étendant leur mission initiale à la ferme et la poussant jusqu'à la conception des installations des "missions fluides" (y compris les "courants faibles", c'est-à-dire le téléphone et la connexion à internet) et, même, à l'"assistance à la sélection des entreprises - lots fluides". J'ai en revanche laissé de côté, à ce stade du moins, l'"assistance au suivi de chantier - lots fluides" et la "mission de suivi énergétique de l'installation pendant une durée de trois ans".

Il est de fait que mon incapacité financière à engager des travaux importants sur les bâtiments sur cour et le doute qui persiste, malgré tous mes efforts, sur l'identité du prochain propriétaire de la Chaslerie ne facilitent guère la tâche des experts dont je m'entoure et rémunère les services. En effet, si La SVAADE et moi avons désormais les idées claires sur l'usage qui sera fait à terme de la cave ("maison du gardien", ainsi qu'il était prévu sur le permis de construire obtenu il y a trente ans par Nicolas GAUTIER) et de la ferme ("résidence d'artistes"), un certain flou demeure, à propos des bâtiments sur cour, sur l'usage qui sera fait de la "pièce dévastée" (au premier étage du logis ; Arnaud PAQUIN recommande de ne pas cloisonner ce volume, ce qui serait également ma préconisation à mon successeur, quel qu'il soit) et sur le futur statut, en termes de "réglementation ERP", de la grande salle au premier étage des écuries (Arnaud PAQUIN insiste sur l'implantation d'un ascenseur et de sorties de secours, tant à cet étage que dans la grande salle du rez-de-chaussée de ce bâtiment). En tout état de cause, Arnaud PAQUIN devra communiquer à "Bee +", afin de leur permettre de travailler utilement, des plans suffisamment détaillés et explicites quant aux prochaines affectations de l'ensemble des bâtiments d'habitation (bâtiments sur cour, cave et ferme). Je rappelle ici que l'élaboration de tels plans fait partie des missions confiées à Arnaud PAQUIN, notamment celles relatives aux "études préalables" à mener, d'une part, sur l'aménagement intérieur des bâtiments sur cour et, d'autre part, sur la ferme (y compris les extérieurs de celle-ci). A propos de ces deux missions-ci, Arnaud PAQUIN ne m'a pas encore communiqué ses projets de contrat mais il a déjà beaucoup travaillé et je sais que ces dossiers sont, en sa personne, en d'excellentes mains.

Une visite des différents bâtiments de la Chaslerie a notamment permis :
- dans la chapelle, de reconnaître l'ampleur des dégâts causés aux peintures murales et aux enduits par l'humidité et l'absence de ventilation de la pièce ; Arnaud PAQUIN devra définir des solutions et préparer les demandes d'autorisation correspondantes ;
- dans la cave, de réfléchir à la forme du futur escalier et de repenser les cloisons prévues à l'étage ainsi que les questions d'isolation thermique ou du mode de chauffage. Ainsi, l'escalier comporterait, selon les premières idées d'Arnaud PAQUIN sur le terrain, un virage à 90° à gauche au départ et - idée nouvelle - un virage à 180 ° à droite au sommet ; en d'autres termes, il ne voit pas comment réduire la trémie si, comme souhaité, on désire un escalier "confortable" quant à sa pente. Pour ce qui concerne les cloisons de l'étage, Arnaud PAQUIN a émis plein d'idées inédites et astucieuses que je n'explicite pas ici mais dont il fournira rapidement les plans afin de ne pas freiner cette partie du chantier (sur laquelle je souhaite qu'Igor et M. BOISANFRAY interviennent rapidement) ; comme je m'en doutais, la pose des cloisons précèdera l'installation du circuit de chauffage par le sol. Enfin, s'agissant de l'isolation, son idée serait de remplacer les portes extérieures par de nouveaux modèles, ceux-ci étanches ; j'ai suggéré que deux de ces trois portes soient réutilisées pour occulter les sorties de secours à créer, aux deux niveaux des écuries, entre ces dernières et la tour Louis XIII ; Arnaud PAQUIN a estimé que c'est là une bonne idée ; en ce qui concerne l'isolation intérieure des murs, il est probable qu'il faudra commencer par faire tomber l'enduit à la chaux, au minimum sur le mur Nord où l'isolation efficace à installer réduirait trop la largeur du passage si l'on faisait l'économie de ce préalable. En ce qui concerne le mode de chauffage de la cave, "Bee +" juge possible de bénéficier du captage en place à côté de la charretterie mais recommande que la cave dispose d'une chaudière autonome, soit par aquathermie (ce qui supposerait la mise en place d'une servitude juridique en lien avec les bâtiments sur cour), soit par aérothermie ; dans les deux cas, la nouvelle chaudière serait installée dans l'appentis de la cave.

Aidé d'un engin au laser très performant (du même type que celui employé dernièrement à la Chaslerie par le géomètre "Géomat"), Arnaud PAQUIN a relevé en grand détail les dimensions intérieures et extérieures de la cave et de la ferme.

Voici, pour terminer ce message, les quelques photos que j'ai prises de cette après-midi de travail :

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.



P.S. (du 23 mars 2022 à 7 heures) : Au cours de cette réunion et de la visite des lieux, j'ai montré à "Bee +" les arrivées générales de l'eau et de l'électricité, aussi bien sur les bâtiments sur cour que sur la ferme. Dans le logis et le bâtiment Ouest, j'ai montré les anciennes tuyauteries et les réservations existantes pour les futures. Idem dans la cave. Dans la ferme, je n'ai rien eu à montrer car, à part le circuit d'assainissement des eaux usées, tout est à faire en la matière.

Surtout, j'ai rappelé à mes interlocuteurs qu'ils trouveront sur le site favori toutes photos utiles sur les réservations qui ont été faites, notamment (1) sous le dallage de l'entrée du logis, (2) sous le dallage du rez-de-chaussée de la tour Louis XIII et (3) sous la porte située entre la cour et l'arrière-cour.

Au cas où ils ne retrouveraient pas ces photos (dont les principales doivent être accessibles sous l'onglet "Vie du site/Florilège des travaux extraordinaires"), je les aiderais à les débusquer. Si nécessaire, j'"exhumerais" des photos reléguées aux pages "Privé" quand La SVAADE a été saisie, à mon encontre et à celle du site favori, d'un prurit de censure par bien-pensance qui, jusque là, était la spécialité quasi-exclusive de Carole.

P.S. 2 (le même jour à 18 heures) : Quant à la troisième porte extérieure de la cave, elle pourrait à mon avis être réutilisée pour occulter le passage entre l'arrière-cuisine (du bâtiment Nord) et l'arrière-cour. Idée à soumettre à mon "Richard BURTON" favori.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 30 Mars 2022
Journal du chantier - Administration - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Sculpture - Abords, Avenue, terrasse
0
La L.R.A.R. reçue ce matin...

... appelle de ma part l'interrogation suivante :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mercredi 30 mars 2022 11:20
À : anne.chevillon@culture.gouv.fr <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : Xavier MEYER ; C.F. ; T. F., A.-V. F.
Objet : LRAR du conservateur régional du patrimoine

Madame,

Je reçois ce matin, sous forme d'une lettre recommandée, des nouvelles du conservateur régional des monuments historiques, M. Philippe ROCHAS, qui réclame que je vous transmette des documents dénommés "MH100, MH102, MH103, MH104, MH105, MH106 et MH109".

Je croyais qu'en France l'administration avait l'obligation de s'exprimer en français.

Comme même "Google" s'avère incapable de me donner une traduction et que M. Philippe ROCHAS désigne votre service comme destinataire nécessaire de tels documents, j'imagine que vous comprenez de quoi il s'agit. Je vous serais donc reconnaissant et vous prie de bien vouloir me l'indiquer afin que j'examine, notamment à l'âge et dans les circonstances qui sont les miens, la suite à donner éventuellement à cette forme de missive.

Je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes respectueuses salutations.

Pierre-Paul FOURCADE

(Fin de citation)

P.S. (à 12 h 20) : Suite :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 30 mars 2022 12:16
À : anne.chevillon@culture.gouv.fr <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : Xavier MEYER ; C.F. ; T. F. ; A.-V. F.
Objet : RE: LRAR du conservateur régional du patrimoine

Madame,

Après d'intenses consultations via "Google", j'ai fini par trouver un document administratif de 10 pages (pas une de moins) indiquant de quoi il retournerait à travers ces sigles.

Je les passe en revue, non sans vous prier de vous reporter à mon courriel initial de saisine au titre de ce dossier relatif à des travaux qui seraient menés à mes frais exclusifs sur l'allée principale de la Chaslerie, telle que celle-ci a, comme la conservation régionale et vos services en sont informés, été inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté préfectoral du 26 octobre 1993 :

"MH100" = Le titre de propriété ou, le cas échéant, le mandat ou le titre d'habilitation
Ce long document est connu depuis trente ans au moins des services extérieurs de l'Etat en charge des monuments historiques. S'ils l'ont égaré, ils devraient pouvoir s'en procurer une copie auprès d'un autre service de l'Etat, celui en charge de l'enregistrement.

"MH102" = Un descriptif quantitatif détaillé
Tous détails utiles vous ont déjà été fournis lors de ma demande d'autorisation par courriel à votre adresse.
Je pourrais, si vous êtes fondée à l'exiger, vous communiquer les devis. Je rappelle toutefois que je n'ai pas sollicité de subvention de la part de l'Etat. Donc il serait souhaitable de m'expliciter les raisons d'une insistance à ce sujet.

"MH103" = Un plan de situation
Tous détails vous sont connus, ne serait-ce que grâce à l'inscription de l'allée et à mon courriel susmentionné.

"MH104" = Un plan de masse (état existant et état projeté coté dans les trois dimensions)
Vous ayant déjà fourni une représentation 3-D du type de pilastres envisagé et indiqué que l'implantation se ferait en haut de l'allée, je ne vois rien à ajouter.

"MH105" = Un dossier photographique
Je vous ai déjà communiqué un dossier complet, notamment sur les pilastres de l'ancien château de Maleffre (Sarthe) qu'il s'agirait de copier.

"MH106" = Un plan en coupe
Tous détails qui vous ont déjà été communiqués me paraissent de nature à suffire à une bonne instruction du dossier.

"MH109" = Les documents graphiques des extérieurs
Vous disposez déjà, grâce à mon courriel susmentionné, de tous éléments qui paraissent utiles.

Au total, je suis informé que le président de la République s'est récemment donné comme règle de conduite, au moins sur un autre sujet, d'"emmerder les Français".
Pour ma part, je trouvais beaucoup plus digne et responsable la recommandation du président POMPIDOU, sur des sujets comparables, d'"arrêter d'emmerder les Français".

Je vous serais donc particulièrement reconnaissant de vous efforcer, y compris en usant de votre influence au niveau de la conservation régionale des monuments historiques et de son responsable, à retenir, de ces deux recommandations, celle qui vous paraîtra la plus respectueuse de l'intérêt des monuments dont vous avez l'honneur et l'attribution d'être en charge.

S'agissant de la Chaslerie, vous savez que l'intérêt du monument a toujours été et est toujours ma ligne directrice essentielle.

Si, néanmoins, vous deviez estimer votre information sur ce dossier particulier encore insuffisante, je vous prierais de bien vouloir me l'indiquer.

Je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes respectueuses salutations.

Pierre-Paul FOURCADE

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 6 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Cave - Ferme et son fournil
0
Je confirme que, lors de ces visites de chantier, il est très agréable pour moi de dialoguer avec Arnaud PAQUIN. Il est clairvoyant, imaginatif, réactif, compétent, rationnel et, grâce à son laser 3-D de compétition, il dispose de plans d'une précision tout à fait impressionnante.

Je viens de lui demander par S.M.S. de m'envoyer une version "pdf" de son plan de l'état actuel de la ferme. Ceci, bien sûr, afin de garder sur le site favori la trace de ce travail.

Quand je pense au mal que se donnaient, avec un laser simple, Lucyna GAUTIER ou Benoît MAFFRE (ou encore celle qui refusait que son nom fût cité sur le sire favori, la belle affaire...) pour prendre toutes les cotes - et parfois avec des résultats sensiblement différents - il est clair qu'il y a eu d'énormes progrès de la technique depuis ces époques pourtant pas si lointaines.

P.S. (à 3 heures) : Cela fait une éternité que je n'avais pas dit tant de bien d'un architecte du patrimoine, je n'en reviens pas moi-même. De ce côté-là aussi, l'âge doit me ramollir.

P.S. 2 (à 10 heures) ; Voici ce plan.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 8 Avril 2022
Journal du chantier - Administration - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 8 avril 2022 17:03
À : CHEVILLON Anne <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : MERCIER Isabelle <isabelle.mercier@culture.gouv.fr>
Objet : Re: Chaslerie - Demande de rendez-vous

Merci Madame, je ferai comme vous le dites.
Bonnes vacances.
Bien cordialement,
PPF

Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
Télécharger Outlook pour Android

______________________________________________________________________________________________________

From: CHEVILLON Anne <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Sent: Friday, April 8, 2022 4:08:42 PM
To: Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc: MERCIER Isabelle <isabelle.mercier@culture.gouv.fr>
Subject: RE: Chaslerie - Demande de rendez-vous

Bonjour Monsieur Fourcade,

Cette modification des abords du monument relève de la déclaration préalable de travaux à déposer en mairie.

Mon agenda est hélas très chargé (mais aussi parce que je suis en congés la semaine prochaine) et si vous souhaitez un rendez-vous, cela pourra être seulement à l’Udap, le 3 mai à 16h00 ou bien le 5 mai à 9h30 ou bien le 11 mai matin.

Connaissant l’esprit dans lequel vous travaillez sur le domaine, je suppose que ce projet ne devrait pas poser de difficulté particulière et vous pourriez peut-être gagner du temps en m’adressant des documents graphiques pour que nous puissions échanger à distance.

Bien cordialement,

Anne Chevillon

______________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 6 avril 2022 17:04
À : CHEVILLON Anne <anne.chevillon@culture.gouv.fr>
Cc : Xavier MEYER ; C. F. ; T. F. ; A.-V. F.
Objet : Chaslerie - Demande de rendez-vous

Madame,

Pourrais-je vous rencontrer pour évoquer le chantier de la Chaslerie, notamment la création d'une allée forestière qu'on avait oublié d'évoquer lors de l'élaboration du P.S.G. ?

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
En me promenant hier soir avec mon copain Guguss, j'ai eu une illumination.

Je me suis dit que le secteur de la "maison de Toutou" n'est peut-être pas le meilleur endroit pour rebâtir une "grange-atelier-garage-garde-meubles" car le terrain est assez bahuté et potentiellement très humide dans ce secteur (il y avait par là une mare que j'ai fait drainer) et parce que la masse du nouveau bâtiment s'insérerait mal dans le paysage qu'elle écraserait. Sans parler de la haie proche qui gênerait d'une manière ou d'une autre ou bien du système enterré là de l'assainissement des eaux de la ferme.

En revanche, au Nord-Ouest de la ferme, et quitte à abattre deux bouleaux (ce qui ne serait pas une grosse perte et m'éviterait des rhumes par allergie en cette saison) et, semble-t-il, un merisier, nous disposerions d'un espace plus facile à aménager (la principale question à régler serait d'adapter l'arrivée d'"eau de la ville"). Ici, le volume du nouveau bâtiment "passerait" beaucoup mieux, sans aucun doute, d'autant que l'allée voisine, vers la D 22, aurait perdu son statut actuel et usurpé d'allée principale du manoir favori. Et - cerise sur le gâteau - j'ai été le témoin de l'effondrement à cet endroit, lors de la tempête de 1999, d'une grange que je venais à peine de restaurer mais qui avait eu la très mauvaise idée d'ouvrir vers le Nord. En tournant cette grange de 90 ° et en l'ouvrant vers l'Est, je lui donnerais à la fois la meilleure protection contre le vent et la plus facile utilisabilité pour les tracteurs, mini-pelle et toutes les quincailleries mécaniques modernes à dissimuler aux regards.

Je dis "cerise sur la gâteau" car cela me permettrait de couper à tout débat fondamentalement chronophage, stérile, donc usant avec une administration qui aurait pu pinailler sur une implantation près de la "maison de Toutou" mais qui, au Nord-Ouest de la ferme, devrait se creuser beaucoup la tête pour trouver la moindre observation pertinente à opposer à mon projet.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 16 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Maçonnerie-carrelage - Abords, Avenue, terrasse
0
Mettant à profit la présente insomnie pour, selon mon habitude, me remémorer les événements de la veille, je note que j'ai emmené Igor voir deux ruines qui m'ont été signalées il y a quelques jours à peine. Il y a là tout un fatras de matériaux locaux qui permettraient de rebâtir au mieux, et même en l'améliorant très sensiblement, la grange que je viens de décrire.

Pour le coup, les critiques éventuels (particulièrement ceux que j'aime tant) n'auraient plus rien à se mettre sous la dent.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 28 Avril 2022
Journal du chantier - Administration - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 28 avril 2022 09:21
À : (...)@archi-pierre.fr>
Objet : RE: Chantier de la Chaslerie (pilastres et travaux de charpente)

Cher Guillaume,

Avec des fondations comme celles-ci, l'ouvrage devrait pouvoir tenir 1 000 ans ! 😇

Bonne journée à vous aussi !

PPF

_____________________________________________________________________________________________

De : (...)@archi-pierre.fr>
Envoyé : jeudi 28 avril 2022 08:47
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Chantier de la Chaslerie (pilastres et travaux de charpente)

Bonjour Pierre-Paul,
voici un aperçu des fondations projetées
La problématique de descente de charge est assez vite dépassée,
Pour la nature du sol, les photos que vous avez mis en ligne sont parlantes.
J'ai repris votre idée de lien entre les deux massifs que je trouve bonne autant pour palier aux tassement différentiels qu'à l'augmentation de surface d’appuis, tout comme le maintien du parallélisme des piliers...
Le profil des fondations est taillé autant pour casser l'effet rotule de deux masse verticales qui s'encrent dans un sol meuble que pour résister dans le temps aux vibrations des ventaux ou aux chocs ponctuels éventuels.

Une action de contrôle supplémentaire pourrait être menée, d'après l'ingénieur structure avec lequel j'ai échangé, un problème pourrait être le passage ponctuel d'eau cumulé à une argile gonflante. Une étude de sol préliminaire pourrait être envisagée...

Samedi en fin d'après midi le devis sera mis à jour avec cette géométrie, n'hésitez pas à revenir vers moi en cas de questionnement sur ces fondations.
Bonne journée,
Guillaume.

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 13 Mai 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Charpente-couverture - Menuiserie - Logis - Aile "de la belle-mère"
0
Un coup de fil d'Arnaud PAQUIN, hier après-midi, m'a appris qu'il reviendra à la Chaslerie mercredi prochain, pour une réunion de chantier.

Il m'a dit être prêt à envoyer dans les circuits de la D.R.A.C., pour autorisation, le dossier relatif aux menuiseries extérieures des bâtiments sur cour, dont feront également partie son projet de résolution de la "problématique des poutres pourries" et sa proposition relative à la porte entre l'arrière-cuisine et l'arrière-cour.

Je l'ai informé de la prochaine venue d'une équipe de télévision. J'ai ajouté que j'aimerais beaucoup qu'il puisse participer au tournage : pour une fois que j'ai un chouette architecte du patrimoine, photogénique de surcroît, on va lui faire de la pub ! Richard BURTON va en être jaloux au point de se retourner dans sa tombe !

P.S. (du 14 mai 2022 à 1 heure 30) : Richard BURTON devra attendre une autre occasion de briller à la télé. En effet, les contraintes de l'équipe de tournage, telles que je les découvre petit à petit, me convainquent que je ne serai guère maître du contenu des séquences : nous sommes à une époque où les "communicants" font la loi, j'ai déjà dit ce que j'en pense mais cela m'échappe (hélas).