Pouvoirs publics, élus locaux

0
J'ai appelé hier soir l'un de mes amis. Il est le propriétaire d'un monument historique voisin et c'est sans doute le meilleur connaisseur de la fiscalité des monuments historiques français. Il m'a dit être en train de préparer sa déclaration de revenus de 2023 et s'arracher les cheveux devant les dernières modifications des formulaires en ligne.

Quant à moi, je viens de m'apercevoir par hasard que j'ai oublié de faire état, dans ma déclaration postée ces jours-ci, de la restauration des allées du manoir favori. Plus exactement de signaler que je devrais être éligible au dispositif dénommé "Défi travaux", c'est-à-dire à une autre usine à gaz qui devrait me permettre de récupérer une partie de ma mise en la matière. Je vais essayer de compléter ma déclaration à ce sujet, en espérant donc trouver dans cet invraisemblable micmac les cases consacrées à cette passionnante question.

P.S. (à 11 heures 30) : Après avoir téléphoné à M. de CATHEU pour m'assurer que le "Défi-travaux" a bien été prorogé, j'ai réussi, non sans mal, à trouver sur ma déclaration les cases 7UP et 7UL à remplir.

Ma déclaration modifiée a été enregistrée ce jour à 11 heures 20.

Sans le stage du "FOGEFOR" je n'aurais pas connu ce dispositi qui, si je ne me suis pas planté, devrait me permettre de me faire rembourser 3 752 € la première année et d'autres sommes les années suivantes. Entre la récupération de la T.V.A. sur mes activités sylvicoles et ce "Défi-travaux", ce stage m'aura été hautement utile, en plus de m'apprendre plein de choses très intéressantes, notamment sur la physiologie des arbres, les "plans simples de gestion" et, de façon générale, toutes les questions relatives à la "filière bois".

Une fois de plus, je ne puis donc que recommander très chaudement ce stage, passionnant et remarquablement organisé et animé, à tous les propriétaires forestiers.
Lucile BOURDIN-NORGEOT m'a transmis ce soir une nouvelle mouture des parties I à III du projet d'"étude de diagnostic d'ensemble" que l'on sait :
- Préambule.
- Relevés du logis et de l'aile Ouest.
- Relevés de l'aile Nord et des dépendances.
- Etude historique et patrimoniale jusqu'à la Révolution.
- Etude historique et patrimoniale depuis la Révolution.
- Etude historique et patrimoniale - Plans de chronologie relative.
- Diagnostic sanitaire des abords.
- Diagnostic sanitaire des bâtiments sur cour.
- Diagnostic sanitaire des dépendances.

Je viens d'imprimer en recto-verso le fichier en question sur du papier A3 puis j'ai relié sommairement ces 222 pages (à comparer à 172 dans le version précédente car on a cherché à aérer le document de manière à en rendre la lecture plus confortable) :

25 mai 2024.


Je trouve ainsi qu'avec cette nouvelle version, on a nettement progressé en termes de lisibilité. Mais je m'aperçois qu'il reste diverses petites corrections à apporter, la plus importante étant, à première vue, le renvoi du texte de la page 147 juste après la page 126.

Quoi qu'il en soit, je vais pouvoir, sur cette base ainsi qu'à partir des éléments reçus le 28 avril dernier, remodeler le texte des parties IV et V puis rédiger ma version de la partie VI.

Avec un peu de chance et encore beaucoup de travail, on devrait ne pas être loin de pouvoir mettre un point final à cette "étude de diagnostic d'ensemble" en temps utile avant l'A.G. de La SVAADE programmée pour le 13 juin prochain.
Il y a séance de conseil municipal à Domfront en Poiraie ce soir et, sauf erreur de ma part, le site de la mairie ne l'annonce même pas, contrairement à l'habitude.

Seraient-ils trop occupés par leurs échanges avec la C.A.D.A. ?

Le délai d'un mois imparti par la réglementation à cette commission pour répondre au courrier que l'on sait est en effet dépassé.