Pouvoirs publics, élus locaux

Olivier de LORGERIL (par courriel)
rédigé le Mercredi 8 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Anecdotes
0


N.D.L.R. : Je comprends et partage l'exaspération de tous ceux qui luttent contre la politique inepte d'implantation d'éoliennes dans notre pays. Mon point de vue est largement connu et documenté.

Pour autant, je ne ferai pas la grève des prochaines "Journées du patrimoine". J'expliquerai mes raisons demain à la presse locale, occasion pour moi de pourfendre le caractère inapplicable de mesures incompréhensibles que ce gouvernement multiplie par seul souci de la com', au lieu de traiter enfin au fond les problèmes posés au pays, comme l'indépendance énergétique.
Nathalie GUERIN, du "Publicateur Libre", est venue m'interviewer cette après-midi.

Je tenais en effet à faire passer en temps utile deux séries de messages :

1 - Sur les prochaines "Journées du patrimoine" (ici le dimanche 19 septembre de 14 h à 18 h 30) :
- par refus de jouer un rôle qui n'est pas le mien, je ne demanderai pas leur "passe sanitaire" aux visiteurs ; par voie de conséquence, cette année et exceptionnellement, les intérieurs du manoir (et de la chapelle) ne seront pas accessibles au public ;
- les extérieurs demeureront visitables, sous la conduite et avec les explications des propriétaires ;
- en marge de ces visites, les activités de la SVAADE seront présentées et des maquettes de la Chaslerie pourront être acquises (avec un traitement particulier pour les donateurs de la SVAADE).

2 - Sur les concerts et expositions organisés par la SVAADE dans le cadre de la Chaslerie en octobre 2021 :
Flore MERLIN, secrétaire de l'association que j'avais associée à cette partie de l'interview, a indiqué que les règles sanitaires seront appliquées à l'occasion de ces animations culturelles, ceci sous la responsabilité de la SVAADE, organisatrice.
Le programme sera le suivant :
- samedi 2 octobre 2021 à 17 h 30, un trio de cordes avec David PETRLIK (violon), Anna SYPNIEWSKI (alto) et Aurélien PASCAL (violoncelle) interprétera, de Franz SCHUBERT, le trio à cordes en si bémol Majeur D.581 et de Wolfgang Amadeus MOZART, le divertimento en mi bémol Majeur K. 563.
- samedi 16 octobre à 17 h 30, Jérôme CHABOSEAU (viole de gambe) et Laurence DRI proposeront une lecture-concert du livre de Pascal QUIGNARD, "Tous les matins du monde" comportant l'interprétation d’œuvres de Marin MARAIS, Jean de SAINTE-COLOMBE et Jean-Baptiste LULLY.
- vendredi 29 octobre à 17 h 30, Hugues RAINER (piano) et Joachim BRESSON (ténor) interpréteront des mélodies de Gabriel FAURE et de Henri DUPARC et des airs d'opéra de Giuseppe VERDI et de Giacomo PUCCINI.

Pour chaque concert, le prix des places sera de 12 € par personne, avec demi-tarif pour les étudiants.
Les réservations peuvent être faites d'ores et déjà, soit auprès de l'office de tourisme de Domfront, soit par courriel à penadomf@msn.com.
Christian JACOB (via "Twitter")
rédigé le Vendredi 10 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Réunir tout le monde autour de la table, se parler. Voilà ce à quoi nous travaillons depuis 2 ans chez @lesRepublicains

Nous sommes rassemblés. Nous sommes prêts. Soyez-en sûr, l’alternance est pour demain. Nous gagnerons. Pour la France !


N.D.L.R. : Des têtes de vainqueurs...
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 10 septembre 2021 07:36
À : (...)@culture.gouv.fr ; (...)@culture.gouv.fr
Cc : (...)@culture.gouv.fr ; Hugues Hourdin ; Flore Merlin ; (...)@culture.gouv.fr
Objet : SVAADE - Réglemente applicables et conseils

Mesdames,

Je vous écris sur les conseils de M. (...), conservateur régional des monuments historique à la D.R.A.C. de Normandie, qui m'a communiqué vos coordonnées.

La SVAADE ("Association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs") a été fondée en juillet 2020 (statuts joints) en vue d'organiser des animations de qualité dans des monuments patrimoniaux. A ce jour, il y a eu cinq spectacles (deux concerts de "Correspondances" de Sébastien Daucé et une rencontre d'artisans d'art en août 2020, deux spectacles du "Préau de Vire" et un concert d'ARBON en juin 2021) et il est prévu trois nouveaux concerts et une exposition d'un artisan d'art en octobre 2021. Le tout se déroule, pour l'essentiel, dans un salon non chauffé (donc utilisable à la seule belle saison en l'état du chantier) du manoir de la Chaslerie, à Domfront-en-Poiraie (Orne), monument protégé dont mon épouse et moi sommes les propriétaires depuis trente ans. La SVAADE et nous, constatant le succès de ces animations qui répondent sans nul doute à un besoin local, avons l'intention de développer ces initiatives, nouvelles pour nous, du moins avec une telle ampleur.

Il ne nous échappe pas qu'il existe en la matière des réglementations à respecter, autant que faire se peut, mais nous les connaissons mal, notamment celles relatives, paraît-il, aux organisateurs de plus de six spectacles par an. Plus généralement, nous sommes demandeurs de conseils en ces matières variées, y compris pour améliorer notre compréhension des attentes des artistes ou artisans d'art que notre proposition pourrait intéresser, y compris dans le cadre, si possible, de résidences d'artistes. Bref, le champ de nos interrogations est très vaste, ainsi que nous le découvrons empiriquement.

Afin de nous permettre d'avancer dans l'ordre, la SVAADE (qui serait représentée par Mme Flore MERLIN, membre du bureau, où elle est plus particulièrement en charge des animations) et moi sollicitons un rendez-vous avec vous pour évoquer ces questions et bénéficier de vos éclairages.

Pourriez-vous nous indiquer si et quand un tel rendez-vous avec vous, soit à Caen, soit à la Chaslerie, vous paraitrait possible ? De notre côté, nous avons quelques contraintes d'agenda mais il paraît inutile que j'en fasse davantage état à ce stade.

Je vous prie d'agréer, Mesdames, l'expression de mes hommages respectueux.

Pierre-Paul FOURCADE

(Fin de citation)
Dès 9 heures du matin, j'ai pu joindre la préfecture de l'Orne à qui je souhaitais demander quelles sont les contraintes sanitaires à respecter, en l'état de la réglementation, pour les prochains concerts de la SVAADE.

On m'a répondu très clairement :
- il faut vérifier les passes sanitaires et noter l'heure des vérifications et l'identité du vérificateur ;
- il faut respecter les gestes-barrière ;
- en revanche, il n'y a plus de notion de jauge.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 14 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
2
J'avais rendez-vous demain matin à la boutique "Orange" de Flers pour revoir à la baisse mon abonnement puisque le service est désormais défaillant.

La responsable de cette boutique vient de m'appeler (heureusement j'étais à plus de 200 mètres du manoir, de sorte que j'ai pu capter mais n'avais rien pour écrire) pour me dire qu'en changeant de smartphone fin août, j'en ai repris pour deux ans avec l'abonnement précédent. Or, on sait que le changement de smartphone m'avait été prescrit par le dénommé Kevin, soi-disant pour régler mon problème lié à l'abandon par "Orange" du dispositif dit "Femtocell". En fait, ce changement d'appareil n'a rien amélioré et je suis bel et bien planté.

Tout au plus vont-ils supprimer quelques services marginaux, reconnus comme inutiles, ce qui ne m'économisera que quelques euros par mois.

Bref, on se fait rouler dans la farine par "Orange" et il semble qu'il n'y ait aucun recours véritable.

Je confirme que j'appelle ceci des méthodes de voyous.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 14 Septembre 2021
Vie de l'association - Lobbying - Nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mardi 14 septembre 2021 14:39
À : Leroy-Tullie Jean Paul
Cc : Hugues Hourdin ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer ; Flore Merlin
Objet : TR: Rencontre avec la Fondation du Patrimoine

Pour info.

______________________________________________________________________________________________

De : Jacques Meyer
Envoyé : mardi 14 septembre 2021 14:30
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Rencontre avec la Fondation du Patrimoine

Je souhaiterais participer à la réunion !
Je ne suis pas libre les 16 et 21 octobre

Jacques
Envoyé de mon iPhone

_______________________________________________________________________________________________

> Le 14 sept. 2021 à 14:03, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>
> Bonjour,
>
> Merci pour ce message.
>
> Je serais libre, à l'heure qui vous conviendrait, du 8 au 15 octobre ou bien les 20 et 21 octobre.
>
> Mais, s'agissant d'un projet porté par la SVAADE où je ne suis plus rien depuis la dernière A.G., n'y aurait-il pas lieu d'élargir la réunion à un ou deux représentants du bureau de cette association ? J'ai mis ceux-ci en copie de ce message.
>
> Pour info, je vous transmets le programme des animations de la SVAADE à la Chaslerie en octobre prochain
> N'hésitez pas à vous inscrire auprès de l'office du tourisme de Domfront qui gère la billetterie.
>
> Cordialement,
>
> PPF
> 06 12 96 01 34
>
_______________________________________________________________________________________________

> De : Leroy-Tullie Jean Paul
Envoyé : mardi 14 septembre 2021 10:55
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Rencontre avec la Fondation du Patrimoine
>
> Bonjour,
>
> M. Trianon et moi-même nous vous proposons de vous rencontrer à La Chaslerie dans le cadre du projet supporté par la SVAADE
>
> in situ nous pourrons mieux appréhender les différents sujets.
>
> Nos indisponibilités sont: 23-24-(29 après midi me concernant) & 30 Septembre ainsi que du 8 au 22 Octobre.
>
> Veuillez nous proposer 1 ou 2 dates et heures fin de matinée ou début d’après midi.
>
> Cordialement,

(Fin de citation)
Puisqu'il s'avère toujours aussi difficile d'obtenir le moindre écho utile de la part de la D.R.A.C. de Normandie, notamment de sa directrice, Mme BOURA, et de ses collaboratrices en charge du spectacle vivant, j'ai fait quelques emplettes :


387 pages à me taper, réjouissons-nous, ce pays est merveilleux et nous avons la meilleure administraaaâââtion du monde !

Il est heureux que je sois insomniaque...
Chêne français : le péril chinois

ARTICLE. Notre filière du bois est en danger. Les entreprises chinoises achètent de plus en plus de chêne sur notre territoire. Les scieries françaises souffrent, comme nos forêts surexploitées, dans un marché mondialisé et désastreux pour l’environnement.

Restera-t-il du chêne pour exploiter à plein nos scieries, dans quelques mois ? Si rien n’est fait pour endiguer les exportations de notre bois vers la Chine, la réponse pourrait bien être négative. Dans une économie ouverte au monde, le bois est devenu une matière première précieuse et le chêne ne fait pas exception. Si le confinement mondialisé de 2020 avait su contraindre la demande excessive depuis 2018, elle est repartie de plus belle en 2021. Entre janvier et mai de ce début d’année, ce ne sont pas moins de 187 167 m3 qui sont partis de France pour rejoindre la Chine. Une augmentation de 42 % par rapport à 2020.

En 1972, le météorologue Edward Lorenz posait cette question : « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? ». En l’occurrence, une loi chinoise entrée en vigueur en 2017 a créé une nouvelle donne sur le marché international du bois : La Chine a décidé de mettre fin à l’abattage commercial de ses forêts naturelles, et ce pendant 99 ans. Deux tiers de l’espace boisé chinois sont ainsi sanctuarisés au nom de l’écologie et de la lutte contre la désertification des sols.

Le danger du blocus russe sur les exportations de bois

Un motif écologique louable, mais qui ne fait que reporter le problème ailleurs : depuis 2017, la Chine importe massivement le bois qu’elle ne peut plus arracher de son sol. En 2019, ce sont 114 millions de mètres cubes de bois étrangers qui ont alimenté les scieries chinoises, pour en faire le premier importateur du monde. Les Chinois surpaient cette matière première, au détriment des autres exportateurs ou producteurs locaux qui ne peuvent plus s’aligner.

Face à cette pratique commerciale, certains États se sont rebellés. L’Ukraine interdit ses exportations de bois et L’Allemagne comme la Hongrie ont mis en place des restrictions. Plus inquiétant pour la France, la Russie a décidé de mettre fin à l’exportation de grumes non transformées à compter de 2022. Or, le pays du président Poutine est le premier fournisseur de bois de la Chine. L’empire du Milieu va donc devoir se rabattre sur d’autres pays et la France a tout à craindre de l’effet papillon russe.

Emmanuel Macron : « C’est une aberration complète »

Entre décembre 2020 et mars 2021, ce sont près de 75 % des lots français mis en vente qui auraient été achetés par de généreux exportateurs chinois. L’accélération du phénomène est brutale. En 2019, les exportations de chênes vers la Chine ne représentaient que 17,5 % de la production nationale. Les scieurs français, qui estiment leur besoin en chêne à 1,7 M de m3, ne disposeraient plus désormais que de 1,2 M m3. Pour mesurer l’ampleur du phénomène en France, entre 2005 et 2017, le nombre de scieries est passé de plus de 900 à 550. Le prix du chêne a augmenté de 65 % entre 2007 et 2017 et enfin, les exportations ont tout simplement été multipliées par 10 en 10 ans, pour attendre 500 000 de m3 en 2017.

Que fait notre pays pour endiguer ces exportations qui surexploitent nos forêts, surtout celles des propriétaires privés — qui détiennent 75 % des forêts françaises - trop heureux de pouvoir profiter de l’effet d’aubaine provoqué par cette demande ? En avril 2017, le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron avait déclaré : « Alors qu’on a l’une des plus grandes et belles forêts d’Europe, on importe des produits en bois. C’est une aberration complète ». Ces belles paroles, d’une lucidité difficilement contestable, en sont restées — sans surprise — au stade de belles intentions sacrifiées au profit du dogme néolibéral. La France ne veut pas de protectionnisme pour le moment, et s’en remet à la décision de l’UE.

Un non-sens écologique

Les enjeux sont pourtant de taille. Notre pays se doit de préserver son poumon vert, pour absorber ses émissions de CO2. Tout comme il doit protéger son industrie du bois, en souffrance. Enfin, et quel paradoxe : nos chênes quittent la France pour gagner la Chine, y être débités et transformés en meuble qui viennent ensuite inonder nos enseignes de vente.

Cette aberration économique — à l’heure où tout le monde prône le « produire local » — et écologique — le transport de marchandises produit aujourd’hui près de 10 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone — n’a pas lieu d’être. Il est urgent que nos dirigeants fassent preuve de bon sens et protègent notre patrimoine forestier. La Chine, elle, ne s’encombre pas de sentiments : les importations de parquets sur son territoire sont taxées à hauteur de 30 %, contre 0 % pour le bois de chêne. Il ne tient qu’à l’Hexagone de faire de même.
A vendre, maquette de l'arc de triomphe, faire offre.
Paiement en 3x possible :


N.D.L.R. : Pour les maquettes de la Chaslerie, beaucoup mieux emballées en vérité, les prix seront précisés très prochainement pour un paiement comptant.

Et les donateurs de la SVAADE auront le privilège inouï, en remerciement pour leurs dons généreux, de s'en faire attribuer gratuitement.
Et même des "Collector" numérotées (car on n'arrête pas le progrès) !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 17 septembre 2021 12:17
À : (...)
Objet : Re: RE : RE: RE: Report

Ok

Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
Télécharger Outlook pour Android

_______________________________________________________________________________________________

From: . MAISONS DES ASSOCIATIONS <comite-socioculturel-domfront@wanadoo.fr>
Sent: Friday, September 17, 2021 12:09:01 PM
To: Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc: e.mazier@ot-domfront.com <e.mazier@ot-domfront.com>; Amélie Cauwet <stephamelie@hotmail.fr>; Yvon Daguet <yvon.daguet@orange.fr>; Stéphane Hamelin <hamelin.s2ft@orange.fr>; Marie-Thérèse Piednoir <gpiednoir@gmail.com>; Claudine Prod'homme <claudine.prodhomme@orange.fr>
Subject: RE : RE: RE: Report

Bonjour,

Je vous propose d'avance notre rendez vous à mardi 21 Septembre à 11 h afin de vous parler du dispositif Point d'Appui à la Vie Associative et convention.

Dans cette attente,

Très cordialement
Marie Laure Prod'homme, Responsable
Par délégation
Point d'Appui à la Vie Associative
Maison des Associations - 5 Rue de Godras
61700 DOMFRONT EN POIRAIE
Tél. : 02 33 38 56 66
Port. : 07 71 76 73 45

_______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 17 septembre 2021 11:49
À : . MAISONS DES ASSOCIATIONS <comite-socioculturel-domfront@wanadoo.fr>
Cc : e.mazier@ot-domfront.com <e.mazier@ot-domfront.com>
Objet : RE: RE: Report

Et vous pensez que votre bureau sera en mesure de répondre dans quel délai ? L'impression de l'affiche en dépend, de même que l'envoi des invitations, le premier concert étant le 2/10...

_______________________________________________________________________________________________

De : . MAISONS DES ASSOCIATIONS <comite-socioculturel-domfront@wanadoo.fr>
Envoyé : vendredi 17 septembre 2021 11:33
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : e.mazier@ot-domfront.com <e.mazier@ot-domfront.com>
Objet : RE: RE: Report

Monsieur Fourcade Bonjour

Concernant la mise à jour de votre association je vous propose le vendredi 24 septembre à 11 h à la Maison des Associations et concernant la billetterie j'en ai parlé au bureau du comité socioculturel parce que moi je ne peux pas prendre cette décision je vous tiens au courant à tout bientôt
Marie laure

Envoyé depuis l'application Mail Orange

_______________________________________________________________________________________________

Le 17/09/2021, à 10:36, Pierre-Paul Fourcade a écrit :

Quelle autre heure proposez-vous ?

A propos de la billetterie des trois spectacles organisés par la SVAADE en octobre prochain à la Chaslerie, quelle est votre position ? Acceptez-vous de vous en charger parallèlement à l'OT ou pas ?

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : . MAISONS DES ASSOCIATIONS <comite-socioculturel-domfront@wanadoo.fr>
Envoyé : vendredi 17 septembre 2021 10:25
À : Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Report

Bonjour Monsieur Fourcade
je vous envoie ce message pour vous demander si on pouvait reporter la réunion de ce matin car j'ai autre rendez-vous qui s'est calé en urgence

Envoyé depuis l'application Mail Orange

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 18 septembre 2021 04:42
À : (...)
Objet : "Monopole légal mal contrôlé"

Cher Philippe,

Vous avez paru étonné hier soir, quand, en marge du très intéressant spectacle auquel nous avons assisté grâce à vous, je vous ai parlé du monopole des architectes du patrimoine.

Dans le cas des monuments classés, il y a bien monopole dans la présentation des demandes d'autorisation de travaux. Le cas des monuments inscrits est très différent.

Or, au bout de trente années de travaux continus à la Chaslerie, j'en suis encore à rechercher, tâche épuisante, le huitième membre de cette corporation (ou assimilée, vu les changements de réglementations qui n'ont certes pas manqué sur la période) qui, à défaut de me paraître très bon en tous domaines, couvrirait un spectre suffisant de ce qu'il me semblerait légitime d'en attendre.

Nous pourrons, si vous le voulez bien, reparler de cette question à l'occasion de l'entretien, dont vous avez bien voulu accepter le principe, que je solliciterai prochainement pour parler d'un sujet ô combien plus agréable, celui de (...).

Encore un immense merci pour tout ce que vous faites sans relâche dans l'intérêt général !

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 18 septembre 2021 05:51
À : Hugues HOURDIN ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer ; Flore Merlin
Cc : Bernard Soul ; Davy Bernard ; MEUNIER Catherine ; Jérôme Nury ; Leroy-Tullie Jean Paul
Objet : Une première version du logo de la SVAADE

Visible en bas à gauche de cette affiche.

Le premier logo de la SVAADE.


Au centre du logo, l'ancien écu de Domfront qui portait, en surimpression, l'écu des LEDIN (propriétaires de la Chaslerie avant la Révolution).

Ancien écu dont on peut rappeler l'existence quand on invoque l'intérêt médiéval de la Chaslerie.

L'ancien écu de Domfront avait servi de modèle lors de l'édition d'un "pin's de la Chaslerie"?


Gardons-nous d'oublier que, selon la littérature du XIXème siècle, la date de 1382 figurait sous cet ancien écu, tel qu'il était visible sur un très ancien vitrail d'une chapelle disparue dans l'enceinte du château de Domfront.

A la Chaslerie elle-même, nous voyons toujours des traces significatives d'un existence médiévale...

Intéressant à plus d'un titre, n'est-ce pas ?

(Fin de citation)
Les gens ont parfois des comportements étranges, notamment face à moi dont le style pourrait être qualifié de direct et le comportement de réactif.

Parfois je les comprends. D'autres fois, c'est plus difficile.

Dans le premier cas, je cite cette galeriste domfrontaise, aperçue hier après-midi et qui, alors que je lui demandais ce qu'elle avait pensé du "coup de gueule de Pierre-Paul FOURCADE" tel que rapporté par le "Publicateur Libre", me répondait que son compagnon lui avait dit, en substance, à propos de moi, "Il est gonflé mais il a raison". Cette nuit, sur "Facebook", j'ai vu que le "Publicateur" avait mis en ligne cet article, ne s'attirant à ce sujet que des "like" ou des "j'adore". Soyons précis, juste un écho d'un protestataire, un fonctionnaire d'après ce que je comprends. Glissons donc.

Dans le second cas, l'architecte du patrimoine avec qui la SVAADE et moi sommes en contact actuellement pour essayer d'organiser la suite du chantier favori. Il avait écrit qu'il fournirait cette semaine sa proposition de contrat de maîtrise d’œuvre et rien n'est venu. Or, comme l'on sait, la SVAADE, lors de son assemblée générale d'il y a un mois, a décidé de se porter candidate à la "mission BERN" en vue de décrocher le gros lot. Perspective d'autant plus délicate que les candidatures doivent être déposées avant la fin de novembre 2021 si l'on vise la timbale de 2022. Tout cela nous rendait tendus, et ceci d'autant plus que l'architecte du patrimoine en question ne réagissait plus à nos messages.

Or il apparaît qu'il était sans doute impossible de boucler en temps utile l'étude préalable (ou de diagnostic) que supposerait prête une telle candidature. Pourquoi diable cet architecte du patrimoine ne nous l'a-t-il pas dit ? Mystère !

Si j'écris ici que cette mission pouvait être qualifiée d'impossible, c'est parce qu'un autre architecte du patrimoine, qui m'a reconnu (la réciproque n'étant pas vraie mais l'on sait que je ne suis pas physionomiste et ces masques n'aident pas) alors que j'étais attablé à ma cantine favorite et avec qui j'ai engagé une rapide conversation me l'a affirmé, pas plus tard qu'hier soir.

Si cette mission est effectivement impossible, chose que pour ma part, je n'avais guère supposée telle (il est vrai que je me complais rarement dans des réflexions de type métaphysique et qu'en outre je connais le dossier), nous sommes assez grands, mes amis de la SVAADE et moi, pour nous l'entendre dire, le comprendre et l'admettre.

Corrélativement, s'il est impossible qu'une étude préalable soit menée en un temps record, qu'elle le soit donc dans le temps qu'il y faudra. Après tout, le tourniquet de la "mission BERN", s'il existe encore à l'horizon de cinq ans, devrait repasser les plats. Et, d'ici là, nous pourrons nous mettre en chasse d'autres financements, ce en quoi une bonne étude préalable nous serait, en tout état de cause, d'un grand secours.

Comme on l'apprenait de mon temps (est-ce toujours le cas aujourd'hui ? On peut en douter quand on lit certaine prose officielle), "Ce qui l'on conçoit bien s'énonce clairement Et les mots pour le dire arrivent aisément".

J'espère que, lorsqu'il lira ce message, l'architecte du patrimoine en question, saura à quoi s'en tenir et répondra enfin.

Et je n'ai guère de doute sur le fait qu'il lira ce message car il me semble un accro du net, très présent sur "Facebook" où il se montre souvent très drôle et toujours très réactif.
Voici le flyer des animations proposées par la SVAADE en octobre 2021. Je le trouve très réussi. Je suis heureux de voir ainsi le logo de l'office de tourisme de Domfront figurer au côté de celui de la SVAADE.

Je remercie très vivement la très sympathique équipe de cet office de tourisme pour leur aide constante afin de mettre en valeur auprès de leur public les sites emblématiques de leur territoire.

Cette fois-ci, ils ont accepté, sans chichis chronophages ni autres billevesées stériles, de tenir la billetterie de ces spectacles, un service très utile.

Qu'on se le dise, c'est à eux seuls qu'en l'état du dossier doivent s'adresser, pour retenir des places, les personnes désireuses d'assister aux spectacles prévus !