Pouvoirs publics, élus locaux

lesechos.fr
rédigé le jeudi 22 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Après la hausse des carburants, celle de l'électricité ?

Ce mercredi, tous les fournisseurs concurrents d'EDF - Engie, Direct Energie, Leclerc, Enercoop...- auront transmis à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) leur demande d'électricité nucléaire pour approvisionner l'an prochain leur portefeuille de clients. Et cela risque de faire grimper la facture ces prochains mois.

N.D.L.R. : Bientôt des gilets jaunes contre le racket éolien ?
lefigaro.fr
rédigé le vendredi 23 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Macron va fixer un nouveau cap pour rendre la transition écologique «acceptable».

Transition énergétique: Hulot veut un «accompagnement social digne de ce nom».

Pour François de Rugy, la France vise une électricité à 40% renouvelable d'ici 2030.

N.D.L.R. : La transition écologique, nouvelle tarte à la crème de politiciens à bout de souffle et qui n'ont plus que ce mot à la bouche pour tenter de justifier toutes leurs incuries. Au placard, tous ces faux prophètes de malheur, du balais !
Gérald DARMANIN
rédigé le lundi 26 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
« Nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c'est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros, lorsque vous invitez quelqu'un et que vous ne prenez pas de vin».

N.D.L.R. : Ce type est complètement déconnecté. On n'a pas fini de se demander comment ce pays a pu confier son sort à une telle équipe.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mardi 27 novembre 2018 18:41
À : olivier.dugue@unicaen.fr
Objet : Inhumation à domicile - Domfront-en-Poiraie (Orne)

Monsieur,

Comme vous le savez, l'inhumation de particuliers en terrain privé est soumise à autorisation préfectorale sur le rapport d'un hydrogéologue agréé. L'autorisation doit être postérieure au décès mais j'imagine, peut-être à tort, que le rapport peut lui être antérieur.

Pouvez-vous m'indiquer, en votre qualité d'hydrogéologue agréé, vos conditions éventuelles pour établir un tel rapport à propos d'une chapelle privée sise à la Chaslerie, La Haute Chapelle, 61700 Domfront-en-Poiraie ? La dernière inhumation à cet endroit date de 1970 et je ne pense pas qu'il y ait là de problème hydrogéologique particulier. Le bâtiment a été restauré il y a une vingtaine d'années sous le contrôle de l'administration des affaires culturelles ; il a alors été drainé extérieurement, le drain débouchant dans une douve sèche très proche.

Je me tiens à votre disposition pour compléter votre information si nécessaire, notamment lors d'une visite sur place.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE
(06 12 96 01 34)

P.S. : J'ai été étudiant à l'I.B.F.A. de Caen à l'époque où M. Jean-Louis LAGARDE qui, je le vois, a signé des publications avec vous, était vice-président de l'université ; il est possible qu'il se souvienne de moi. Je suis par ailleurs en termes amicaux avec M. Francis DORE qui enseigna la géologie à Caen il y a quelques années.

(Fin de citation)
Téophane SOTER
rédigé le mardi 27 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Imaginez un pays où l'on dispose d'une énergie électrique extrêmement peu chère (hors taxes.....) grâce à des réacteurs qui tournent sans aucun produit pétrolier ou carboné, et dont on peut planifier l'utilisation des années à l'avance.

Imaginez que ce même pays se voie imposer par des lobbys une énergie intermittente, extrêmement chère, qui ne dure que 15 ans, qui est fondamentalement chaotique non seulement en termes de production, mais aussi en termes de distribution.

Imaginez que ce pays décide d'abandonner ce qui l'a rendu indépendant énergétiquement (hors transports) pendant cinquante ans, au profit d'une technologie qui, littéralement, ne fait que brasser du vent, et de fermer 15 réacteurs sur lesquels EDF vient de dépenser plusieurs centaines de millions d'euros pour prolonger leur durée de vie.

Imaginez que ce pays ultra-endetté (2300 milliards officiellement, auxquels s'ajoutent 4800 milliards hors-bilan...) décide d'alourdir encore plus sa dette pour donner à des industriels étrangers via des subventions publiques, à hauteur de 71 milliards d'euros sur 9 ans, l'équivalent de 7 réacteurs EPR.

Imaginez que ce pays où il y a 10% de chômage pur, où tout le monde est au salaire minimum et où il y a des millions de travailleurs pauvres, décide de fermer des centres de production équivalents chacun à 1000 emplois directs et 5000 emplois induits, pour des installations contrôlées par ordinateur et mises en place par des travailleurs polonais, roumains et bulgares.

Raconté comme ça, c'est un cauchemar d'absurdité.
Bienvenue dans la France sociale-démocrate de Macron !

N.D.L.R. : D'accord sur les grandes lignes.