Pouvoirs publics, élus locaux

Catherine MEUNIER (via "Facebook")
rédigé le Lundi 8 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
En conseil d’administration au lycée Auguste Chevalier à Domfront au côté de Mme Vazou-Grolleau proviseure et des membres du conseil :


La dotation horaire globale accordée au lycée par l’Académie est diminuée de 20%, cela a fait l’objet d’une motion et d’une grande mobilisation de tout le corps enseignant, des membres du CA, des élus et de la population.

À noter le vote favorable à l’unanimité du pack numérique lycéen . En l’absence d’initiative de l’Etat, la région Normandie anticipe la fracture numérique en mettant à disposition un ordinateur portable pour tous les lycéens pour la rentrée 2021 , le déploiement progressif de la Wifi et un accompagnement des utilisateurs !

Soutien total au lycée de Domfront indispensable dans le maillage territorial et dans notre ruralité !

N.D.L.R. : Je soutiens !
François PERIER (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 10 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Pouvoirs publics, élus locaux - Références culturelles
0
Personne ne peut me soupçonner d’être un soutien du Front National ! mais là chapeau ! enfin quelqu'un qui a le courage de relancer la culture dans ce pays ! il faut arrêter de tout démolir au niveau d'une unité nationale, sans objet lorsqu'on parle de pandémie. Ce sont bien au niveau des régions ou départements qu'il faut se placer et il est urgent de donner des visions claires pour la reprise des activités culturelles, et notamment du SPECTACLE VIVANT qui permet une communion entre chacun. Les subventions et aides diverses, les mises en ligne de spectacles ne sont pas à la hauteur de ce que doit être la culture. Et lors de la reprise en septembre et octobre, a-t-on d'ailleurs constaté des clusters dans les salles de spectacles ou les musées ? pas que je sache ! alors avec le respect des conditions sanitaires, libérons la CULTURE ! reprenons avec responsabilité nos destins en main !

N.D.L.R. : Arrêter la connerie, vaste programme.
Excellent Régis FAUCONNIER ! Il a monté une réunion à la Chaslerie, le 25 mars prochains, avec les différents services concernés de la Région, en vue de préciser ce qui, dans le programme de travaux à venir, pourrait être subventionné par la Région. Nous avançons !

P.S. (du 14 février 2021 à minuit) : Ne pas se bercer d'illusions tout de même. D'aucuns ne manquent pas de me rappeler que l'argent public est rare. Tout est cependant question de choix...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 15 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Pour essayer de comprendre ce personnage très mystérieux, je lis "Emmanuel le hardi" d'Alain DUHAMEL.

Une grande culture historique, un festival de mots justes. Un régal !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 15 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
En consultant la dernière édition de la "carte départementale et touristique Calvados-Orne au 1 : 150 000", éditée par l'I.G.N., je m'aperçois que la Chaslerie est, dans l'Orne, le seul monument historique privé ouvert au public à l'Ouest d'une ligne Argentan-Alençon, autrement dit sur une moitié du territoire du département (Sassy est à la limite). Il l'est d'ailleurs tout au long de l'année, c'est-à-dire bien au-delà des normes prévues par les textes.

En ces temps où il appartient aux collectivités territoriales de préparer le retour aux activités normales en investissant à bon escient, ceci me paraît mériter d'être tout particulièrement signalé.
nouvelobs.com
rédigé le Mercredi 17 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Les mystères de la mort de Marie-France Pisier

L’actrice était révoltée contre Olivier Duhamel, accusé d’inceste sur son neveu. Y a-t-il un lien entre ce secret de famille et sa mort étrange en 2011 ? L’enquête des gendarmes de l’époque, que nous révélons, penche pour un suicide, faute d’autre explication. Mais ses proches n’y croient pas.

N.D.L.R. : Tiens, tiens, tiens, se poserait-on enfin quelques bonnes questions ?
Le dernier livre d'Alain DUHAMEL, "Emmanuel le hardi", est suffisamment riche de réflexions originales pour m'amener, au moins pour un temps, à mettre en sourdine mon rejet, d'abord viscéral, d'Emmanuel MACRON. La montée en puissance effarante des réseaux sociaux, dernier avatar, ô combien puissant, de "l'opinion", est finement mise en avant.

Je remarque également que ce DUHAMEL-ci pèse avec sérieux - et ce n'est pas à mes yeux le moindre intérêt de son ouvrage - la probabilité d'une candidature de Michel ONFRAY à la prochaine élection présidentielle. Or il me paraît clair qu'avec son initiative "Front populaire", ce dernier est loin de rejeter cette perspective et qu'au contraire, il la teste et la prépare avec intelligence et une certaine méthode de rouleau compresseur, néanmoins volontiers approximatif. Compte tenu de ce que je sais du personnage, je prie le Ciel (si tant est que j'en sois capable) pour que ces efforts avortent car, sinon, avec ce procureur si plein de ressentiments sociaux exacerbés, si prompt à condamner sans entendre (seulement apte à lire puis disséquer et ressasser), si étranger à toute considération internationale (en particulier hermétique au monde anglo-saxon, hormis quelques THOREAU, car il n'en lit pas la langue), refusant toute procréation qui l'aurait obligé à d'autres comportements personnels, je craindrais fort que le pays se réveille vite livré à un nouveau ROBESPIERRE, aveuglé par son verbe et sa verve étouffants puis enivré par l'odeur du sang qui ne manquerait pas de couler comme à la pire époque.
Impôts : le fisc va pouvoir exploiter les données des contribuables sur les réseaux sociaux

L'administration fiscale vient de recevoir le dernier feu vert pour expérimenter pendant trois ans la collecte de données personnelles des contribuables via les réseaux sociaux et plateformes en ligne.

N.D.L.R. : Au moins de ce côté-là, on n'arrête pas le progrès.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 20 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Anecdotes
0
En d'autres temps, je vous aurais relaté mes découvertes et appréciations au sujet du marché de l'organisation d'obsèques à Alençon, tel qu'il m'est apparu hier. A ce propos, je me bornerai à m'interroger sur l'effet produit sur les gens simples par les devis qui sont proposés - et pour quelles prestations - par les intervenants qui se partagent ce marché.

Avez-vous d'ailleurs remarqué que, depuis quelques semaines, j'ai opté pour un ton plus serein sur notre blog favori ? Enfin, pas tout à fait complètement serein comme on l'a encore vu hier soir à propos de telle brute imbécile du fisc.

Mon hommage et mes remerciements à l'ensemble du personnel de l'EHPAD "Korian" d'Alençon n'en seront, je l'espère, que plus notables. Tous ont été remarquables, par leur tact, leur humanité et leur présence active, parfois sous des critiques injustes, au cours des trois mois qu'aura passés ma mère chez eux, à la suite de sa Covid-19 du mois de novembre. Mon beau-frère est d'avis que cette dernière série d'hospitalisations, dont elle était sortie miraculeusement, aura causé la rupture constatée dans sa combativité face aux aléas du grand âge. De mon côté, je ne saurais minorer l'effet du confinement forcé qui a pu lui donner à penser, elle dont la lucidité était mise à rude épreuve et qui n'arrivait plus à faire fonctionner quelques appareils comme son iPad puis son téléphone, qu'elle était abandonnée de ceux dont, plus que jamais, elle attendait tout.

Je l'ai découverte hier matin lorsqu'on m'a ouvert sa chambre puis fait remonter les volets de sa fenêtre donnant sur un espace où allait fleurer le printemps : immobile, désormais si petite sur sa couche immaculée, si différente, si apaisée.
lepoint.fr
rédigé le Mardi 2 Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
1
Vaccination : notre nouveau Waterloo

ÉDITO. Vingt millions de Britanniques ont déjà reçu leur première dose de vaccin anti-Covid. La France, avec ses trois millions, est, paraît-il, en état d’urgence sanitaire…

N.D.L.R. : Comment se fait-ce ? La France est pourtant réputée pour la compétence de son administraaaâââtion... Sans parler du niveau de ses impôts, tout aussi remarquable...
Olivier LEPICK (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 4 Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
1
En France, les hommes et les femmes politiques ont trop longtemps échappé au bras séculier de la Justice et ce même quand les délits dont ils étaient soupçonnés se révélaient particulièrement graves. Cette situation, un sentiment diffus et légitime de « deux poids, deux mesures », est incontestablement l’une des raisons de la défiance des Français pour leur classe politique en particulier et l’indépendance de la Justice en général. Pour ceux, rares, qui ont dû rendre des comptes, des jugements sont finalement intervenus mais souvent plusieurs décennies après les faits et les peines prononcées ont été symboliques ou inexécutables en raison de l’âge du condamné. Enfin, quand, évènement exceptionnel, un homme politique est effectivement condamné, il est assez pathétique de constater, de manière mécanique et pavlovienne tant à gauche qu’à droite, que ses soutiens et obligés dénoncent violemment une justice partisane, une instruction à charge, des preuves inexistantes. La Justice n’est certes pas parfaite en France mais lorsque l’on est responsable politique ou a fortiori élu, on ne commente pas les décisions de Justice, on s’abstient de l’affaiblir surtout quand on sait pertinemment que le frais condamné est déjà, lui-même et à de nombreuses reprises, passé à travers les gouttes d’une Justice qui aurait pu lui valoir le mitard depuis longtemps.

N.D.L.R. : Ce post date de 48 heures et j'ai hésité à le retranscrire sur le site favori pour ne pas paraître une nouvelle fois désobligeant à l'égard d'un ancien président de la République dont je n'ai jamais aimé la vulgarité de l'expression ni l'américanophilie des idées, aussi systématiques l'une que l'autre.

Mais ce post exprime bien ce que je pense donc je le partage.
theguardian.com
rédigé le Dimanche 21 Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Waging war over vaccines can only end in tragedy for Britain and the EU

Even the most ardent admirer of the European Union has to acknowledge it has made a calamitous mess of vaccination. The decision to have one over-arching procurement programme run out of Brussels by the commission was made with the well-intentioned thought that this would prevent a competition for supplies which would set member states at each other’s throats. The botched execution is the cause of fiery recriminations. Emotions are the more intense because EU countries are doing so badly in comparison with the stand-alone UK. By this weekend, half of UK adults had had their first jab.

An escalation into a full-blown “vaccine war” between Britain and the EU would be a disaster for both on many levels. The production of vaccines depends on intricate multinational supply chains. Take the Pfizer dose. Ingredients for that vaccine are shipped from the UK to the company’s plant in Belgium before some of the finished product is exported across the Channel. A round of beggar-my-neighbour export bans will be self-defeating.

Britain and her near neighbours are going to have to live and work with each other long after Covid-19 has become history. The UK’s security and prosperity still depend in great part on what happens within the EU. It cannot be in the EU’s interests to have permanently toxified relations with such a substantial country on its border. A vaccine war would be a conflict without a winner, only many losers.
Comment la gestion de la crise du Covid s'est soldée par un naufrage bureaucratique

Tests, masques, vaccins... Face au Covid-19, sur de nombreux aspects cruciaux, l'Etat a manqué cruellement de réactivité. Ces déconvenues imposent de s'interroger sur la culture administrative française.

"Comme les fonctionnaires sont là et ont le souci de travailler, ils se créent du travail les uns aux autres. L'activité administrative, le contrôle, la volonté de garder le monopole de la décision, tout cela guidé par le principe de précaution, le primat du texte, de la circulaire, du décret, qu'il faut faire respecter à tout prix. On se trouve trop souvent dans un système de ralentissement, parfois de blocage généralisé. Ce qui compte, ce n'est plus le résultat à atteindre, mais le processus à respecter".

N.D.L.R. : Citation que je pourrais signer des deux mains, ne serait-ce qu'en pensant au manoir favori et à sa restauration, bloquée depuis plus d'un an.
Quels sont les départements qui pourraient être à leur tour confinés ?

Taux d’incidence inquiétant, variant britannique, saturation des services de réanimation : après les 16 départements confinés vendredi soir, une quinzaine d’autres semblent sur la sellette et pourraient basculer.

Une quinzaine de départements dépassent actuellement le seuil d’alerte de 250 cas pour 100 000 habitants et pourraient donc faire l’objet de nouvelles restrictions :

- En Provence-Alpes-Côte d’Azur : le Var, les Bouches-du-Rhône et les Hautes-Alpes.
- En Occitanie : le Gard
- Dans le Grand Est : la Moselle et l’Aube.
- En Auvergne Rhône-Alpes : le Rhône et la Haute-Savoie.
- En Bourgogne Franche-Comté : l’Yonne, la Nièvre, le Territoire de Belfort et le Doubs.
- Dans le Centre Val-de-Loire : l’Eure-et-Loir.
- En Normandie : l’Orne.

N.D.L.R. : On le sentait venir. Eh bien, nous y voilà ! Ô joie !