Pouvoirs publics, élus locaux

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 23 avril 2017
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
En avant dans le mur ! Le candidat des lobbys réussit son O.P.A. !

P.S. du 24 avril 2017 : Ce message citait l'édition en ligne de "La Libre Belgique" hier à 15 heures. Un sondage "sortie des urnes" annonçait le résultat final, l'embargo sur les derniers sondages ne s'appliquant pas à ceux publiés à l'étranger.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 24 avril 2017
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Sur "lefigaro.fr", ce sondage :

Êtes-vous satisfait du résultat du premier tour de la présidentielle ?

19726 Votants
39% Oui
61% Non

Bon, je sais, "lefigaro.fr", les sondages...

0
On sait que j'éprouve les plus grandes difficultés pour obtenir des services extérieurs ornais du ministère du travail et de leur mouvance un traitement du dossier de l'APIJOMM conforme à l'Etat de droit. Des décisions faisant grief y sont prises sans être notifiées comme elles le devraient ni, surtout, que les justifications n'en soient communiquées. L'APIJOMM est ainsi mise dans l'impossibilité de présenter sa défense. Plus généralement, elle se trouve entravée de ce fait dans sa mission d'insertion de jeunes sur le marché du travail.

Il est possible que ces difficultés de l'APIJOMM tiennent pour partie à ma personnalité. J'en fais ici l'hypothèse.

J'ai donc demandé ce matin à Hugues HOURDIN, actuellement vice-président de l'APIJOMM, s'il accepterait de me succéder à sa présidence. Hugues m'a répondu positivement et je l'en remercie. Le passage de relais fera l'objet d'une prochaine assemblée générale.

Hugues HOURDIN, petit-fils d'un ancien maire de Mortain, commune où il est résident secondaire, est conseiller d'Etat en disponibilité et avocat. Sa carrière professionnelle brillante témoigne de sa compétence en matière de relations du travail et de la richesse de son expérience, notamment en liaison avec le ministère du travail.

Tous nos vœux de succès l'accompagnent !

Alexandre GADY
rédigé le jeudi 27 avril 2017
Vie de l'association - Lobbying - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Chers Amis,

L'absence ou la relative pauvreté, dans le programme des candidats à l'élection présidentielle, de projet en matière de patrimoine, alors que ce domaine de l'action publique requiert toute leur attention, nous a incité à formuler des propositions concrètes.

Elles ont été diffusées en mars auprès des équipes de chacun des candidats et peuvent servir de référence pour l'avenir.

Les thèmes de l'enseignement, du patrimoine de l'Etat, du devenir des grandes demeures et de leur mobilier, des églises, des rapports à l'écologie et à l'aménagement du territoire y sont notamment abordés, avec un espoir : celui de remettre le patrimoine au cœur de la vie de chacun.

N'hésitez pas à diffuser largement notre projet, notamment auprès de vos parlementaires.

Avec mes remerciements.

Patrimonialement vôtre,

Alexandre GADY
Président de Sites & Monuments

Sites & Monuments - SPPEF
Association nationale reconnue d'utilité publique
39, avenue de La Motte-Picquet – 75007 Paris
01 47 05 37 71

https://twitter.com/SPPEF
www.facebook.com/sitesetmonuments
www.dailymotion.com/SPPEF

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 28 avril 2017
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Puisque je suis désormais cette campagne électorale de très loin, je suis frappé par le côté "accélérateur de tendances" des réseaux sociaux. Il faut dire que je n'ai pas la télé. Sur les réseaux sociaux, c'est souvent, sinon à celui qui gueule le plus fort, du moins à celui qui s'exprime avec le plus d'à-propos ou d'esprit. Au moins au départ ; ensuite ça coagule. Et il y a tant de tombereaux de haine qui sont déversés qu'isolé dans ma thébaïde, j'aurais bien aimé ne pas remarquer.

Voici donc le pays morcelé en cinq blocs de tailles à peu près équivalentes (dont deux extrêmes et un pour les abstentionnistes), de sorte que celui qui va rafler la mise partira avec un socle réel de 20 % à peine de l'électorat. Et, plus inquiétant, pas de majorité acquise pour soutenir un programme à propos duquel, à dire vrai, je n'ai guère fait l'effort de me renseigner, trop estomaqué que j'étais, comme tant d'autres, par la tournure du 1er tour.

"Equilibrico" tout ça, comme on me le disait lorsque, enfant, je faisais le zouave.

Tout cela me plonge dans un état de grande perplexité dont je ne me vois pas émerger avant longtemps.