Pouvoirs publics, élus locaux

lefigaro.fr
rédigé le jeudi 18 avril 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
«On va intégrer une école qui n’existera plus?» Le désarroi des étudiants qui préparent l’ENA.

N.D.L.R. : Encore une mesure "poudre aux yeux", il n'y a plus que les plans com pour diriger ce pays. Ras le bol de toute cette com-nerie !

Le problème, ce n'est pas l'E.N.A., ni les énarques, mais le renoncement des politiques, trop absorbés à flatter le populo au quotidien, à endiguer la prolifération des normes. Tout ça leur permet de donner l'illusion qu'ils traitent les problèmes. En fait, ils ne font qu'ajouter des strates et des strates à l'administraaaâââtion, c'est-à-dire qu'ils enfoncent le pays dans une spirale de sclérose en multipliant, faute de vouloir faire autre chose, les emplois bureaucratiques.

Et si, au lieu d'attendre des hauts fonctionnaires qu'ils créent, en permanence et à tire-larigot, des normes supplémentaires, on leur donnait enfin, dès leur formation, la priorité d'en supprimer un maximum ?

Ou alors il faudra espérer le dépérissement de toutes ces usines à gaz, sous leur propre poids. Mais ça risque de durer encore un long moment.
lefigaro.fr
rédigé le samedi 20 avril 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Franck Riester: «Pour Notre-Dame, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation»

INTERVIEW - Le ministre de la Culture Franck Riester juge le délai de cinq ans pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris nécessaire, mais assure qu’il est indispensable de «mener une restauration de qualité».

N.D.L.R. : Il est particulièrement fâcheux que le Jupiter auto-proclamé et néanmoins caramélisé ait choisi de vivre entouré de béni-oui-oui car aucun de ses courtisans n'ose lui dire dans quelles proportions il dérape si souvent.

Il est non moins évident que les Français ont élu un candidat dont la maturité culturelle est vite apparue incertaine. Pour ne rien dire ici d'autres de ses transgressions.

Lu, dans "Le Monde" daté d'hier, un "entretien" avec M. Benjamin MOUTON, ancien architecte en chef de Notre-Dame de Paris qui "en appelle à l'humilité" et explique que "Rebâtir la cathédrale à l'identique est peu souhaitable et quasiment impossible". L'entretien se termine par ce qui, dans le contexte connu, pourrait apparaître comme un rappel à l'ordre : "La reconstruction de Notre-Dame de Paris sera à la fois un projet ambitieux et un exercice d'humilité et de culture". Des propos de bon sens. Parler d'humilité ou de culture à un zèbre pareil, voici qui témoigne d'un certain courage. Mais pourquoi diable l'actuel titulaire du monopole légal non contrôlé en question, M. Philippe VILLENEUVE, se contente-t-il, sur la même page, de cirer ses propres pompes ? Aurait-il, lui aussi, un problème d'humilité ? Et, au fait, tant qu'on y est, serait-il par extraordinaire le seul de sa corporation à avoir ce petit défaut ?
lefigaro.fr
rédigé le samedi 20 avril 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Les vrais chiffres du budget consacré à notre patrimoine par l’État

LE SCAN ÉCO - Les fonds réservés au patrimoine représentent 3% du budget de la Culture, qui ne représente lui-même que 2,1% du budget de l’État en 2019. Une situation qui ne permet pas d’entretenir les monuments, églises, et œuvres d’art qui constituent pourtant une richesse inestimable pour le pays.

N.D.L.R. : C'est effectivement très peu, même s'il semble que ces chiffres n'incorporent pas l'effort fiscal. Ni, bien sûr, les fonds provenant de collectivités territoriales. Quand ils existent.
lemoniteur.fr
rédigé le samedi 20 avril 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Incendie de Notre-Dame: «Les travaux en cours n’impliquaient aucun point chaud».

N.D.L.R. : Circulez, il n'y a rien à voir, Jupiter veille sur vous !

Notre-Dame de Paris dans une enluminure de Jean Fouquet - XVe siècle - La Main de Dieu protégeant les fidèles


Corrélativement, il semble qu'existe un contrôle sur une corporation en situation de monopole légal. Du moins, quand Jupiter Omniscient et Omnipotent le désire. Que j'avais donc mauvais esprit d'imaginer le contraire ! C.Q.F.D.
latribunedelart.com
rédigé le samedi 20 avril 2019
Désultoirement vôtre ! - Transmission du patrimoine - Pouvoirs publics, élus locaux
0
La grande détresse des fonctionnaires de la direction des Patrimoines
Didier Rykner samedi 20 avril 2019

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris - Photo : Didier Rykner


Depuis trois jours et les différentes interventions du Président de la République et du Premier ministre, de nombreux échos nous remontent, directement par des appels téléphoniques et des mails, ou indirectement, de la grande détresse dans laquelle se trouve aujourd’hui l’administration des monuments historiques. Ils apprennent par la presse les décisions prises par l’exécutif sur lesquelles ils ne sont jamais consultés. Aucune procédure habituelle n’existe plus et le gouvernement s’apprête à faire passer une loi d’exception. L’avis de tous les spécialistes, universitaires, conservateurs, historiens d’art et historiens est totalement négligé, et ne compte plus pour rien aux yeux d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe qui espèrent, en agissant dans la précipitation et en multipliant les effets d’annonces faire oublier la responsabilité écrasante des politiques de tous bords - pas seulement eux bien entendu - dans la situation actuelle.

Le ministre de la Culture est complètement inaudible, n’intervenant que pour faire le point sur l’état de la cathédrale et des œuvres qu’elle conserve, auprès de rares médias par lui sélectionnés (là encore, les spécialistes sont tenus pour quantité négligeable). Le directeur des Patrimoines n’est pas inaudible, il est totalement absent et on se demande s’il y en a vraiment un. Sa direction est au bord de l’explosion à défaut de pouvoir se révolter ouvertement.
Nous avons ainsi reçu une contribution spontanée d’un conservateur du patrimoine dont nous garderons bien entendu l’identité secrète. Nous la publions dans la rubrique Débats car nous ne sommes pas forcément d’accord avec tout, mais ces réflexions qui viennent du terrain, de ceux qui passent réellement le temps à protéger, à sauver et à restaurer le patrimoine, nous semblent encore plus essentielles aujourd’hui quand le politique prend le pas sur ceux qui savent parce que c’est leur métier. Nous invitons tout fonctionnaire du ministère de la Culture qui voudrait s’exprimer à nous envoyer leur contribution, et nous leur garantissons bien entendu, s’ils le souhaitent, le plus strict anonymat.
lefigaro.fr
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Notre-Dame: l’exécutif veut s’affranchir des réglementations

Par Jean-Baptiste Garat Mis à jour le 24/04/2019 à 20:24 Publié le 24/04/2019 à 20:24

Un projet de loi devrait permettre d’agir par ordonnances pour restaurer au plus vite la cathédrale. Certains expriment leur inquiétude.

L’incendie de Notre-Dame fut un événement exceptionnel. En réponse, l’exécutif multiplie les mesures d’exception. Le sujet est revenu au menu du Conseil des ministres mercredi avec la présentation du «projet de loi pour la restauration et la conservation de la cathédrale Notre-Dame de Paris et instituant une souscription nationale à cet effet». Le texte, présenté par le ministre de la Culture Franck Riester et celui des Comptes publics Gérald Darmanin, sera examiné en première lecture à l’Assemblée «courant mai».

Le gouvernement prévoit également de se soustraire à quasiment toutes les réglementations applicables à ce type de chantier: normes encadrant la construction, celles pour la délivrance des autorisations de travaux, l’élaboration des documents de planification, l’urbanisme, la préservation du patrimoine, l’archéologie préventive, la voirie, les transports, celles définissant la commande publique et protégeant le domaine public. Enfin, les règles concernant l’évaluation environnementale et la protection de l’environnement.

N.D.L.R. : Ras-le-bol de ces porcs qui nous gouvernent !

Qu'ils fassent enfin leur boulot au lieu de dilapider nos sous sans retenue ni le moindre sens des responsabilités et alors que, sur des sujets comparables, ils nous emmerdent tant et plus avec leurs réglementations débiles et leurs préposés monopolistes aussi incontrôlés que gloutons !