Abords, Avenue, terrasse

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 24 mai 2019
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Maxime est passé ce soir. Il a réussi à faire redémarrer la mini-pelle...

24 mai 2019.

24 mai 2019.

... et le "Ford" dont les batteries étaient à plat car on ne sollicite pas ces engins assez souvent :

24 mai 2019.

24 mai 2019.

24 mai 2019.

Il a pris les mesures de flexibles à changer sur le "Valtra" :

24 mai 2019.

24 mai 2019.

Ensuite, il m'a démarché en me recommandant une épareuse beaucoup plus costaude que celle envisagée précédemment et qui serait installée en permanence sur le "Ford" :

24 mai 2019.

24 mai 2019.

24 mai 2019.

24 mai 2019.

Enfin, il m'a demandé de faire de la pub à son employeur :

24 mai 2019.

P.S. (du 25 mai 2019 à 4 h 30 ) : Je comprends que l'épareuse en question aurait l'avantage d'atteindre le fond des douves ou peu s'en faudrait. Quant à l'idée de pouvoir l'atteler au "Ford", je ne suis pas persuadé que ce rossignol ait encore la moelle suffisante pour animer un tel bazar. Je demanderai leur avis à Francis et à Igor. Bien entendu, Maxime, tout à son prosélytisme en faveur de son nouvel employeur, m'assure qu'au pire, il saurait regonfler la bête. Je ne suis pas convaincu que tout cela ne m'entraînerait pas dans des dépenses excessives eu égard aux gains de productivité attendus.
Très bonne réunion de travail, ce matin, avec Julien ANDRE, du bureau d'études "bee +".

J'ai expliqué que j'ai besoin d'être conseillé, à ce stade du chantier, sur les questions de chauffage par aquathermie et d'isolation thermique ainsi que sur l'optimisation de l'électrification et de la couverture wi-fi de notre manoir favori. J'ai indiqué que je souhaite, au cours des prochaines années, privilégier l'habitabilité de la moitié Nord du logis (y compris la cuisine à loger dans le bâtiment Nord) ainsi que celle du colombier. J'en ai fait visiter les volumes, en faisant observer les endroits où les plafonds-planchers pourraient avoir une épaisseur supérieure à celle à laquelle on était habitués à la suite des travaux des années 1950.

Mon interlocuteur a noté que mes priorités sont qu'il m'accompagne (en liaison avec le plombier retenu, Régis FOUILLEUL) pour :
- ne pas commettre d'erreur pour faire arriver l'eau tiède de l'aquathermie aux deux endroits où sont prévues des pompes à chaleur, à savoir le rez-de-chaussée du colombier et l'arrière-cuisine du bâtiment Nord ;
- faire des recommandations sur les matériaux à utiliser au sol de la "salle dévastée" afin qu'elle puisse servir rapidement de garde-meubles, ceci sans obérer la possibilité ultérieure d'un chauffage par le sol à cet endroit également ;
- faire des recommandations sur les sols du rez-de-chaussée du colombier et de la moitié Nord du logis, y compris à propos de la ventilation à prévoir.

A ces différents endroits, je souhaiterais pouvoir faire réaliser les travaux de maçonnerie correspondants par Igor, ce qui constitue une contrainte très forte en matière de calendrier.

Pour ce qui concerne l'étude complète proprement dite, j'ai indiqué avoir en revanche beaucoup plus de souplesse sur l'échéancier de réalisation.

Sur ces bases, j'attends un devis.
Compte tenu de ce qu'a été notre discussion, je transmets, par ce message-ci, à Julien ANDRE les plans disponibles (sans oublier, pour l"aile de la belle-mère", le projet d'Arnaud PAQUIN) et demanderai à Jean de SALABERRY, géomètre, de les compléter en tant que de besoin, notamment en utilisant, dans les pièces vides de tout mobilier (soit tout le logis sauf le salon, plus tout le colombier) le scanner dont il m'a parlé.
En l'absence de Gérard, sans doute pour cause de pluie, Francis a pris son relais pour tailler la charmille le long de la D22 (à gauche des pilastres quand on arrive)...

28 mai 2019.

... ainsi qu'à proximité de la ferme.

Puis il est parti travailler du côté des "martiens" et près de l'ancienne carrière. A cette occasion, le "Valtra" a glissé dans un fossé et Igor est venu l'en retirer grâce au "Ford".
Yves LESCROART m'a donné ce soir son accord pour participer, le 7 juin prochain, à une réunion de prise de contact, à notre manoir favori, avec l'architecte du patrimoine qu'a orientée vers moi Arnaud PAQUIN, ce dont je leur suis très reconnaissant, aux uns et aux autres.
J'ai reçu ce matin Emmanuel LE BORGNE, électricien de Vire recommandé par Régis FOUILLEUL :

1er juin 2019.

Il m'a fait excellente impression.

Nous avons fait le tour de l'installation électrique actuelle, sans omettre les questions de téléphone et de wifi. Ni même la problématique d'éventuelles illuminations extérieures.

On va néanmoins, dans un premier temps, laisser le bureau d'études contacté préparer, s'il en est d'accord à des conditions acceptables, ses préconisations (les plus importantes seront en matière d'isolation thermique et de calibrage de l'installation de chauffage par aquathermie).

Nous reprendrons contact ensuite.