Abords, Avenue, terrasse

A la Chaslerie comme ailleurs, nombre d'arbres ont beaucoup souffert de la canicule et de la sécheresse cette année.

Ici, le plus atteint me semble le hêtre qui se trouve à gauche des pilastres en arrivant au manoir favori. Il est en effet exposé sans protection aux soleils d'après-midi. Cela fait deux ou trois années qu'il souffre et que son écorce a craquelé. Mais cette fois-ci, je crains qu'il n'arrive plus à s'en remettre :

3 septembre 2022.

Le hêtre de droite n'est guère plus flambard :

3 septembre 2022.

3 septembre 2022.


Non loin de là, le long de la D22, deux sycomores-érables qui cicatrisaient tant bien que mal après avoir été écorchés vifs par des chauffards il y a déjà quelque temps m'ont également l'air de souffrir :

3 septembre 2022.

3 septembre 2022.


D'une manière générale, les hêtres et les châtaigniers seront à surveiller et il est à craindre qu'il ne faille bientôt leur substituer des essences plus résistantes à la canicule et à la sécheresse.

Heureusement les chênes, qui forment la grande majorité de mes peuplements, m'ont l'air plus vaillants.
La première cuvée de jus de pommes de la Chaslerie du millésime 2022 :

6 septembre 2022.


Elle est moins sucrée que les précédentes car les pommes ont dû être cueillies plus tôt dans l'année. Mais très bonne quand même.

J'écris première car il pourrait y en avoir une seconde, s'il y a des amateurs.

Jusqu'ici, je donnais ces flacons de trois litres. J'ai vu qu'à l'"Intermarché" du coin, ils se vendent autour de 9,50 € l'unité. Si quelqu'un acceptait de tenir un stand de vente lors du dimanche après-midi des prochaines journées du patrimoine, on pourrait en vendre à prix d'ami au profit de "La SVAADE".

Avis aux bénévoles !

P.S. (à 19 heures) : Olivier GILLOT, de "Mouvipress", me dit que, puisque mes pommiers ne sont pas du tout traités, je devrais pouvoir fixer le prix à 10 € la poche de 3 litres. On va en parler avec le bureau de "La SVAADE" mais je penche pour ma part vers 7,50 €, ce qui devrait (je n'ai pas encore reçu la facture de "Mouvipress") laisser quelque chose comme 3 € par unité à l'association.

Ceci ne remplacera donc pas la recherche de mécènes...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 15 Septembre 2022
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 15 septembre 2022 18:46
À : Joseph vincent <mbsforet@yahoo.fr>
Objet : RE: Domfront-en-Poiraie (61700) - Chaslerie - Suivi des plantations selon P.S.G. - Taille et élagage

Monsieur,

Merci pour cette réponse.

D'accord pour que vous transmettiez mon message et mes coordonnées à M. DURAND-LERAY et d'accord pour qu'il me contacte.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Joseph vincent <mbsforet@yahoo.fr>
Envoyé : jeudi 15 septembre 2022 18:42
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : C. F. ; Xavier MEYER
Objet : Re: Domfront-en-Poiraie (61700) - Chaslerie - Suivi des plantations selon P.S.G. - Taille et élagage

Monsieur,

Je vous prie tout d'abord de bien vouloir excuser mon manque de réponse jusqu'alors.
Cet été dantesque a très fortement perturbé nos programmes. Il n'était pas question de tailler sous les fortes insolations et pas plus de faire les dégagements au maximum de l’inflammabilité de la végétation.
Nous rattrapons maintenant ce qui doit l'être et ne pourrons voir qu'au printemps les conséquences de cette météo incroyable.
Nous avons reporté les tailles de rattrapage à cet hiver, il n'aurait pas été prudent de laisser des plaies importantes aux arbres sous le climat de cet été.

La plantation que vous avez visitée pendant le FOGEFOR est suivie par Adrien Durand-Leray, formé depuis sa scolarité forestière aux techniques "maison".
Monsieur Durand-Leray travaille ainsi à mes côtés depuis 10 ans et nous partageons les mêmes valeurs.
Je me porte garant de ses qualités techniques.
Il est situé à 40 minutes environ de Domfront lorsqu'il me faut plus d'1h30 pour m'y rendre.

Je vous propose donc de transmettre à son adresse adriendurandleray@gmail.com le premier mail que vous m'avez adressé ou de prendre contact directement avec lui au 06 71 95 72 08 .
Je lui recommanderai bien sûr votre chantier.

Dans l'attente de votre retour, avec mes excuses renouvelées.
Bien à vous

Vincent Joseph

_______________________________________________________________________________________

Le jeudi 15 septembre 2022 à 05:29:12 UTC+2, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Monsieur,

Nous continuons à attendre votre réponse.

PPF

_________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 4 juin 2022 18:09
À : mbsforet@yahoo.fr <mbsforet@yahoo.fr>
Cc : C. F.
Objet : Domfront-en-Poiraie (61700) - Chaslerie - Suivi des plantations selon P.S.G. - Taille et élagage

Monsieur,

Suite à la séance du Fogefor d'hier et à mon appel de ce matin, je souhaiterais vous rencontrer à Domfront-en-Poiraie (Orne), à la Chaslerie, pour qu'on examine les bases d'une collaboration.

Voici le P.S.G. en vigueur

Comme je vous l'ai dit, il y a beaucoup de retard en matière de taille et d'élagage.

Étant à la retraite et vivant sur place, je vous laisse m'indiquer quand vous pourriez venir. Pour moi, le plus tôt serait le mieux.

Cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE
06 12 96 01 34

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>
Envoyé : jeudi 15 septembre 2022 10:00
À : penadomf <penadomf@msn.com>
Cc : Ent. Jarry <jarry.travauxpublics@gmail.com>; Xavier MEYER ; C. F.
Objet : Re: [INTERNET] Chaslerie - Allées forestières

Bonjour Monsieur Fourcade,

La Région vient de me confirmer que la commission permanente de programmation (celle qui valide les dossiers) concernant le 2e appel à projets de 2022 auquel vous avez répondu est fixée au 4 novembre 2022. Vous pouvez cependant commencer les travaux, la date de début d'éligibilité des dépenses est le 25 mai (date à laquelle nous avons réceptionné votre demande). De notre côté, l'instruction est faite et validée, je ne vois pas de raison pour que votre dossier soit retiré, mais c'est dans tous les cas l'autorité de gestion qui fixe le planning et qui valide. La convention ne pourra être signée avant cette date.

Cordialement,

______________________________________________________________________________________

Le 15/09/2022 à 05:44, > penadomf (par Internet) a écrit :

> Cher Monsieur,
>
> Sauriez-vous vers quelle date la décision de subvention de l'empierrement de mes allées forestières serait prise ?
>
> J'attends d'y voir plus clair pour lancer les travaux et souhaiterais que cela puisse se faire, pour une première tranche, avant que la météo ne se gâte.
>
> Bien cordialement,
>
> PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 21 Septembre 2022
Journal du chantier - Administration - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
Au courrier de ce jour :


Tout ceci peut, à première lecture, apparaître compliqué mais je l'interprète comme la manifestation d'un souci de la D.R.A.C. de ne pas bloquer indûment ce chantier et je l'en remercie.

Concrètement :
- le volet du dossier consistant à élever des pilastres en haut de l'allée historique est remisé en attendant des temps meilleurs ;
- le projet de restauration et du recentrage de la chaussée de l'allée historique ne pourra avancer tant que le terrassier JARRY (en fait, sa fille et successeur) demeurera aux abonnés absents ;
- et, pour mon confort, il vaudrait mieux que la Région ait agréé ce projet avant que nous donnions le premier coup de pelleteuse ; on espère qu'elle ne tardera pas au-delà des premiers mauvais jours ;
- en tout état de cause, il n'y a guère de raison pour moi de précipiter les échéances ; si Melle JARRY continue à traîner les pieds, on attendra les beaux jours de 2023, tout simplement.
Prenons un instant pour analyser un bulletin de salaires.
Quelques indications qui vous permettront de répondre aux interrogations de vos salariés.

N.D.L.R. : C'est tout ce qu'il y a de plus limpide !
Et vive la "simplification administrative" !

Mais comment peut-on encore imaginer que ce pays n'est pas foutu ?
Le fisc tardant à répondre à mes demandes d'aide à propos du remplissage du "formulaire IL" (permettant de faire valoir ses droits à exonération d'impôts fonciers pour les terres récemment plantées d'arbres), j'ai pris contact avec M. Eric de CATHEU, conférencier du FOGEFOR. Il a su m'éclairer et je l'en remercie :
- pour la "lettre indicative", la réponse se trouve dans la colonne "SUF" des matrices cadastrales,
- pour la "classe", dans leur colonne "CL"
- et pour la "colonne 9", il suffit de mettre la même information que pour la classe.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Septembre 2022
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
P.S.G. en main, visite des plantations ce matin par Adrien DURAND-LERAY, accompagné de Carole et de moi.

Je souhaite confier à un professionnel le soin de marquer les arbres d'avenir et ceux qui auront à être coupés cette année au titre des éclaircies. Il pourra également procéder à des tailles de formation, notamment sur les parcelles où l'on est peu intervenus à ce jour.

Selon cet expert, il est prioritaire, d'un point de vue économique, de traiter les chênes. Les pins laricio pourront encore attendre. Quant aux autres essences (frênes, hêtres notamment), on laissera sans doute faire la nature.

Son devis sera présenté en jours de travail car Francis pourrait l'assister, du moins je l'espère.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 24 Septembre 2022
Journal du chantier - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
Philippe JARRY est passé me montrer ce matin trois échantillons de gravier pour l'empierrement de l'allée historique, issus de ses fournisseurs habituels.

Aucun ne me convient, ils sont trop noirs et je souhaite un matériau dont la couleur soit proche de celle des pierres du manoir favori.

Philippe me propose de revenir avec un engin pour sonder l'ancienne carrière qui se trouve sur mes terres (à 500 mètres au Sud du manoir) et qui, avec une autre (située chez un voisin, à 500 mètres au Nord), a manifestement servi à la construction de la Chaslerie. La pierre restante y étant largement décomposée, il suffirait, pour faire notre bonheur, de la broyer en roulant dessus avec un appareil à chenilles.

Touchons du bois !

Philippe m'indique qu'il pourrait lancer ce chantier à la mi-octobre. Quand je lui fais remarquer qu'on parlait jusque là de septembre, il objecte, avec un fin sourire, que depuis le temps que la restauration de cette allée donne lieu à des échanges entre nous, on n'est plus à quinze jours près.

Objection imparable !
Et si, pour les retards, il ne s'agissait que de l'allée...
La carrière de La Haie Traversaine...

... permettra peut-être de trouver le gravier que nous cherchons :

29 septembre 2022.

29 septembre 2022.


Le gravier qui en est tiré est gris de prime abord...

29 septembre 2022.

... mais, comme il contient de la pyrite paraît-il, il suffirait d'attendre quelques années pour qu'il roussisse.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 3 Octobre 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Charretterie
0
Igor est de retour et en voit de toutes les couleurs pour gratter les joints qui ont séché en son absence :

3 octobre 2022.

De mon côté, j'ai réfléchi à la suite du chantier.

Puisque nous avons trouvé un gravier acceptable pour les allées et que la D.R.A.C. nous a donné son feu vert sur les travaux en question, on va mettre à profit les prochains jours, avant l'arrivée de l'entreprise JARRY sur le chantier, pour fabriquer les fondations des grands pilastres envisagés.

J'avais dit que ceux-ci seraient destinés à accueillir triomphalement mon aîné le jour où il me relaierait enfin, perspective qui, hélas, n'est plus d'actualité. Mais je me dis que ces pilastres seraient tellement chouettes qu'il serait dommage de devoir défoncer le nouvel empierrement de l'allée pour les installer, comme il convient, lorsque l'idée nous en reprendrait, moi ou mes successeurs, quels qu'ils soient.

Bien sûr, il faudra que ces fondations soient suffisamment profondes pour que leur armature métallique soit enfouie sous terre, y compris la partie à laquelle seraient ancrées les âmes en béton des futures constructions.

P.S. (à 16 heures) : Carole est furieuse : "Comment ? Tu n'y penses pas, nous reparler de ces pilastres alors qu'on a bien mieux à faire de nos moyens et que tu passes ton temps à réclamer des subventions. Et puis, dénigrer ainsi "T.", ce n'est certainement pas le meilleur moyen pour qu'il revienne."

Mon message n'était-il pas clair ? Où ai-je dit que j'irais au-delà des fondations ? Quant à l'autre sujet, et puisqu'il ne fait pas de doute que la censure veille - étroitement, pourrait-on ajouter -, "no comment" mais je n'en pense pas moins !
Carole, qui doit prévoir de passer cet hiver au manoir favori un peu plus de temps que d'habitude (sans doute en conséquence du fait que son mari a failli claquer il y a deux mois), me réclame un chauffage électrique "efficace et performant" pour la cuisine.

La pièce ayant 30 m2 de surface au sol, il faut, paraît-il, y prévoir un dispositif d'une puissance de 3 000 W. Avec les aléas et risques de panne connus, dus au non-équilibrage actuel des phases de l'installation, vétuste et constamment bidouillée à la marge.

Donc encore des surcoûts à provisionner, que me vaut, ici comme ailleurs, la prétendue "problématique du pavement-cailloutis de la cour", cette farce hénaurme qui paralyse le chantier depuis trente-deux mois désormais, et à l'évidence sans la moindre valeur ajoutée autre que purement formelle.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 5 Octobre 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Logis - Charretterie
0
Igor en a terminé avec les joints dans la charretterie. Du moins, tant que Franck LIEGEAS et ses compagnons ne sont pas de retour pour changer la poutre que l'on sait et installer le colombage commandé.

Il m'indique préférer ne pas intervenir tout de suite sur les fondations des grands pilastres. Il recommande en effet que Philippe JARRY commence par décaper les 40 cm prévus avant l'empierrement de l'allée. Igor interviendrait donc là entre le moment de ce décapage et celui de cet empierrement. A mes yeux, cette idée a un défaut puisque le séchage du béton nécessiterait un intervalle de trois semaines entre ces opérations ; il n'est pas sûr que Philippe accepte de tronçonner ainsi son chantier ; surtout, cela accroît fortement le risque de gadoue.

J'en viens donc à la priorité suivante à laquelle je pensais pour Igor : reboucher le trou latéral des latrines au 1er étage de la tour Sud-Ouest.

Voici l'état des lieux avant cette intervention, les photos étant ici prises pour l'essentiel en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre :

5 octobre 2022.


On me connaît, je demanderai sans doute beaucoup plus que ce simple rebouchage ; je pense ici à faire jointoyer l'intérieur de cette tour, même s'il est clair que, le moment venu, il faudra reprendre tout cela pour faire passer les tubes et tuyaux de la future salle-de-bains prévue à cet endroit :

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.

L'autorisation de travaux prévoit la pose de corbeaux pour soutenir, à la place de cet étai, cette sablière qui semble baladeuse :

5 octobre 2022.

Mais Arnaud PAQUIN m'a convaincu que de tels corbeaux seraient inutiles puisque cette sablière se trouve - aussi bizarre que ceci paraisse - bien à sa place. Il ne faut pas oublier en effet une caractéristique principale de la Chaslerie où l'on ne trouve guère deux murs parallèles ni le moindre angle exactement droit. Ici, cette sablière est bien dans le prolongement précis du mur Sud du logis ; si la tour a été montée de façon biscornue à côté du logis (ou plutôt l'inverse, le logis, daté de 1598, étant nettement postérieur, à l'évidence, aux fondations des tours dont des superstructures antérieures avaient dû être rasés par les Anglais au début de la Guerre de Cent Ans), cette sablière n'y est pour rien ; voici pourquoi elle paraît ainsi avoir bougé alors que tel n'est pas le cas (je passe sur le fait qu'elle a dû être changée après l'incendie de 1884 mais ceci ne change rien à la démonstration) :

5 octobre 2022.


Pour ce qui concerne les meurtrières, Igor préfère attendre qu'Alexandre GURY lui précise les finitions dont il a besoin :

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.


Petite surprise dans une autre meurtrière, quand on retire l'opercule provisoire,...

5 octobre 2022.

... un œuf :

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.


Voici donc Igor occupé pour un moment :

5 octobre 2022.

Pour ce qui concerne la latrine, je lui demande, avant d'en reboucher le trou latéral, d'en jointoyer autant de longueur du conduit intérieur qu'il le pourra aisément :

5 octobre 2022.


P.S. (à 18 heures) :

5 octobre 2022.

5 octobre 2022.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 9 Octobre 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Aile "de la belle-mère"
0
En promenant Guguss ce matin pour son quart d'heure hygiénique,...

... je m'interrogeais sur la suite des travaux à confier à Igor.

A ce stade, j'ai deux pistes :

1 - Enquêter sur la cause des sorties de tanin à travers le parement extérieur du mur Ouest de l'"aile Ouest" :

9 octobre 2022.

9 octobre 2022.


2 - Sonder l'avant-cour pour délimiter ce qu'a été la mare-abreuvoir, apparente sur les vieilles photos à côté d'une ancienne forge (m'avait-on rapporté) mais comblée, au lendemain de WWII, par le monomaniaque de ciments que l'on sait :

9 octobre 2022.

9 octobre 2022.

9 octobre 2022.

9 octobre 2022.


Quant à Guguss, dûment consulté sur ces doctes projets, il est manifeste que toutes ces considérations "lui en touchent une sans faire bouger l'autre" :

9 octobre 2022.



P.S. (à 18 heures 30) : Exemple de ce qu'a pu être cette mare-abreuvoir avant-guerre :


Je trouve ça intéressant...