A la Chaslerie

Dans un récent éditorial de la revue de la "Demeure Historique", Jean de LAMBERTYE - dont le mandat de président de cette association s'achève ces jours-ci - mettait en garde contre le risque que les travaux de restauration des monuments historiques prennent, pour leurs propriétaires, un tour "obsessionnel".

Je crois qu'à ce stade de mon expérience en la matière, je suis bel et bien tombé dans ce panneau. Avec des dégâts dits collatéraux. Notamment dans mes rapports avec divers environnements humains, tant choisis qu'imposés. Je me dis en particulier qu'il serait sage de me montrer enfin plus prudent dans l'expression de certaines appréciations.

Pas sûr qu'après deux tiers de siècle d'existence, j'en sois plus capable qu'auparavant. Malgré des efforts qu'on ne soupçonne pas. Des faits s'imposent à moi dont je ne sais me dépêtrer. J'essaye de gérer et c'est souvent lourd et difficile. Douloureux parfois.

Que ceci ne m'empêche pas toutefois de donner un grand coup de chapeau, pour autant que j'aie quelque titre à le faire, à Jean de LAMBERTYE pour son engagement d'une exceptionnelle qualité au service du patrimoine de notre pays.

Je sais qu'il lui arrive de consulter de temps à autre notre site favori. J'espère qu'un jour prochain il me fera l'amitié, passant par ici, de faire étape dans cette "demeure"-ci. Il y sera accueilli certes à la fortune du pot mais toujours de grand cœur !